Share This Post

Accueil – à ne pas manquer / Approfondissements / Les livres

L’Histoire de la corneille à trois yeux

Freuxsanglant (Brynden Rivers) (crédits : Alex Oksana)

Dans la série, nous découvrons « pour de vrai » la corneille à trois yeux pour la première fois dans la saison 4 (on la voyait dans les rêves de Bran dès la saison 1). Et, tel un maître Yoda moins vert mais plus végétal, il va devenir le mentor de Bran afin que celui-ci apprenne à contrôler ses pouvoirs de vervoyant. Sauf que le bougre meurt en milieu de saison 6, sans avoir eu le temps de révéler au spectateur son histoire. Ce qui fait que personne dans la série ne sait que, dans les livres, il a été par le passé maître espion des Targaryen, Main du Roi, lord Commandant de la Garde de Nuit et bien plus encore.

Illustration de couverture par Alex Oksana.

Jeunesse et ascension

Brynden Rivers Freuxsanglant (crédits Amok)

La corneille à trois yeux c’est lui : Brynden « Freuxsanglant » Rivers. Enfin c’était lui dans sa jeunesse avant qu’il ne devienne un arbre (crédits Amok, avec son aimable autorisation).

Et pour cause : dès sa naissance, la corneille n’était pas Joe le Clodo : il s’appelait Brynden Rivers, et était l’un des fils bâtards du roi Aegon IV Targaryen. Et ouais, rien que ça. Brynden est donc né en 175 après la Conquête, soit à peu près 125 ans avant sa rencontre avec Bran. Ce qui fait de lui le grand-oncle de mestre Aemon, mais aussi l’arrière-arrière-arrière-grand-oncle de Daenerys. C’est dire à quel point il est âgé.

Mais le fait qu’il soit un bâtard royal n’est pas l’élément le plus important de sa généalogie : en effet, Brynden est surtout le descendant de deux lignées fortement marquées par la magie. Par son père, il est issu des Targaryen. On ne présente plus cette famille, mais il est important de constater qu’elle a plusieurs fois compté dans ses rangs des personnes dotées du don de voyance. Parmi eux, on peut citer notamment Daenys Targaryen, dite Daenys la Rêveuse, qui a vécu à l’époque de l’empire Valyrien. Elle faisait régulièrement des rêves prophétiques qui lui ont permis de prédire le Fléau de Valyria (ce qui a permis aux Targaryen et à leurs dragons de fuir vers Peyredragon, échappant ainsi à la destruction). Mais nous avons déjà parlé d’elle dans l’article sur Peyredragon, que je vous invite à lire si vous ne l’avez pas encore fait. Parmi les Targaryen dotés de visions, on peut également citer le prince Daeron Targaryen, dit l’Ivrogne, qui essayait de noyer ses visions dans l’alcool, ou encore Daemon II Feunoyr, issu d’une branche bâtarde des Targaryen (je reviendrais très bientôt sur cette branche, promis).

Il y a toujours eu des Targaryen qui rêvaient de choses à venir, depuis bien avant la Conquête, poursuivit Freuxsanglant, si bien que nous ne devons pas nous étonner si, de temps en temps, un Feunoyr présente lui aussi ce talent. Daemon a rêvé qu’un dragon naîtrait à Murs-Blancs, et c’est le cas. Cet idiot a simplement fait erreur sur sa couleur.

