Share This Post

Accueil - Actualités / Événements

Retour sur la Worldcon de Dublin (15 au 19 août 2019)

Retour sur la Worldcon de Dublin (15 au 19 août 2019)

Le mois d’août 2019 fut le mois de l’Irlande pour les communautés de fans de science-fiction et fantasy (SFF), et particulièrement pour les fans du Trône de Fer, puisque George R. R. Martin (GRRM) s’est rendu en Irlande pour la Worldcon et la Titancon/Eurocon avec, juste avant, un petit détour par Londres pour une conférence.

GRRM, résidant à Santa Fe, aux États-Unis, est un habitué des conventions de fans et, en particulier, un fidèle membre de la Worldcon, à laquelle il participe chaque année.

Un peu d’histoire

The World Science Fiction Convention (ou Worldcon) est la plus ancienne convention de science-fiction et de fantasy (SFF). Créée à l’origine par les fans de SFF des États-Unis, elle a lieu chaque année depuis 1939 (sauf de 1942 à 1945, pendant la Seconde Guerre mondiale), souvent aux USA. Au cours de cette convention sont décernés les prix Hugo, prix initialement littéraires, puis récompensant les œuvres de SFF de différents médias (littérature, cinéma, télévision et internet).

L’Eurocon, existante depuis 1972, est la version européenne de la Worldcon. Elle se déroule chaque année dans une ville européenne, le plus souvent en se greffant sur une convention déjà existante dans la ville en question. Cette année, elle avait lieu à Belfast, pendant la Titancon, une convention existante depuis les débuts de la série télévisée Game of Thrones, et avait pour invité d’honneur GRRM.

Des conventions initiées et promues par les fans

Mais une convention de fans, qu’est ce donc ? C’est assez difficile à expliquer. Ce n’est pas un salon du livre où éditeurs et professionnels de la littérature se retrouvent au milieu de fans, mais qui est géré et financé par des professionnels. C’est une sorte de gigantesque fête, où auteurs, fans, youtubeurs, journalistes, artistes en tous genre et même astronautes se retrouvent pour assister et participer à des panels de discussion (sortes de tables rondes ou de réunions débats), des cafés littéraires, des expositions de fanart, des tables de jeu de rôles, des soirées plus ou moins arrosées…

Elles ne sont pas sponsorisées par l’industrie du livre ou de la science-fiction mais bien financées par les fans, qui achètent un membership ou font des dons, et leur but n’est pas lucratif.

La DublinCon (Worldcon 2019)

Cette année, c’est donc à Dublin qu’a eu lieu la WorldCon. Placée dans le magnifique Convention Center of Dublin (CCD), ces 4 jours et demi sont passés à une vitesse folle.
Des panels, des rencontres, des concerts, des soirées, des débats, en résumé des moments d’émotion intense,… La Worldcon, c’est une expérience !

Des rencontres

Qui dit convention, dit rencontres. Nous avons ainsi pu croiser :

  • Elio M. Garcia Jr et Linda Antonsson : co-auteurs avec GRRM de The World of Ice and Fire (Game of Throne, les origines de la saga en version française), créateurs et webmasters de Westeros.org, l’équivalent anglophone du site de la Garde de Nuit. Ils ont eu la gentillesse de nous accorder une interview au tout début de la Worldcon, pendant laquelle ils nous ont parlé de leur passion pour Le Trône de Fer, de leur collaboration avec GRRM et de leur site internet. Nous travaillons sur le compte-rendu de cet entretien enrichissant et passionnant, qui sera prochainement mis en ligne sur ce site. Elio a co-animé deux panels ayant trait à la création et la gestion de communautés de fans en ligne, et Linda a participé à un panel dédié à la dernière saison très controversée de Game of Thrones

Photo prise lors de la World Con 2019 (Elio, Linda, Tomcat, Geoffray)

  • GRRM, évidemment. Au cours de dédicaces et de panels, le Maître a été très accessible et fort sympathique. Il était souvent accompagné de son épouse Parris McBride-Martin avec laquelle il a notamment donné une interview riche en anecdotes et en phrases choc (notre frère juré Geoffray est devenu fan !^^).

Photo de Parris et de George à la WC 2019.

  • Des fans du Trône de Fer de différents horizons : nous avons rencontré des américains bien sûr (venant de Westeros.org et plus précisément appartenant à la Brotherhood without Banner (la Fraternité sans bannière)) mais aussi des brésiliens, des espagnols et des italiens. Autant dire que les discussions sur la saga ont fusé !

