Share This Post

Accueil - Actualités / Événements

Retour sur la TitanCon (Belfast, 22-25 août), avec GRRM comme invité d’honneur

Retour sur la TitanCon (Belfast, 22-25 août), avec GRRM comme invité d’honneur

Du 22 au 25 août dernier, s’est tenue la TitanCon/EuroCon à Belfast (Irlande du Nord). Il s’agit d’une petite convention européenne consacrée aux littératures de l’imaginaire (fantasy, SF, comics), avec des panels (sorte de tables rondes), des conférences, des dédicaces et des rencontres avec auteurs et acteurs de ces univers. George R.R. Martin, après son passage à Londres et à la WorldCon, était l’invité d’honneur de cette édition.
Babar des Bois y était pour la Garde, et vous fait son retour.


La TitanCon / EuroCon

La TitanCon (ou EuroCon) est la version européenne et plus petite de la WorldCon (environ 600 places à la Titan contre 5500 pour la WorldCon de Dublin cette année). Si elle est en perte de vitesse depuis quelque temps, elle s’est maintenue jusqu’à présent tous les ans à Belfast. La ville étant le lieu des Titanic Studios où était tournée une partie de Game of Thrones, de précédentes éditions de la TitanCon ont accueilli des acteurs et des artistes qui travaillaient sur la série. Cette année, nous avons eu Emma Andrews, qui s’est occupée de tous les éléments de draperie tout au long des saisons (tentes, bannières, tapisseries, etc.), et qui présentait un atelier sur le cuir. Elle m’a gentiment accordé une très chouette interview qui arrivera bientôt sur le blog. Miltos Yerolemou (Syrio Forel) était annoncé, mais – à son grand regret – a dû se décommander.

Comme je le disais, la Titan est une petite convention. Pas de grand centre loué pour l’occasion, mais plusieurs salles dans l’hôtel Hilton de la ville et, contrairement à la WorldCon, il n’y avait pas vraiment de stands commerciaux, simplement quelques stands de fanzines et artisans dans une des salles, les autres étant consacrées aux panels et ateliers (et au karaoké le soir… mais c’est une autre histoire).

Le karaoké s’est ouvert sur « les lacs du Connemara ». J’dis ça, j’dis rien…
Photo par la TitanCon

  • Une convention, des rencontres

Moins de monde, mais le programme était néanmoins bien chargé, et l’ambiance étant assez intimiste, presque familiale, la convention a été l’occasion de très très belles et incroyables rencontres. Tout d’abord avec la communauté internationale autour d’A Song of Ice and Fire, plusieurs avaient fait le déplacement jusqu’en Irlande (en enchaînant WorldCon et TitanCon) : Matteo Barbagallo, le président du Martin Studies International Network, Aziz et Ashaya du podcast History of Westeros, Adam Whitehead de The Wertzone et Atlas of Ice and Fire, Christina du podcast The Blood of the Podcast, Yann Boudier et Julia Pineau (deux universitaires français qui travaillent sur la fantasy, notamment sur Game of Thrones pour Yann et sur Tolkien pour Julia) ou encore Joey Yu, qui a remporté le prix Terran créé par George R.R. Martin. Rencontre également avec Elio (Elio M. Garcia, aka Ran, de westeros.org, et co-auteur de Game of Thrones, les origines de la saga). Et avec un George R.R. Martin en forme et détendu et deux de ses assistantes.

Martin est un habitué de ces conventions et, il l’a souvent répété, il aime échanger avec des fans de tout et de rien, de sujets d’actualité, d’anecdotes du passé, des comics, de fantasy, chanter des chansons, etc. Mais ces moments sont quelque chose qu’il a beaucoup perdu au fur et à mesure qu’il gagnait en notoriété, chose dont il est très nostalgique (il le répète assez souvent en interview d’ailleurs). Il nous a fait part de ce sentiment lors de la conférence d’ouverture de la Titan : « fortune is good ! Fame is… well a double-edged sword » (La fortune, c’est bien ! La notoriété c’est… et bien, une épée à double tranchant »).

