Le Chevalier Errant

De La Garde de Nuit
Révision datée du 11 février 2019 à 14:30 par Nymphadora (discussion | contributions) (Le Jugement des Sept)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Le Chevalier Errant
© 2009, Éditions J'ai lu

© 2009, Éditions J'ai lu
Informations
V.O. The Hedge Knight
Type nouvelle
Genre Fantasy
Auteur George R. R. Martin
Traduit par Paul Benita
Éditions
Miniusa.png Legends - Tor Books - 1998
Miniusa.png Dreamsongs: A RRetrospective - Subterranean Press - septembre 2003
Miniusa.png A Knight of the Seven Kingdoms - Bantam Spectra - 6 octobre 2015
Miniuk.png A Knight of the Seven Kingdoms - Harper Collins Voyager - 6 octobre 2015
Minifrance.png Légendes - Éditions 84 - 1999
Minifrance.png Légendes - J'ai Lu - 2001
Minifrance.png Préludes au Trône de fer - Pygmalion - 2008
Minifrance.png Préludes au Trône de fer - J'ai Lu - 2009
Minifrance.png Chroniques du chevalier errant - Pygmalion - 4 mars 2015
Minifrance.png Chroniques du chevalier errant - J'ai Lu - 13 septembre 2017
Saga
L'Épée Lige

Le Chevalier Errant (The Hedge Knight en version originale, souvent abrégé en THK) est une nouvelle écrite par George R. R. Martin pour l'anthologie de Robert Silverberg, Légendes. Elle est la première du cycle des aventures de Dunk et l'Œuf. L'histoire se passe dans les Sept Couronnes tout comme la saga du Trône de Fer, mais une centaine d'années avant les événements relatés dans A Game of Thrones.

L'histoire est racontée du point de vue de Dunk.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Appendices à Le Chevalier Errant.

Historique de publication : Les Aventures de Dunk et l'Œuf

Le Chevalier Errant, originellement écrite pour l'anthologie Légendes (1998), est la première du cycle des aventures de Dunk et l'Œuf, puisque George R. R. Martin a prévu plusieurs nouvelles racontant toute l'histoire de la vie de Dunk et de son écuyer, l'Œuf depuis leur rencontre jusqu'aux tragiques événements de Lestival.

La nouvelle a été réédité le 6 octobre 2015 en un volume regroupant les trois première nouvelles du cycle (donc avec L'Épée Lige et L'Œuf de Dragon), intitulé A Knight of the Seven Kingdoms et illustré par Gary Gianni[1].

En version française, cette nouvelle et sa suite, L'Épée Lige, ont été éditées par Pygmalion en 2008 sous la forme d'un recueil nommé Préludes au Trône de fer. Une édition poche a ensuite été publiée en 2009 par J'ai Lu.

Pygmalion publie en 2015, les trois nouvelles (Le Chevalier Errant, L'Épée Lige et L'Œuf de Dragon), dans un volume unique, avec une traduction harmonisée. Ce livre, intitulé Chroniques du chevalier errant, a été réédité en 2017.

Résumé

En route vers la gloire

Dunk est un jeune écuyer de seize ou dix-sept ans, grand et vigoureux, qui parcourt les routes des Sept Couronnes avec son maître, ser Arlan de l'Arbre-sous, un chevalier errant. En l'an 209, ce dernier venant de mourir d'un refroidissement alors qu'ils étaient en route pour participer au grand tournoi de Cendregué, Dunk a l'idée de prendre l'armure et les armes du vieil homme, et d'aller participer à sa place sous le nom de ser Duncan le Grand. En chemin, il rencontre un jeune garçon d'écurie au crâne rasé surnommé l'Œuf[N 1] qui demande à devenir son écuyer. Dunk refuse, mais le garçon le suit, et ils finissent par se lier d'amitié, à tel point que Dunk l'accepte comme écuyer.

À Cendregué, Dunk vend Pied-de-Biche, sa jument, afin de s'acheter une armure chez le forgeron Pâte d'Acier et de participer au tournoi. Mais il ne parvient pas à prouver qu'il est un véritable chevalier au régisseur et n'est donc pas admis à combattre.

