De l’identité de Maynard Prünh

Maynard Prünh-Freuxsanglant (illustration : Helga Sable (alias inSOLense) ; montage : Evrach, La Garde de Nuit)

Chères lectrices, chers lecteurs, la théorie du jour se penche à nouveau sur les nouvelles de Dunk et l’Œuf, avec un personnage particulièrement mystérieux : ser Maynard Prünh (si vous ne savez pas qui est Maynard Prünh, il est temps d’aller lire la troisième nouvelle de Dunk et l’Œuf, « The Mystery Knight » / « L’Œuf de dragon » 😉 ) !

La théorie originale a été publiée sur le forum par Werther (décembre 2016)
Illustration de tête : Helga Sable (alias inSOLense) ; montage : Evrach, la Garde de Nuit.

« Who are you ? »
« A friend, » said Maynard Plumm. « One who has been watching you […] »

« Qui êtes-vous ?
— Un ami, répondit Maynard Prünh. Qui vous surveillait […] »

(Sauf mention contraire, toutes les citations sont extraites de « L’Œuf de dragon »).

The Mystery Knight (« Le chevalier mystère ») est le titre anglais de la troisième nouvelle des aventures de Dunk et l’Œuf (« L’Œuf de dragon » en édition française). Ce titre est en soi une énigme. Dans un premier temps, le lecteur peut penser qu’il fait référence à Duncan le Grand qui se fait appeler le Chevalier au Gibet lors du tournoi de Murs-Blancs. Mais l’intrigue principale tourne rapidement autour de l’identité d’un mystérieux chevalier, ser Jehan le Ménétrier, qui se révèle être le fils de Daemon Feunoyr.

Notre théorie postule cependant que le titre de la nouvelle ne fait pas référence à Jehan le Ménétrier mais à un autre personnage énigmatique : ser Maynard Prünh.

Le mystère de l’identité de ser Maynard Prünh

Dunk rencontre cet étrange personnage sur le chemin qui le mène au tournoi de Murs-Blancs. Il se prétend simple chevalier errant, lointain parent de Viserys Prünh. Mais le texte nous incite à nous interroger sur son identité. À plusieurs reprises Dunk semble avoir un mauvais pressentiment envers ser Maynard.

« Tiens bien tes distances, avec celui-là », avertit Dunk en s’adressant à l’Œuf. Il y avait chez Prünh quelque chose qui le dérangeait. Mais quoi exactement ?

Il faut dire que le personnage semble particulièrement étrange. Tout d’abord, il sait beaucoup de choses pour un chevalier errant :

    • il connaît le vrai nom de ser Duncan le Grand, alors qu’il ne l’a dit à personne :

Ser Maynard sourit. « Est-ce assez clair pour vous, Dunk ? »

    • Il semble bien informé sur la famille royale, au point de corriger ser Kyle le Chat sur l’ordre de succession du royaume :

«Vous oubliez le prince Rhaegel, mon ami, intervint ser Maynard d’une voix douce. Il vient en succession directe après Aerys, et non Maekar, et après lui, ses enfants. »

    • Il est au courant des intrigues qui ont mené au mariage de la jeune Frey :

« Voilà le poupon qui a conclu le mariage, commenta ser Maynard alors que le morveux sans menton passait en hurlant. […] Ser Maynard jeta un coup d’œil vers l’estrade, où la mariée offrait des cerises à manger à son mari. « Sa Seigneurie ne sera pas le premier à beurrer ce biscuit. Son épouse a été déflorée aux Jumeaux par un marmiton, à ce qu’on raconte. Elle se glissait dans les cuisines pour le rencontrer. Hélas, une nuit, son petit frère s’est faufilé à sa suite. Lorsqu’il les a vus en train de faire la bête à deux dos, il a poussé un glapissement, et les cuisiniers et les gardes ont accouru, pour trouver Madame et son fouille-au-pot en train de copuler sur la dalle en marbre où la cuisinière étale la pâte, tous deux nus comme au jour de leur naissance et farinés de pied en cap. »

    • Il connait beaucoup de choses sur ce que fait et ce que pense Brynden Rivers, dit Freuxsanglant ; ainsi, lorsque ser Kyle blâme Freuxsanglant pour son inaction face aux Greyjoy, Maynard hausse les épaules et dit :

« Il garde l’œil sur Tyrosh, où siège Aigracier en exil, à comploter avec les fils de Daemon Feunoyr. Et donc, il conserve les vaisseaux du roi à portée de main de crainte qu’ils ne tentent une traversée.»

