Share This Post

Accueil - Actualités / Autres œuvres

Des infos sur la coopération entre G.R.R Martin et FromSoftware : « Elden Ring »

Des infos sur la coopération entre G.R.R Martin et FromSoftware : « Elden Ring »

La rumeur courrait depuis quelques semaines, et avait en partie été confirmée par George R.R. Martin lui-même. Mais c’est désormais une certitude : une annonce de Bandai Namco (éditeur de franchises de jeux-vidéos) qui a fuité en prévision de l’E3, la grand-messe du jeu-vidéo qui se déroule à Los Angeles, affirme que George R.R. Martin a collaboré avec FromSoftware (développeur de jeux-vidéos) et Hidetaka Miyazaki, dans le cadre d’un tout nouveau jeu Role Rlaying Game (RPG) de fantasy.

Intitulé Elden Ring, il se déroulerait dans un monde créé par Miyazaki et Martin, et sortirait sur PS4, XBOXONE et PC. C’est tout ce que nous savons pour le moment : rien sur l’univers, l’implication de Martin, ou la date de sortie. Mais la conférence générale de l’E3 qui doit avoir lieu dans la nuit de dimanche à lundi (heure française) nous en apprendra probablement plus. Nous vous tiendrons bien entendu au courant.

Image de promotion d’Elden Ring (crédits: Bandai Namco)

Communiqué de Bandai Namco :
Elden Ring, developed by FromSoftware, Inc. and Bandai Namco Entertainment Inc., is a fantasy action-RPG adventure set within a world created by Hidetaka Miyazaki—creator of the influential Dark Souls video game series; and George R.R. Martin—author of The New York Times best-selling fantasy series, A Song of Ice and Fire. Danger and discovery lurk around every corner in FromSoftware’s largest game to-date.

Rappelons ici que Miyazaki est le créateur de plusieurs jeux (en monde dit « ouvert ») assez emblématiques sortis dernièrement sur console et PC :

  • La trilogie Dark Souls (2011-2016), se déroulant dans un monde de fantasy européenne à la difficulté légendaire (« You are dead » est l’une des phrases les plus répandues du jeu). Vous jouez ici le rôle d’un personnage (pouvant choisir son archétype sur une dizaine disponible, comme chevalier, magicien, voleurs, etc.), devant affronter des boss tous plus fous les uns que les autres dont vous devez étudier les mouvements et les attaques afin de les vaincre. Inspiré du folklore chevaleresque, l’exploration et la découverte font partie du plaisir de jeu. En particulier, toute l’histoire du monde est racontée via les objets et la narration environnementale : l’environnement donne des éléments de scénario, et c’est au joueur de faire l’effort de creuser.
  • Bloodborne (2015 – le préféré de votre serviteur), qui se déroule dans une cité victorienne inspirée des légendes lovecraftiennes dans laquelle on joue le rôle d’un chasseur, chargé d’affronter des monstres… et qui finit par perdre pied à cause de la folie inhérente aux lieux traversés. L’ambiance est poisseuse et angoissante, comme pour Dark Souls, et l’histoire se dévoile par petites touches et par une narration environnementale aux petits oignons. Les décors sont magnifiques, et personnellement, j’ai pris beaucoup de plaisir à parcourir cette cité folle…
  • Sekiro: Shadow die Twice (2019) : pendant l’ère Sengoku (mi XVème-fin XVIème siècle au Japon), on joue le rôle d’un shinobi (ninja) chargé de protéger son maître. Ici la narration est beaucoup plus « classique » (scènes cinématiques, le héros parle, etc.) et même si l’environnement raconte des choses, il en dit moins que dans les précédents opus. La difficulté y a encore été revue à la hausse, mais rien de bien insurmontable une fois qu’on maîtrise le jeu ^^ !

Pour le moment, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent, mais en tant que fan de la série Dark Souls et de Sekiro: Shadow die twice, je suis impatient d’en apprendre plus.

De haut en bas : Darksouls, Bloodborne, Sekiro: Shadow die Twice (FromSoftware)

Leave a Reply