Share This Post

Accueil – Créations / House of the Dragon

L’épisode 4 : et dans les livres, alors ?

L’épisode 4 : et dans les livres, alors ?

Les précédents articles faisant le lien entre les livres et la série vous ayant bien plu, voici le retour des réponses aux petites et grandes questions que nous nous sommes posés lors du visionnage de cet épisode 4.

Rhaenyra est-elle la Joie du Royaume ?

Vous avez peut-être vu passer cette mention dans cet épisode et les précédents ? Rhaenyra porte le surnom de Realm’s Delight ou la « Joie du Royaume ». Dans la série, ce nom lui est surtout donné par son père, en marque d’affection. Dans les livres, ce surnom semble beaucoup plus répandu et beaucoup plus consensuel :

« Au centre des réjouissances, chérie et adorée de tous, se trouvait leur unique enfant survivante, la princesse Rhaenyra, la petite fille surnommée par les rhapsodes de la cour « la Joie du Royaume ». Bien qu’elle n’eût que six ans quand son père avait accédé au Trône de Fer, Rhaenyra Targaryen était une enfant précoce, éveillée, entreprenante et éclatante comme seuls peuvent l’être ceux du sang du dragon. »

Feu et Sang, Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.

« Il y avait eu un temps où elle était également bien-aimée des gens de haute et basse naissance, quand ils l’acclamaient en l’appelant la Joie du Royaume. Nombre de jeunes seigneurs et de nobles chevaliers avaient rivalisé pour sa faveur, alors… »

Feu et Sang, La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.

« [Les Riverains] se dressèrent tout au long des berges des fleuves, chevaliers, hommes d’armes et humbles paysans qui se souvenaient encore de la Joie du Royaume, tant aimée de son père, et de la façon dont elle souriait et les avait charmés lors de sa pérégrination à travers le Conflans, dans sa jeunesse. Ils furent des centaines, puis des milliers à boucler leur baudrier et à revêtir leur maille, à empoigner une fourche ou une houe et un grossier écu de bois, et à se mettre en route pour Harrenhal afin de se battre pour la petite-fille de Viserys. »

Feu et Sang, La Mort des Dragons – Fils pour fils.

La Rhaenyra des livres s’accommode beaucoup mieux de son rôle de princesse héritière et des devoirs y afférant que la Rhaenyra de la série. Ce faisant, on comprend d’autant mieux pourquoi, lorsque ses droits furent contestés, elle reçut de nombreux soutiens, tant des nobles que des gens du commun. La Rhaenyra de la série paraît au contraire plus isolée : elle semble apprécier peu de monde (en témoigne le défilé de nobles qui la courtisent à Accalmie) et peu de monde semble l’apprécier (en témoigne la réaction de la foule à la pièce de théâtre dans les rues de Port-Réal).

Qui est l’organisateur du speed-dating de Rhaenyra et de ses prétendants ?

À ses armoiries, vous aurez peut-être reconnu un Baratheon ? Si vous avez une bonne mémoire, vous vous souviendrez peut-être qu’il s’agit de Boremund Baratheon, cousin de Rhaenys Targaryen dans la série, sire d’Accalmie, qui a reconnu Rhaenyra comme héritière de son père et juré, comme tant d’autres, de défendre ses droits ? … Et si vous avez lu les livres, vous savez qui est Boremund.

Boremund Baratheon est le fils de Rogar Baratheon et d’Alyssa Velaryon, ce qui fait de lui le demi-frère du roi Jaehaerys le Conciliateur et de la reine Alysanne par leur mère. Il avait une sœur, Jocelyne, qui épousa Aemon Targaryen, l’aîné des fils de Jaehaerys et Alysanne. (Se marier à sa demi-tante … c’est normal chez les Targaryen, rappelez-vous.) Ensemble, ils ont eu une fille unique, Rhaenys. Boremund est donc dans le livre l’oncle de Rhaenys (du côté de sa mère) et son demi-grand-oncle (du côté de son père). De ce fait, il est un des principaux alliés de « la Reine qui ne le fut jamais » et des Velaryon, lorsque se posent les questions de la succession de Jaehaerys :

« Rhaenys elle-même fut la première à élever des objections. « Vous allez voler à mon fils son légitime héritage », dit-elle au roi, une main posée sur son ventre arrondi. Son époux, Corlys Velaryon, en conçut un tel courroux qu’il démissionna de son amirauté et de son siège au conseil restreint et ramena sa femme à Lamarck. Lady Jocelyne de la maison Baratheon, mère de Rhaenys, en éprouva aussi de la colère, ainsi que son terrible frère Boremund, sire d’Accalmie.

