Vos derniers films

Ce sujet a 303 réponses, 56 participants et a été mis à jour par  Grendel, il y a 1 jour et 8 heures.

30 sujets de 181 à 210 (sur un total de 304)
  • Auteur
    Messages
  • #69430

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4754

    Green Book : Sur les routes du sud réalisé par Peter Farrelly (oui, oui, la moitié des réalisateurs de Mary à tout prix, Dumb and Dumber, Fous d’Irène). L’histoire en 1962 d’une tournée dans le sud des Etats-Unis d’un pianiste virtuose noir et son chauffeur blanc. Mahershala Ali et Viggo Mortensen sont impeccables, et le film suit une piste assez balisée mais sans que je ne me sois ennuyé (2h10). C’est super bien écrit et joué, plein de bons sentiments même si on peut noter une certaine finesse dans des approches de certaines situations. La plus évidente est l’antagonisme entre le noir cultivé et le blanc prolo. Mais on se rend compte que les barrières culturelles sont sans doute plus importantes que celles de la couleur de la peau. Sauf que dans le sud, la ségrégation bat son plein. Et on se demande pourquoi le pianiste va voir des gens qui l’accueillent tout en le méprisant.

    C’est là que le film est doucement subversif car sous un vernis de bons sentiments (et de nobles sentiments), il participe à une évolution ou prise de conscience sans marteler un argumentaire (pas comme Spike Lee…). J’ai lu « pas forcément un grand film mais sûrement un bon film » et je pense que ça résume bien ce que j’en pense.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #70115

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3243

    Green Book : Pas grand chose à rajouter à ce qu’a dit Gray. Un joli film, très bien écrit et très bien joué, vraiment chouette. Sans entrer dans le pathos, le film nous met face au racisme « ordinaire » d’une époque qui devrait être lointaine et révolue… mais qui est en fait bien trop proche dans l’histoire américaine pour ne pas remuer.

    The Mule : Dernier cru de Clint Eastwood, je n’ai pas du tout accroché. C’est mou, les ficelles de la rédemption du vieux con qui a brisé sa famille sont énormes et m’ont un peu atterrée… Je ne recommande pas.

    ~~ Always ~~

    #70317

    Neith
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 243

    Polar, de Jonas Akerlund, avec Mads Mikkelsen dans le rôle principal.

    Le film suit le personnage du Black Kaiser, le plus grand assassin au monde, qui va devenir retraité sous peu. Mais son ancien employeur refuse de lui payer sa pension, dont le montant est très élevé. Or, pour qu’il n’y ait pas de pension, il faut que le bénéficiaire soit mort. Le Kaiser doit alors faire face une armée de tueurs prêts à tout pour le tuer.

    J’ai encore un peu de mal à savoir si j’ai aimé ou pas… Graphiquement c’est assez sympa (l’utilisation des couleurs, flashy d’un côté, ternes de l’autre, est un des bons côtés du film), le scénario est simplissime. Le casting a été fait pour coller « visuellement » avec des personnages TRES stéréotypés (parfois beaucoup trop, surtout au niveau des personnages féminins), et c’est clairement Mikkelsen qui porte le film…

    C’est très violent, avec des scènes d’exécution (sanglantes), de torture (sanglante) et de sexe (pas sanglantes, mais totalement inutiles vis-à-vis du déroulement de l’histoire). Bon je ne m’attendais pas à des licornes et des papillons vu l’histoire, mais dans le même genre, John Wick est bien plus « soft ».

    Point « positif », je n’avais pas du tout vu venir le rebondissement final… En même temps il n’apporte pas grand chose à l’histoire, si ce n’est une ouverture sur une possible suite, à voir si elle verra le jour ou non.

    #70829

    Corondar
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 859

    Creed II

    J’avais beaucoup aimé le premier, le second est dans la même veine, en juste un peu moins bien. Grosses performances de Michael B.Jordan et de Florian Muteanu (qui incarne le fils de Ivan Drago). Les deux sont massifs, et quand ils cognent, ça frappe sec. Le combat final est assez marquant. Pour le reste le film verse un peu trop dans le sentimentalisme facile, mais ça passe.

