Share This Post

Accueil - Actualités / Jeux & concours

Concours Le Trône des Étoiles : résultats

Concours Le Trône des Étoiles : résultats

À l’occasion de notre venue au festival Générations Star Wars, et pour accompagner la sortie du roman graphique « Le Chevalier Errant » (adaptation de la troisième nouvelle des aventures de Dunk et l’Œuf, « L’Œuf de Dragon ») le 12 avril dernier, nous vous avions proposé le concours « Le Trône des Étoiles« .

Avec un peu de retard (promis, j’avais presque de bonnes raisons !), voici les résultats. Après une première sélection des récits qui nous ont été envoyés (ça n’a pas forcément été facile, nous avons examiné les thèmes, l’originalité, la pertinence, etc.), les trois meilleurs textes ont été classés à égalité. C’est donc par un tirage au sort que les trois lots ont été attribués. Nous disons donc bravo à No-One, qui remporte le gros lot : le premier tome de WildCards et la BD « Le Chevalier Errant » ; et à Charles-Marie B. et Thistle, qui remportent chacun une BD du « Chevalier Errant » :). Nous allons très rapidement vous contacter par mail. Et nous en profitons pour remercier chaleureusement les éditions Dargaud et J’ai Lu pour les lots !

Sans plus attendre, voici leur prose :

No-One :

Ci-dessous mon « petit texte (entre 50 et 200 mots) » présentant un parallèle entre Le Trône de fer de GRRM et Dark Bane, trilogie littéraire de l’univers Légendes Star Wars, inspirée des comics Jedi vs Sith, que nous devons à Drew Karpyshyn. Je m’y penche succinctement sur les parallèles entre Dark Zannah & Arya Stark.

Mille ans avant Star Wars, Rain, née Zannah, fut découverte suite à la dernière bataille de Ruusan, qui vit (officiellement) l’anéantissement des Sith, par Dark Bane. L’enfant devint son apprentie… Et Zannah, c’est Arya Stark.

Toutes deux suivirent leur famille loin de chez elles, à cause d’un conflit dont l’explosion les isola. Sauvées par un allié local, avec lequel elles avaient développé un lien affectif, sa mort fut suivie de leur premier meurtre. Elles s’enfoncèrent alors dans une spirale de mensonges, et de violence, afin de survivre aux traumatismes de la guerre, fascinées par un homme dont elles désiraient le pouvoir, jusqu’à – pour chasser leur faiblesse – adopter une nouvelle identité, dissimulée publiquement sous divers alias, mais revendiquée en privé, comme pour s’en persuader : « I am Sith. » / « I am no one. »

De leur innocence ne semble plus rester que leur manie de se mordiller la lèvre. Zannah, en choisissant de renoncer à son surnom d’enfance, finit ainsi par lier irrémédiablement le cœur de son identité aux Sith ; « Arya Stark » reste toutefois, dans le cœur de « no one », la rémanence de la louve qu’elle fut jadis… et qu’elle pourrait redevenir ?

Charles-Marie B. :

Trône de Fer et X-men

Malgré d’évidentes divergences, un parallèle intéressant peut être tracé entre plusieurs éléments du comics X-men et les PoV de Bran :

  • Sur la thématique, même si X-men est un comics mainstream, on retrouve un certain nombre de monstres (freaks). Entre Mains-Froides, Bran, Hodor, les Reed, une même atmosphère d’étrangeté se dégage.
  • Bran, mais aussi Brynden Rivers partagent l’archétype du Pr. Xavier : paralysie mais grande puissance surnaturelle (télépathie pour Xavier, vervoyance dans le TdF). De même le réseau de barral n’est pas sans évoquer l’utilisation de Cerebro.
  • La paire Pr. X – Jean Grey résonne avec Brynden Rivers – Bran, dans la relation maître/élève d’individus surpuissants et uniques mais aussi dans les possibilités de « corruption » : Jean Grey devient le phénix noir et le Pr. Xavier Onslaught. Dans le TdF même si les vervoyants restent pour l’instant « bons », une inquiétude du lecteur émerge envers eux : entre Mélisandre qui les identifie à l’antagonisme de R’hllor, Brynden Rivers qui a sacrifié bon nombre de vervoyants potentiels avant de trouver Bran, et Bran dont Mains-Froides serait « le monstre », leur côté obscur n’est pas moindre. Et l’évolution de Bran encore inachevée…

