Sandor Clegane

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Limier)
Aller à : navigation, rechercher
Sandor Clegane
Image by Amok©

Identité
V.O. Sandor Clegane
The Hound
Surnom Le Limier
Apparence
Yeux gris
Cheveux noirs
Taille un peu moins de sept pieds[N 1]
Statut
Titres bouclier lige du prince Joffrey Baratheon
frère juré de la Garde Royale
Naissance 271
Blasons
Sandor fait partie de la maison Clegane Sandor est au service de la maison Lannister Sandor a fait partie de la Garde Royale

Né en l'an 271, Sandor Clegane, surnommé le Limier ou Chien, est le bouclier lige du prince héritier Joffrey Baratheon. Combattant exceptionnel[N 2][1], c'est un homme aux cheveux noirs clairsemés, de carrure imposante[N 1] et doté d'une musculature puissante[2]. Sandor a la moitié gauche[3][N 3] de son visage complètement brûlée, ce qui lui donne un aspect effrayant. Le feu a calciné l'oreille, qui est désormais réduite à un trou béant, l’œil a résisté mais est noyé dans un amas de cicatrices et de chairs noirâtres. Ces dernières sont lisses et dures à certains endroits, creusées de cratères et sillonnées de fissures à d'autres. Au bas de la mâchoire, s'aperçoit l'os dénudé. Son côté droit est décharné et présente une pommette aiguë, un œil gris, un sourcil épais ainsi qu'un nez épaté et crochu. Il rabat ses cheveux longs sur le côté gauche, aucun cheveu ne poussant plus sur la moitié de son crâne. Ses cicatrices calcinées lui tordent un côté de la bouche lorsqu'il parle‎[4]. Pour dissimuler sa disgrâce, il porte un heaume reproduisant une hideuse gueule de chien (ce que Tyrion considère comme une amélioration par rapport à l'aspect de son visage à moitié carbonisé). Sa voix, rauque et râpeuse, est très désagréable[5][6] et ses mains calleuses sont énormes[3]. Volontiers railleur, agressif et provocateur, Sandor peut s'avérer fort susceptible[7]. Il peut toutefois faire preuve d'une délicatesse surprenante[8]. Malgré sa grande loyauté envers les Lannister, il n'est pas chevalier, contrairement à son frère, ser Gregor. Il méprise d'ailleurs ouvertement les chevaliers, leur prétendu honneur et bon nombre de conventions sociales qu'il juge hypocrites[6]. Pétri de haine à l'encontre de son frère, il vit dans l'espoir de se venger de lui[3]. Personnalité sombre, coléreuse et laconique, Sandor s'adonne fréquemment à la boisson[9].

Avant AGOT

Alors que Sandor est enfant (vers l'âge de six ou sept ans), il prend en cachette un jouet appartenant à son frère Gregor. Déjà monstrueusement cruel, le jeune Gregor, lorsqu'il découvre le vol, prend la tête de son petit frère et la maintient appuyée contre un braséro allumé, ce qui cause les brûlures faciales de Sandor. Trois hommes sont nécessaires pour arracher ce dernier au supplice et immobiliser Gregor. Cet évènement explique la haine que Sandor éprouve envers son frère, mais également sa peur panique du feu[3]. Le jour même où Gregor hérite des titres et domaines familiaux, Sandor entre comme mercenaire au service des Lannister[10].

À l'âge de douze ans, Sandor fait partie de l'armée de lord Tywin Lannister qui met Port-Réal à sac à la fin de la rébellion de Robert Baratheon[11]. Il semble que ce soit lors de cette bataille qu'il tue son premier homme[2][12].

Dans AGOT

Sandor accompagne la famille royale lors de son voyage à Winterfell. Bouclier lige du jeune prince Joffrey Baratheon, il ne lâche pas celui-ci d'une semelle. Il se montre d'une rare insolence envers tous ceux qui se heurtent à Joffrey, que ce soit Robb Stark[2] ou même Tyrion Lannister. Alors que le cortège royal remet son départ en raison du coma du jeune Bran Stark, Sandor en vient à espérer que l'enfant meure rapidement afin de pouvoir quitter le Nord[7].

Sur la route du retour, il s'amuse à terrifier Sansa Stark[5], la fiancée du prince. Plus tard, après la violente querelle entre le prince Joffrey et Arya Stark, c'est lui qui retrouve le premier l'ami d'Arya, le jeune Mycah, soupçonné d'avoir été le complice d'Arya dans l'agression de Joffrey. Prétextant une tentative de fuite, Sandor frappe Mycah, le tranchant presque en deux de l'épaule à la hanche, ce qui le fait rire[13]. Cet assassinat lui vaudra de figurer dans la litanie d'Arya[14].