    Green Book

    Pas grand chose à rajouter par rapport aux commentaires précédents : c’est très balisé, mais ça fait son job. J’ai surtout aimé la prestation des deux acteurs principaux (en même temps, Viggo Mortensen et Mahershala Ali, tu prends pas de grands risques au niveau de ton casting ) et l’inversion des rôles, avec le chauffeur blanc et le passager noir dans le Sud ségrégationniste.

    La Mule

    Contrairement à Nympha, j’ai beaucoup aimé. Par rapport aux précédents Eastwood (15h17 pour Paris et Sully) qui m’avaient pas mal déçu, je trouve qu’on revient un peu plus à la patte Eastwood. Ça lorgne nettement du côté de Gran Torino je trouve, au niveau du personnage principal, des dialogues et de l’intention. Mais là aussi, ça ronronne quand même pas mal.

    Dragons 3

    Je suis un immense fan de Krokmou. Ça n’a pas changé avec ce dernier opus. J’ai adoré : l’histoire, l’émotion, les personnages (anciens et nouveaux). J’ai sorti les mouchoirs. Je recommande vivement. Et puis l’animation est toujours aussi classe.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 2 semaines par  Corondar.
    #70844

    Crys
    • Pas Trouillard
    • Posts : 563

    Au registre du rattrapage, quelques séances de films davantage de janvier que février.

    Edmond : Comme ça a déjà été mentionné plus haut, le film sympathique. Avec un sujet pareil (la création de Cyrano de Bergerac), c’était difficile de se planter, mais c’était tout aussi facile d’être mauvais. Donc joli petit numéro d’équilibriste mignon. Je redoutais le côté théâtre filmé vu que c’est tiré d’une pièce, mais comme apparemment le réalisateur voulait à l’origine en faire un film qui a été refusé, il l’a emmené au théâtre avant de le réadapter, c’est peut-être pour ça. J’aime beaucoup l’acteur belge qui incarne le comédien destiné à devenir Cyrano.

    Bienvenue à Marwen : Je ne savais rien du film à part l’affiche qui montrait Steve Carell et le fait que c’était sur un gars obsédé par la Seconde Guerre Mondiale. Au final, on se doute que c’est Zemeckis dès le début du film (quand on a raté la promo comme moi), que ce soit par la motion-capture ou la musique de Silvestri. Le sujet avec ce Hogie traumatisé, marginal, est aussi dans son registre, genre de parent très éloigné de Forest Gump. Les acteurs sont plutôt mignons, mais y a quelque chose de maladroit dans tout ça qui fait que ça ne marche pas vraiment. Des choses comme le personnage principal qui porte des talons mais a une vision de la femme sortie des films porno (ou alors sous forme de poupées). A cela s’ajoute la répétitivité des scènes d’animations, et cela pèse sur l’ensemble. Dommage, car dans le fond, le sujet aurait pu être mieux traité.

    Colette : J’avais prévu de le voir en VO. Bon le projectionniste s’est planté et on a eu la VF. Du coup j’ai évité le problème du « eh mais c’est des français qui parlent anglais ! » même si bon, des français avec la tête de Keira Knightley ou Dominic West t’en croise pas tous les jours. D’ailleurs j’étais content de les voir, le film est très élégant dans sa réalisation, notamment sur l’évocation de la vie à la campagne de Colette. J’avoue que je n’ai jamais lu un seul de ses livres donc je découvrais un peu le sujet. Mais c’était chouette, content de l’avoir vu.

    Au programme de la semaine prochaine, Green Book et Dragons 3 dont je pense on n’entend que du bien, donc mon avis sera peut-être moins utile (car comme Corondar, j’ai aucune objectivité concernant le second, j’ai écouté la BO et je suis déjà acheté).

    #70866

    Corondar
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 859

    Au programme de la semaine prochaine, Green Book et Dragons 3 dont je pense on n’entend que du bien, donc mon avis sera peut-être moins utile (car comme Corondar, j’ai aucune objectivité concernant le second, j’ai écouté la BO et je suis déjà acheté).