La tablée avec nos amis italiens et espagnols

  • Des auteurs de SFF : Steven Erikson (auteur de la saga Le Livre des Martyrs), Peadar Ó Gulín (auteur de The Call), Charles Stross (Auteur de La Laverie),
  • Des fans de SFF de manière générale, dont certains costumés.

La Main du Roi était là !


La reine et son verre de vin était présente elle aussi ^^


Il y avait même des dragons !


Gimli était présent lui aussi !

Des panels

  • Panel sur Wild Cards : tout premier panel auquel nous avons assisté, sous forme d’un quiz qui fut un moment de franche rigolade. George a gentiment taquiné tous les auteurs présents pour ce quiz (Jon Williams, Carrie Vaughn, Kevin Andrew Murphy, Charles Stross, Mary Anne Mohanraj, Peadar Ó Guilín et Paul Cornell), en particulier les auteurs anglais, ces derniers n’étant pas en reste pour renvoyer la balle^^ ! Moment fort agréable, même pour des non-connaisseurs, ce quiz nous a donné encore plus envie de lire les anthologies (même si c’était déjà le cas avec le super article de notre frère juré Drozo). D’ailleurs, sœur Tomcat est allée acheter les deux premiers tomes tout de suite après !
  • Interview croisée entre lui et Parris : l’un des meilleurs panels auquels nous avons assisté ! Animée par Ti, assistante de GRRM, l’interview croisée entre George et sa femme nous ont permis d’en apprendre plus sur eux, de leur rencontre dans l’une des toutes premières WorldCon à leur vie commune. Ce fut une heure enrichissante et passionnante : Parris est une femme vraiment exceptionnelle et sa verve me fait dire (#nda: Geoffray) que beaucoup de phrases choc de Tyrion viennent d’elle ! A noter qu’à la fin de ce panel, nous avons pu saluer George en toute simplicité et le remercier pour tout ce qu’il nous a apporté (oui, c’est aussi ça les conventions ^^).
  • Parris est tellement badass qu’elle nous montre son tatouage fait pour ses 50 ans !

    « J’ai toujours dit que ce serait sept livres ! Pas un de plus. Sept ! »

  • Le panel concernant la fin de Game of Thrones : dire que ce panel était attendu est un euphémisme. Linda était l’une des panelistes, et c’est peu dire qu’elle a quelque peu égayé le panel de bons mots et de piques sur la fin de la série. Mais elle était en terrain presque conquis car tous les autres participants étaient du même avis qu’elle : Charlie Jane Anders (gagnante d’un Hugo Awards), Marina Berlin et Adam Whitehead du blog The Wertzone. Le panel était modéré et géré d’une manière magistralement hilarante par Laura Antoniou, qui arrivait toujours à sortir une petite blague ou un trait d’humour approprié !

Mais la worldcon, ce sont aussi les soirées après les panels, des karaokés et des chansons (prévus ou impromptus), des discussions autour d’un café entre fans ou avec votre auteur favori…

Nos avis

Geoffray

Dire que j’étais impatient, mais aussi un peu stressé est un euphémisme. Des conv’, je ne connaissais pas grand chose. J’en avais une vision assez parcellaire, je connaissais vaguement la ComicCon (de San Diego ou de New York) et était allé à des conventions de fans style Japan-Expo. Autant dire que comparer la Japan à la WorldCon, c’est comme comparer un picrate à un grand cru. Ça n’a juste rien a voir. Mais trêve de blabla.

Déjà, dès le premier jour, nous avons été accueillis dans une ambiance bon enfant et très agréable. Malgré le monde (plusieurs milliers de personnes), aucun problème, aucune engueulade, rien. Tout le monde était agréable et gentil ! Il faut avouer aussi que les irlandais étant des gens fort amicaux et serviables, tout se passait bien. Donc, ce premier jour, nous avons pu rencontrer Elio et Linda. Ils nous ont tout suite mis à l’aise et nous avons entamé notre entretien dans la salle prévue à cette effet ! Et c’était assez magique d’apprendre comment travaillait Martin, mais aussi comment eux avaient travaillé sur leur ouvrage. Nous vous ferons un résumé incessamment sous peu (navré, mais retranscrire l’interview puis la traduire prend beaucoup de temps ^^’ !). Déjà sur un petit nuage après cette heure passée avec eux, second choc du jour : nous tombons complètement par hasard sur George à l’entrée de la convention… Il nous regarde, on le regarde comme deux ronds de flan… Et on n’ose pas s’approcher pour le saluer. Je me dis, « Il vient d’arriver, on va pas lui sauter dessus tout de suite quand même ^^’ » . Alors que c’est plus ou moins l’ambiance de la WorldCon. Les artistes, panelistes, etc. sont tous accessibles et sont là pour leur fans. Pour discuter et échanger dans une ambiance décontractée. J’ai vraiment retrouvé l’atmosphère que j’avais ressentie aux Imaginales et c’était franchement génial. D’ailleurs, je suis même parti de là avec de nouveaux livres à lire ^^. Comme si ma pile à lire n’était pas suffisamment chargée !