[…]

Ainsi lord Corlys et son épouse la princesse Rhaenys arrivèrent-ils à Harrenhal en grande pompe, usant de la fortune et de l’influence de la maison Velaryon pour persuader les seigneurs assemblés de reconnaître leur fils Laenor comme héritier du Trône de Fer. Dans leurs efforts, ils furent rejoints par le sire d’Accalmie, Boremund Baratheon (oncle de Rhaenys et grand-oncle du petit Laenor), lord Stark de Winterfell, lord Manderly de Blancport, lord Dustin de Tertre-bourg, lord Nerbosc de Corneilla, lord Bar Emmon de Pointe-Vive, lord Celtigar de Pince-Isle et d’autres. »

Feu et Sang, Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.

« Elle était elle-même de ce sang, du côté de sa mère, et le défunt lord Boremund avait toujours été le plus loyal des amis. »

Feu et Sang, La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.

Dans les livres, il n’est toutefois pas précisé si les Baratheon ont bien fait partie des nobles qui ont reconnu Rhaenyra comme héritière, ni qu’ils se soient montrés particulièrement accueillants ou bienveillants à son égard au cours du règne de Viserys. On sait que Rhaenyra visita le Conflans, l’Ouest et sûrement le Bief … Mais elle ne semble pas être passée par les terres de l’Orage.

Boremund Baratheon, la princesse Rhaenyra et Criston Cole à Accalmie (© 2022 HBO)

Qui sont les Nerbosc ? Y a-t-il vraiment eu un duel durant le voyage de Rhaenyra ?

Les Nerbosc (Blackwood en vo) sont des seigneurs nobles du Conflans, parmi les plus importants et les plus prestigieux. Descendants des Premiers Hommes, dont ils suivent toujours les traditions, ils auraient autrefois régné sur le Conflans. Une rivalité millénaire les oppose aux Bracken, maintes fois apaisée, toujours ravivée. C’est d’ailleurs un Bracken (appelé Jerrel) qui provoque le jeune Nerbosc (appelé Willem) sous le toit de lord Boremund dans la série. D’ailleurs, sa moquerie ne semble pas parfaitement fondée : les Nerbosc ont effectivement pris le parti d’Aegon durant la Conquête, comme pratiquement tous les seigneurs du Conflans, Bracken y compris.

« Un par un, les seigneurs du Trident rejetèrent Harren et prirent le parti d’Aegon le Dragon. Nerbosc, Mallister, Vance, Bracken, Piper, Frey, Fort… convoquant leurs armées, ils descendirent sur Harrenhal. »

Feu et Sang, la Conquête d’Aegon.

À noter que dix ans avant la Conquête, Bracken et Nerbosc se sont livrés une guerre privée, forçant leur suzerain Harren le Noir à les châtier, ce qui les avait passablement affaiblis. Après la victoire d’Aegon, le Conflans n’est toutefois confié ni aux Nerbosc, ni aux Bracken, mais aux Tully. Pourtant, Nerbosc comme Bracken peuvent se vanter d’avoir des domaines plus vastes, des armées plus importantes et des lignées plus anciennes que les Tully.

Il est question dans la série d’un certain Lucas Nerbosc, qui serait le seigneur ayant rejoint Aegon le Conquérant. Dans les livres, ce seigneur Nerbosc n’est pas nommé. On notera toutefois que le prénom Lucas ne sort pas de nulle part : Lucas Nerbosc est un personnage de la série Game of Thrones, partisan du roi du Nord Robb Stark et tué lors des Noces Pourpres.

Certains spectateurs ont été surpris par le duel entre le très jeune Nerbosc et le Bracken. Dans les livres, il y a effectivement eu un duel entre deux prétendants, l’un Nerbosc, l’autre Bracken :

« De grands seigneurs et de glorieux chevaliers tournaient autour d’elle comme des papillons autour de la flamme, rivalisant pour ses faveurs. Quand Rhaenyra visita le Trident en 112, les fils de lord Bracken et de lord Nerbosc se battirent en duel à son sujet, […] »

Feu et Sang, Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.

