L’acier valyrien : légendes et connaissances

Visuel L'estivale 2017 (Riusma pour La Garde de Nuit)

La Garde de Nuit vous parlait, récemment encore, de l’obsidienne ou verredragon. Il se trouve que ce n’est pas la seule arme qui permette de lutter contre les Marcheurs Blancs dans la série … L’épisode 8 de la saison 5 révélait que les épées en acier valyrien résistent aux armes des Autres et qu’elles peuvent aussi les tuer. L’acier valyrien devient dès lors indispensable, puisque les armes en acier normal explosent au contact des armes des Autres.

Si, dans les livres, cette propriété de l’acier valyrien n’est pas encore certaine, des doutes sérieux planent depuis quelques années : dans ADWD (la cinquième intégrale), Samwell Tarly découvre une chronique où le « dernier héros » massacre les Autres avec une lame en « acierdragon ». Si ce terme est inconnu de Samwell, comme de Jon Snow, tout deux pensent immédiatement à de l’acier valyrien. Ils n’ont toutefois pas encore pu confirmer leurs suppositions.

Alors qu’est-ce que l’acier valyrien ? Où en trouve-t-on ? Comment le fabrique-t-on ? Quels sont ses pouvoirs ?
Autant de questions auxquelles la Garde de Nuit ne saurait répondre, mais auxquelles elle tentera d’apporter ici des éclaircissements.

L’acier et les Valyriens

Les Valyriens étaient réputés pour deux choses : leurs dragons et leur avidité pour les métaux précieux. Les seigneurs-dragons de Valyria étendirent leurs domaines autant qu’ils purent, conquérant une bonne partie d’Essos grâce à leur monopole sur les dragons. Les ennemis vaincus étaient envoyés dans les mines, où ils extrayaient or, argent, mais aussi cuivre et étain pour en faire des armes et des monuments en bronze. Plus tard, des mines de fer furent exploitées pour en faire de l’acier.

Plus Valyria grandissait, plus croissait son besoin en minéraux… et plus elle cherchait à conquérir de nouvelles terres pour remplir ses mines avec de nouveaux esclaves. Ce flot de conquête poussa de nombreux peuples à l’exode en direction de Westeros… Mais c’est une autre histoire !

L’acier des Valyriens gagna vite une grande réputation à Westeros, les seigneurs et les rois cherchant tous à en obtenir. Après la chute de Valyria, le savoir-faire pour fabriquer ce type d’acier fut perdu. C’est pourquoi les épées en acier valyrien sont une marque importante de prestige.

Le travail de l’acier valyrien

Les seules compétences de forgeron semblent ne pas suffire pour travailler l’acier valyrien. Il faudrait aussi pratiquer des rituels magiques.

La fabrication

L’acier valyrien est le résultat de feuilletages multiples du fer pour équilibrer et ôter ses impuretés. Les armes en acier valyrien présentent une structure faite de minces couches de métal martelées, torsadées, repliées de très nombreuses fois avant la trempe. Ces armes ont donc une apparence striée, faite de multiples couches sombres et moirées. En général, l’acier valyrien a un aspect fumé et est d’un gris si sombre qu’il paraît quasiment noir (ce qui n’est pas sans rappeler l’obsidienne).
On ignore quels sont les rituels magiques nécessaires pour forger l’acier valyrien. On peut supposer qu’il faut recourir à des flammes de dragons pour faire fondre le métal ou que des sacrifices humains sont nécessaires… Mais rien n’est sûr.

Il est possible que les Valyriens n’aient pas inventé cette technique, puisque certaines lames ancestrales de Westeros sont réputées pour être plus anciennes que Valyria elle-même. Toutefois, les secrets de cette fabrication ont disparu en même temps que les Valyriens, lors du Fléau de Valyria.

Le retravail

Si plus aucun forgeron ne sait comment produire de l’acier valyrien, certains savent encore comment retravailler ces armes. C’est le cas de forgerons de la cité libre de Qohor ou du forgeron Tobho Mott de Port-Réal (le maître d’apprentissage de Gendry, bâtard du roi Robert Baratheon). Mais, si on en croit mestre Pol, les Qohoriens auraient recours à des sacrifices sanglants, comme le meurtre d’esclaves, parfois en très bas âge, pour le travailler…

Tobho Mott se contente d’évoquer des incantations, mais il tient lui-même un discours énigmatique sur ces armes : « L’acier valyrien n’en fait qu’à sa tête. Ces vieilles épées se souviennent, dit-on, et ne se ravisent pas aisément. »

Les armes valyriennes

Si les armes en acier valyrien sont si recherchées, c’est parce que l’acier en est plus solide, plus léger, plus tranchant. Le tranchant des armes s’émousse moins vite, elles ont donc moins besoin d’être affûtées que les lames ordinaires.
Mais si elles sont très appréciées, c’est surtout parce qu’elles sont de plus en plus rares. Les mestres pensent qu’il en reste un millier dans le monde. D’après l’archimestre Thurgaud, dans ses Inventaires, il n’y aurait que 227 lames valyriennes dans les Sept Couronnes, sans tenir compte de celles qui ont été perdues, accaparées ou omises depuis.