[L’Œuf de Dragon]

Brynden est également le fils de lady Melissa Nerbosc. Bien moins connue que les Targaryen, la maison Nerbosc n’en est pas moins une famille d’importance. Bien avant l’arrivée des Andals, ils auraient été rois d’un petit domaine dans le Nord, au Bois-aux-Loups, avant d’être vaincus par les Stark et bannis dans le Conflans. Ils y ont par la suite prospéré, si bien qu’ils auraient régné un temps sur tout le Conflans, avant de se faire de nouveau renverser (mais là, les causes de leur chute diffèrent selon les versions). Plus important, ils sont restés une des seules maisons du Sud à vénérer encore les anciens dieux des Premiers Hommes. Leur blason est un barral dans un bouclier noir entouré de corneilles. Les légendes prétendent que certains Nerbosc seraient aussi des voyants. Ainsi, lors de la conquête du Conflans par le roi Harwyn Chenu, lady Agnès Nerbosc lui aurait prédit que sa lignée finirait dans le feu et le sang. Ce qui fut en effet le cas : la maison Chenu fut exterminée par les dragons targaryens lors de la Conquête d’Aegon.

Bref, notre Brynden et future corneille est donc issu de deux lignées dotées de capacités prophétiques. Pas étonnant du coup qu’il soit lui aussi doué en la matière, à une échelle plus importante encore que ses ancêtres, semble-t-il.

Son père Aegon IV et les prémices des rébellions Feunoyr

Aegon IV Targaryen (crédits Amok)

Le père de notre Brynden : Aegon IV Targaryen, le pire roi de la dynastie (crédits Amok, avec son aimable autorisation).

Avant de vous parler de Brynden / la corneille, il est important que je vous parle de ses parents. Je l’ai déjà dit, son père était le roi Aegon IV Targaryen, et il fut l’un des pires rois de l’histoire de Westeros. Un article entier pourrait être intéressant pour parler de lui, mais je vais me concentrer sur ses liens avec sa descendance.

Aegon IV aimait beaucoup les femmes (enfin, « aimer » n’est peut-être pas le bon verbe). Mais vu qu’il était roi, il pouvait abuser de son pouvoir pour avoir encore plus de jolies jeunes femmes dans son lit : ainsi, lorsqu’il rencontrait un noble (ce qui arrive souvent quand on est roi, il faut le reconnaître) il n’était pas rare qu’il s’envoie ses filles / femmes / sœurs. Ce qui, vous pouvez vous en douter, était pas trop du genre à plaire aux-dits nobles. Quoique, avec le temps, certains finirent par utiliser cette faiblesse du roi pour s’obtenir des privilèges, Aegon se montrant particulièrement généreux avec ceux qui contentaient ses caprices. Il a donc eu de très nombreux bâtards, dont notre future corneille Brynden.

La sœur-épouse d’Aegon, la reine Naerys, ne l’intéressait pas : c’était une grenouille de bénitier, peu portée sur la chose… Bref Aegon ne l’aimait pas. Et il n’aimait pas du coup leur fils et héritier légitime, le prince Daeron, d’autant plus que ce dernier était le seul à s’opposer ouvertement à son père quand celui-ci faisait trop de conneries. Parce que des conneries, Aegon IV en a fait pas mal.

Non, Aegon préférait de loin ses bâtards, en particulier celui qu’il avait eu avec sa cousine (oui, ce sont des Targaryen, cherchez pas) j’ai nommé le jeune, le beau, le fort, le charismatique Daemon Waters. Et Aegon aurait sans doute préféré voir son bâtard lui succéder sur le Trône de Fer, plutôt que son héritier légitime. Non pas parce que Daemon Waters était plus compétent que son demi-frère, juste parce qu’il avait une plus belle gueule. Du coup, Aegon IV multiplia ses gestes pour son bâtard : il lui donna Feunoyr, l’épée en acier valyrien des rois de Westeros (et Daemon en profita pour changer de nom et s’appeler Daemon Feunoyr) et, des années plus tard, sur son lit de mort, il le légitima, lui et tous ses autres bâtards. Notre Brynden Corneille aussi d’ailleurs. À l’inverse, pour mettre des bâtons dans les roues à son fils légitime Daeron, il fit répandre sur son compte des rumeurs de bâtardise.

Daeron II Targaryen (crédits Amok)

Le roi Daeron II Targaryen, dit le Bon (crédits Amok, avec son aimable autorisation).