Il part alors trouver lord Manfred Dondarrion, son maître Arlan ayant longtemps servi le père de celui-ci, mais ce dernier ne le reconnaît pas et refuse de lui donner son appui. Dépité, Dunk tente tout de même sa chance à nouveau auprès du régisseur pour plaider sa cause. Il le trouve en pleine discussion avec le prince Baelor, Main du Roi, et le prince Maekar, respectivement premier et dernier des quatre fils du roi Daeron II. Le prince Baelor se souvient avoir jouté contre ser Arlan, et il se prend d'amitié pour Dunk qu'il autorise à participer au tournoi à condition qu'il change de blason ; en effet, seul un fils est autorisé à reprendre les armoiries de son père, et Dunk n'est pas le fils d'Arlan.

En ville, Dunk fait également la connaissance d'une jeune marionnettiste, Tanselle, dont il tombe amoureux. Comme elle peint elle-même les marionnettes, Dunk lui demande de repeindre son bouclier avec un orme et une étoile filante au dessus. Tanselle fait partie d'une troupe de marionnettistes mettant en scène un spectacle où un dragon est décapité par un chevalier.

Le tournoi

Le premier jour du tournoi débute et voit l'arrivée du prince Aerion le Flamboyant, cruel fils de Maekar qui n'hésite pas à tuer le cheval de son adversaire, Humphrey Hardyng, sous lui, brisant ses deux jambes, au mépris de toutes les règles de la chevalerie.

Icone loupe.png Voir article détaillé : tournoi de Cendregué.

Après la fin du premier jour du tournoi, Dunk est invité par le jeune Raymun Fossovoie, écuyer de son cousin ser Steffon Fossovoie et avec qui Dunk s'est lié d'amitié un peu plus tôt, à boire un verre dans sa tente. Dunk accepte pendant que l'Œuf va chercher le bouclier de Dunk au spectacle de Tanselle. Alors que Dunk et Raymun discutent, l'Œuf revient paniqué en criant que le prince Aerion est en train de faire du mal aux marionnettistes. Dunk se précipite et voit le prince et ses gardes en train de mettre le feu aux marionnettes jugées subversives. Le prince va même jusqu'à casser un doigt de Tanselle pour lui arracher une marionnette des mains. Le sang de Dunk ne fait qu'un tour, et il se retrouve en train de battre le prince à coups de poings. Il est finalement maîtrisé par les gardes, et le prince envisage de le tuer sans autre forme de procès, mais l'Œuf intervient et dévoile sa véritable identité : il n'est autre qu'Aegon Targaryen [N 2], le quatrième fils de Maekar et donc le frère cadet du prince Aerion. Grâce à l'intervention de l'Œuf, Dunk a la vie sauve, mais il se retrouve emprisonné.

En prison

L'Œuf vient le voir dans sa cellule et lui raconte son histoire. Il était parti de Lestival comme écuyer de son frère Daeron, mais ce dernier, faible et alcoolique, refusait de participer au tournoi. Il a donc rasé l'Œuf, sa chevelure trahissant trop facilement ses origines Targaryen, et ils se sont cachés pour ne pas être retrouvés. C'est là que l'Œuf a rencontré Dunk, et il voulait tellement être écuyer qu'il lui a menti afin de réaliser son rêve.

Dunk est finalement conduit devant le prince Baelor. Celui-ci lui explique que son frère Maekar lui en veut beaucoup de ce qui est arrivé à ses fils : non seulement Aerion, à qui il a brisé une dent, mais également à Daeron, qui a justifié sa disparition par l'attaque d'un chevalier errant (Dunk) qui a ensuite enlevé Aegon. Baelor assure à Dunk qu'il lui garantira la vie sauve, mais qu'il ne pourra rien faire si l'on exige que la main et le pied qui ont frappé le prince soient coupés... sauf si Duncan demande un duel judiciaire.