Thistle :

D’Azor Ahai aux Jedi : la symbolique phallique des les armes de lumière dans Star Wars et le Trône de Fer.

Et si Azor Ahai était le précurseur de l’ordre Jedi dans l’univers de GRRM ? Bon, peut-être pas. Mais en tout cas, force est de constater que lui aussi a une grosse épée qui brille dans la nuit noire et obscure. Et ce n’est pas le seul point commun.

1. Les épées d’une élite…
Les épées de lumière, ce n’est pas pour le premier péquin venu. Non non non ! Ça se mérite et ce n’est, en principe, que pour les héros, Jedi ou Azor Ahai. Ceux-ci doivent d’ailleurs concevoir ou forger eux-même leur arme. Arme qui devient d’ailleurs le symbole caractéristique de celui qui la manie. On n’imagine pas un Jedi sans sabre laser, ni Azor Ahai sans Illumination. À ce titre, l’absence de chaleur dégagée par la lame de Stannis suffit à convaincre Jon Snow et Mestre Aemon que ce n’est qu’un sale loser imposteur.

2. …Contre les ténèbres
Armes des héros, les sabres laser, tout comme Illumination, ont vocation à accompagner leurs porteurs dans la lutte contre le mal absolu, matérialisé respectivement par les Sith et les Autres (si l’on admet que Azor Ahai = le dernier héros, faisons donc ça pour nous simplifier la vie).
Par ailleurs, si les sabres laser ont été dévoyés par les Sith qui manient des versions rouges, on notera que les marcheurs blancs semblent eux aussi dotés d’armes antagonistes. En effet, les Autres sont armés d’épées translucides comme le cristal qui dégagent une faible lumière bleue.
Pour nuancer ce parallèle, il est intéressant (bof) de préciser que si dans Star Wars les épées des héros sont de couleur froide (bleu ou vert généralement), c’est l’inverse dans le Trône de Fer. Doit-on en conclure que George R. R. Martin est un suppôt des Sith ? Nous laisserons chacun se faire son avis.

Nous terminerons ce bref exposé par la formule consacrée : CQFD. Bisous.

4 Comments

  1. \o/ The sweet taste of victory… Je remercie la Garde pour avoir sélectionné mon texte ; et la Force pour avoir poussé les dés en ma faveur. Et félicitations aux deux autres chanceux. J’étais curieux de voir ce qui sortirait à côté, je vois que le parallèle Illumination / sabre laser (tous deux héritiers d’Excalibur, évidemment) n’a pas échappé à la plume pétillante de Thistle… Et peut-être que GRRM n’est pas le suppôt des Sith, mais les Autres les véritables « gentils » de l’histoire ! L’analyse d’un Freuxsanglant = Onslaught va dans ce sens, ou pas. 😉 Bref, lisez Dark Bane à l’occasion, ça se lit vite et bien, et c’est vraiment marrant de voir Arya devenir une Sith. 😀

  2. Je suis peut-être plus connu par mon pseudonyme de Papadoc ici! Ravi d’avoir partagé ce podium avec de si illustres frère et soeur! (Noirlac en force!)

  3. Oh tiens, j’avais pas vu vos coms. Bien joué les mecs : )

  4. Pas encore reçu la BD, mais découvert le 2e tome de WC, Aces High (j’avais déjà le tome 1), dans ma boîte aux lettres. Merci la Garde et les éd. « J’ai lu » pour cette bonne surprise !

Leave a Reply