À Port-Réal, il participe au tournoi de la Main lors duquel il vainc lord Renly Baratheon. Ce dernier brise l'un des andouillers d'or de son heaume lors de sa chute, et l'offre en gage de victoire à son vainqueur. Mais Sandor l'expédie dédaigneusement dans la foule, provoquant une émeute qui n'est calmée que suite à l'intervention de lord Renly en personne. À la fin du premier jour, il figure parmi les quatre derniers jouteurs encore en lice. En fin de soirée, le prince Joffrey lui demande de raccompagner Sansa Stark à ses appartements. Effrayée par Sandor, Sansa essaie de l'amadouer en l'appelant « Ser », mais le Limier, ivre, la rabroue : il n'est pas chevalier, contrairement à son frère, et il pisse sur la chevalerie. Il qualifie Sansa de « petit oiseau des îles » qui répète ce qu’on lui a seriné, et qui vit dans ses rêves de chevaliers. Il lui raconte alors comment son visage a été ravagé par le feu. Arrivé dans sa chambre, il menace de la tuer si elle répète ce qu'il vient de lui révéle[3].

Le lendemain, Sandor défait ser Jaime Lannister, au grand dépit de Littlefinger, qui avait parié sur ce dernier (mais Sansa était sûre de la victoire du Limier). Lorsque son frère Gregor, fou de rage d'avoir été démonté par Loras Tyrell, se rue sur ce dernier l'épée au poing, il s'interpose, sauvant le jeune chevalier des fleurs d'une mort probable. Gregor s'étant enfui, Loras Tyrell renonce à la dernière joute et laisse en remerciements à Sandor la gloire de la victoire. Pour la première et peut-être la seule fois de sa vie, Sandor est acclamé par la foule[10].

À la suite de l'éviction de ser Barristan Selmy de la Garde Royale par Joffrey Baratheon, à présent roi des Sept Couronnes, Sandor est appelé à devenir le septième frère juré des blancs manteaux[N 4][15], ser Jaime Lannister en assumant dorénavant le commandement, et ce malgré le fait (sans précédent) que Sandor refuse toujours de devenir chevalier[6]. La confession, puis l'exécution publique de lord Eddard est sa première sortie officielle avec le blanc manteau de son ordre[16]. Il reste chargé de la protection du roi Joffrey, et est souvent amené à escorter Sansa. Contrairement aux autres membres de la garde royale, il tente de la protéger de la colère de Joffrey et lui conseille d'obéir à ce dernier plutôt que de lui résister[8]. Sansa découvre alors que sous ses apparences rudes et repoussantes, Sandor n'est pas aussi vain et cruel que les autres chevaliers qui l'entourent. C'est même alors le seul à être véritablement (et paradoxalement) chevaleresque.

Dans ACOK

Sans jamais s'opposer ouvertement à son roi, et tout en semblant n'y attacher aucune importance, Sandor continue de protéger Sansa Stark des cruels caprices de son fiancé. D'ailleurs, il est le seul membre de la Garde Royale à qui Joffrey n'ordonne pas de la frapper, du moins les premières semaines[17]. Fréquemment saoul, il semble surveiller de près Sansa, la surprenant lorsqu'elle rentre de son premier rendez-vous clandestin avec ser Dontos Hollard dans le bois sacré du Donjon Rouge, mais sans rien rapporter au roi Joffrey[9]. Il a d'ailleurs de plus en plus de mal à cacher son opposition lorsque son roi maltraite sa fiancée, mais Joffrey semble ne pas s'en rendre compte[18].

Après le départ de la princesse Myrcella pour Dorne, et alors que le cortège royal qui l'a accompagnée au port retourne au Donjon Rouge, il chevauche aux côtés du roi Joffrey lorsque ce dernier reçoit sur la tête une bouse lancée depuis la foule. Fou furieux, le roi l'envoie quérir l'agresseur dans la foule, ce qui déclenche une émeute. Alors que le cortège se fraie un chemin vers la forteresse, Sandor, qui a mis pied à terre pour obéir au roi, tente d'abord de secourir ser Aron Santagar, mais arrive trop tard. Il protège alors Sansa Stark, abandonnée par son fiancé, et la ramène légèrement blessée au château. Là, il s'inquiète de sa monture[N 5], qui a disparu. Tyrion lui demande d'aider Bronn à aller combattre l'incendie qui s'est déclaré dans Culpucier. Sandor laisse brièvement entrevoir sa peur du feu, avant de se ressaisir et de déclarer partir à la recherche de son cheval[19].

Il continue par la suite à être sans cesse sur les talons de Sansa, et à lui asséner sa conception particulière du monde, de la chevalerie et de la religion[12]. Durant la bataille de la Néra, Tyrion lui confie la mission de mener des sorties contre les troupes du roi Stannis qui réussissent à traverser le fleuve[20]. Il mène une première charge contre des archers et des hommes d'armes débarqués des galères de guerre La Dévotion et La Prière. Il chevauche jusqu'à la passerelle de cette dernière, massacrant tout ceux qui s'approchent[21]. Il mène encore deux autres sorties contre les troupes débarquées, mais il y perd la moitié de ses hommes. Blessé à la tête et confronté à sa phobie du feu, il refuse d'obéir à Tyrion qui lui ordonne de sortir une nouvelle fois, alors que le feu grégeois ravage le champ de bataille[22]. Tyrion lui fait alors l'humiliation de mener lui-même une ultime sortie. Saoul et ensanglanté, il va se cacher dans la chambre de Sansa et la surprend lorsqu'elle y monte. Il lui annonce son intention de quitter la ville, et lui offre de le suivre. Terrorisée, elle ne parvient pas à soutenir son regard, et il dégaine alors sa dague, menaçant de l'égorger si elle ne lui chante pas la chanson de Jonquil. Sansa murmure alors une prière à la Mère, et le Limier ne peut retenir des larmes silencieuses. Il jette alors à terre son manteau blanc souillé de sang et de suie et sort de la pièce. Il quitte la ville par la porte de Fer et disparaît vers le nord[23].