Il nous l’a redit autour d’un verre (la convention par sa petite taille le permettait) : il aime – et a beaucoup aimé – cette situation, à la « oldway », où les gens vont et viennent, s’assoient discuter avec lui quelques instants, puis repartent, sans le solliciter pour une dédicace ou un selfie.
Parmi les divers sujets abordés au cours de ce moment, la traduction française de direwolf en a encore pris un coup (et l’histoire académique aussi . Mais Suétone et Hérodote sont cités \o/). Et l’honneur de la Garde est sauf, les vœux ont bien été récités – en français.
Ce que je retiendrai surtout de cet incroyable moment, c’est à quel point, dans ces conditions là, Martin est abordable, adorable et rieur. Il est tellement sollicité par ailleurs qu’il ne se souviendra probablement pas des noms ou des visages, mais, sur le moment, il passera un très agréable instant avec amis et fans (il était aussi heureux de passer du temps avec une vieille amie, Pat Cadigan).
Il a d’ailleurs fait un rapide retour sur son blog sur son voyage en Irlande.

Au bar de l’hôtel Hilton
Photo par Ti

  • Et Vhagar dans tout ça ?

Si l’occasion ne se prêtait pas forcément à discuter à fond du Trône de Fer, j’ai quand même pu poser la question absolument primordiale et fondamentale de sœurette Tomcat : de quelle couleur est Vhagar, le dragon de Visenya (et Laena et Aemond après elle) ? Parce que oui, des trois dragons de la Conquête, c’est le seul dont nous n’avons pas la couleur (on vous avait déjà dit qu’on avait des préoccupations existentielles à la Garde ?). Réponse ?
Et bien… cela restera LE grand mystère de la saga, Vhagar n’a toujours pas de couleur. A priori, elle serait plutôt pâle ou dans les blancs (selon les dires de George et de son assistante Ti). Elio a bien tenté de proposer rose. Et GRRM a fait remarquer que les dragons avaient souvent deux couleurs (tout n’a pas été dit dans cet ordre, donc non, Vhagar n’est pas blanche et rose). Bref. Il doit écrire un autre livre pour la couleur de Vhagar (remerciez-nous quand il sortira le traité « De la couleur des dragons » d’un archimestre perdu au lieu d’ADOS )

Donc non, ceci n’est pas Vhagar

(L’anecdote est aussi racontée par Elio sur westeros.org)

Panels et activités

Petite sélection d’activités auxquelles j’ai pu assister lors de la TitanCon :

  • Les loups de Westeros

Ils s’appellent Thor et Odin, et ont joué Été et Vent Gris dans la série quand ils étaient louveteaux : les deux chiens inuits du nord (le nom de leur race) étaient à la Titan. La BBC leur avait consacré un court documentaire si vous voulez en savoir plus.

Thor et Odin, qui ont joué Été et Vent Gris au début de la série.
Photo par Babar des Bois

George R.R. Martin entouré de Vent Gris et Été.
Photo par la TitanCon

  • Conférence : « Accepting the Call! Acadamia, George RR. Martin and the hero’s journey »

Il s’agissait de la conférence de Matteo Barbagallo, président du Martin Studies International Network (qui a fait une thèse sur les réinterprétations des contes dans l’œuvre de George R.R. Martin). Deux parties principales dans sa prise de paroles :

  • la première portait sur la façon dont les universitaires investissaient de plus en plus les études sur la fantasy, et comment la fantasy était, progressivement, devenue un sujet d’étude « sérieux » auprès de ces universitaires (la déconsidération de la fantasy en temps que genre littéraire est aussi quelque chose de présent en France, je vous renvoie à l’entretien avec Anne Besson). Le phénomène s’est essentiellement amplifié à partir des années 2010 (les films Harry Potter, et la série Game of Thrones ont joué un rôle).
  • La deuxième partie portait sur un exemple d’un sujet étudié par les universitaires : comment GRRM réemploie la thématique du « voyage du héros », telle que définie par Joseph Campbell, en dépassant certains tropes. Le héros par exemple, ou les/les protagoniste(s), en tout cas ceux qui sont présentés initialement comme tels par le livre (Ned Stark, c’est toi qu’on regarde), et qui reprennent les caractéristiques des héros des histoires ne sont pas ceux qui finissent l’histoire… Ce sont ceux qui au départ sont écartés (Bran, Sansa et Arya, Tyrion, Jon) qui font l’histoire.
  • GRR Martin reprend également un grand nombre de contes, en les remaniant à sa façon : une Sansa, qui se rêve princesse de conte de fées, qui suit un parcours qui ressemble aux contes (retenue prisonnière au haut d’une tour), mais un parcours qui chez Martin est dévoyé et noirci (Sansa est constamment mise en danger par ceux qui la « protègent ») ; le duo Arya-Sandor Clegane que l’on peut rapprocher du chaperon rouge et du loup (avec Arya qui finit par devenir le loup) ; etc…
  • Panel : « What’s Next for Westeros ? »