Les Lannister et le prestige

L’épée étant le symbole par excellence du chevalier, il n’est pas étonnant que Westeros dispose surtout d’épées en acier valyrien. La plupart de ces épées sont devenues fameuses, comme les prouesses de ceux qui les manient. Pour une famille de Westeros, la possession d’une arme en acier valyrien est un signe de grand prestige, et les maisons qui les possèdent ne s’en sépareraient pour rien au monde. C’est pourquoi la perte de Rugissante (Brightroar en VO), l’épée d’acier valyrien de la maison Lannister, fut si douloureuse pour les fiers seigneurs de l’Ouest. Elle disparut avant la Conquête, lorsque le roi Tommen II Lannister partit avec elle vers les ruines de Valyria, pour ne jamais revenir. Malgré sa fortune, Tywin Lannister ne parvint pas à en acheter une : chevaliers et hobereaux, même dans la misère, refusent systématiquement de se séparer de leur épée familiale.

Eddard Stark, portant Glace (crédits : HBO)
Eddard Stark, portant Glace (crédits : HBO)

Gerion Lannister, son frère, tenta bien de retrouver l’épée, mais il disparut à son tour. Après trois tentatives d’achat infructueuses, lord Tywin obtient enfin une satisfaction complète quand éclate la guerre des Cinq Rois : la maison Stark possédait une grande épée en acier valyrien à deux mains, appelée Glace (Ice en VO). Lorsqu’Eddard Stark est arrêté et exécuté, son épée est confisquée. Lord Tywin la fait fondre et ordonne à Tobho Mott de forger deux épées plus petites : une pour Jaime et une pour le roi Joffrey. C’est un nouvel affront fait au Nord de la part des Lannister.

Jaime donnera son épée à Brienne de Torth, afin qu’elle l’utilise dans sa quête pour retrouver Sansa. Elle la nomme Féale (Oathkeeper en VO). Joffrey reçoit la sienne en cadeau de mariage et l’appelle Pleurs-de-Veuve (Widow’s Wail en VO). Il s’en sert immédiatement pour saccager le cadeau de son oncle Tyrion, un précieux manuscrit, et pour parader avec. On ignore ce qu’est devenue l’épée après sa mort, mais elle appartient sûrement désormais à Tommen Ier.

Les Targaryen et la passation

Visenya Targaryen, portant Noire Sœur
Visenya Targaryen, portant Noire Sœur (crédits Amok, avec son autorisation).

À notre connaissance, avant les Lannister, une seule maison pouvait se targuer de disposer de deux épées en acier valyrien : l’ancienne dynastie régnant sur les Sept Couronnes, les Targaryen.
La première, Feunoyr (Blackfyre en VO), fut l’épée du Conquérant, Aegon Ier. Cette épée bâtarde devint l’un des symboles de la royauté, portée par les rois de la maison jusqu’à Aegon IV l’Indigne, qui préféra la donner à son fils bâtard, Daemon, plutôt qu’à son héritier légitime, Daeron II. Cet acte (ainsi que beaucoup d’autres) fondèrent les aspirations de Daemon Feunoyr à renverser son demi-frère Daeron le Bon et à créer sa propre dynastie. On ignore ce qu’est devenue l’épée des rois, les descendants de la maison Feunoyr s’étant enfuis en Essos.
La seconde, Noire Sœur (Dark Sister en VO), était une épée faite pour une main de femme. Elle fut portée par Visenya Targaryen, sœur et épouse d’Aegon le Conquérant. Le roi Jaehaerys Ier la confia à son petit-fils, Daemon Targaryen, frère du futur roi Viserys Ier, lorsqu’il fut fait chevalier à seize ans. Plus tard, ce fut Aemon Targaryen, dit le Chevalier Dragon, de la Garde Royale, qui porta l’épée durant le règne d’Aegon IV. Enfin, le dernier possesseur connu de l’épée est Brynden Rivers, surnommé Freuxsanglant, un autre fils d’Aegon IV. Il fut Maître des chuchoteurs au service de son demi-frère Daeron II Targaryen, puis Main du Roi pour ses neveux, Aerys Ier et Maekar Ier. Ce n’est que sous le règne d’Aegon V qu’il fut démis de ses fonctions et envoyé au Mur. Devenu lord Commandant de la Garde de Nuit, il disparut lors d’une patrouille. On ignore ce qui est arrivé à Noire Sœur depuis : Brynden l’a-t-il rendue ou est-il parti avec elle au Mur ? A-t-elle disparu avec lui lors de sa patrouille ?

Les Targaryen étant d’origine valyrienne, il n’est guère surprenant qu’ils aient conservé plus d’acier valyrien que le reste des Sept Couronnes. On notera d’ailleurs que la première couronne des Targaryen était composée d’un cercle d’acier valyrien incrusté de rubis. Aegon le Conquérant porta cette couronne, de même que Maegor Ier, Aegon II et Daeron Ier. C’est sous le règne de ce dernier que la couronne fut perdue, lorsqu’il entreprit sa deuxième conquête de Dorne.

