Share This Post

Accueil - Actualités / Créations / Saison 8

Saison 8, épisode 1 : Winterfell

Saison 8, épisode 1 : Winterfell

Nous vous avions laissé le 27 août 2017 avec le dernier épisode de la saison 7 (déjà !). Nous revoilà, vingt mois plus tard, presque deux ans, pour le résumé du premier épisode de l’ultime saison de Game of Thrones. La menace des Marcheurs blancs se fait de plus en plus grande, tout comme les rivalités entre familles. Winter is définitivement coming. J’espère que vous passerez un aussi bon temps à le lire que j’en ai eu à le rédiger.

NB : ce résumé vous est proposé par O’Cahan. S’il s’agit bien entendu de vous résumer l’intrigue, je n’échappe (vraiment) pas à la tentation d’y glisser des commentaires sarcastiques. Bonne lecture.

Le dernier générique

Le générique débute par les fameuses notes connues et « Oh surprise ! » Le générique a été modifié en tenant compte des événements de la dernière saison. Il commence en effet sur l’image du Mur défait par la horde de Marcheurs blancs et morts-vivants, Fort-Levant et on continue avec la grande salle et les cryptes de Winterfell (lieux clés de cette saison ?). Port-Réal semble impénétrable. Le générique se finit sur une belle salle du trône, et un rapide étendard Targaryen. La symbolique et le visuel sont là, j’aime beaucoup.
Rentrons maintenant dans le vif du sujet.

L’acte d’ouverture

L’épisode s’ouvre sur un jeune enfant courant dans la neige. Douce vision s’il en est une (non). C’est par ces yeux que nous découvrons d’abord une Arya souriant au loin, puis la longue procession des Immaculés arrivant à Winterfell. Le garçon se hisse sur un arbre, et nous découvrons au milieu des rangées de soldats le « couple » royal : Daenerys & Jon (qui croyez-le ou non, fait toujours sa tête de merlan frit sans même qu’il soit devant la caméra).
Après eux suit tout le défilé à cheval des personnages secondaires qui ont un peu d’importance : Sandor Clegane, Gendry (bon, entretemps on a une blague sur les eunuques de Tyrion, il en fallait une, je crois), Missandei, Ver Gris. Toute la troupe est là. Même les dragons qui en profitent pour effrayer toute la plèbe, beau move politique de Daenerys dès son arrivée. On a un plan particulier sur Sansa, qui est déjà à Winterfell (toujours dans le symbole) et qui regarde les dragons, à la fois fascinée mais comme on le sent, également inquiète.
Daenerys et Jon arrivent enfin dans la cour de Winterfell. Ont alors lieu les retrouvailles de Jon et Bran, ce dernier semblant un peu … ailleurs. Sansa accueille Jon avec chaleur sans se départir d’un regard très appuyé à l’égard de Daenerys, elle la fixe même. Daenerys est vécue comme une intruse, une étrangère. Les présentations sont froides (du moins du côté de Sansa), on est proche du crêpage de chignon diplomatique. Bran apprend à Daenerys que le Roi de la Nuit est désormais en possession de Viserion.

Déjà le début des embrouilles

Réunion de crise dans la grande salle de Winterfell. Sansa fait la revue des troupes : le tout jeune lord Omble doit rassembler ses gens d’Âtre-les-Confins pour les ramener à Winterfell. L’également toute jeune mais bien plus perspicace Lyanna Mormont prend la parole devant l’assemblée : « Qu’est devenu Jon Snow, le roi du Nord que nous avions élu ? Un toutou de la reine ? » Jon s’en défend : il a laissé sa couronne pour protéger le Nord. Sansa en profite pour rajouter son petit grain de sel en demandant comment va être nourrie cette armée de Dothrakis et d’Immaculés, ainsi que les dragons.
Les retrouvailles de Tyrion et Sansa sont par la suite également tendues. Si vous vous en souvenez, ils se sont quittés lors du mariage de Joffrey et… Sansa n’a de toute évidence pas l’air de regretter son mari (qui lui en voudrait ?) et le rembarre adroitement : comment croire que Cersei mènera bien son armée jusqu’au Nord ? Il faudrait être idiot pour le croire. Jon et Arya, eux, ont d’émouvantes retrouvailles dans le bois sacré. On n’oublie pas la famille.

