Kevan (et ses choix)

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Personnages Kevan (et ses choix)

Ce sujet a 16 réponses, 12 participants et a été mis à jour par  Eridan, il y a 1 jour et 6 heures.

17 sujets de 1 à 17 (sur un total de 17)
  • Auteur
    Messages
  • #36004

    RichardIII
    • Frère Juré
    • Posts : 53

    Bonsoir,

    Tout d’abord je place cette question dans la catégorie « personnages » plus par défaut qu’autre chose vu que je ne savais pas vraiment ou placer cela et cette catégorie m’a eu l’air d’être la meilleure (si vous trouvez une meilleure place dites-le).

    Kevan et ses choix: la plupart des gens qui ont lu l’épilogue d’ADWD en ont surtout tiré comme théorie l’idée que Kevan avait eu un rôle actif dans l’humiliation de sa nièce.
    En revanche, je me suis posé une autre question : pourquoi avoir nommé Mace Tyrell Main?

    Cela a l’air évident mais pourtant à y regarder de plus près ça ne l’est pas.

    En apparence il s’agit d’une concession envers les Tyrell, remontés contre Cersei et inquiet du sort de Margaery.

    Cependant à y regarder de plus près Kevan n’avait-il pas le choix?

    Randyll Tarly était arrivé avant Mace Tyrell à la capitale, celui-là même que Kevan avait recommandé comme Main à Cersei dans AFFC.

    Je trouve que Kevan aurait parfaitement pu le faire nommer Main, ce qui aurait pu tout autant rassurer les Tyrell vu qu’il s’agit d’un banneret de Mace qui s’est toujours montré (en apparence du moins) loyal à son suzerain.

    De plus la décision aurait pour avantage de rallier définitivement Randyll Tarly à la cause de Tommen, ce qui est une des préoccupations de Kevan durant l’épilogue.

    Bref je trouve que la décision de nommer Randyll Tarly est logique, bien plus que celle de nommer Mace.

     

    • Ce sujet a été modifié le il y a 6 jours et 4 heures par  RichardIII.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 6 jours et 4 heures par  R.Graymarch. Raison: ortho
    #36019

    Sandrenal
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 193

    La situation au moment où Kevan donne un conseil à Cersei et au moment où il doit prendre la décision n’est pas la même. Dans la première, nommer Randyll Tarly main du roi a du sens. Ça permet de donner un poste prestigieux à un vassal des Tyrell sans le donner à un Tyrell directement. Et au vu de l’importance du poste, ça permet de limiter le nombre d’autres hommes du Bief au Conseil. Au moment où il doit prendre la décision, Kevan ne peut plus se permettre cette solution. Les Tyrell détiennent presque toutes les cartes, il est vital de les satisfaire. D’où la décision de nommer Mace Main (avec l’avantage qu’il est beaucoup moins dangereux que Tarly) et de faire rentrer des vassaux Tyrell au Conseil.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 14 heures par  R.Graymarch. Raison: Mance comme Main, c'est ambitieux
    #36063

    Aerolys
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 263

    Je ne trouve pas ça étonnant, contrairement au fait de laisser la plupart des postes importants aux Tyrell ou à leurs vassaux. Soit, il y a été forcé, soit il a quelque chose en tête (du moins, il a prévu quelque chose pour garder suffisamment de pouvoir et contrecarrer les Tyrell (et leurs vassaux) si jamais ces derniers vont trop loin).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    #36077

    Aurore
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 368

    Le problème du consciencieux Kevan est peut-être de trouver des hommes compétents dans l’entourage Lannister, où les têtes politiques sont rares et encore plus depuis la mort de Tywin et le départ de Tyrion. Le clan Lannister est en crise depuis l’affaire Cersei, ses affidés sont partis ou emprisonnés, et le clan Tyrell a dû souligner le fait à l’envi. C’est comme après avoir perdu aux élections chez nous : un parti perdant doit lâcher du lest et cohabiter avec un autre pour réussir à se maintenir au pouvoir.