La série nous présente (une fois de plus) une conclusion sanglante. Il est vrai que dans la saga, des duels ou des tournois entre Bracken et Nerbosc ont donné lieu à des effusions de sang qui ont ravivé l’hostilité de ces familles l’une contre l’autre … Toutefois, ce duel-ci s’était fini bien différemment : Amos Bracken l’emporta sur Samwell Nerbosc. Aucun ne mourut, et aucun ne s’attira en définitive la faveur de Rhaenyra. L’un d’eux finit par la soutenir, alors que l’autre devint son ennemi … mais on ne vous dira pas lequel ici. ^^

Le retour de Daemon des Degrés de Pierre

Dans l’épisode 3 Daemon avait finalement pu vaincre la Triarchie sans aide de son frère – un changement par rapport aux livres, dans lesquels Viserys finance la guerre de son frère et de lord Corlys. Et tout comme dans Feu et Sang, Daemon a été couronné « Roi du Détroit », un titre qui donne son nom à cet épisode 4.
Le combat fini et les hommes de la Triarchie crucifiés, Daemon rentre à la cour, seul sur son dragon. Lorsqu’il entre dans la salle du Trône, tous pensent à un nouvel acte d’effronterie devant son frère (qui s’est fait tout beau pour l’occasion !). Mais Daemon offre le marteau du vaincu pour le Trône de Fer et s’agenouille devant son roi en lui rendant sa couronne. Ravi et heureux de voir son frère de retour, Viserys le relève, l’embrasse, et organise une réception en son honneur.

La séquence est en tout point similaire à celle des livres – seule la chronologie diffère. En effet, dans Feu et Sang, Daemon est de retour à la cour en l’an 111, à l’occasion d’un tournoi organisé à Port-Réal pour célébrer les cinq ans de mariage du roi et d’Alicent (le fameux tournoi qui verra l’opposition entre les « Noirs » et les « Verts »).

Le prince Daemon était enfin de retour à la cour. Coiffé d’une couronne et se présentant sous le titre de roi du détroit, il apparut, sans être annoncé, sur son dragon dans les cieux au-dessus de Port-Réal, décrivant trois cercles au-dessus du site du tournoi… mais quand enfin il toucha terre, il s’agenouilla devant son frère et lui présenta sa couronne, en gage de son amour et de sa féauté. Viserys la lui rendit et baisa Daemon sur les deux joues, lui souhaitant la bienvenue pour son retour, et les seigneurs et le peuple poussèrent un tonnerre de vivats de voir réconciliés les fils du Prince du Printemps. Parmi ceux qui les acclamèrent le plus fort figura la princesse Rhaenyra, enchantée du retour de son oncle préféré, qui le pressa de rester un moment.

Feu et Sang, Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.

Le retour de Daemon à la cour
(à gauche : Chase Stone dans Les Origines de la Saga ; A droite : © HBO 2022)

Daemon et Rhaenyra ? Criston et Rhaenyra ? Ces relations sont-elles présentes dans le livre ?

Dans les livres comme dans la série, la vertu de Rhaenyra a été questionnée avant son mariage : amants ou prétendants, tuteurs ou admirateurs … De nombreux hommes l’entourent et la désirent. Parmi eux, deux tiennent une place bien particulière : Daemon Targaryen et Criston Cole. Dans les livres, le système de narration (des chroniques historiques contradictoires) laisse le lecteur dans le doute sur ce qui s’est vraiment passé entre eux.

Concernant Daemon, le livre nous dit qu’il a passé la moitié d’un an à la cour, durant laquelle il s’est rapproché de sa nièce. Toutefois, Viserys et Daemon se brouillent de nouveau, et Daemon est contraint de quitter Port-Réal. La cause de la dispute est inconnue, mais deux chroniqueurs avancent dans le livre une explication. Septon Eustace prétend que « le prince Daemon séduisit sa nièce la princesse et lui ravit sa virginité ». Découverte par la Garde Royale, Rhaenyra aurait prié son père de les marier, mais Viserys aurait refusé et aurait chassé son frère. Le bouffon Champignon propose une autre histoire, plus salace encore : amoureuse de ser Criston Cole qui ne témoignait pourtant aucun désir pour elle, Rhaenyra serait allée trouver son oncle Daemon, qui lui aurait donné des cours particuliers en matière de séduction et de relations charnelles. Le passage est assez détaillé dans les livres, Champignon n’étant pas avare d’anecdotes :

La nuit, il la faisait sortir en cachette de ses appartements, vêtue en page, pour la conduire en secret dans les bordels de la rue de la Soie, où la princesse pouvait observer hommes et femmes durant l’acte d’amour et apprendre plus avant des catins de Port-Réal ces « arts féminins »

Feu et Sang, Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.