    J’assume pleinement concernant Dragons : mon amour pour Krokmou me rend complètement subjectif . Tiens, je me rends compte que j’ai oublié une critique dans mon précédent post, surement parce que c’est le seul film de la série que j’ai pas aimé .

    Glass

    Un mauvais film pour terminer une mauvaise trilogie ? Je vois pas pourquoi je continue à m’infliger les films de Shyamalan en fait. Syndrome de Stockholm ? Réflexe de Pavlov ? Ce réalisateur plagie éhontément le travail de grands noms qui l’ont précédé dans le style (Hitchcock notamment), et pense que ses twists de fin suffisent à lui garantir des histoires en béton. Hélas, non, en tout cas moi je suis complètement hermétique à son travail.

    Du coup son dernier film ne dépareille pas. Une histoire bancale (depuis Incassable déjà) qui hésite trop entre la métaphore et le réel, un sens du rythme inexistant (une scène d’ouverture intéressante, une fin dynamique, un long tunnel d’ennui entre les deux), et même au niveau des twists, Shyamalan ne se foule plus, il recycle. Attention le spoil se réfère à d’autres films de Shyamalan (Incassable et Le village).

    Spoiler:
    Sérieux, nous ressortir le même accident de train comme twist ? Doublé encore une fois d’une nouvelle société secrète qui cache la vérité aux gens, comme dans Le village  

    Mais le film dispose du même point fort que Split et qui justifie (peut-être) le détour : la performance de James McAvoy mérite d’être vue.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 2 semaines par  Corondar.
    #71346

    Crys
    • Pas Trouillard
    • Posts : 563

    Bon, ben comme promis, j’ai vu Green Book hier soir et c’était vraiment bien. On est sur un sujet hyper balisé comme ça a déjà été dit et le film n’est jamais surprenant. Mais en revanche, il est hyper réjouissant. Les deux acteurs sont impeccables, le duo fonctionne super bien, c’est drôle, émouvant sans jamais versé dans le lacrymal, bref, que de bons points 🙂

    #71853

    Aerolys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1449

    Ça fait un moment que j’ai vu ce film (au moins un an) mais, j’avais envie de parler de Au nom de ma fille avec Daniel Auteuil qui se base sur l’affaire Dieter Krombach (un père qui a consacré presque trente ans de sa vie à prouver que le nouveau mari de son épouse a tué sa fille de 14 ans et qui en vient à embaucher trois hommes pour enlever l’assassin de sa fille et le traîner devant la justice).

    Bon, j’ai beaucoup aimé (j’adore les faits divers ! J’adore Les enquêtes impossibles (RIP Pierre Bellemare)) et j’étais complètement absorbé par le film qui suit la descente aux enfers du père qui sacrifie tout pour que justice soit faite.

    J’ai vu cette semaine L’Homme qu’on aimait trop avec Guillaume Canet et Catherine Deneuve (et Adèle Haenel) et qui parle de l’affaire Le Roux. Là par contre, malgrè mon amour pour les faits divers, je me suis un peu ennuyé. Mais là où Au nom de ma fille relate les événements qui précèdent l’affaire ainsi que l’affaire en elle-même jusqu’à sa conclusion, L’Homme qu’on aimait trop se concentre surtout sur les événements qui se déroulent avant l’affaire dont il est question dans le film. J’aurais préféré voir le pendant aussi (le film s’achève sur les procès qui ont eu lieu (ce qui prend environ les vingt dernières minutes du film)).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #71867

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4754

    Un peu par hasard, j’ai vu Heureux comme Lazzaro (Lazzaro felice) d’Alice Rohrwacher, film primé à Cannes (meilleur scénario ??) l’an passé. L’histoire d’aristocrates dans le domaine du tabac qui asservissent des paysans qui ne s’en rendent pas compte (on est dans les années 1990…) et de Lazzaro, le bon gars (un peu) simplet du coin qui est apprécié et utilisé par tout le monde. Sauf que tout change dans la deuxième moitié. Film bien spé (j’en dis pas plus), jolie photo mais ça me laisse bien perplexe, j’avoue.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #71883

    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 312

    Corondar !! Tu as vu Alita Battle Angel?