    Après ça, Kevan sait que la situation ne pourra pas durer comme cela. Il y pense, d’ailleurs. Il constate qu’au Conseil il y a autant de Tyrelliens que de Lannistériens, et que Nymeria Sand va avoir un rôle d’arbitre en la matière, ce qui n’est ni bon ni mauvais signe (les Dorniens sont réputés n’être en bons termes ni avec les Tyrell ni avec les Lannister). En l’absence de certitude, Kevan pense à Littlefinger, qui parait toujours le plus apte au poste de Grand Argentier. C’est d’ailleurs un des points forts de LF que d’avoir réussi à faire croire à presque tout le gouvernement dans la capitale qu’il était l’homme providentiel, et les Lannister ne se défient pas de lui.

    #36098

    Pandémie
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 378

    Kevan sait certainement que Mace est orgueilleux, ambitieux et pas un génie. Il n’a aucune raison de le vexer à mort en lui préférant un banneret et il pourra bien plus facilement le manipuler que l’inflexible et retors Randyll Tarly.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 11 heures par  R.Graymarch.
    #36109

    Odeon
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 275

    Puisqu’on aborde le sujet je me permet de demander: quels éléments laissent à penser que Kevan ait eu sa part de responsabilité dans l’humiliation de Cersei ? Je sais bien qu’il lui fait bien comprendre lorsqu’il la visite qu’elle n’a pas trop le choix mais encore ?

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #36124

    Raff-Tout-Miel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 200

    J’imagine que Kevan n’a pas digéré que Cersei aie le culot de se taper son gentil fiston aîné en lui retournant le peu de cerveau qu’il avait?

    Sans doute pas pour rien que Lancel soit obligé de se marier avec une Amerei Frey publiquement reconnu pour être fille de rien, alors qu’en soit, il est tout de même neveu de Tywin qui lui-même s’était déjà opposé étant jeune au mariage de sa soeur Genna avec Emmon.

    C’est un peu l’humliation pour Kevan de se rabaisser à ce point, et en plus Lancel trouve le moyen d’annuler.

    "A toi de choisir mon gars. Ou t'affrontes les fantômes, ou t'en deviens un."

    #36125

    Aurore
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 368

    D’autre part, Kevan a-t-il d’autres solutions que la marche de la honte de Cersei ? Laisser Cersei en prison, c’est prendre le risque qu’elle subisse on ne sait trop quoi pour qu’elle avoue son inceste, ce qui chasserait les Lannister du pouvoir avec Tommen et Myrcella réputés bâtards. De plus, c’était aussi une façon de casser son pouvoir dont elle fait un très mauvais usage. En somme, il a sacrifié Cersei (et l’a punie, comme le souligne Raff) pour que les Lannister conservent le pouvoir.

    #36137

    Mélusine
    • Frère Juré
    • Posts : 76

    J’avais compris que l’idée de la marche de la honte était une idée du grand septon, pas de Kevan. Il a validé la proposition pour apaiser la Foi et soumettre Cersei. Il y a peut être un peu de vengeance, en relisant l’épilogue, il compare la marche de la honte de Cersei avec celle qu’avait fait subir Tywin à la « dame de compagnie » de leur père.

    De plus Kevan veut continuer ce que voulait faire Tywin, éloigner Cersei de Tommen et du pouvoir. On ne peut lui en vouloir!

    Il y a une phrase dans l’épilogue que je n’ai jamais comprise: en parlant de Cersei

    Nous lui avons coupé les griffes. Jaime, toutefois…

    Déjà il ne pense pas qu’il soit mort, sinon il n’aurait pas cette pensée. Mais je ne comprends pas pourquoi il a peur de sa réaction, même s’il est réputé pour être tout feu tout flammes. Je ne le vois pas débarquer à Port Réal et massacrer le grand septon ou un Tyrell pour venger sa sœur.

    Maintenant que Kevan est mort, je suis pas bien sure que les gentilles grigriffes de Cersei ont été bien coupées. D’ailleurs la régence revient à Cersei ou cela peut être la Main du Roi.

    #36142

    Aurore
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 368

    Kevan sait que Jaime est/a été l’amant de Cersei mais semble ignorer que les jumeaux sont un peu en froid. Il peut craindre que Jaime ne réagisse violemment en apprenant l’humiliation dont Cersei a été victime et vouloir la venger ? (Cersei elle-même passe la moitié de sa marche à penser que Jaime aurait tué quiconque la regarderait nue s’il avait été là, et pourtant ils se sont déjà disputés).

