Share This Post

Accueil - Actualités / Collaborateurs et traducteurs

Décès de Gardner Dozois

Décès de Gardner Dozois

Bien triste nouvelle aujourd’hui : nous sommes au regret de vous annoncer le décès de Gardner Dozois.

Gardner R. Dozois était un écrivain américain et un proche ami de George R.R. Martin qui a collaboré avec lui sur de nombreux ouvrages et anthologies, comme Le Chasseur et son Ombre (2008), Chanson de la Terre mourante (2009), Dangerous Women (2013), Old Mars (2013), Rogues (2014), etc. Sa dernière anthologie, The book of Swords (qu’il a édité seul cette fois-ci, mais qui comprend la nouvelle The Sons of the Dragon de GRRM), a été publiée en octobre 2017. Le deuxième tome, The book of Magic, paraîtra le 4 octobre 2018.

Dozois a écrit de nombreuses nouvelles de science-fiction, dont plusieurs furent primées (avec les prestigieux prix Hugo et Locus), et a édité de très nombreuses anthologies mélangeant ou croisant des genres variés (SF, fantastique, fantasy, policier, horreur, thriller, etc.) : Le Fini des mers (1973 – à paraître en France le 28 juin 2018), Poison bleu (1975), L’étrangère (1978), etc. Il a également été rédacteur en chef la revue « Asimov’s Science Fiction ».
Son décès est une bien triste nouvelle pour le monde de l’édition, et pour Martin, dont il était très proche depuis de très nombreuses années (la préface de l’anthologie R.R.étrospective est écrite par Gardner Dozois, qui y rend hommage à son ami).

« Et voici que sa veille est terminée »…

George R. R. Martin (gauche) et Gardner Dozois en séance de dédicaces – 1983

(Mercredi 30 mai, Not a Blog)
George R.R. Martin a rendu un hommage particulièrement émouvant à son ami :

[…] Gardner and I go back a long way. He was my second oldest friend in the field (I’ve known Howard Waldrop longer, though I actually MET Gardner earlier, since Howard and I knew each other only by mail for the first decade or so). Gardner is the reason I am here. He was the assistant editor at GALAXY in 1970 who fished my story “The Hero” out of the slush pile and recommended it as a buy to editor Ejler Jakobsson (who always took his recommendations). That was my first professional sale. And in the spring of 1971, when I walked into Disclave, the first SF con I ever attended, Gardner was the first person I met. He was working the registration desk.

Lots of people are posting and publishing appreciations of Gardner now, telling you that he was a great writer, and a great editor. All true. But right now it is not the editor or the writer I am mourning, it is my friend. He was the warmest, kindest, gentlest soul you’ll ever met, larger than life, bawdy, funny… so funny. When I remember Gardner, I remember laughter. […]

It breaks my heart to know that I will never laugh with him again. […]

That was Gardner.
God, I loved that man.

Gardner Dozois (gauche) et George R. R. Martin, à la 70ème Worldcon (Chicago – 2012)

1 Comment

  1. C’est triste, Martin a perdu un ami qui a su l’épauler dans son travail et qui nous a permis de découvrir ses fantastiques œuvres dont ASOIAF qui nous réunis tous ici.
    Mes condoléances à Martin ainsi qu’à la famille de Gardner Dozois qui ont perdus un être cher.

Leave a Reply