    #71899

    Thistle
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1356

    Sur Edmond : y a des gens qui ont vu la pièce et le film ?
    (Parce que j’avais adoré la pièce et je me demande si y a un intérêt à voir le film du coup)

    Trop Dark. Trop Piou. #teamcorbeauxerrants

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #71906

    Ezor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 596

    même question que Thistle (donc intervention inutile, je sais). La pièce était super, et le « théâtre au cinéma », j’ai du mal, du coup je me demande ce que ça peut donner.

    --Ezor--

    Spoiler:

    #71909

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3243

    le « théâtre au cinéma », j’ai du mal, du coup je me demande ce que ça peut donner.

    Pour le coup, le film ne fait vraiment pas théâtre filmé. C’est dynamique et plein de charme, et on n’a pas du tout ce côté statique que peuvent avoir certains films de « théâtre au cinéma ». Après je n’ai pas vu la pièce, donc je ne peux pas juger si ça apporte une vision complémentaire à la pièce ou si c’est juste une reprise très bien faite qui n’apporte pas grand chose quand on a déjà vu la pièce.

    ~~ Always ~~

    #71915

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4754

    +1 à Nymphadora.

    J’ai aussi des connaissances qui ont vu (et apprécié) la pièce et n’ont pas super envie de voir si c’est aussi bien (ou pas) au cinéma. Donc si quelqu’un se dévoue, ça m’intéresse également 😀

    Je me permets de citer Crys aussi

    Je redoutais le côté théâtre filmé vu que c’est tiré d’une pièce, mais comme apparemment le réalisateur voulait à l’origine en faire un film qui a été refusé, il l’a emmené au théâtre avant de le réadapter, c’est peut-être pour ça.

     

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #71926

    Corondar
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 859

    Corondar !! Tu as vu Alita Battle Angel?

    Yep. Un divertissement très efficace. Je précise que je n ai pas lu le manga. Mes potes qui l ont vu et qui ont lu le manga sont divisés : certains trouvent l adaptation réussie, d autres dénoncent une trahison .

    #72119

    DroZo
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 891

    Le Dernier Maître de l’Air de M. Night Shyamalan. J’ai commencé l’anime récemment et j’étais curieux de voir ce que donnait son adaptation si décriée. Et au final, je trouve que ça ne mérite pas un tel bashing. Certes, le film n’est pas très bon et a pas de défauts. Mais il a aussi des qualités : je trouve ses décors, ses costumes et ses effets spéciaux magnifiques. Non y’a pas à dire, c’est très beau, les décors font vrais, ça fourmille de détails, et c’est bête à dire mais c’est très rare qu’un film de Fantasy moderne obtienne une si belle direction artistique. Sur ce coup là j*ai été bluffé. Autre point que j’ai bien aimé : le ton. Si la série raconte son histoire avec humour, car c’est une production jeunesse, le film utilise un ton sombre, en accentuant sur les aspects mystiques et mélancoliques des personnages. Moins caricaturés que dans un show pour enfant. C’est le cas notamment du personnage de Jiroh qui, une fois retiré son humour, devient un personnage vraiment sage, badass et très touchant.

    Ce qui ne ba pas par contre c’est l’écriture. J’ai vraiment eu l’impression qu’il manquait la moitié des scènes à ce film. Ça manque de développement de personnages, surtout pour Katara et Soka dont les motivations pour suivre Aang sont des plus artificielles et forcées. Même les péripéties sont pas assez longues, sont résolues trop rapidement… de plus, on a l’impression que certaines scènes ont été oubliées d’être tournées menant l’apparition de voix off pour raconter la scène qui a été coupée, et franchement c’est très gênant. Il en ressort surtout un film très mal écrit, qui aurait pu être génial si il prenait bien son temps dans ses enjeux. Un film qui aurait dû durer trois heures comme un Seigneur des Anneaux mais qui est finalement presque deux fois plus court. E t un film qui n’oublie pas de développer ses personnages, et pas uniquement Aang et Zao.