Et cela porta ses fruits : à la mort d’Aegon IV, une partie du royaume pensait que Daemon Feunoyr était plus légitime que Daeron, et le réclamait sur le Trône de Fer. Mais Daeron fut quand même couronné, devenant Daeron II Targaryen (surnommé « le Bon » en raison de sa réputation de sagesse et de pondération). Les premières années se déroulèrent plutôt bien, Daeron II chouchoutant un peu les bâtards de son père afin d’éviter que Daemon Feunoyr n’aille réclamer le Trône. Mais les choses ne durèrent pas.

La jeunesse de Brynden Rivers, la future corneille à trois yeux

Revenons maintenant à notre corneille à trois yeux, Brynden Rivers, lui aussi bâtard légitimé. Brynden avait pour mère lady Melissa Nerbosc, comme je l’ai déjà dit. Il était albinos (donc avait des yeux rouges et la peau pâle), et était marqué par une tâche de naissance sur sa joue droite et sa gorge, dont la forme faisant penser à une corneille ; cette tâche lui valut son surnom : Freuxsanglant (en anglais Bloodraven, le mot Raven pouvant signifier un freux, un corbeau… ou une corneille). Il devint un archer de très grand talent. En outre, il développa discrètement un goût prononcé pour la magie.

Par ailleurs, Brynden était un change-peau. Pour rappel, un change-peau, ou zoman, est quelqu’un qui est capable de rentrer dans le corps d’un animal. Dans la série on en rencontre plusieurs : Bran Stark avec son loup Été, ou encore le sauvageon Orell avec son aigle dans la saison 3… On ignore quand il a pris conscience de ces pouvoirs. Probablement durant sa jeunesse ? Ça expliquerait son goût pour la magie, ainsi que certaines de ces actions dont je parlerais par la suite.

La première rébellion Feunoyr

Aigracier, Daemon Feunoyr, et Freuxsanglant (crédits Amok)

Aigracier, Daemon Feunoyr, et Freuxsanglant (crédits Amok, avec son aimable autorisation).

Les années passèrent, jusqu’au jour où Daemon Feunoyr, poussé par Aigracier, un autre bâtard d’Aegon IV, finit par se dire qu’avoir son demi-frère Daeron le Bon sur le Trône c’était bien beau, mais que lui était quand même plus légitime (selon lui). Il décida donc de se déclarer roi légitime et de renverser Daeron II. Sauf que voilà, alors qu’il agissait très discrètement, Daeron le Bon finit par apprendre que son demi-frère allait le trahir. Mestre Merion nous dit que c’est notre cher Freuxsanglant qui le découvrit et en avertit le roi. Il n’est pas dit comment il a réussi à cramer Daemon Feunoyr, mais il est certain que le fait d’être un praticien de la magie, voire, peut-être, un change-peau, aurait pu bien aider à espionner ses demi-frères. Daeron le Bon décida donc d’envoyer sa garde personnelle arrêter le traître, mais, l’apprenant, Daemon Feunoyr s’enfuit avec sa famille et ses soutiens. Ainsi débuta la première rébellion Feunoyr.

La Bataille d'Herberouge

Daemon Feunoyr, juste avant que le dragon ne se transforme en porc-épic à cause des archers de Freuxsanglant (illustration par Jose Daniel Cabrera Pena, dans Game of Thrones : Les Origines de la Saga)

Le pays entra alors en guerre civile, certains seigneurs soutenant Daeron II et les autres Daemon Feunoyr. Notre ami Brynden « Freuxsanglant » Rivers se rangea du côté des loyalistes targaryens et se battit durant la guerre armé de son arc en bois de barral, plus résistant et puissant que les arcs normaux (stylé l’arc) ainsi que l’épée en acier valyrien de la maison Targaryen, Noire Sœur (stylée l’épée). La rébellion s’acheva près d’un an plus tard, lors de la bataille du champ d’Herberouge, où les Dents de Freux, la garde d’archers personnelle de Freuxsanglant, tuèrent Daemon Feunoyr ainsi que ses deux fils aînés. Notre cher Brynden Rivers perdit un œil durant cette bataille en affrontant son demi-frère Aigracier en combat singulier.