    Pour ce qui est des griffes de Cersei, elle a bien « craqué » pendant sa marche, en revanche, est-ce devenue repentante et modeste comme le PoV de Kevan la voit ? J’ai des doutes. Elle a pu avoir un moment de faiblesse (un gros) comme cela peut arriver à tout le monde, mais elle peut jouer la comédie depuis qu’elle est rentrée au Donjon Rouge.

    #36149

    Yavanna
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 103

    En ce qui concerne Tyrell, je rejoins le point de vue de Pandémie : selon moi, Kevan l’a choisie pour avoir les mains relativement libres dans le duo régent-Main, en clair quelqu’un qui ne lui fasse pas concurrence en terme d’intelligence, de stratégie, et qui de plus est suffisamment bête pour se laisser dominer et s’aplatir en cas de désaccord. Tarly est d’un autre genre, et d’ailleurs, je ne sais plus du tout qui dit ça à un moment, mais un personnage l’évoque en disant qu’il serait une excellente main en cas de guerre, et une terrible en cas de paix. Or la situation est celle de la fin d’une guerre, une époque où il faut tout reconstruire ; autant renforcer les alliances et se mettre encore plus dans la poche le seigneur le plus riche de westeros et dont les terres ont le moins connu les ravages de la guerre.

    En ce qui concerne Cersei, je ne pense pas Kevan amer à ce point : certes au moment de l’emprisonnement de Cersei, il est fâché contre elle d’avoir dévoyé son fils, et il a bien compris que l’inceste était réel. Mais l’objectif de Kevan dans la vie, c’est de poursuivre le plan de Tywin jusqu’à la fin, qui consistait à en même temps éloigner la toxique Cersei, tout en maintenant en vie toute la famille. Pour Kevan, il n’y avait pas d’autre solution que cette marche, qui avait le double avantage de faire sortir Cersei de prison et diminuer drastiquement ses chances de mort, ainsi que de la faire plier, lui donner un tel coup dans son orgueil qu’elle ne se mêlera plus d’être à une place qui ne lui revient pas (comme la maîtresse de Lord Tytos). Maintenant est-ce qu’il a eu raison, difficile à dire..

    Et en ce qui concerne Jaime, il faut noter que Kevan l’a peu fréquenté depuis son retour, et peut-être le croit-il aussi incontrôlable qu’avant. D’autant que Jaime a refusé de quitter la garde pour devenir l’héritier Lannister, ce dont Tywin n’a pas dû manquer de se plaindre auprès de son frère. Quand il pense que Jaime a toujours des « crocs », c’est qu’il le pense toujours capable de se battre, et que peut-être sa disparition prépare un coup-fourré.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 5 heures par  R.Graymarch.
    #36181

    RichardIII
    • Frère Juré
    • Posts : 53

    Je n’avais pas pensé à l’idée qu’il préférait manœuvrer avec Mace qui est plus influençable que Tarly, je plussoie totalement l’idée.
    Personnellement je pensais à autre chose: il veux le nommer Main pour s’assurer que ce sera lui qui affrontera la Compagnie dorée car après tout « la Main commande les armées du roi ».

    Et ainsi Kevan reprendrait la stratégie de Jaime: ou bien il réussit et tant mieux ou bien il échoue et cela affaiblira la puissance du clan Tyrell dans la capitale, dans les deux cas Kevan est vainqueur.

    #36319

    Tizun Thane
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 353

    La situation au moment où Kevan donne un conseil à Cersei et au moment où il doit prendre la décision n’est pas la même.

    Exactement. La situation des Lannister s’est dégradée depuis la chute de Cersei. En position de faiblesse, Kevan ne peut plus jouer la carte « Tarly » sans insulter les Tyrell.

    #36557

    kevan
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 26

    Quand Kevan recommande Rowan ou Tarly, il pense au bien du royaume. C’est le bon duo stabilité/efficacité, tout en étant de la « fausse représentation » pour les Tyrell, puisqu’ils suivront la couronne avant tout.