    Bref, un truc qui aurait pu être excellent, mais qui se viande.

    « La drosophile est un petit animal avec un cycle de vie court et de nombreux mutants sont disponibles. Son génome compact a été un des premiers génomes à être séquencé entièrement. »

    I’m a X-Flies 😎

    #72124

    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2011

    Le Dernier Maître de l’Air de M. Night Shyamalan. J’ai commencé l’anime récemment et j’étais curieux de voir ce que donnait son adaptation si décriée. Et au final, je trouve que ça ne mérite pas un tel bashing

    J’avais vu ce film il y a quelques temps, et tout comme toi je l’avais trouvé pas si mal, même si on aurait aimé (beaucoup) plus de développement. Il m’avait permis de passer un bon moment devant l’écran, et c’est déjà bien.

    Pour répondre à ta remarque, j’ai l’impression que les plus critiques les plus virulents ne visaient pas la qualité du film, mais l’accusaient de whitewashing. Bref, c’était très politique, même si j’avoue qu’au début j’ai été déroutée de ne voir que des blancs dans un univers d’inspiration très asiatique. Après quelques minutes, j’ai oublié ce point, je suis entrée l’histoire (je ne connaissais pas les animés), et le reste de tes remarques sont justes. J’avais toutefois envie de voir la suite, et c’est là que j’ai appris qu’à cause de l’échec commercial du film il n’y en aurait pas.

    #72175

    Amarei
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 193

    J’ai vu Greenbook et je suis d’accord avec les commentaires précédents : j’ai passé un bon moment, c’est émouvant, drôle, les acteurs sont bons et la musique est super.

    “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” JR.

    #72186

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3243

    Arctic

    Mads Mikkelsen tente de survivre dans le froid polaire après un accident d’avion. C’est très classique, un survival movie comme on en voit souvent. Mais l’austérité du film et ses belles images font mouche. C’est pas le film de l’année, mais c’est un film simple et efficace, qui donne la part belle aux talents d’acteur du beau Mads et à la nature arctique.

    Dragons 3

    *copiez-collez ici le commentaire de @corondar*
    Krokmou <3 C'est beau, c'est bien fait, Krokmou est le plus choupi, j'ai chouiné parce que c'est aussi émouvant... Je suis pas objective, j'aime Krokmou. Voilà ^^

    La Favorite

    Ce film m’a laissée dubitative. Les actrices sont formidables, le travail de réalisation est impressionnant… mais je ne suis pas rentrée dans le film. Une reine se meurt, elle est faible et incompétente, entourée de nuisibles, et on nous dépeint le spectacle de cette basse cour crade et médiocre. OK on a compris… Sous couvert de bons mots et d’une réalisation léchée, c’est quand même du déjà-vu très prétentieux. Je ne comprends pas trop ce qu’on vu les gens qui crient au film génial en tous cas :/ Ou alors, j’étais de mauvais poil quand j’ai vu le film, chais pas ^^

    Happy Birthdead 2

    Le premier avait plu, du coup il fallait une suite. Sorte de jour de la marmotte mixé d’un slasher pour ado, c’est réjouissant et fun. C’est objectivement nul et sans queue ni tête, mais j’avoue tout, de temps en temps, j’aime bien ce genre de films pas prise de tête qui me ramène dans mes années ado. Alors du coup je me suis bien marrée.

    ~~ Always ~~

    #72406

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4754

    Une intime conviction, premier film d’Antoine Raimbault, retrace le 2e procès de Jacques Viguier. En 2000, Suzy Viguier disparaît et son mari, Jacques, prof de droit à la fac de Toulouse, est soupçonné de meurtre. Jugé en 2009, il est acquitté, mais le procureur interjette l’appel. Le film commence quand une cuisinière, Nora (Marina Foïs, impériale), veut tout faire pour que Viguier (Laurent Lucas, ultra terne et peu sympathique) soit acquitté et elle contacte le ténor du barreau Éric Dupond-Moretti, (Olivier Gourmet, qui crève encore l’écran, juste après avoir joué Cyrano dans Edmond) pour qu’il s’occupe de l’affaire.