La guerre était finie, mais les Feunoyr n’étaient pas encore tous morts. Les enfants de Daemon Feunoyr se réfugièrent avec Aigracier en Essos, dans les cités libres, en attendant une occasion de reprendre le pouvoir. Durant près d’un siècle, ils provoqueront de nombreuses guerres et rébellions pour reconquérir les Sept Couronnes, faisant saigner le pays à de nombreuses reprises. Mais en attendant, revenons à notre ami Freuxsanglant.

Après la première rébellion

Freuxsanglant était l’amant de sa demi-sœur Shaïra Astre-des-Mers (ce sont des Targaryen, cherchez pas). Il la demanda de nombreuses fois en mariage, mais elle n’accepta jamais. Comme Freuxsanglant, Shaïra s’intéressait énormément à la magie, et sa mère, Sereneï de Lys, la dernière maîtresse du roi Aegon IV, avait la réputation d’être une sorcière. Les goûts de Freuxsanglant pour l’occulte le rapprochèrent également de son neveu Aerys, le second fils du roi Daeron II, qui lui se passionnait pour tout ce qui touchait aux prophéties. Il est d’ailleurs possible qu’Aerys et plusieurs de ses proches (dont son neveu, le futur mestre Aemon) aient réussi à deviner grâce à ses livres de prophéties que les ténèbres allaient frapper le monde, et qu’il allait falloir trouver un moyen de se préparer pour les repousser, en trouvant « le prince qui fut promis » (ce que tenteront de faire notamment son neveu, mestre Aemon, et plusieurs autres Targaryen).

Brynden Rivers, Main du Roi

Les règnes d’Aerys Ier et de Maekar Ier

Aerys I Targaryen (crédits Amok)

Le roi Aerys Ier Targaryen : il a une longue barbe comme le père Fouras, il s’intéresse aux énigmes comme le père Fouras, mais, contrairement au père Fouras, il ne donne pas de clés quand on répond juste (crédits Amok, avec son aimable autorisation).

Seulement voilà, le roi Daeron II le Bon mourut en l’an 209, ainsi que son fils aîné, et c’est Aerys qui monta sur le trône sous le nom d’Aerys Ier (à ne pas confondre avec Aerys II, qui est le Roi Fou père de Daenerys. Aerys ne s’intéressait pas vraiment à la politique et préférait ses lectures de prophéties, c’est pourquoi il nomma, à la surprise générale, son oncle Brynden Main du Roi, et le laissa gouverner le royaume. Notre Freuxsanglant fut une bonne Main, intransigeante, crainte et respectée, et qui fit prospérer le royaume. Il n’était cependant guère populaire, du fait de son apparence sinistre, de ses supposées pratiques magiques et de son réseau d’espions. Une devinette populaire de l’époque en témoigne : « Combien d’yeux a Freuxsanglant ? Mille, et un ». Si nous ne connaissons pas encore son gouvernement dans les détails, on sait qu’il réussit à repousser les deuxième et troisième rébellions Feunoyr. Si bien que, lorsqu’Aerys Ier mourut en l’an 221 et laissa sa place à son frère et successeur, le roi Maekar Ier, ce dernier laissa à Freuxsanglant sa charge de Main du Roi.

Le Grand Conseil de l’an 233

Lorsque le roi Maekar Ier mourut à son tour en 233, sa succession fut compliquée, plusieurs prétendants étant en mesure d’y prétendre pour diverses raisons. Afin d’éviter une nouvelle scission au sein de la maison Targaryen, Freuxsanglant décida de convoquer un Grand Conseil : il invita tous les seigneurs des Sept Couronnes à Port-Réal pour décider collégialement qui était le plus légitime à devenir roi. Il est question de ce Grand Conseil dans l’article sur la règle de succession au Trône de Fer.

