A Dance with Dragons, Chapitre 65, La laideronne

De La Garde de Nuit
Révision datée du 7 avril 2019 à 00:00 par Yavanna (discussion | contributions) (Résumé)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Cet article concerne le soixante-cinquième chapitre du cinquième livre, A Dance with Dragons et dont le personnage Point de Vue est Arya Stark.

Chapitres et pagination[modifier]

Chapitres[modifier]

  • Ce chapitre est le deuxième consacré à Arya dans le cinquième livre.
  • Ce chapitre est le trente-troisième consacré à Arya sur l'ensemble de la saga.

Pagination[modifier]

  • Miniusa.png Aux éditions Bantam (hardcover)[N 1] : p. 835 à 847
  • Miniusa.png Aux éditions Bantam (mass market paperback)[N 2] : p. 914 à 927
  • Minifrance.png Aux éditions Pygmalion (grand format) : tome 15, Une danse avec les dragons, p. 259 à 275[N 3]
  • Minifrance.png Aux éditions J'ai Lu (format poche) : Tome 15, Une danse avec les dragons, p. 288 à 307[N 4].
  • Minifrance.png Aux éditions France Loisirs (intégrale) : p 1000 à 1014

Résumé[modifier]

Arya remplit ses fonctions de servante à la Demeure du Noir et du Blanc. Avec un autre acolyte, elle fait un jour office d'échanson lors d'une assemblée de onze serviteurs du dieu Multiface qui comprend l'homme plein de gentillesse, la gamine abandonnée, le bigleux, le nobliau, le gros lard, le beau type, et un homme au visage marqué par les stigmates de la peste. Au cours des trois heures de la réunion, les serviteurs acceptent ou non de faire le don du dieu à plusieurs personnes, selon qu'ils les connaissent ou non. Puis ils se retirent, à l'exception de l'homme plein de gentillesse, de la gamine abandonnée et de Face de peste. Ce dernier la soumet à un interrogatoire serré sur ce qui la pousse à rester parmi eux. Il lui révèle la dureté de la voie qu'elle veut suivre, et lui reproche son manque d'humilité et ses mensonges. Elle semble cependant parvenir à le convaincre de ne pas la chasser, et il lui donne la mission de faire le don du dieu à quelqu'un. Le lendemain, elle reprend son rôle de Cat des Canaux auprès de Brusco et de ses filles. Elle passe plusieurs jours à espionner sa future victime, un vieillard qui se livre à des activités d'assurance maritime sur le port Pourpre. Il est visiblement méfiant et sans cesse accompagné de deux gardes du corps. Elle confie à l'homme plein de gentillesse toutes les raisons qui en font un mauvais homme, mais il lui réplique que cela n'importe pas, car le don du dieu est indifférent aux qualités de ceux qui le reçoivent. Il lui interdit également de tuer d'autres personnes que celui qui lui est désigné, et lui ordonne de faire en sorte que sa mort semble naturelle. Elle trouve finalement un stratagème, mais l'homme plein de gentillesse, soucieux de protéger Brusco, l'emmène d'abord dans les tréfonds du temple, dans une pièce où de nombreux visages sont suspendus aux murs. Assisté de la gamine, il incise le haut du front d'Arya, puis applique sur son visage ruisselant de sang un autre visage, celui d'une laideronne, défigurée par les coups donnés par son père. Un bref instant, Arya revit la douleur de la fillette, avant de reprendre conscience de sa propre identité. Le lendemain, sous cette nouvelle apparence, elle fait semblant de tenter de détrousser un des clients du vieillard, et glisse dans sa bourse une pièce enduite de poison. Elle escompte que sa victime, comme elle en a l'habitude, vérifiera la pièce en mordant dedans, ce qui causera sa perte. L'homme plein de gentillesse, satisfait de sa conduite, lui rend son apparence et lui remet une tenue d'acolyte en lui annonçant qu'elle va poursuivre son apprentissage auprès d'Izembaro[N 5], avec un autre visage, un joli cette fois.

Notes et références[modifier]

  1. Pagination de la première édition Bantam hardcover de juillet 2011.
  2. Pagination de la première édition Bantam massmarket d'octobre 2011.
  3. Pagination de la première édition Pygmalion grand format de janvier 2013.
  4. Pagination de l'édition J'ai lu poche de février 2015.
  5. Il n'était pas clair dans la version originale d'ADWD si Izembaro désignait un personnage ou un lieu. La citation "On the morrow you will go to Izembaro to begin your first apprenticeship." pouvait en effet être comprise dans les deux sens. La version française avait fait le choix d'en faire un lieu, mais la mise en ligne du chapitre de TWOW "Mercy" lève l'ambiguïté.


Icone book.png Chapitres liés
La petite aveugle
Victarion II La laideronne
d'ADWD
Cersei II

Mercy de TWOW ?