    Film de procès, au cordeau, très bien fait, très bon rythme. L’opposition entre Nora qui veut la Justice et Dupond-Moretti qui veut l’acquittement de son client est super intéressante, car ils sont plutôt dans le même camp. A noter toutefois que si l’affaire est vraie, le personnage de Nora est fictif. Franchement, dans le genre, le film tient très bien la route.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #72465

    Jon
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 151

    Ah, moi j’ai beaucoup aimé La Favorite ! 😮 J’ai trouvé le film très prenant, j’étais complètement happé par l’intrigue un peu crispante, à me demande comment les choses allaient se dénouer, avec des personnages très intéressants et assez complexes, et où les choses ne sont pas simplement ce qu’elles paraissent… Un de mes films préférés de ce début d’année ! 🙂

    #72510

    Crys
    • Pas Trouillard
    • Posts : 563

    Enfin vu le Dragons 3, et comme tout le monde, je crois que même si le film est bourré de défauts (méchant très faible, beaucoup de redites des deux précédents), ben ça marche quand même, si j’en crois mes yeux humides de fin de projection et ma mâchoire qui a gigoté pendant toute la dernière demi-heure du film. A mes yeux, ça reste ce qu’il se fait de mieux en animation (la qualité visuelle est superbe en plus des choix graphiques), y a des blagues un peu limite dans un film familial et ça me fait rire (« Prends moi ! » dans l’épisode 2, et les blagues sur les mamans dans celui-là), et puis la musique… <3

    Ah et le message délivré tout au long de cette trilogie me touche personnellement (si tu peux pas vivre avec une espèce, fous-lui la paix). Donc adieu Krokmou, content que tes créateurs sachent s’arrêter car tes aventures ont une très jolie fin.

    #72819

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4754

    Grâce à Dieu (bon sang ce titre !) de François Ozon. J’ai un rapport changeant avec ce réalisateur. Je lui reconnais le fait qu’il est un des rares à varier très souvent ses thèmes. Dans le passé, j’avais trouvé que certaines provoc’ inutiles affaiblissaient de bons films (Huit femmes, Gouttes d’eau sur pierres brûlantes). Je me souviens aussi m’être emmerdé (beaucoup) devant Sous le sable, un peu dans Swimming pool, d’avoir trouvé « mouaif » Potiche, Jeune et jolie, Une nouvelle amie ou Dans la maison. En revanche, j’adore Le Temps qui reste et Frantz

    Là, ça n’a rien à voir car on part dans un « film dossier avec thème pesant » à savoir la pédophilie dans l’église catholique lyonnaise (jugement le 9 mars, ce qui peut expliquer pourquoi le film a eu des démêlés judiciaires pour sa sortie). En gros, Spotlight (il parait qu’on voit une affiche dans le commissariat). Pour moi, c’est un film consciencieux, rassembleur, qui déroule un schéma assez attendu (convenu ?). Là où Ozon se démarque, c’est qu’il change le focus de son intrigue au cours de l’histoire et qu’on n’est jamais perdu (chapeau). Melvil Poupaud est encore une fois splendide en quadra catho propre sur lui (il ressemble à Daho plus jeune, non ?^^), Denis Ménochet est très loin de son rôle de Jusqu’à la garde. Swann Arlaud (le Petit Paysan) est impeccable aussi. Et on peut ajouter pas mal d’autres personnes (y a tout le cinéma français ?). Bref, c’est assez irréprochable (le noyage de poisson doublé de damage control est très horripilant) si l’on oublie les flash-backs inopportuns. Le côté « appliqué » du film est heureusement atténué par la qualité de la réalisation et de l’interprétation.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois par  R.Graymarch.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois par  R.Graymarch.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #74024