Ce panel était consacré aux séries préquels de Game of Thrones, et réunissait Elio M. Garcia (westeros.org, TWOIAF), Aziz et Ashaya (History of Westeros), Adam Whitehead (Atlas of Westeros), modérés par Peadar Ó Guilín. Pour ceux qui suivent régulièrement les nouvelles sur le blog de La Garde de Nuit, peu de nouveauté (sauf une), mais il est toujours bon de faire un point :

  • Cinq projets ont été initialement lancés par HBO, mais deux ont été définitivement abandonnés.
  • Sur les trois projets restants, Bloodmoon (titre non officiel ; GRRM aurait aimé que la série s’appelle La Longue Nuit, mais ce titre n’est pas retenu par HBO) est le projet le plus avancé : le pilote qui avait été commandé l’année dernière est en post-production. Sur les deux autres projets, l’un est en lien avec Feu et Sang. [ndlr : il y a quelques jours, est sortie l’information à propos d’un projet en lien avec les premiers règnes des Targaryen et peut-être en rapport avec la Danse des Dragons, est en bonne voie pour obtenir la commande d’un épisode-pilote].
  • Elio et Lida sont consultants pour Bloodmoon. C’est une information qui n’était pas connue jusque là. Elio ne peut cependant pas en dire plus, étant tenu à la confidentialité du projet.
  • L’histoire de Bloodmoon se déroulera environ 5000 ans avant la série actuelle, pendant / à la fin de l’Âge des Héros, une période qui se rapprocherait d’une sorte d’« Âge du Bronze » (dans notre imaginaire commun).
  • Pas de Targaryen, en revanche, il y aura très certainement des Stark, et il est possible que nous voyions les Castral et leurs « successeurs », les Lannister. Et les panélistes supposent que nous verrons aussi des animaux fantastiques (mammouths, géants, loups, etc.). Et des Marcheurs blancs.
  • George R.R. Martin a eu plusieurs échanges avec Jane Goldman, la showrunneuse de Bloodmoon, mais lui-même intervient peu sur le préquel. Jane Goldman est surtout partie de ce que Martin avait déjà écrit sur la Longue Nuit, et a développé son projet autour de cela. Quelque chose que GRRM confirme d’ailleurs dans une récente interview (« La série de se déroulera environ 5000 ans avant les événements de Game of Thrones. Le projet de Jane part de huit phrases qui sont éparpillées dans les livres ! Elle a elle-même vraiment apporté beaucoup de choses sur le projet. »)
  • Le casting n’est pas connu dans son intégralité [ndlr : d’ailleurs, le nom de Tadhg Murphy a été dévoilé il y a quelques jours], mais on commence à avoir pas mal de monde (Naomi Watts, Josh Whitehouse ; voir la liste ici)
  • Il y a beaucoup de rumeurs qui circulent sur internet à propos des deux autres projets de préquels : un sur Valyria, un sur la fondation de Braavos, un sur le voyage de Nyméria… Attention cependant, aucun de ces éléments n’a été confirmé par HBO. [ndlr : comme dit plus haut, il y a quelques jours, est sortie l’information à propos d’un projet en lien avec les premiers règnes des Targaryen et en particulier avec la Danse des Dragons est en bonne voie pour obtenir la commande d’un épisode-pilote]. GRRM a confirmé ce projet tout en restant vague, mais HBO n’a pour le moment rien dévoilé].

Le panel dans son intégralité a été enregistré par Elio et est disponible sur westeros.org (en anglais).

Panel « What’s Next for Westeros ? » – TitanCon

Belfast et l’Irlande du Nord : les lieux de tournage de la série

  • Belfast : Studios Titanic, décors de tournage et Glass of Thrones

La ville de Belfast a été profondément marquée par ces dix ans de tournage de la série la plus populaire au monde. C’est en effet dans les studios Titanic, qui se situent sur les quais de la ville, qu’une bonne partie de Game of thrones a été tournée. Les décors trop imposants, comme ceux de Port-Réal en saison 8, ont été installés à l’extérieur, et sont encore debout aujourd’hui. On ne peut pas y entrer, mais ils sont impressionnants, même de l’extérieur. On peut notamment les voir depuis le musée du Titanic, j’ose à peine imaginer la tête des visiteurs qui se baladaient dans le musée au moment où la bataille de l’épisode 5 a été tournée.