    • Plus loin dans le récit il paraît même informé de ce que sait Freuxsanglant:

« Il [L’Œuf] a montré l’anneau à mestre Lothar, qui l’a livré à Beurpuits, qui s’est sans doute pissé aux braies en le voyant et qui a commencé à se demander s’il avait choisi le bon camp et ce que Freuxsanglant savait de la conspiration. La réponse à cette dernière question est pas mal de choses ». Prünh gloussa.

Une première résolution

Le mystère semble être résolu après le combat entre Dunk et Alyn Chantecoq et la découverte par notre héros de la conspiration visant à déclencher une nouvelle rébellion Feunoyr. Maynard fait clairement comprendre à Dunk qu’il travaille en réalité pour Freuxsanglant. Bref, la question semble être réglée une bonne fois pour toutes. Les vastes connaissances de Maynard Prünh s’expliquent assez facilement si celui-ci est effectivement un agent de Freuxsanglant… Sauf que quelque chose cloche.

La pierre de lune

Malgré les bords élimés et sa médiocre teinture, la cape de Prünh avait le mauve de son nom. Une broche en opale, grosse comme un œuf de poule, la retenait à l’épaule.

La broche en opale (a moonstone brooch en VO ou pierre de lune) nous rappelle Mélisandre qui, dans A Dance with Dragons, intervertit les apparences de Mance Rayder et de Clinquefrac grâce à un rubis.

Ce pouvoir est un sortilège d’illusion (glamor en VO) qui permet de modifier les traits d’une personne.

« Les comédiens changent de visage grâce à des artifices, expliquait l’homme plein de gentillesse, et les conjurateurs emploient des charmes [VO: glamors], tissant la lumière et le désir pour créer des illusions qui abusent l’œil. »

(ADWD, chapitre 65, La laideronne)

D’ailleurs, lorsque Dunk se trouve trop près de ser Maynard, sa vue semble être troublée.

Prünh le guida pour la traversée de la cour. Vu de près il y avait quelque chose de curieux dans les traits généraux de ser Maynard. Plus Dunk les regardait et moins il semblait les voir.

Bref, il semble clair que Maynard Prünh utilise la magie pour contrefaire ses traits. Mais quelle est sa véritable identité ?

Un œil neuf sur l’identité de Maynard Prünh

Prenons le deuxième passage où l’on nous parle de la broche d’opale (moonstone). Il se situe juste après la victoire de Dunk sur Alyn Chantecoq.

Dunk pivota. A travers la pluie, tout ce qu’il distinguait, c’était la forme encapuchonnée et un œil unique, pâle et blanc. Ce fut seulement quand l’homme s’avança que le visage dans l’ombre du capuchon revêtit les traits familiers de ser Maynard Prünh, son œil pâle n’étant rien que la broche d’opale qui retenait sa cape à l’épaule.

Un œil unique, pâle et blanc: cela fait penser à Freuxsanglant qui est borgne et dont le teint et la chevelure d’albinos sont pâles. Cela rappelle également la devinette si souvent répétée par Dunk :

« Combien d’yeux à Freuxsanglant ? Mille et rien qu’un. »

D’après notre théorie, ser Maynard Prünh ne travaille pas pour Freuxsanglant, il est Freuxsanglant.

Et tout devient alors plus clair : sa connaissance du vrai nom de Dunk, de la famille royale, de Brynden Rivers lui-même. Lorsqu’il parle de ce que sait Freuxsanglant de la conspiration le « pas mal de choses » prend un nouveau sens.

