Share This Post

Accueil - Actualités / Autres œuvres

Du nouveau concernant l’adaptation en film de la nouvelle « Dans les contrées perdues »

Du nouveau concernant l’adaptation en film de la nouvelle « Dans les contrées perdues »

Alors que George R. R. Martin confirme l’adaptation d’une nouvelle de Roger Zelazny (dont nous vous parlions il y a peu), voici qu’un vieux projet semble enfin donner de ses nouvelles. Le site Deadline nous informe que l’idée d’adapter sa nouvelle de fantasy de 1982 Dans les contrées perdues vient de renaître, avec cependant une nouvelle équipe créative aux commandes.

En effet, c’est le réalisateur Paul W. S. Anderson (Resident Evil, Pompéi, Monster Hunter…) qui serait maintenant aux commandes. Il remplacerait son homologue allemand Constantin Werner (The Pagan Queen, Dead Leaves, divers clips) à qui le projet était anciennement attribué.

L’histoire

Dans les contrées perdues raconte l’histoire d’Alys la Grise, une magicienne qui exauce n’importe quel vœu qu’on lui présente, mais à un prix que l’on regrette souvent. Un jour, le chevalier Jerais le Bleu vient la voir au nom de sa maîtresse. Cette dernière souhaite qu’on lui accorde le pouvoir de se changer en loup…

Un projet qui revient de loin

Dans les contrées perdues revient de très loin. Il s’agissait initialement d’un projet de séries de nouvelles devant être écrites sans les années 1980 centrées sur le personnage d’Alys la Grise. Comme c’était souvent le cas pour Martin à l’époque, seule la première histoire vit le jour, les autres étant finalement délaissées en faveur d’autres projets.

En 2009, avant que Martin ne devienne l’auteur incontournable qu’il est aujourd’hui, la nouvelle attira l’attention du berlinois Constantin Werner, qui acheta les droits en vue d’en produire une adaptation en film ou en série télévisée. En 2015, des informations plus concrètes se font connaître : l’adaptation sera finalement un long métrage, dont le scénario mélangera les intrigues de trois nouvelles différentes de Martin : Dans les contrées perdues, Âprevères (l’histoire d’une femme fuyant des vampires trouvant refuge chez une magicienne) et Un luth constellé de mélancolie (où une femme défie des divinités horrifiques pour pouvoir voyager de mondes en mondes).

Plusieurs informations nous étaient alors rapportées : l’actrice Milla Jovovich (Resident Evil, Le Cinquième Élément) était castée pour jouer Alys la Grise, et l’acteur Justin Chatwin était également annoncé pour un rôle inconnu.

En 2016, George R. R. Martin annonçait que l’adaptation entre officiellement en phase de production. Et puis, plus rien durant quatre ans ; le projet semblait à l’arrêt, comme c’est très souvent le cas dans le milieu. Et ce jusqu’en juin 2020, où Martin nous annonce au milieu d’un article de blog qu’il est toujours d’actualité.

Une nouvelle version en marche

Aujourd’hui le film semble bien parti pour se concrétiser. Milla Jovovich est toujours castée dans le rôle d’Alys la Grise, mais a en plus gagné la casquette de productrice. On peut supposer que c’est elle qui a demandé à son époux et fréquent collaborateur de remplacer Constantin Werner à la réalisation.

Autre nom annoncé : celui de Dave Bautista (Les Gardiens de la galaxie, Blade Runner 2049, Dune…), qui interprétera le personnage de Boyce, un compagnon d’Alys, et qui sera lui aussi producteur. Paul W. S. Anderson, en plus de la réalisation, s’occupera également du scénario, qui aurait lui aussi pas mal évolué depuis la version de Werner, avec un certain nombre d’ajouts. Les nouvelles Âprevères et Un luth constellé de mélancolie seront-elles toujours intégrées à l’histoire ? Nous l’ignorons.

Dans tous les cas, nous souhaitons bonne chance à toute cette équipe pour réussir à concrétiser ce projet vieux de plus de douze ans !

1 Comment

  1. J’espère que ce projet se concrétisera. J’ai lu la nouvelle à l’automne dernier. J’ai beaucoup aimé son côté poétique et fantastique. Difficile de ne pas penser aux change-peaux du TdF à la lecture 😉

Leave a Reply