    Lapin rouge
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1752

    Vu Vice hier soir. J’avais bien aimé The Big Short, le film précédent d’Adam McKay, qui parvenait à expliquer la crise des subprimes de manière drôle et didactique. Là, il s’attaque à la bio de Dick Cheney, le vice-président de George W. Bush (le rôle-titre est interprété par Christian Bale, qui fait une belle performance). Comme The Big Short, Vice a recours à beaucoup de procédés didactiques (voix off, arrêts sur image, incrustation de texte à l’écran) qui ont le mérite de permettre de s’y retrouver dans une histoire complexe et touffue, mais qui sont un peu lourdingues à la longue. J’ai l’impression que le plaisir éprouvé à la vision du film est inversement proportionnel à la connaissance préalable qu’on a du sujet traité : dans les parties peu ou mal connues, on apprend plein de trucs (et on en perd aussi sûrement pas mal, tant certaines allusions sont parfois rapides, cf. l’affaire Valerie Plame expédiée en trois répliques), mais dans les moments abordant des sujets plus familiers, c’est parfois un peu ennuyeux.

    Autre chose : le film ne fait pas dans la nuance ni dans la subtilité ; la charge contre l’administration W. Bush est virulente (il est vrai qu’il y a de la matière). On est parfois pas loin de Michael Moore, même si Vice évite tout de même de tomber dans le pamphlet.

    Donc, si vous avez envie d’un résumé partiel et partial de la politique américaine de 1970 à 2010, vous pouvez y aller, c’est bien fichu.

    Ah, dernière chose, il y a un moment où il m’a semblé discerner une parodie du générique de GoT. Ça m’a fait sourire…

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #74067

    Jon
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 151

    J’ai été un peu déçu par Grâce à Dieu, j’ai trouvé le film assez froid, dépourvu d’émotion, il ne m’a pas du tout touché… C’était très intéressant, très bien fait, mais j’ai presque eu l’impression de voir une série d’articles journalistiques mis en image ^^ C’est probablement un choix du réalisateur, mais ça m’a laissé un avis mitigé…

    Sur Vice, je rejoins globalement Lapin (sans les moments ennuyeux, mais en même temps j’y connaissais rien à rien de base, donc ça colle 😀 ).
    Un film très intéressant sur une partie obscure (pour moi) de l’histoire (très) récente, qui m’a laissé avec un sentiment assez glaçant d’impuissance, et cette impression désagréable d’avoir regardé tout un film centré sur « le méchant »…mais sans qu’il n’y ait jamais l’arrivée du héros gentil sauveur du monde ^^ » (Imaginez tout un film dont le personnage principal serait Palpatine, sans aucun jedi pour lui mettre des bâtons dans les roues 😮 )

    #74546

    Sandrenal
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 397

    J’avais vu Vice aussi il y a quelques semaines. J’en étais ressorti partagé. Je rejoins Lapin sur la réalisation qui finit par assommer le spectateur. La performance de Christian Bale est énorme (le reste du casting est très bon aussi mais Bale porte le film). Par contre, contrairement à ce qu’affirme le réalisateur à la fin du film c’est très à charge, sans l’ombre d’une nuance et parfois pas loin du mensonger (sur l’affaire Plame Cheney a été innocenté, on en pense ce qu’on veut mais l’honnêteté intellectuelle aurait imposé de le mentionner).

    J’ai l’impression que le plaisir éprouvé à la vision du film est inversement proportionnel à la connaissance préalable qu’on a du sujet traité

    Ça me paraît un bon résumé.

    #76114

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4754

    Le Mystère Henri Pick de Rémy Bezançon, adapté du roman éponyme de David Foenkinos (2016). Jean-Michel Rouche, un critique littéraire et animateur d’une émission (littéraire) de télé (Lucchini) a des doutes quant au succès d’édition du moment : un roman bouleversant écrit par un pizzaiolo mort et retrouvé (le manuscrit, pas le pizzaiolo) par hasard dans un lieu incongru. Bien entendu, cela ne plait pas trop à la maison d’édition ou à la famille de l’auteur, qui réside à Crozon dans le Finistère.

    Film « sympa-mais-qui-peut-se-voir-à-la-télé » d’enquête quasi policière mais sans meurtre ou autre. C’est assez bien ficelé (je n’ai pas lu le livre), bien interprété également et les paysages bretons sont vraiment chouettes. Bref, plutôt un bon moment mais pas le film à voir absolument non plus.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #76179

    Amarei
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 193

    J’ai été voir Rebelles avec Yolande Moreau, Cécile de France et Audrey Lamy.