Le hangar des Titanic Studios (où Game of Thrones a été en partie tournée).
Photo par Babar des Bois

Décors de tournage : la grande porte de Port-Réal , plan large (Belfast).
Photo par Babar des Bois

Décors de tournage : la grande porte de Port-Réal (Belfast).
Photo par Babar des Bois

Décors de tournage : l’arrière de la grande porte de Port-Réal (Belfast).
Photo par Babar des Bois

C’est aussi là qu’à été tourné le pilote « BloodMoon » (titre non officiel), la série préquelle à Game of Thrones. Le tournage s’est achevé cet été, mais les décors sont toujours en place.

Décors de tournage : Bloodmoon (Belfast).
Photo par Babar des Bois.

Pour rendre hommage à la série, la ville de Belfast a commandé au début de cette année, une série de six vitraux représentant chacun une « famille ». Ces vitraux, représentant les Stark, les Lannister, les Targaryen, les Baratheon, les Marcheurs blancs et le Trône de Fer, sont disséminés dans la ville et forment un chemin qui mène de l’hôtel de ville aux studios Titanic (la vitre du Trône de Fer se trouve sur le lieu exact de la construction du Titanic). Vous pouvez vous amuser à chercher toutes les références dans les détails des vitres ;).

Glass of Thrones – La maison Targaryen (Belfast)
Photo par Babar des Bois

Glass of Thrones – Le Trône de Fer (Belfast)
Photo par Babar des Bois

Glass of Thrones – La maison Lannister (Belfast)
Photo par Babar des Bois

  • Ballintoy Harbour : l’île de Pyke

À quelques kilomètres de Belfast, c’est un tout petit port (vraiment minuscule, mais si agréable) qui a servi pour les décors de Lordsport (îles de Fer) et la scène du retour de Theon chez lui (saison 2). Les plages des alentours ont également servi à d’autres scènes des îles de Fer : le second « baptême » de Theon (saison 2), ou encore les funérailles de Balon Greyjoy (saison 6). Enfin, le lieu a accueilli le tournage d’une scène en saison 4, celle où Stannis et Mélisandre brûlent des bannerets qui ont trahi le roi pour obtenir les faveurs du vent.

Le petit port de Ballintoy.
Photo par Babar des Bois

Le petit port de Ballintoy.
Photo par Babar des Bois

La plage de Ballintoy (baptême de Theon).
Photo par Babar des Bois

  • Le château des McDonald : le château de Pyk

Autre lieu de tournage : Dunluce Castle, un château aujourd’hui en ruine qui appartenait au clan McDonald. La localisation du château, sur une avancée rocheuse qui tombe à pic dans la mer, en a fait un choix idéal pour le château de la maison Greyjoy, construit sur des pics rocheux, déchiquetés par la mer, et donc les différentes parties sont reliées par des ponts de bois et de pierre.

Dunluce Castle, en magnifique contre-jour.
Photo par Babar des Bois

Conclusion : « fandom is a way of life »

C’est une phrase que GRRM a souvent répété au cours du mois d’août, alors qu’il allait à la rencontre des fans en Angleterre et en Irlande, et les différents retours que l’on entend à droite à gauche montrent qu’il a vraiment aimé ces moments. Depuis 2014, il avait drastiquement réduit ses déplacements, ne se réservant que la WorldCon (qu’il ne rate jamais).
Au delà de sa présence aux conventions, c’est le genre d’évènement qui est très sympathique à vivre : aller à la rencontre de nouveaux fans de l’œuvre de GRRM, ou de littératures de l’imaginaire en général est une expérience vraiment unique.
Et peut-être que la France accueillera la WorldCon de 2023 : la ville de Nice a déposé son dossier pour organiser l’évènement ; elle sera en concurrence avec Chengdu (Chine) et New-Orléans (Etats-Unis).

5 Comments

  1. Merci Babar pour ce sympathique compte-rendu ! 🙂
    (Est-ce toi, la rieuse brunette que l’on voit sur la photo ?).

  2. Merci pour le rapport de patrouille.
    Intéressant de savoir que Elio et Linda sont consultants pour Bloodmoon ! Sage décision de la part de la production à mon avis.

  3. Merci pour ce reportage qui rend compte de l’ambiance, des projets, de l’environnement ( super les vitraux!). Tu nous a fait partager l’évènement.

  4. Review intéressante. J’ai découvert des choses, comme toujours c’est très bien rédigé et je me répète, c’est intéressant à lire, on a l’impression d’y être et les photographies sont vraiment sympathiques.
    Merci beaucoup pour ce retour.

Leave a Reply