Le Jugement des Sept

Aerion accepte le duel judiciaire, mais à condition qu'il soit fait selon la règle du Jugement des Sept, c'est à dire à sept contre sept. Dunk doit donc trouver six chevaliers qui accepteront de combattre avec lui. Ser Steffon Fossovoie est le premier à accepter, et il promet à Dunk de trouver d'autres partenaires. Pendant ce temps, Dunk part chez Pâte d'Acier récupérer son bouclier. Le forgeron lui révèle que tout le petit peuple le considère comme un héros, un chevalier qui n'a pas oublié ses vœux de le protéger et qui n'a pas hésité à risquer sa vie pour cela.

Lorsqu'il revient au campement, Dunk découvre que Raymun Fossovoie et l'Œuf lui ont trouvé des partenaires : le premier a recruté ser Humphrey des Essaims et son beau-frère ser Humphrey Hardyng, celui qui a été blessé par Aerion durant le tournoi, le second a convaincu le pieux ser Robyn Rhysling et le batailleur lord Lyonel Baratheon. Alors qu'ils se rendent sur le champ de bataille, à seulement six, ils se rendent compte que de l'autre coté, les accusateurs ne sont que six aussi, les trois Targaryen (Maekar et ses deux fils, Daeron et Aerion) et trois chevaliers de la Garde Royale : ser Roland Crakehall, ser Donnel de Sombreval et ser Willem Wylde. C'est alors que Steffon dévoile ses véritables intentions et change de camp, rejoignant Maekar et laissant le camp de Dunk à cinq.

Tout chevalier pouvant en adouber un, lord Lyonel Baratheon adoube alors Raymun Fossovoie, l'écuyer de Steffon afin qu'il puisse combattre à leurs cotés et venger l'honneur bafoué par son cousin. Celui-ci fait repeindre son écu afin d'arborer une pomme verte et non une pomme rouge. Finalement le prince Baelor en personne apparaît pour compléter le camp de Dunk.

Le combat est épique, mais Baelor sachant pertinemment qu'aucun des gardes royaux ne pouvait le toucher à cause de leur serment en profite, et son camp prend l'avantage. Dunk est blessé lors de la joute contre Aerion, mais il parvint à se relever malgré ses blessures et à vaincre Aerion en combat de rue plus que de chevalier. Ce dernier retire alors sa plainte. Le combat est arrêté et Dunk innocenté. Humphrey des Essaims est mort, et son cousin Humphrey Hardyng meurt de ses blessures le lendemain. Le prince Baelor, grièvement blessé à la tête par la masse de son frère Maekar, succombe également peu après la fin du combat.

Icone loupe.png Voir article détaillé : jugement des Sept de Cendregué.

Vers une nouvelle vie

Après les funérailles du prince, Maekar prend Dunk à part afin de lui parler. Il se sent responsable de la mort de son frère. Il lui apprend qu'il a envoyé Aerion à Lys afin qu'il se calme, et que maintenant est venu le temps pour son dernier fils Aegon de devenir écuyer. Mais ce dernier ne veut que de Dunk pour maître. Maekar propose à Dunk d'entrer à son service à Lestival afin de ne plus être un chevalier errant, mais il refuse. Il déclare au prince que la vie trop choyée de château n'a pas tellement réussit à Daeron et Aerion, et que l'apprentissage de cette vie rude sera peut-être profitable à l'Œuf. Finalement Maekar laisse partir son fils, et les deux compagnons se dirigent vers Dorne où, parait-il, les spectacles de marionnettes sont les meilleurs du royaume...

Couvertures

Éditions originales

Legends 1998-1st ed.jpg Couv AKotSK 2015.jpg

Éditions britanniques

Couv AKotSK UK 2015.jpg

Éditions françaises

© 2008, Éditions Flammarion © 2009, Éditions J'ai lu © 2015, Éditions Pygmalion © 2017, Éditions J'ai Lu

Produits dérivés

Il existe une bande dessinée tirée de cette aventure de Dunk & l'Œuf.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Le Chevalier Errant (comics).

Notes et références

Notes

  1. "Egg" en version originale.
  2. Aegon se prononce « egon », d'où le diminutif « Egg », « l'Œuf ».

Références

  1. "Dunk & Egg Are HERE", entrée du 6 oct. 2015 sur grrm.livejournal.com.