    Petit résumé : Ouvrière dans une conserverie de poisson dans le Nord de la France, elles tuent accidentellement leur chef et découvre qu’il avait avec lui un plein sac de billets. Elles décident de se débarrasser du corps et de garder l’argent. Mais comme on peut l’imaginer, c’est la là que les ennuis commencent.

    Ça part dans tous les sens avec des situations et des rebondissements improbable, c’est drôle, c’est violent. J’ai passé un très bon moment et je vous le recommande.

    “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” JR.

    #76182

    Ezor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 596

    Le Chant du Loup dAntonin Baudry

    Petit résumé : le personnage principal est une « oreille d’or », un soldat dans un sous-marin nucléaire chargé d’écouter les sons à l’extérieur et repérer si tel bruit est un ennemis prêt à tirer ou juste un banc de crevettes :). Essentiel dans l’équipage, on suit sa progression, les conséquences de ses erreurs et sa volonté de se rattraper auprès de ses supérieurs. Difficile d’en dire plus sans spoiler, hélas.

    Si on oublie quelques ficelles un peu grosses et l’histoire d’amour artificiellement ajoutée pour mettre de la féminité dans un monde exclusivement masculin* (c’est en tout cas ce que j’ai ressenti avec cet arc narratif), le film est plutôt une réussite. Il arrive à maintenir le suspense et à bien nous immerger (humour de qualité douteuse) dans un monde pas forcément connu du grand public. Il y a une volonté de traiter le sujet avec beaucoup réalisme, et non par une surenchère d’effets spéciaux et de batailles improbables. J’ai pu le voir avec une personne qui connait bien le milieu, qui a pu m’assurer de la véracité de (quasiment) tout ce qui est montré. Il y a aussi un air de Docteur Folamour qui m’a bien plu.
    Du côté des acteurs, Omar Sy dans le rôle d’un capitaine ne m’a pas vraiment convaincu, mais le reste du casting est à la hauteur. Un petit faible pour Kassovitz depuis Le Bureau des Légendes (regardez, c’est bien !) et François Civil, le rôle principal que je découvrais.
    Bref, je recommande, car sans être un grand chef d’œuvre du cinéma français, il a le mérite d’être à la fois grand public, divertissant et pourtant original dans son sujet. Je ne suis pas assez calé pour vous parler de la réalisation, la photo ou autres sujets techniques. Tout ce que je peux en dire, c’est qu’aucun défaut ne m’a sauté aux yeux au point de me faire sortir du film, et c’est tout ce que je demandais.

    *les femmes ne pouvant pas être sous marinière pour des raisons pratiques, je ne juge pas le film sur leur sous-représentation. En revanche, vouloir à tout prix placer son quota et par là ne pas assumer complètement de faire un film sur les sous-marins militaires me déplait.

    --Ezor--

    Spoiler:

    #76533

    Bane
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 397

    Je viens de le voir(enfin hier soir) et je suis d’accord avec toi, Frère Ezor, c’est un bon film de sous-marin bien ficelé et bien rythmé à la française. Pour moi qui ai adoré ce genre de film avec Octobre rouge et USS ALABAMA, je trouve qu’il se hisse presque à leur niveau.Ce film est plutot une bonne immersion dans ce milieu militaire si peu connu et de ses codes ainsi que de son approche des évènements.

    Le travail des acteurs est super (François Civil est une bonne découverte) en même temps il n’y a que du bon casting (Kassovitz, Reda Kateb toujours super, Omar Sy correct mais peut mieux faire).

    Malgré certes le superflu avec la petite amie, c’est un film que je recommande aussi.

    Je crois qu’un gros évènement dans ce genre de film ce serait de faire avec un équipage féminin.

    "Je suis celui qui restaurera la gloire et la puissance des Sith.
    On m'appelle Bane"- La Règle des Deux

30 sujets de 181 à 210 (sur un total de 304)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.