Moat Cailin

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Moat Cailin
Informations
V.O. Moat Cailin
Nature ruine
Localisation
Fichier:Mm moatcailin.jpg

Blasons
Moat Cailin est sous l'autorité de la maison Stark

Moat Cailin[N 1] est une forteresse en ruine située sur le tracé de la route Royale, à la frontière septentrionale du Neck et qui défend le Nord contre tout envahisseur venant du sud par voie terrestre. Son efficacité n’est plus à démontrer : elle n’a jamais été prise par le sud, bien qu’elle soit déjà tombée aux mains de troupes débarquées au nord de la forteresse par exemple, ou encore d’alliés des assaillants se trouvant au nord[1][2].

Histoire

La tradition prétend que la fondation de Moat Cailin est très ancienne, probablement contemporaine des premiers peuplements des Premiers Hommes. De fait, c'est de la tour des Enfants que les enfants de la forêt auraient appelé la malédiction des anciens dieux qui entraîna la submersion du Bras de Dorne par lequel les Premiers Hommes envahirent le continent de Westeros[1][2]. Moat Cailin passe pour avoir permis aux rois du Nord de résister à des forces dix fois supérieures aux leurs[1].

Lors de la Conquête d'Aegon, le dernier d'entre eux, Torrhen Stark, stationne son armée à Moat Cailin, avant de se décider à aller ployer le genou devant le Conquérant[3].

Description

Les vestiges de Moat Cailin sont constitués d'énormes blocs de basalte noir qui prend un aspect huileux avec l'humidité ambiante, chacun de la taille d'une métairie[N 2] et qui gisent éparpillés ou à demi enfouis dans la tourbe des marécages environnants. La forteresse passe pour avoir possédé un ancien donjon de bois qui a succombé au pourrissement il y a au moins un millier d'années[N 3]. Les trois dernières tours de pierres (baptisées tour du Pochard, tour des Enfants et tour du Concierge[N 4]) sur la vingtaine que la tradition attribue à la forteresse contrôlent un marais impraticable, empli de tourbe, aux bancs de sables mouvants dissimulés sous sa surface. La tour du Concierge est celle qui est restée dans le meilleur état et elle demeure soutenue par deux pans de rempart. Un arbre s'est enraciné sur son flanc nord. La tour du Pochard est bâtie dans les fondrières à l'ancien point de jonction des murs ouest et sud; elle penche singulièrement. Enfin, il manque à la tour des Enfants la moitié de sa toiture[1][2].

Un jugement hâtif amènerait à la considérer comme une ruine, erreur qui a déjà causé la perte de plus d’une armée : il s’agit en réalité d’un piège mortel. À supposer qu’une troupe parvienne malgré tout à traverser les marais, il lui faudrait encore franchir, pour accéder à l’une des tours, des douves infestées de lézards-lions, avant d’escalader des murs enduits de mousse, et ce, sous le feu des soldats placés à l’intérieur des deux autres tours[1][2].

Moat Cailin dans la saga

Dans AGOT

Alors que la tension monte entre les Stark et les Lannister, Eddard Stark ordonne à Galbart Glover et à Helman Tallhart de prendre une centaine d'archers chacun, et de venir s'y retrancher[4].

Au début de la guerre des Cinq Rois, l’armée de Robb y cantonne lors de sa descente vers le Conflans. Robb y retrouve sa mère, arrivée de Blancport avec le contingent des Manderly[1].

Dans ACOK

Moat Cailin est attaquée par surprise par les forces de Victarion Greyjoy, qui ont remonté la Fièvre jusqu'à sa source, avant de débarquer. Malgré l'aide des Paludiers, qui tuent notamment Harren Botley[5], la place tombe rapidement[6]. Conformément aux plans de lord Balon Greyjoy[7], cette prise permet aux Fer-nés de bloquer l'armée du roi Robb Stark au sud des Sept Couronnes, laissant libre cours à leurs pillages et invasions dans le Nord.

Dans AFFC

Apprenant la tenue des états généraux de la royauté à Vieux Wyk, Victarion Greyjoy confie Moat Cailin à Ralf Kenning, avec une petite garnison d'hommes de piètre réputation (notamment des Morru et des Humble). Harcelée sans relâche par les Paludiers, la garnison finit par être réduite à une soixantaine d'hommes à demi morts de soif[2].

Dans ADWD

L'incendie par les Ryswell et les Dustin des boutres fer-nés restés sur la Fièvre coupe toute retraite à la garnison de Moat Cailin[8]. La place est reprise par la ruse par une armée du Nord menée par Ramsay Bolton. Ce dernier envoie le prince Theon Greyjoy, héritier théorique des îles de Fer, négocier la capitulation de la place en échange de la possibilité pour les Fer-nés de retourner sains et saufs dans leurs foyers. Le marché accepté par les soixante-trois survivants, Ramsay les fait tous écorcher; puis il les dispose le long de la route Royale[2].


Notes et références

Notes

  1. En irlandais, cailín désigne une jeune fille vierge (cf. cailín sur en.wiktionary.org), moat désignant en anglais une douve (cf. moat sur en.wiktionary.org).
  2. Un crofter's cottage en version originale (cf. croft (agriculture) sur fr.wikipedia.org), soit une petite habitation. Les blocs font donc probablement quelques dizaines de mètres cubes et doivent peser près d'une centaine de tonnes, s'ils sont constitués de basalte.
  3. L'emploi du bois comme matériau de construction pour ce donjon au regard des efforts requis pour construire le reste de la forteresse avec d'imposants blocs de basalte suggère qu'il a pu être un ajout plus tardif au système défensif de la forteresse.
  4. Respectivement: the Drunkard's Tower, the Children's Tower et the Gatehouse Tower, en version originale.

Références