Épisode 12

De La Garde de Nuit
Aller à : Navigation, rechercher

The Night Lands est le second épisode de la saison 2 de la série télévisée adaptée de la saga Le Trône de Fer qui couvre les événements du second tome en version originale, A Clash of Kings.

Sommaire

[modifier] Informations techniques

[modifier] Résumé

Les nouvelles recrues de la Garde de Nuit, parmi lesquelles se cache Arya, font une halte. Alors que cette dernière passe devant la cage où sont retenus Jaqen H’ghar, Rorge et Mordeur, Jaqen lui demande poliment de l’eau et s’excuse pour le manque de courtoisie de ses deux compagnons, qu’il dit ne pas avoir choisis. Arya tient tête à Rorge et Mordeur qui la menacent, et Jaqen la loue pour son courage. Gendry lui rappelle alors que Yoren a ordonné que personne ne s’approche d’eux. Elle répond qu’elle n’a pas peur des trois prisonniers, et Gendry réplique qu’elle est stupide, car lui en a peur. Deux cavaliers du Guet arrivent alors avec un mandat royal concernant une des nouvelles recrues. Alors que Yoren leur fait remarquer qu’ils n’ont aucun pouvoir sur les hommes de la Garde de Nuit, l’un des hommes tire son épée mais Yoren le maîtrise aussitôt et se saisit de son arme. Les deux soldats annoncent alors être à la recherche de Gendry, à la surprise d’Arya qui pensait être leur cible, puis font demi-tour en promettant de revenir avec plus d’hommes pour tuer Yoren.

À Port-Réal, Tyrion se rend dans ses appartements pour y retrouver Shae, mais trouve lord Varys avec elle. Ce dernier n’est pas dupe du mensonge de Shae sur sa rencontre avec Tyrion et le fait comprendre. Alors qu’ils se dirigent vers la salle du Conseil, Tyrion retient l’eunuque et lui dit qu’il n’aime pas être menacé et qu’il n’hésitera pas à le tuer si celui-ci réitère ses menaces, mais Varys ne se laisse pas démonter. Au Conseil restreint, Cersei lit la lettre contenant les conditions de paix de Robb Stark, puis la déchire. Alors que Tyrion demande à Cersei de retourner la dépouille de Ned en guise de bonne volonté, celle-ci se contente de demander à son cousin, le messager, s’il a vu Jaime pendant sa captivité ; devant sa réponse affirmative, elle lui demande de faire part de sa décision à Robb et, si l’occasion se présente, de dire à Jaime qu’il n’a pas été oublié. Mestre Pycelle présente ensuite une lettre en provenance de Châteaunoir dans laquelle le lord Commandant de la Garde de Nuit réclame des hommes pour garnir le Mur et explique qu’il s’est fait attaquer par un mort. Hormis Tyrion, personne ne semble s’inquiéter du Mur et des menaces grandissantes qui émergent au-delà, même si Varys est au courant que Mance Rayder rassemble autour de lui les sauvageons. Le conseil se disperse alors sans traiter la question.

Au manoir de Craster, Sam vient au secours de Vère, une des filles-épouses de Craster, effrayée par Fantôme, que Sam chasse. Vère lui dit qu’il est courageux, chose inhabituelle pour lui. Alors qu’il aiguise son épée, Jon voit arriver Sam et Vère. Celle-ci est enceinte et, sans expliquer pourquoi, craint d’avoir un garçon ; Sam désire l’emmener avec lui quand la Garde de Nuit reprendra sa route, mais Jon refuse catégoriquement, arguant que le lord Commandant n’acceptera jamais, que Craster voudra punir Sam, et que de toute façon, ils ne peuvent pas emmener une femme enceinte dans une mission aussi dangereuse.

Dans le désert, Daenerys et son khalasar attendent le retour des trois sang-coureurs, mais ils ne voient revenir que le cheval de l'un d'entre eux portant un sac dans lequel se trouve la tête de son cavalier. Alors que ser Jorah Mormont explique à Daenerys qu’il s’agit d’un avertissement envoyé par un khal, la khaleesi jure de se venger.

Sur le pont d'un navire, Theon Greyjoy arrive en vue de sa terre natale, Pyk, sur les îles de Fer. Il descend dans sa cabine et y retrouve la fille du capitaine, nue, qui le supplie devenir sa femme-sel. Il lui explique que les îles de Fer donnent naissance à des hommes durs et que les hommes durs sont voués à diriger le monde, avant de la prendre avec brutalité.

À Port-Réal, dans son bordel, Littlefinger va consoler Ros qui est bouleversée depuis l’exécution de Barra, la fille bâtarde de Robert Baratheon. La menaçant à mots couverts, il lui ordonne de se remettre au travail dès le lendemain, déclarant avoir en horreur les mauvais investissements.

Dans le Donjon Rouge, Tyrion Lannister dîne avec lord Janos Slynt. La conversation s’envenime lorsque Tyrion évoque le rôle de lord Janos dans les événements ayant conduit à l’exécution d'Eddard Stark. Il le fait alors arrêter et envoyer au Mur, confiant ensuite le poste de commandant du Guet à Bronn, à qui il demande si celui-ci poserait des questions si on lui commandait de tuer un bébé dans les bras de sa mère. Bronn répond qu’il poserait une question : « Combien ? ».

