Daemonium : Différence entre versions

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
m
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
'''V.O.''' : ''demon's dance''<ref group=N>Le nom en version originale de ce poison suggère peut-être un rapport avec les manies dansantes, un phénomène d'hystérie collective observé en Allemagne et en Alsace entre les XIVᵉ et XVIIIᵉ siècles, dont les sujets se mettaient subitement à danser de façon incontrôlable et étrange, jusqu'à s'écrouler de fatigue et continuaient à se tortiller même à terre (cf. [http://fr.wikipedia.org/wiki/Manie_dansante manie dansante sur fr.wikipedia.org]).</ref>  
 
'''V.O.''' : ''demon's dance''<ref group=N>Le nom en version originale de ce poison suggère peut-être un rapport avec les manies dansantes, un phénomène d'hystérie collective observé en Allemagne et en Alsace entre les XIVᵉ et XVIIIᵉ siècles, dont les sujets se mettaient subitement à danser de façon incontrôlable et étrange, jusqu'à s'écrouler de fatigue et continuaient à se tortiller même à terre (cf. [http://fr.wikipedia.org/wiki/Manie_dansante manie dansante sur fr.wikipedia.org]).</ref>  
  
Le [[daemonium]] est un poison faisant partie de la pharmacopée des [[mestres]]<ref name="asos,c67">[[A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion]].</ref>.  
+
Le [[daemonium]] est un poison faisant partie de la pharmacopée des [[mestres]]<ref name="acok,c18">[[A Clash of Kings, Chapitre 18, Tyrion]].</ref><ref name="asos,c67">[[A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion]].</ref>.  
  
 
== Notes et références ==
 
== Notes et références ==

Version actuelle datée du 4 décembre 2019 à 23:58

V.O. : demon's dance[N 1]

Le daemonium est un poison faisant partie de la pharmacopée des mestres[1][2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Le nom en version originale de ce poison suggère peut-être un rapport avec les manies dansantes, un phénomène d'hystérie collective observé en Allemagne et en Alsace entre les XIVᵉ et XVIIIᵉ siècles, dont les sujets se mettaient subitement à danser de façon incontrôlable et étrange, jusqu'à s'écrouler de fatigue et continuaient à se tortiller même à terre (cf. manie dansante sur fr.wikipedia.org).

Références[modifier]