    Quand Kevan offre le post à Mace, il agit en partisan. Il s’agit avant tout de garantir l’entente avec les Tyrell et de solidifier la position Lannister, en gardant une image de décisionnaire qui décide de la place de chacun. L’avantage étant que si Mace fait partie du gouvernement, il ne se rebellera pas. Enfin, c’est ce qu’il espère. Et ça a l’air de marcher, vu que lord Tyrell passe tous le conseil à se faire brosser dans le sens du poil sans rien obtenir de spécifique.

    Pour Cersei, je suppose que Kevan a saisi la proposition du Grand Moineau comme le seul moyen de désenliser la situation, et leur donner un os à ronger, pour donner à toute autre poursuite un air de harcèlement. Vu sa tristesse devant l’état de sa nièce et sa déclaration publique de soutien devant le conseil, je ne pense pas qu’il faille y voir une vengeance.

    Méfie toi de l'homme d'un seul livre. A tous les coups, c'est un taré qui a appris par coeur les personnages quaternaires.

    #36791

    RichardIII
    • Frère Juré
    • Posts : 53

    Donc le fait de nommer Randyll Tarly comme maître des lois est en soit la poursuite de la stratégie dont il avait parlé à Cersei mais dans une moindre mesure…
    Après, je sous-estime peut-être la gravité de la dégradation de l’alliance Lannister-Tyrell.

    #36796

    Mélusine
    • Frère Juré
    • Posts : 76

    Après, je sous-estime peut-être la gravité de la dégradation de l’alliance Lannister-Tyrell.

    Cersei a foutu en prison Margaery en déshonorant son nom, c’est pas mal tout même.

    Cersei refuse d’envoyer des renforts, la flotte Redwyne, pour protéger le Bief et Hautjardin.

    On comprend mieux pourquoi Varys tient tant à ce que Cersei reste à Port Réal.

    #36803

    Eridan
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 769

    Après, je sous-estime peut-être la gravité de la dégradation de l’alliance Lannister-Tyrell.

    A l’époque où Tywin était Main dans ASOS, il avait réussi à introduire trois « Tyrell » (Mace lui-même, Rowan et Redwyne), sans pour autant que les « Lannister » soient menacés politiquement : les Tyrell n’ont aucune attribution dans ce conseil restreint, alors qu’on a en face cinq Lannister (+ Pycelle), qui concentrent dans leurs mains les titres et les charges (Tywin est Main, Cersei est régente, Kevan est maître des lois, Tyrion devient Grand Argentier, et lorsque Jaime reviendra, il s’exprimera en tant que Lord Commandant de la Garde Royale). A peine concèdent-ils le titre de maître des navires à Mace Tyrell (ce qui n’est pas grand chose, puisqu’ils dépendent de toute façon de lui et surtout de la flotte Redwyne, s’il veulent avoir une force navale … A quoi leur servirait de nommer quelqu’un d’autre qui se retrouverait sans flotte ?)

    Tyrion se fait même la réflexion, lorsqu’il assiste au conseil restreint, que tout ça n’est qu’une mise en scène : on organise les séances du conseil restreint que pour distribuer les informations et faire croire aux Tyrell qu’ils sont associés au gouvernement du royaume, alors que toutes les décisions ont déjà été prises en coulisses (D’ailleurs, Tyrion finit par le comprendre assez vite).

    Il [Kevan] n’était au Conseil que l’avant-garde de son frère, Tyrion le savait de longue date, et n’avait d’idée qui n’eût d’abord germé dans la cervelle de lord Tywin. Tout ça n’est qu’un montage de coulisses, conclut-il, et ces débats n’ont d’autre but que d’amuser la galerie.

    ASOS, Tyrion III

    La situation a bien changé dans ADWD : les rapports de force ont complètement changé. Déjà, les Tyrell sont conscients de tout ou partie des manigances de Cersei dans AFFC, ce qui a pas mal entaché l’alliance et la bonne entente entre les deux maisons. Les morts récentes, les rumeurs odieuses, les intrigues et la punition de Cersei ont écornées la réputation et le prestiges des Lannister. Ensuite, quoi qu’on en dise, Kevan n’est pas Tywin. Ce n’est pas n’importe qui non-plus, mais il n’est pas son frère, et ça change aussi pas mal de choses dans les rapports de forces interpersonnels.