Dans la version de Champignon, Rhaenyra serait restée pucelle en attendant de pouvoir offrir sa première fois à Criston. Toutefois, lorsqu’elle serait venue à sa rencontre, il l’aurait repoussée. L’affaire se serait ébruitée et le roi Viserys aurait reproché sa conduite à Daemon, qui lui aurait alors réclamé la main de Rhaenyra, arguant que personne ne voudrait d’elle après son déshonneur.

Concernant Criston, dans les livres, il semble que l’affection entre le Garde Royal et la princesse héritière n’aboutit pas à une relation charnelle. Toutefois, les chroniqueurs de l’époque se contredisent sur les raisons qui les empêchèrent de passer à l’acte : Champignon prétend que Cole repoussa au moins deux fois Rhaenyra, car il était homme d’honneur et ne voulait pas trahir ses vœux. Septon Eustace affirme au contraire que Rhaenyra aurait repoussé ses avances, ne voulant pas se compromettre avec un chevalier parvenu, qui se parjurerait avec elle.

La série a choisi de ne reprendre aucune de ces versions au détriment des autres. Au contraire, à partir d’éléments puisés dans chaque récit, elle invente afin de construire le parcours et l’évolution de ses personnages. Si dans le livre on pouvait s’interroger sur la réalité de ce qui s’est passé, dans la série, les actes sont clairs ; ce sont plutôt les motivations des différents personnages qui sont sujettes à interprétations.

(Si la question de la sexualité de Rhaenyra vous intéresse, et je suis sûr que c’est le cas, sachez qu’un prochain article de Gossip Girl sera publié prochainement pour décrypter les premiers émois de Rhaenyra dans les livres :D)

Avez-vous bien compris qui est le Ver Blanc, l’informateur d’Otto ?

Un enfant vient rapporter à la Main du Roi ce qu’il a vu de l’escapade nocturne de la princesse (rappelant les grandes heures des oisillons de Varys et de Qyburn dans Game of Thrones) ; l’enfant est annoncé comme venant de la part du « Ver Blanc » ; puis on revoit ce même enfant donner la paye qu’il a reçu à Mysaria, que nous avions laissée deux épisodes plus tôt en colère contre Daemon à Peyredragon, après une confrontation avec Otto…. Des ellipses – peut-être trop – et des soupçons de complots qui méritent un éclaircissement … à la lumière des livres.

  • Que s’est-il passé à Peyredragon ?

Dans Feu et Sang, le roi Viserys, excédé par l’affront que lui a infligé son frère en réservant un œuf de dragon pour l’enfant que Mysaria attendait de lui (oui, dans les livres Daemon ne vole pas un œuf, et Mysaria est enceinte : on parle de ce choix d’adaptation dans notre précédente chronique !), ordonne à son frère de renvoyer Mysaria, de restituer l’œuf de dragon et de rentrer au Val d’Arryn. Mysaria vogue alors vers Lys, dont elle est originaire, mais une tempête dans le Détroit cause la perte de l’enfant qu’elle attendait. Daemon est furieux. Mysaria quant à elle disparait momentanément de nos sources. Daemon a-t–il gardé contact avec elle ? L’a-t-il délaissée pour d’autres ambitions ? Probablement un peu des deux.

House of the Dragon est encore plus obscure : aucune mention d’un renvoi de Mysaria, dont on pouvait penser qu’elle était restée à Peyredragon pendant que son amant guerroyait contre la Triarchie pendant 3 ans (on comprend qu’elle ait pu en avoir assez). Il semble qu’elle ait finalement choisi de revenir à Port-Réal (notons que Mysaria n’est pas particulièrement associée à Lys dans la série) … et de changer de métier.

Mysaria (© 2022 HBO, épisode 4)

  • Maitresse des chuchoteurs ?

Dans Feu et Sang, nous retrouvons Mysaria des années après son renvoi de Peyredragon, au moment du déclenchement de la Danse des Dragons. Elle semble alors occuper une place importante au sein de la pègre de Port-Réal. Agit-elle pour son compte, ou pour celui de son ancien amant Daemon ? Là encore, mystère, mais elle rend un service à Daemon.