Nos journées étaient bien remplies entre les panels de George et les autres, les séances de dédicaces, et les autres activités (j’ai par exemple pu participer à une partie de Dungeons and Dragons et c’était trop bien! #Iwouldliketorage).

Clou du spectacle, la cérémonie des Hugos, qui était vraiment incroyable en tant que show à « l’américaine » (dans le bon et le mauvais sens xD). J’ai eu de vrai moments d’émotion (la liste des gens disparus au cours de l’année sur « The Best is yet to come » au format orchestral, damn. J’ai transpiré des yeux).

Malgré un a priori assez négatif au départ, j’ai adoré cette convention ! Et même si les conventions ne sont pas vraiment dans nos traditions européennes voire françaises, je n’ai qu’une chose à dire : Foncez ! Les gens y sont gentils, cordiaux et agréables. Vous pouvez discuter de vos passions communes sans aucun jugement ni ressentiment, et franchement ça fait un sacré bien !

Donc si vous voulez partager cette expérience, faites le grand saut, vous ne le regretterez pas !

Tomcat

C’était… incroyable. J’avais cette convention en tête depuis deux ans parce que la Worldcon a rarement lieu en Europe, j’avais en tête d’assister à celle de Dublin, pensant que ce serait peut-être une des seules occasions que j’aurais de rencontrer GRRM. Mais je n’aurais jamais imaginé ce que c’était réellement. Comme l’a dit Geoffray, ça n’a rien à voir avec un Salon du Livre ou une Japan expo, vous pouvez y acheter des livres, évidemment (et on a craqué… un peu), mais l’essentiel, ce sont les rencontres, de tout type, de tous âges, de toute nationalité. Mon seul regret fut mon inculture en SFF, prégnante quand nous croisions un membre en cosplay qui n’était pas du Trône de Fer (extrait de dialogue : —« Ooooh regarde, il est déguisé !!!! [voix surexcitée] » photo prise après accord du Cosplayeur/se, « Il est déguisé en quoi au fait ? ». Et Geoff de m’expliquer, avec patience ^^’). On porte tout le long de la convention le « pass », auquel on accroche des sortes de rubans en lien avec les univers dont on est fans, et les gens vous parlent, spontanément, de vos lectures, de leurs lectures, de vos passions communes. C’est une espèce d’énorme cousinade entre fans de SFF. Difficile à décrire, intense à vivre et, peut-être, en France en 2023 !

Exemples de badges et de stickers reçus à la WC 2019.

La Worldcon à Nice, en 2023 ?

Cocorico ! De joyeux lurons préparent depuis des mois la candidature de la ville de Nice pour la Worldcon 2023. Les votes auront lieu en 2021. Ce serait la première Worldcon française (Lien vers le facebook de l’événement). Deux parties ont été organisées par les français à Dublin pour tenter de promouvoir le projet (à coup de vin français et de fromage notamment ^^). Si vous souhaitez participer à l’organisation, rendez-vous sur ce site, ou postez juste des liens sur les réseaux sociaux, parlez-en etc…

On citera en conclusion la phrase de GRRM lors de la cérémonie de clôture, qui résume parfaitement l’« esprit » de la Worldcon et des conventions de fans en général :

« Fandom is a way of life, enjoy it ! »

1 Comment

  1. C’est un très bon article, merci à vous pour les retours, comme toujours vous assurez et pour le coup je découvre vraiment que la Worldcon pourrait se déplacer en France, ce serait top de chez top réellement et j’en serai si cela se fait. Le lobbying va commencer lol.
    J’ai beaucoup aimé vos retours sur les différentes conférences et notamment sur les interventions de Lady Martin (badass comme on aime ^_^) et les différentes photos. Vous vendez du rêve en tout cas et vos retours détaillés sont toujours un plaisir à lire.

Leave a Reply