Toujours en route vers le Mur, Arya tente de savoir pourquoi le Guet en a après Gendry, mais ce dernier ne semble pas au courant même s’il lui dit que les précédentes Mains du roi, Jon Arryn et Eddard Stark étaient venus lui poser des questions, ce qui leur a porté malheur. Il retourne ensuite la question à Arya, en affirmant savoir qu’elle est une fille, et elle finit par lui confier qu’elle est Arya Stark, en lui faisant promettre de garder le secret. Après s’être excusé pour son comportement vis-à-vis d’elle, il se moque un peu d'elle.

Theon débarque dans le port de Pyk, mais personne ne l’y attend. L'annonce de son titre d'héritier de Pyk ne suscite aucune réaction des personnes présentes. Une jeune femme accepte de l’emmener jusqu’au château sur son cheval. En chemin, elle se moque de lui car elle ne pense pas qu’il soit un vrai Fer-né à cause de son éducation à Winterfell. Il lui répond avec fatuité, en la caressant, que la mer coule dans ses veines et qu’il a une proposition pour son père, Balon Greyjoy, pour le faire couronner roi à nouveau. Il propose ensuite à la jeune femme de passer la nuit au château. Arrivé devant son père, il en reçoit un accueil glacial : il se voit reprocher d'avoir acquis sa tenue avec de l’or et non au fer-prix, comme un vrai Fer-né. Lord Balon déclare que ses craintes se sont réalisées et que les Stark ont fait de lui un des leurs, et qu’il n’est rien de plus qu’un messager envoyé par Robb pour lui proposer une alliance pour redevenir roi des îles de Fer. Affirmant que l’idée est en fait la sienne et qu’il n’a pas oublié sa famille et ses frères morts lors de la rébellion des Greyjoy, Theon propose de mener l’attaque lui-même, mais son père refuse. La jeune cavalière entre alors dans la pièce et Theon reconnaît enfin sa sœur, Yara[D 1]. C’est elle qui mènera l’attaque puisqu’elle a déjà fait ses preuves et a vécu comme une vraie Fer-née. Lord Balon jette la proposition de Robb dans le feu en affirmant que personne ne lui donnera de couronne mais qu’il la prendra lui-même comme un vrai Fer-né. Alors qu’il quitte la pièce, Theon l’interpelle en lui disant qu’il n’a aucune chance s’il est seul face aux Lannister, mais Balon réplique qu’il n’a jamais été question des Lannister…

À Peyredragon, ser Davos Mervault et son fils Matthos s’entretiennent avec le pirate lysien Sladhor Saan. Ser Davos lui promet de l’or et la gloire (mais il ne peut lui promettre Cersei malgré le désir de Sladhor) une fois Port-Réal tombée. Le pirate accepte de se joindre à l’armée de Stannis avec ses trente navires et ses hommes. Alors qu’ils retournent à leurs chevaux, Matthos reproche à son père de ne pas avoir foi en R’hllor. Davos lui répond que s’il doit avoir foi en quelqu’un, c'est en Stannis, l’homme qui a fait de lui ce qu’il est.

À Port-Réal, à Cersei qui lui reproche la destitution de Janos Slynt, Tyrion répond qu'elle est en train de perdre le peuple en faisant exécuter les bâtards de Robert, d’autant plus que l’arrivée de l'hiver risque de créer la famine. Cersei avoue alors implicitement que cet ordre ne venait pas d’elle mais du roi Joffrey. Elle reproche aussi à Tyrion de ne pas prendre Joffrey au sérieux, tout comme Jaime. Tyrion fait alors allusion aux rumeurs d’inceste entre son frère et sa sœur mais celle-ci rappelle alors à Tyrion qu'il est lui-même responsable de la mort de leur mère lors de sa naissance.

À Peyredragon, Stannis et Mélisandre rejoignent Davos et Matthos dans la salle du conseil. Ser Davos lui apprend que Sladhor Saan le suivra dans la guerre. Après avoir congédié ser Davos et son fils (à qui Mélisandre murmure au passage que la mort par le feu est la mort la plus pure), Stannis explique à la prêtresse qu’il ne peut vaincre son frère Renly, mais qu’il ne peut pas non plus prendre Port-Réal sans les hommes de Renly, qui lui reviennent de droit. Elle lui répond avoir vu la victoire dans les flammes mais que pour cela il doit s’abandonner à R’hllor. Il réplique qu’il s’est déjà converti, mais Mélisandre lui explique qu’il doit s’abandonner totalement et, sur ces mots, elle ouvre sa robe, lui présentant son corps nu. Celui-ci résiste d'abord, invoquant son mariage, mais elle le convainc en lui promettant un fils, ce que sa femme, pour qui il n’a plus d’attirance, n’a jamais été capable de faire.

Au manoir de Craster, Jon surprend leur hôte s’enfonçant dans la nuit en tenant un nouveau-né dans les bras. Intrigué, il le suit et l’observe déposer l’enfant au milieu de la forêt ; alors que Craster s’éloigne, des bruits étranges s’élèvent et le nouveau-né se met à pleurer. Jon se précipite dans sa direction en dégainant son épée mais se fige en voyant un marcheur blanc emmener l’enfant. C’est alors que Craster le surprend et l’assomme.

[modifier] Anecdotes

[modifier] Audiences

  • 3.8 millions de téléspectateurs pour la diffusion en prime time sur HBO[2]
  • 4.9 millions de téléspectateurs pour l'ensemble des deux diffusions de la première journée sur HBO[3]

[modifier] Notes et références

[modifier] Références

[modifier] Différences entre la série et les romans

  1. La sœur de Theon est prénommée Asha dans les romans, mais ce prénom a été changé en Yara dans la série pour éviter toute confusion phonétique avec le personnage d'Osha.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation site
Navigation wiki
Quoi de neuf ?
Boîte à outils
Autres langues