Petits et gros changements à Port-Réal

On traverse le continent pour se retrouver à Port-Real. Cersei, qui en a toujours rien à foutre de tout, boit son vin en entendant que le Mur est tombé et se plaint qu’Euron n’a pas ramené d’éléphants avec lui (oui). Euron tient par ailleurs prisonnière sa nièce Yara et clame que son seul but est de, je cite, « Fuck the queen ». On ne juge pas les projets de vie. Il arrive ainsi devant la reine et tel un ado boutonneux et fait une blague vaseuse (vraiment). Il fait un appel du pied et sollicite Cersei pour un entretien privé dont on connaît tous l’issue… qu’elle accepte. PARDON !!?
Toujours à Port-Réal, on passe à une scène entre Bronn et Qyburn. Pour ne pas déroger au quota nichons, le dernier interrompt le premier en plein ébat avec des prostituées et lui annonce que Cersei lui confie la tâche de tuer Jaime et Tyrion s’ils venaient à survivre du Nord. Dans la scène suivante, Cersei et Euron, eux, semblent avoir partagé un moment très sensuel. Si sensuel qu’il est conclu par un regard vide de la Lannister : « I wanted those elephants ». Yes.
Un navire de la flotte de la Compagnie Dorée est attaqué par Theon et ses hommes pour libérer Yara et la remettre sur le trône des îles de Fer. Theon veut rejoindre le Nord. Sa sœur lui enjoint finalement de le faire, car elle comprend qu’il veut se battre pour les Stark.
On bascule enfin une seconde et dernière fois vers le Nord.

Les réunions de la discorde ?

Davos, Varys et Tyrion discutent comme des vieux potes devant l’arrivée des Karstark à Winterfell. Davos, qui semble être le seul gus un peu futé, souligne le problème : Jon est le roi des gens du Nord, pas Daenerys. Il faudra qu’elle gagne leur loyauté pour qu’elle gagne une quelconque légitimité. À partir de là, les problèmes arrivent. Daenerys dit à Jon que sa sœur ne l’aime pas, que les dragons ne mangent pas (on dirait une télé novelas de fantasy). Quoi de mieux que de partir en balade pour régler les soucis ? C’est ce qu’ils décident de faire. Jon hésite à monter sur un des dragons, ce que Daenerys ne calcule pas trop, bien que Jon ait 96% de chance de se rompre la nuque. « Cépagrave » . Je vous passe les détails. En fait non. « Il fait trop froid pour une fille du Sud » « Alors tiens chaud à ta reine ». Sans oublier ce fameux regard de Drogon « Pas de mal à ma Dany sinon je te culbute ! »
Aux forges, Arya retrouve Sandor (retrouvailles salées) qui prépare des armes pour les sauvageons avec Gendry. Gendry tel un adolescent attardé n’arrive pas à parler à Arya. Jon de retour, Sansa lui apprend que lord Glover restera chez lui. Elle lui reproche d’avoir abandonné la couronne pour l’amour qu’il porte à Daenerys.

Désagréables révélations

Daenerys et Jorah rencontrent Samwell Tarly dans la bibliothèque de Winterfell. Daenerys lui confesse sans broncher avoir tué son père, ainsi que son frère (quand ils ont refusé de ployer le genou devant elle la saison dernière). Bouleversé, Sam part en vitesse. On évite pas le petit regard de Daenerys à Jorah « J’ai peut-être merdé ». Tandis qu’il veut fuir, Sam passe devant Bran qui lui annonce qu’il est celui qui devra annoncer à Jon ce qu’il sait (i.e. sa parenté). C’est donc Sam qui vient d’apprendre deux deuils qui va devoir apprendre à Jon que toute sa vie est un mensonge. Il se pète la gueule avant d’arriver dans la crypte. Samwell Tarly révèle à Jon Snow qu’il est le fils de Lyanna Stark et de Rhaegar Targaryen : « You are Aegon Targaryen, true heir of the throne. You’re the true king. » Jon a un petit regard en biais. Là on sait pas s’il réalisé qu’il a couché avec sa tante ou si c’est l’ampleur de la révélation. Ça reste toujours à déterminer Nelson.