Intéressons nous tout d’abord à son identité d’emprunt. Ser Maynard Prünh se dit parent éloigné de lord Viserys Prünh, mais précise que ce dernier ne le reconnaîtra pas, puisqu’il vient « du côté suave des Prünh, et Maynard du côté aigre ». Une identité invérifiable. Notons tout de même que si Maynard est Freuxsanglant, il ne ment pas sur ses liens de sang avec Viserys Prünh, puisque ce dernier est le fils d’Elaena Targaryen, la cousine de d’Aegon IV Targaryen, père de Brynden Rivers.
Ensuite Martin joue avec nous et nous donne mille et un indices sur la véritable identité de ser Maynard.

Par exemple l’auteur aime faire des références au futur de ses personnages. Duncan dit souvent qu’il serait impossible pour lui de devenir membre de la Garde Royale, alors qu’il en deviendra le lord Commandant ; et on mentionne souvent l’improbabilité de la montée sur le trône de l’Œuf, qui pourtant deviendra Aegon V (l’Invraisemblable justement). Or, lorsque Duncan dit qu’il veut se rendre au Nord, ser Maynard répond :

« Trop froid pour moi, là-haut »

Freuxsanglant finira justement sur le Mur en tant que lord Commandant de la Garde de Nuit et ira même au-delà.

Autre exemple avec cette discussion entre Duncan et ser Maynard :

Nous serions tous des bâtards du vieux roi Aegon, si la moitié de ces histoires étaient fondées.
— Et qui peut dire que nous ne le sommes pas ? » plaisanta ser Maynard.

Et de fait, Maynard/Freuxsanglant est bien un bâtard d’Aegon IV.

Son attitude pendant le banquet, lorsque ser Glendon Boule retourne sa coupe lors du toast porté à Freuxsanglant, est également intéressante :

« Triste gaspillage de vin. » dit ser Maynard Prünh.

Enfin la question de l’Œuf quand Dunk dit que Maynard pourrait être un chevalier brigand :

« Croyez-vous qu’il a l’intention de voler l’œuf de dragon ? »

Or c’est bien ce que va faire Freuxsanglant, par l’intermédiaire de la troupe de nains.

Notons enfin les très nombreuses références à un œil unique lorsque le personnage de Maynard apparaît. Ainsi lorsque ser Maynard demande à Dunk de deviner qui remportera l’œuf de dragon, il utilise une expression assez ironique s’il est bel et bien Freuxsanglant :

« Venture a guess, ser. You have two eyes. [VF: Oseriez-vous un pronostic, messer. Vous avez des yeux.] »

Un peu plus tôt, en parlant de ser Buford Bulwer, dit le Vieil Aurochs, Maynard dit :

« And every years his count grows higher,” said Ser Maynard. “Bulwers’s day is done. Look at him. Past Sixty, soft and fat, and his right eye is good as blind. [VF: Et le décompte monte tous les ans, nota ser Maynard. Le temps de Bulwer est révolu. Regardez-le. Soixante ans passés, mou, gras et pratiquement aveugle de l’œil droit.] »

On peut penser à une référence caché à Freuxsanglant qui est borgne (mais de l’œil gauche), surtout que ce détail est repris bien plus loin dans le récit lorsque Duncan observe la joute entre Uthor Enverfeuille et le Vieil Aurochs :

« Ser Maynard had been right about his eye [VF: Ser Maynard avait eu raison sur son œil] ».

Conclusion

Cette théorie explique pourquoi ser Maynard Prünh est introuvable après l’arrivée de Freuxsanglant, puisqu’il s’agissait de Brynden Rivers travesti en chevalier errant.

Ils avaient cherché ser Maynard pour qu’il se joigne à eux, mais Prünh s’était évaporé au cours de la nuit.

Cette théorie permet de relire cette nouvelle avec un œil nouveau. Il éclaire même le choix du titre de la nouvelle en VO, puisque le chevalier mystère semble bel et bien être ser Maynard Prünh.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Freuxsanglant : nous vous renvoyons à notre article de l’Estivale sur ce personnage fascinant.

Si vous voulez revoir la vidéo faite par Werther sur Maynard Prünh, c’est ici