Sauf que voilà, Freuxsanglant était un petit filou. Alors que plusieurs prétendants se présentaient au Grand Conseil, il envoya une lettre à Aenys Feunoyr, le descendant de Daemon Feunoyr, pour lui dire qu’il était un prétendant comme les autres et qu’il avait le droit de tenter sa chance au Grand Conseil lui aussi. Aenys débarqua donc gaiement à Port-Réal pour faire valoir ses droits, persuadé que la Main lui avait garanti un sauf-conduit… Mais au lieu de banderoles, il tomba sur des hommes de Freuxsanglant, les Dents de Freux, qui l’exécutèrent.

Et un Feunoyr en moins, un !

La Garde de Nuit

Le nouveau roi désigné par le Grand Conseil, Aegon V, n’était pas vraiment content. Parce que commencer son règne par une trahison de ce niveau, c’est pas top pour le prestige. Brynden Rivers fut donc condamné pour le meurtre d’Aenys Feunoyr, mais on lui permit, en récompense de ses fidèles et loyaux services, de prendre le noir et de rejoindre la Garde de Nuit (ça, c’est de la récompense). Vu qu’il n’était quand même pas Joe le Clodo non plus, deux cents hommes prirent le noir avec lui, dont notamment de nombreux Dents de Freux, ainsi que le tout jeune mestre Aemon (mais si, vous savez, le vieux mestre de Châteaunoir).

Freuxsanglant n’eut pas trop de mal à gravir les échelons de la Garde de Nuit (faut dire qu’avoir été Main du Roi durant 22 ans, ça en jette sur le CV) et, en 239, soit à peine six ans après son arrivée, il en fut élu lord Commandant. On ne sait absolument rien de sa période en tant que lord Commandant, mais, en 252, il disparut dans les terres glacées au-delà du Mur. Il est possible qu’il ait conservé Noire Sœur (l’épée en acier valyrien des Targaryen) avec lui tout ce temps et qu’elle ait disparu avec lui dans son voyage.

Brynden devient la corneille à trois yeux

Freuxsanglant partit sûrement en quête des derniers enfants de la forêt, les premiers habitants de Westeros qui y vécurent durant l’Âge de l’Aube, avant l’arrivée des humains. Il finit par les trouver, et s’installa avec eux dans leur grotte, où il devint le dernier des vervoyants.

Romains Vervoyants

Les vervoyants expliqués par les Romains (désolé, je suis déjà loin ^^). Source : Astérix : Le combat des chefs (Albert Uderzo et René Goscinny, éditions Hachette).

Les vervoyants étaient les sorciers les plus sages et les plus puissants des enfants de la forêt. On dit qu’un individu sur mille peut espérer devenir un change-peau, et qu’un change-peau sur mille peut espérer devenir un vervoyant. Les vervoyants sont dotés de la vervue : ils peuvent faire des « rêves verts », des rêves prophétiques pouvant montrer le passé, le présent et l’avenir.

Pour devenir vervoyant, l’impétrant s’installe sur un trône de barral dans une grotte. Après avoir mangé de la pâte de barral préparée par des enfants de la forêt, il laisse l’arbre pousser autour de lui, et lui enseigner ses savoirs. Et alors il devient un vervoyant. On ignore l’étendue exact des pouvoirs d’un vervoyant, mais ils semblent immenses : un vervoyant peut voir à travers les yeux des barrals, que ce soit dans le présent, le passé et l’avenir. Il accède à toutes les connaissances des arbres et des anciens vervoyants, toutes leurs mémoires, leurs connaissances, et ce sur des milliers d’années. Avec le temps, il peut même se détacher des barrals et voir plus loin. Il peut aussi envoyer des rêves prophétiques aux hommes. En mourant, le vervoyant fusionne totalement avec l’arbre et par conséquent avec l’esprit collectif de tous les vervoyants qui l’ont précédé et qui lui succèderont. Pour les enfants de la forêt, les barrals sont les anciens dieux, et quand le vervoyant est « aspiré » par le barral, il rejoint les anciens dieux.

