Répondre à : [TWOW – F&B] Des traitres dans le Bief ?

#64639

Eridan
  • Terreur des Spectres
  • Posts : 1500

Moins compliqué, vu qu’on a déjà pléthore de maisons citées dans la saga elle-même (donc pas nécessairement besoin de rajouter des noms et des personnages), je pense à une scission dans la maison Tyrell, qui servirait de catalyseur à une scission du Bief : Garlan le Galant est le candidat tout indiqué pour entrer en conflit avec son aîné Willas (voire son père Mace, s’il ne meurt pas d’ici là) et vouloir se tailler un fief à la hauteur, plus sûr que celui des Florent qu’il s’est fait octroyer par les Lannister (un cadeau aussi empoisonné que la fausse Arya pour les Bolton). Les vassaux du Bief devraient choisir entre des suzerains Tyrell pro-Aegon ou des suzerains Tyrell pro-Tommen, ça resterait toujours des suzerains Tyrell (donc pas vraiment une rupture du lien vassalique avec une maison) et ça aurait l’avantage de faire pénétrer narrativement cette nouvelle guerre civile au sein d’une famille, pour exploiter un thème effleuré, mais bien latent dans la saga : dans la saga principale, le pitch de départ est une rivalité entre deux maisons que tout semble éloigner à la base (Stark et Lannister) et qui n’ont aucun lien familial proche, et la rivalité entre Stannis et Renly est rapidement éliminée avec la mort de Renly et le fait que Stannis reste l’unique héritier Baratheon. Par ailleurs, Stannis n’a pas noué de liens affectifs spécifiques avec ses neveux. Ce n’est pas le cas dans la maison Tyrell, qui a les apparences d’une maison unie, les apparences seulement.

C’est une hypothèse bien spécifique, qui est un peu hors sujet ici, je trouve. 😉
Elle mériterait d’être développée et discutée dans son propre sujet

Pour ma part, quand on me parle de famille louche dans le Bief, j’ai tendance à penser immédiatement aux Hightower. Souvent dans l’ombre malgré leur puissance dans la saga principale, il est étonnant que, parmi les seigneurs qui se considèrent plus légitimes que les Tyrell, les Hightower ne sont jamais évoqués. On peut comprendre qu’Aegon n’ait pas voulu leur donner plus de puissance que ce qu’ils avaient déjà au moment de la conquête et qu’il ait préféré nommer les Tyrell qui, du coup, lui devraient leur position. Mais qu’en a pensé la très ancienne, riche et puissante famille de Villevieille ?

Évidemment, qu’on pense aux Hightower comme principaux traîtres dans le Bief 😉 GRRM a créé autour de cette famille un background intéressant de « louvoyeurs déloyaux et opportunistes » .
Mais pourtant, ils ne sont jamais cités comme s’opposant particulièrement aux Tyrell … Peut-être qu’ils n’en avait pas besoin ? Ils ont longtemps exercé un pouvoir influent dans le Bief, presque autant … si ce n’est plus que les Tyrell. Je renvoie à l’épisode de la Danse des Dragons, qui est assez incroyable (et où, pour le coup, ce sont les Tyrell qui ont le mieux sorti leur épingle du jeu, à mon avis …)

Leur très faible engagement dans la guerre des Cinq Rois m’a toujours paru louche et il me semble qu’ils avaient légèrement soutenu (à la façon Hightower) la première rébellion Feunoyr.

Il faut aussi se méfier des impressions 😉
Les Hightower n’ont envoyé aucun de leurs représentants auprès des Tyrell (à part Alerie, qui semble compter pour si peu …), mais ils n’ont pas envoyé personne n’ont plus : quand les Lannister procèdent au partage des récompenses après la bataille de la Néra, plusieurs seigneurs reçoivent des lots avantageux, malgré leur absence (lady du Rouvre et lord Hightower, par exemple), ce qui suppose que sans participer aux batailles personnellement, ils ont dû envoyer quand même des troupes en nombre.

(et effectivement, ils avaient un pied dans chaque camp pendant la rébellion Feunoyr).

Faut déjà que ce soit bien un lord Peake. Les appendices ne sont peut-être que la reprise de ses prétentions, ce n’est pas nécessairement une attestation de leur véracité. Il y a quelque chose de louche dans la situation.
Un lord exilé, ok, pourquoi ? Et pourquoi avec ses frères

Je pensais avoir déjà développé la question dans mon post. Le point central est justement de savoir « pourquoi y a-t-il ses frères avec lui ? »

Lorsqu’un homme est exilé, son frère ne l’accompagne généralement pas … au contraire : c’est une opportunité pour le frère cadet de récupérer (peut-être) les domaines, les richesses, l’influence de l’aîné. Certes, tous ne l’envisagent pas ainsi, mais il y en a quand même quelques uns (On se souvient comment Axell Florent trahit rapidement son frère Alester, par exemple …)
Donc, pourquoi Laswell est accompagné non-pas d’un, mais de deux frères ?? Soit ils se sont rebellés tous les trois au même moment et ont été exilés dans la foulée ; soit ils sont nés en exil, fils ou petit-fils d’un lord Peake qui aurait été exilé (et perso, j’aime bien cette hypothèse ^^).