Dans ASOS

Sandor vagabonde dans le Conflans, vivant de ce qu'il lui reste des quarante mille dragons d'or qu'il a gagnés lors du tournoi de la Main. Ivre-mort, il est capturé par le Veneur dingue et ses chiens près de Pierremoûtier[24]. Récupéré par la Fraternité sans Bannière, il est emmené à la colline creuse et jugé pour les atrocités perpétrées par les Lannister et le meurtre de Mycah. Cette dernière accusation est portée par Arya, à ce moment là à la charge de la Fraternité sans Bannière. Mais Sandor, multipliant les provocations méprisantes, se défend en refusant d'endosser la responsabilité des forfaits des autres. Quant à la mort de Mycah, il n'a fait qu'obéir aux ordres de son prince. Sa culpabilité ne lui semblant pas évidente, lord Béric Dondarrion opte pour un duel judiciaire entre lui et l'accusé. Enflammant son épée grâce à la magie de R'hllor, il triomphe du Limier et semble près de le tuer, mais Sandor parvient à briser son épée et à le blesser mortellement, malgré un bras grièvement brûlé[25]. Il est soigné et libéré à quelque distance de la colline creuse, avec ses armes, son armure et sa monture, seul son or lui étant confisqué. Il suit la Fraternité à distance, et va même jusqu'à lui réclamer son or, sans succès[26]. N'ayant plus aucune ressource, et ne pouvant plus s'enrôler dans aucun des camps encore en présence dans la guerre, il parvient à capturer Arya[27] dans le but d'obtenir une rançon de la part de son frère le roi Robb Stark. Ils se dirigent donc tous les deux vers Vivesaigues, puis vers les Jumeaux. Arrivant peu après le massacre des Noces Pourpres, il assomme Arya et s'enfuit, avec elle, en direction du Trident. Ils retrouvent des hommes de Gregor à l'auberge du carrefour où le Limier ne survit à la confrontation que grâce à l'intervention d'Arya. Il est malgré tout durement blessé et souffre d'une grave infection. Arya traite la blessure selon ses instructions mais il n'a plus la force de l'empêcher de fuir. Malgré son ancienne haine pour Sandor, Arya ne peut se résoudre à lui accorder une mort rapide[28]

Dans AFFC

Le sort du Limier est incertain. On apprend tout d'abord sa mort, par la bouche du frère supérieur de l'île de Repose. Ce dernier prétend avoir enterré Sandor et laissé son casque sur sa tombe. On retrouve le cheval de Sandor, Étranger, dans les écuries du monastère de l'île de Repose. Brienne de Torth aperçoit dans le monastère, un homme dont la taille et la musculature hors du commun rappellent la corpulence de Sandor. Cet homme creuse des sépultures et est décrit comme boitant, ce qui coïncide avec la blessure reçue par le Limier à la jambe. Le casque du Limier est trouvé par Rorge tandis qu'il pillait la région de Salins. La bande de pillards conduite par Rorge et Mordeur se retrouve d'ailleurs plus tard sur le chemin de Brienne, Gendry et de la Fraternité sans Bannière et sont tués dans le combat qui s'ensuit. Le casque se retrouve finalement en la possession de Limonbure.

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Sandor Clegane est interprété par l'acteur Rory McCann dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Voir aussi : les approfondissements de La Garde de Nuit

Icone-youtube.gif De la mort de Sandor Clegane, vidéo youtube de Werther.
Icone star.png De la survie de Sandor Clegane, article de blog écrit par Werther.

Notes et références

Notes

  1. 1,0 et 1,1 Sandor Clegane semble un peu moins grand qu'Hodor et le Lard-Jon Omble (cf. So Spake Martin du 31 janvier 2001 : (en) "Brienne of Tarth" sur westeros.org) qui font chacun près de sept pieds, soit deux mètres dix environ.
  2. Ser Jaime Lannister le considère comme un des rares combattants plus vigoureux que lui, avec son frère Gregor, Lard-Jon Omble et ser Lyle Crakehall (cf. A Storm of Swords, Chapitre 22, Jaime).
  3. Il est à noter que tous les produits dérivés officiels de la saga comme les figurines ou le buste mettent le côté brûlé à gauche, à l'exception de la série télévisée où c'est le côté droit du visage de l'acteur Rory McCann qui est maquillé (cf. Différences entre la série télévisée et les romans).
  4. Décision fort peu appréciée par lord Tywin (cf. A Game of Thrones, Chapitre 70, Tyrion).
  5. Bien que cette monture ne soit pas nommée, il s'agit probablement d'Étranger.

Références