En tant que vervoyant, Brynden a aussi le pouvoir de contacter certaines personnes par des rêves et des visions. Quand il contacte ces personnes, il arbore l’apparence d’une corneille à trois yeux, et c’est sous cette apparence que Bran Stark et Jojen Reed le connaîtront avant de le rencontrer dans sa grotte. Il est à noter que Brynden ne contrôle pas cette forme de corneille à trois yeux, et n’a même pas conscience que c’est son apparence dans les rêves des personnes qu’il contacte. Ce n’est donc, à l’inverse de la série, ni un titre ni même un nom transmissible. Lorsque Bran contacte des gens en rêve, par exemple, lui-même n’a pas l’apparence d’une corneille, mais d’un barral.

Brynden Freuxsanglant Rivers et Bran Stark, par Marc Simonetti

Brynden Freuxsanglant Rivers et Bran Stark, par Marc Simonetti

Cependant, Brynden est vieux lorsqu’il arrive dans la grotte (il a quand-même 77 ans) et, s’il sait qu’il pourra prolonger sa vie grâce à la fusion avec les barrals, il sait aussi que la guerre contre les marcheurs blancs arrive, et qu’il devra trouver un successeur plus jeune pour les affronter le moment voulu. Il est possible que Brynden, grâce à ses pouvoirs de vervoyant, ait essayé de rentrer en contact avec plusieurs candidats potentiels, dont Euron Greyjoy (nous en parlons plus en détails dans notre article sur Euron). C’est finalement le jeune Bran Stark qui sera en mesure de lui succéder et de devenir un vervoyant à son tour.

Installé sur son trône de barral, la corneille à trois yeux, Brynden Rivers, anciennement connu sous le nom de Freuxsanglant, va donc le surveiller et attendre sa venue. Il veillera sur lui via des rêves prophétiques, lui permettra de sortir de son coma après qu’il ait été jeté par une fenêtre par Jaime Lannister. Il lui enverra Jojen et Meera Reed pour l’aider à le rejoindre, puis, une fois Bran arrivé au-delà du Mur, Mains-froides, un ancien patrouilleur de la Garde de Nuit mort il y a longtemps, pour le guider jusqu’à lui. Et une fois que Bran Stark aura rejoint la grotte des enfants de la forêt, il lui enseignera tout ce qu’il a à savoir pour devenir un vervoyant à son tour, et pour accomplir sa mission lors du retour de la Longue Nuit…

Pour aller plus loin…

Si l’histoire de Brynden Rivers, a.k.a. Freuxsanglant, a.k.a. la corneille à trois yeux vous intéresse, je ne peux que vous conseiller de lire les Chroniques du Chevalier Errant (également connues sous les nom des « Aventures de Dunk et l’Œuf », voir cet article pour en savoir plus). C’est une série de trois nouvelles se déroulant lorsque Brynden Rivers était Main du Roi, et dont certaines sont centrées sur les rébellions Feunoyr. La troisième nouvelle, « L’Œuf de dragon », nous parle plus en détail du rôle de Freuxsanglant durant la deuxième rébellion. Ne vous inquiétez pas du spoil, je me suis arrangé pour ne pas vous en divulgacher (yes, j’ai placé « divulgacher » !) le contenu.

Et si vous avez déjà lu les Chroniques du Chevalier Errant et que vous voulez un décryptage du rôle de Freuxsanglant lors de la seconde Rébellion Feunoyr, je ne peux que vous conseiller de regarder la vidéo de notre frère Werther sur le sujet :