Reste que contrairement aux autres mercenaires qui ont pris des noms anciens, prestigieux et éteints, ces trois-là ont pris des noms anciens et toujours vivants (et dont le prestige a du encore diminuer avec les années). A mon avis, vu la longue histoire commune des Peake avec les Feunoyrs (on pourrait presque dire des Peake contre les Targaryens), ces Peake-là sont authentiques.

De plus, Lasweel Peake dit après un siècle… nous …. . Il ne fait pas référence à son histoire personnelle, son propre exil ni à ses propres contacts mais à l’histoire de la compagnie dans son ensemble. Or, on sait ce que ça donne, une longue histoire de fantasmes de soulèvement pro-Feunoyr, systématiquement déçus à quelques exceptions près.

Entendons nous bien : je n’ai jamais exclu l’hypothèse d’un fantasme. Les Peake ont une longue histoire de grands espoirs pour l’avenir et de rêves déçus … Quand on écoute Gormon Peake dans L’Œuf de Dragon, on a l’impression qu’il a tout pris en considération, et qu’il n’y aurait jamais de moment plus propice pour une rébellion Feunoyr … Et quand on le compare ensuite au désastre que ce fut et à l’analyse qu’en a fait Yandel par la suite, on a vraiment l’impression d’un gros délire entre eux.

Que Peake s’illusionne lui-même beaucoup sur ce qu’il va pouvoir faire, c’est une possibilité assez forte … Il n’empêche que je trouve cette menace un peu trop spécifique pour être un fantasme pur … surtout que ce n’est pas « nous » comme tu le résumes, mais « certains d’entre nous » , ce qui est une manière détournée de renvoyer à son cas particulier, sans forcément parler de l’ensemble de la Compagnie. 😉

De plus, l’idée d’un retour à Westeros était encore top secrète et pas du tout à l’ordre du jour avant que Paisselande ne doive justifier la rupture du contrat avec Myr. Peake n’avait pas de raison de monter en douce un soulèvement contre les Tyrell.

Ah bon ? ^^
Pourtant, certains officiers de la Compagnie Dorée (peut-être pas tous, et peut-être pas Peake), semblent quand même au courant de certains éléments du plan de Varys et Illyrio … qu’ils ne devraient pas connaître, si on ne leur avait pas fait miroiter depuis une éternité un possible retour à Westeros.

« Quel plan ? voulut savoir Tristan Rivers. Le plan du pansu ? Celui qui se métamorphose à chaque changement de lune ? C’était d’abord Viserys Targaryen qui devait se joindre à nous, soutenu par cinquante mille gueulards dothrakis. Puis, le Roi Gueux étant mort, ce devait être la soeur, une jeune reine enfant malléable qui se dirigeait vers Pentos avec trois dragons nouvellement éclos. Mais voilà que la garce se retrouve dans la baie des Serfs et laisse dans son sillage un chapelet de cités incendiées, et notre pansu décide que nous devrions aller à sa rencontre à Volantis. Maintenant, ce plan aussi est en ruine. » – ADWD, Le seigneur perdu

Mais Laswell Peake est un personnage extrêmement secondaire issu d’une maison extrêmement secondaire certainement très affaibli par les rébellions Feunoyr, je doute que les Peake aient une bonne ou une grande armée, d’autant qu’ils sont liés aux Lannister donc je les rangerais dans le camp des pro-Tommen.

Et si, comme je le suppose, les trois Peake qui sont actuellement dans la Compagnie Dorée sont exilés depuis un certain temps … Il y a de forte chance que personne à Stellepique ne se souvienne d’eux, ne les attendent, ne veuillent en entendre parler. 😉
On a vu comme quinze malheureuses années d’exil ont rendu Jon Connington étranger à ses propres terres, à ses propres gens, à sa propre famille. Et si Laswell revient et revendique Stellpique (qu’il ait le droit pour lui ou non), il dépossédera forcément Titus … qui n’a donc sans doute aucune envie de le voir revenir. Donc effectivement, quels que soient les liens dont Laswell Peake puisse parler, il ne fait sans doute pas référence à sa propre « famille » sur place.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  R.Graymarch.