    Plus concrètement, Kevan a été obligé de lâcher énormément de pouvoirs aux Tyrell. Il a toujours l’appui indéfectible du Grand Mestre et du Grand Argentier (Pycelle et Harys Swyft) pour soutenir ses décisions et le parti Lannister, mais il a été obligé de lâcher l’office de Main à Mace, celui de maître des lois à Randyll Tarly et celui de maître des navires à Paxter Redwyne. Kevan dit lui-même qu’il joue à un jeu d’équilibriste dans la répartition des pouvoirs :

    Certes, songea Kevan Lannister, et Pycelle n’est pas le seul membre du conseil que notre Main souhaiterait remplacer. Mace Tyrell avait son propre candidat à la charge de lord Trésorier : son oncle, le lord Sénéchal de Hautjardin, que les hommes appelaient Garth la Brute. Voilà bien la dernière chose dont j’ai besoin : un autre Tyrell au Conseil restreint. Il était déjà en minorité. Ser Harys était le père de son épouse, et l’on pouvait également compter sur Pycelle. Mais Tarly était lige de Hautjardin, de même que l’était Paxter Redwyne, lord Amiral et maître de la flotte, contournant à l’heure actuelle Dorne avec sa flotte pour se charger des Fer-nés d’Euron Greyjoy. Une fois que Redwyne rentrerait à Port-Réal, le conseil serait divisé trois contre trois, Lannister et Tyrell.

    Nommer Randyll est surtout un moyen de satisfaire les appétits toujours grandissant de Tyrell … qui n’est pas le niais de la série, et sait très bien placer ses alliés et ses fidèles :

    — Un chien tient de son maître, déclara Mace Tyrell. Des manteaux noirs leur siéraient, j’en conviens. Je ne tolérerai pas de tels hommes dans le Guet. » On avait ajouté aux manteaux d’or une centaine de ses hommes de Hautjardin ; cependant, de toute évidence, Sa Seigneurie avait l’intention de résister à toute infusion d’Ouestriens pour équilibrer.
    Plus je lui en donne, et plus il en veut. Kevan Lannister commençait à comprendre pourquoi Cersei avait conçu tant d’acrimonie à l’encontre des Tyrell.

    Et Kevan dit juste après qu’il n’a pas les moyens de le défier :

    Mais le moment n’était pas venu de provoquer une querelle ouverte. Randyll Tarly et Mace Tyrell avaient tous les deux amené des armées dans Port-Réal, tandis que la meilleure part des forces de la maison Lannister demeurait dans le Conflans, et fondait rapidement.

    Kevan est obligé de céder à Mace pour beaucoup de choses. C’est le cas de la nomination de Tarly au conseil restreint : Mace a du l’exiger et Kevan a sûrement été obligé de céder.

    Dans AFFC, Cersei a le choix, elle peut nommer qui elle veut au poste de Main. Choisir Tarly (ou Rowan) aurait été un honneur qu’elle lui faisait, sans que Mace Tyrell soit responsable de rien. Tarly lui aurait été reconnaissant à elle, sachant qu’il lui devait cette nomination : c’est pour ça que Kevan dit qu’il serait devenu un homme à elle.

    Dans ADWD, c’est différent. Déjà, Tarly n’est pas nommé au poste prestigieux de Main, mais à celui (assez prestigieux tout de même) de maître des lois … mais cette nomination, il ne la doit pas à Kevan : il la doit à Mace Tyrell. S’il est reconnaissant et loyal, ce serait donc plutôt à Mace qu’à Kevan, qui en est bien conscient.

    Le véritable danger vient de Tarly, jugea ser Kevan en observant leur départ. Un homme étroit, mais il a une volonté de fer et de la ruse ; un des meilleurs soldats dont puisse s’enorgueillir le Conflans Bief. Mais comment le gagner à notre camp ?

    La nomination ne suffit plus.

17 sujets de 1 à 17 (sur un total de 17)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.