Garin le Prodigieux

De La Garde de Nuit
Révision datée du 1 avril 2019 à 13:21 par Yavanna (discussion | contributions) (Guerres rhoynaises)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


V.O. : Garin the Great

Le prince Garin de Chroyane fut un prince du peuple Rhoynar. Il est célèbre pour avoir fait vaciller le pouvoir des Possessions de Valyria lors des guerres rhoynaises. Cette guerre s'acheva néanmoins sur une victoire valyrienne et entraîna la mort de deux cent cinquante mille hommes chez le peuple Rhoynar[1].

Guerres rhoynaises

La destruction de Sarhoy lors de la seconde guerre des Épices frappa les esprits rhoynars. En conséquence, le prince Garin appela à l'unité du peuple rhoynar afin de faire face à l'ennemi valyrien, sous peine de subir le même sort que les habitants de Sarhoy. Seule la princesse Nymeria de Ny Sar fit entendre son désaccord, estimant que la guerre était vouée à l'échec. Finalement, tous les Rhoynars en âge de se battre répondirent à l'appel de Garin : près de deux cent cinquante mille hommes prirent les armes et convergèrent vers Chroyane pour ensuite descendre le cours de la Rhoyne en direction de Volantis.

L'armée rhoynaire connut sa première victoire à Selhorys, écrasant les trente mille Valyriens qui lui faisaient face. Valysar fut ensuite très rapidement conquise. À Volon Therys, le combat fut acharné : cent mille guerriers valyriens, une centaine d'éléphants de guerre et trois dragons résistèrent à Garin et son armée. Les Rhoynars ne connurent la victoire qu'après de lourdes pertes humaines. Des milliers de guerriers périrent dans les flammes des dragons ou furent noyés après que les sorciers rhoynars aient provoqué d'immenses inondations pour terrasser les dragons. Finalement, les archers rhoynars tuèrent deux dragons et le troisième prit la fuite, blessé. À l'issue de la bataille, la Rivière Mère en colère sortit de son lit pour engloutir la cité de Volon Therys, valant à Garin la révérence de son peuple et le surnom de Garin le Prodigieux.

Suite à la bataille de Volon Therys, les Volantains inquiets se replièrent derrière leurs remparts et firent appel à Valyria. Aux portes de la cité, Garin et son armée firent alors face à plus de trois cent dragons. Les Rhoynars ne purent rien face à leurs flammes. Des dizaines de milliers de guerriers rhoynars périrent brûlés ou se jetèrent dans la Rhoyne pour échapper aux flammes et finirent noyés. Les feux auraient brûlé si fort que la Rhoyne elle-même aurait bouilli et se serait évaporée. Le prince Garin fut capturé vivant et eut à endurer la vision du châtiment infligé à son peuple. Il fut emmené jusqu'à Chroyane, enfermé dans une cage d'or d'où il invoqua la Rivière Mère, ce qui provoqua une montée des eaux pendant la nuit, et la noyade des seigneurs du feu valyriens. Depuis, la brume enveloppe les ruines de Chroyane (devenue les Chagrins) et une épidémie de léprose y sévit[2].

Voir article détaillé : Guerres rhoynaises

La malédiction de Garin

Depuis la destruction de Chroyane invoquée par le prince Garin, on dit que les âmes des noyés hantent les lieux, et leur haleine a créé les brumes qui enveloppent les Chagrins. Le Seigneur au Linceul, qui dirige les hommes de pierre, pourrait être Garin lui-même[3].

Notes et références