Dans la série, Mysaria a déployé un réseau de jeunes espions et vend les informations qu’ils recueillent. Otto Hightower est un de ses clients et ce n’est pas la première fois qu’elle fait affaire avec lui – toutefois rien n’indique qu’elle travaille uniquement pour la Main du Roi.
Agit-elle sur demande du prince Daemon, dans un jeu de billards à trois bandes qui aurait vu Daemon comploter pour discréditer Otto auprès du roi et compromettre Rhaenyra afin de l’épouser ? C’est l’hypothèse de certains, mais la conversation qu’il a en privé avec Mysaria semble indiquer qu’ils ne se sont pas vus depuis des années et qu’elle agit seule, et à son compte.
Agit-elle par vengeance envers Daemon, qu’elle accuse – légèrement – de l’avoir maintenue prisonnière ? Il n’y a pas d’indices dans ce sens, et ce serait même le contraire, puisqu’elle a ramassé Daemon ivre mort quelque part dans une rue de la capitale et a pris un minimum soin de lui.
Informait-elle la Main du Roi des actions de Daemon bien avant cet évènement ? On pourra en effet rappeler que dans le premier épisode, Otto rapporte à Viserys que son frère a célébré dans une maison de plaisir « l’héritier d’un jour » – et Mysaria était présente lors de ce toast. Toutefois, aucun indice ne pointe vers cette hypothèse, et la foule était suffisamment nombreuse pour que l’information circule en dehors d’elle.

  • Et le Ver Blanc dans tout ça ?

C’est le surnom dont s’est vue affubler Mysaria, au moment où elle était prostituée à Port-Réal et en raison de sa couleur de peau, très pâle.

La série semble plutôt en faire un nom de code désignant la personne – anonyme pour ses clients du coup – à qui l’on peut demander divers services d’espionnage. L’ironie est qu’Otto, qui a copieusement insulté Mysaria, ne sait probablement pas à qui il achète ces informations.
La série adapte habilement ce surnom en lui donnant une explication dans l’univers, non pas en raison de la couleur de peau du personnage, mais des habits qu’elle porte, toujours blancs.

Baelon le Brave, Main de Cinq Jours ?

Jaehaerys donna une grande chasse pour célébrer d’avoir nommé son fils Main du Roi. Cinq jours plus tard, mon père décéda. Les tournois durent plus longtemps. Baelon le Brave, dragonnier de Vhagar, héritier du Trône de Fer, mort d’un intestin perforé. Les Dieux ont un humour noir.

House of the Dragon – saison 1, épisode 4 : le roi du Détroit.

Dans le dernier face à face entre Viserys et Otto de cet épisode, Viserys nous parle de son père, Baelon, qui ne serait resté Main du Roi Jaehaerys que cinq jours avant de décéder, Otto prenant alors sa place. L’attaque sur l’ambition d’Otto est frontale, mais certains y ont même vu un sous-entendu selon lequel celui-ci n’aurait pas été totalement innocent dans cette histoire.
Si la succession des Mains du Roi est le même dans les livres, il est tout de même à noter que Baelon reste en poste plus longtemps, puisqu’il remplace le particulièrement incompétent Ryam Redwyne en 99 et ne meurt qu’en 101, ser Otto Hightower récupérant donc la charge alors.
Baelon a donc été Main du Roi pendant deux ans, bien plus que les cinq jours dont nous parle la série, et semble avoir rempli admirablement son office.
Cette idée des Cinq Jours vient peut-être de la période d’agonie de Baelon, qui est décédé cinq jours après avoir été atteint d’une perforation intestinale, mais rien ne peut être affirmé.

Le Prince qui fut Promis

De mon sang viendra le Prince qui Fut Promis, et sienne sera la Chanson de Glace et de Feu.

House of the Dragon – saison 1, épisode 4 : le roi du Détroit.

Et voila qu’ils nous ressortent la prophétie entendue dans l’épisode 1, à grand renfort de poignard et d’écriture secrète révélée par le feu (oui, on est toujours dans House of the Dragon, pas dans Le Seigneur des Anneaux). Mais cette fois-ci, Viserys pointe un nouvel élément à ce rêve prophétique : les glyphes de la dague d’acier valyrien évoquent un « Prince qui Fut Promis ».
Absent de Feu et Sang, ce fameux Prince messianique est évoqué à plusieurs reprises dans la saga principale du Trône de Fer. Plusieurs ressources pour creuser le sujet :

Poignard d’acier valyrien et ses glyphes (© 2022 HBO)

Share This Post

Compte collectif de La Garde de Nuit.

Leave a Reply