Une suite aux allures sombres…

Le tournant de l’épisode se profile. On voit pour la première fois de l’épisode Tormund et Béric qui se trouvent à Âtres-lès-Confins, là où le jeune lord Omble, je vous le rappelle, devait venir réunir ses troupes et ses gens. Arrivés dans la cour du château, ils remarquent des traces de sang. Après une course-poursuite rocambolesque, ils tombent sur Edd-la-douleur, commandant de la Garde de Nuit. Ils entrent ensemble dans la grande salle du château. S’approchant, ils voient devant leurs yeux le corps cloué au mur (il faut le dire) du jeune Omble. Transformé en spectre, il est vite tué par l’épée enflammée de Béric. C’est un avertissement on ne peut plus clair. La menace est là.
Dans les dernières secondes de cet épisode, un cavalier masqué (court vers l’aventure au galop) arrive au milieu de la foule des arrivants à Winterfell. C’est Jaime. Il descend de selle dans la cour du château et tourne la tête… pour rencontrer le regard de Bran (qui n’a effectivement pas bougé de sa place depuis qu’on l’a laissé, oui).
L’épisode s’arrête sur cet échange entre ces deux vieilles connaissances. Oupsie.

Conclusion

J’ai trouvé cet épisode relativement décevant sur plusieurs points. J’admets qu’un premier épisode doit reposer les bases de ce qui était précédemment, cependant les scènes en elles-mêmes ne sont pas bien pensées. Les retrouvailles sont peu ou prou toutes mal amenées, car je pense trop rapides, et plus grave, la révélation finale de la parenté de Jon Snow tombe quelque peu à plat, face à la scène précédente (l’aveu d’exécutions de Daenerys). Euron est mauvais, mais ça on s’y attendait.
Les points positifs, j’en ai trouvé ! Sophie Turner joue très bien la méfiance à l’égard de Daenerys, son attachement envers Jon, et son devoir de lady Stark. J’ai beaucoup aimé la musique également, qui s’entend notamment pendant le vol des dragons. Le générique est aussi super beau.
J’attends du lourd pour le prochaine épisode !

BinGoT : 11/25

Le BinGoT de l’épisode 1 !

9 Comments

  1. Merci pour ce brillant résumé !

    Vivement l’épisode 2.

    (J’aurais quand même coché la case inceste : la tante embrasse son neveu sous le regard de ses « enfants » ! Ils ne le savent pas, ok, mais nous si, ça compte ?)

  2. le générique: il ne reste que Winterfell et Kings Landing, donc normal qu’ils explorent l’intérieur.
    Est-ce que dans les saisons précédentes, ils montraient sur l’anneau les noces pourpres?

    • Nope. C’est nouveau. Les trois anneaux qui racontaient la rébellion de Robert ont été changé pour cette ultime saison, afin de montrer des événements plus proches de nous (la chute du Mur, les Noces Pourpres, la résurrection des Dragons).

  3. Très bon résumé mon amour !

    Par contre pour le bingo j’aurai aussi coché « un perso meurt » : le petit Omble, l’insceste pour Jon et Dany et aussi pour Euron qui mentionne celui de Cersei et Jaime et peut-être aussi la trahison parce que le fait que Cersei n’emmène pas son armée vers le Nord peut être considéré comme tel et aussi que Sam envisage de courroner Jon/Aegon est une sorte de trahison comme Jon le dit lui-même.

  4. y a aussi quand Bran observe Tyrion , on a l’impression qu’il sait ce que tyrion a dit à CerseÏ .
    et c’est peut-être pas très bon pour Tyrion

  5. Tout le monde parle des Noces pourpres sur cet anneau. Pour ma part, je vois un lion à gauche qui tient dans sa gueule un poisson (référence a la bannière des Tully), au milieu un loup pendu et decapite (qui fait référence à un Stark), et à droite le nightking qui tient la tête du loup. Qu’en pensez vous?

  6. Et Varys qui fait de la figuration? Bon, comme la moitié du casting me direz vous mais bon…

    Attendre deux ans pour un début de saison caramel mou c’est un peu décevant.
    Je suis tout à fait d’accord sur le fait que beaucoup de scènes sont mal amenées. Et les retrouvailles tombent à plat comme Sandor/Arya…

    Par contre le regard de Jaime à la fin… quelle évolution dans son jeu d’acteur depuis la saison 1!!!

  7. Oca, ton résumé est meilleur que tout le script de l’épisode. Ça se tente d’appeler D&D pour leur proposer un truc.

    Je profite pour demander l’ajout d’une case « bran est gênant » dans le bing.o.t :p

  8. Très chouette résumé ! Plus marrant que l’épisode. Oh, on me dit que ce n’est pas une comédie…
    On va faire évoluer le BinGOT pour la semaine prochaine : )

Leave a Reply