Ombres

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Ombre)
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


V.O. : shadow, shade

En Orient, les ombres sont des créatures magiques qui peuvent être invoquées et qui semblent liées à l'âme des morts et des vivants. Leur présence semblent s'accompagner d'une diminution sensible de la température ambiante[1][2]. Sur le continent oriental, l'invocation des ombres semble être l'apanage des ensorceleurs d'ombres, mages essentiellement originaires d'Asshaï-lès-l'Ombre[3] et des Contrées de l'Ombre[N 1] au-delà. De fait, les ombres apparaissent particulièrement dans la religion de R'hllor, le dieu de la Flamme et de l'Ombre, pour laquelle elles sont des servantes évoquées par la lumière, nécessitant l'union d'un homme et d'une femme pour leur apparition[4]. Cependant, certaines protections magiques semblent efficaces contre ces créatures, notamment celles établies par les enfants de la forêt[5].

De manière plus générale, d'autres cultures désignent les ombres comme étant les esprits sans repos des morts[6], notamment chez les sauvageons au-delà du Mur[7][N 2].

Les ombres dans la saga

Dans AGOT

Lorsque Mirri Maz Duur tente de ramener à la vie Khal Drogo à la demande de Daenerys Targaryen, la magie qu'elle utilise évoque de nombreuses ombres sous la tente dans laquelle se déroule le rituel. Ces dernières dansent alors autour de la maegi, et Daenerys croit y voir un loup gigantesque ainsi qu'un homme nimbé de flammes[N 3][8] parmi d'autres ombres[9].

Dans ACOK

Utilisant les « feux vitaux » du roi Stannis Baratheon[10], Mélisandre d'Asshaï évoque successivement deux ombres devant les murs d'Accalmie. La première assassine le roi Renly Baratheon au matin de la bataille, tranchant son gorgerin d'acier et sa gorge d'un seul coup[1], alors que la seconde pousse ensuite ser Cortnay Penrose du haut des murailles de la forteresse qui se rend ensuite au roi Stannis. Ce dernier, auquel les ombres ressemblent, semble très affecté par ces deux évocations : il est épuisé (ser Davos Mervault estime que le roi a pris dix ans depuis leur dernière rencontre quelques mois auparavant), son sommeil est agité de violents cauchemars, et seule la présence de Mélisandre lui permet le repos[5].

Dans ASOS

Venant visiter ser Davos Mervault dans sa cellule de Peyredragon, Mélisandre lui révèle que, pour engendrer une ombre, elle a besoin qu'un homme vigoureux lui fasse l'amour, afin de puiser dans ses « feux vitaux ». Mais ser Davos refuse de recourir à un tel procédé[10].

Ygrid révèle à Jon Snow que les recherches infructueuses du Cor de l'Hiver dans les tombes près des sources de la Laiteuse ont libéré des ombres en grand nombre (mais il est peu probable que ces ombres soient de même nature que celles qu'invoque Mélisandre)[7].

Dans ADWD

Après le départ du roi Stannis de Châteaunoir, Mélisandre propose au lord Commandant de la Garde de Nuit Jon Snow de profiter de la puissance du Mur pour engendrer ensemble une ombre, et venir ainsi en aide à sa demi-sœur Arya, que la prêtresse rouge a vu dans ses flammes fuir ses noces annoncées avec lord Ramsay Bolton. Mais Jon refuse à user de cette puissance[4].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Le lien qui peut exister entre les ombres et l'« Ombre » n'est pas connu actuellement.
  2. Il est possible que les « ombres-servantes » des ensorceleurs d'ombres ne soient pas de même nature que les « ombres-revenants » des sauvageons. Les premières sont en effet désignées dans la version originale par le terme shadow, et les secondes par shade. Il faut noter à ce propos qu'en anglais les deux termes sont malaisés à dissocier, provenant tous deux du vieil anglais sceadu : « Addressing the difference between shade and shadow in Modern English Usage, H.W. Fowler concludes that “shadow is to shade as pool is to water.” He points out that “shady means full of shade, but shadowy like a shadow.” Shade, therefore, denotes a general state, while shadow implies a shape. » (cf. The difference between shade and shadow sur dailywritingtips.com).
  3. Ces deux ombres particulières pourraient évoquer le supplice de Brandon Stark, le « loup furieux » de la légende du chevalier d'Aubier rieur, et de lord Rickard Stark sur ordre du roi Aerys II Targaryen. Ceci pouvant être renforcé par le fait que Rickon Stark et Broussaille se cachent momentanément dans les tombes de ces deux personnages à la même époque. En revanche, cette théorie impliquerait que l'apparition de la comète rouge, qui est alors visible à Winterfell (cf. A Game of Thrones, Chapitre 67, Bran), soit antérieure à la venue au monde des dragons de Daenerys Targaryen.

Références