Les épées perdues

Parmi les épées en acier valyrien de Westeros, certaines ont été perdues, comme Rugissante. C’est aussi le cas de Lamentation, l’épée de la famille Royce. Les récits de certains événements passés citent également des lames, sans que l’on sache si les descendants de leurs possesseurs les ont toujours au moment de la saga. C’est le cas de Vigilance (Vigilance en VO) pour la maison Hightower, Vérité (Truth en VO) pour la maison Rogare (originaire de Lys) et Faiseuse d’Orphelin (Orphan-Maker en VO) pour la maison Roxton.

Les épées de Westeros

Enfin, il y a les épées dont l’existence au moment de la saga nous est connue :

  • Dame Affliction (Lady Forlorn en VO), épée de la maison Corbray, portée par ser Lyn, un redoutable chevalier, qui l’a utilisée pour tuer un membre de la Garde Royale d’Aerys II le Fol pendant la rébellion de Robert Baratheon. (Val d’Arryn) ;
  • Crépuscule (Nightfall en VO), épée de la maison Harloi, portée par ser Harras Harloi de Grisjardin (îles de Fer) ;
  • Corvenin (Heartsbane en VO), épée de la maison Tarly, portée par lord Randyll (Bief) ;
  • Pluie Pourpre (Red Rain en VO), épée de la maison Timbal (îles de Fer) ;
  • Enfin, il y a bien sûr Grand-Griffe (Longclaw en VO), l’épée ancestrale de la maison Mormont de l’Île-aux-Ours. Ser Jorah s’est enfuit de Westeros sans l’emporter. Elle a été récupérée par son père, lord Jeor Mormont. Le Vieil Ours a préféré la remiser, car elle lui rappelle trop l’opprobre jetée sur son fils. Après que son aide de camp Jon Snow lui a sauvé la vie, Jeor Mormont fait réparer l’épée et à la place de la tête d’ours du pommeau, il ordonne qu’on mette une tête de loup, en pierre pâle lestée de plomb et aux yeux rouges de grenats. Celle-ci évoque bien sûr Fantôme, le loup-garou de Jon. Sans héritier, Jeor offre l’épée à Jon, pour le remercier.

Aube, un cas particulier

Le blason de la maison Dayne (Crédits : La Garde de Nuit)
Le blason de la maison Dayne (Crédits : La Garde de Nuit)

La maison Dayne des Météores possède sans doute l’épée la plus célèbre de Westeros : Aube (Dawn en VO). D’après la légende, une étoile serait tombée du ciel il y a plusieurs millénaires, et le premier Dayne s’en serait servie pour forger cette épée miraculeuse. Contrairement aux autres épées de prestige, Aube n’est pas transmise d’un seigneur à son successeur. Elle n’est confiée qu’à un chevalier de la maison Dayne jugé digne de la manier, et qui reçoit en même temps le titre d’Épée du Matin. Si aucun chevalier n’est jugé digne de la porter, elle demeure aux Météores.

Bien que l’épée présente les mêmes propriétés que l’acier valyrien, la lame est d’un blanc laiteux au lieu d’être sombre. Les mestres qui l’ont observée s’accordent à dire qu’elle n’est pas faite d’acier valyrien, mais d’un autre métal.

D’autres lames dans le monde

À part ces épées, il existe encore d’autres armes en acier valyrien, encore plus rares :

  • la maison Celtigar de Pince-Isle posséderait une hache en acier valyrien ;
  • au sein de la compagnie de mercenaires appelés les Erre-au-Vent, on trouve un Dothraki nommé Caggo, qui possède un arakh en acier valyrien ;
  • enfin, on se souvient de cette fameuse dague en acier valyrien, qui a failli tuer Bran et Catelyn Stark à Winterfell, peu après le départ de lord Eddard pour Port-Réal. Littlefinger prétendra que la lame lui appartenait avant qu’il la perde au profit de Tyrion Lannister lors d’un pari. Il apparaît en fait que la dague appartenait à l’armurerie personnelle du roi Robert Baratheon, véritable gagnant du pari. Tyrion soupçonne que le poignard a été subtilisé par le prince Joffrey à Winterfell. Celui-ci l’avait confiée à un mercenaire caché dans la suite royale pour qu’il assassine le petit Stark. Depuis lors, c’est Littlefinger qui l’a en sa possession.

Mais encore…

À la Citadelle de Villevieille, chaque discipline est représentée par un métal. Chaque fois qu’un aspirant passe une étape de son apprentissage dans cette discipline, il forge un maillon de sa future chaîne de mestre dans le métal correspondant. L’acier valyrien est le métal dédié à l’apprentissage de la magie, ce qui renforce son caractère « mystique » et permet de l’associer à des personnages comme l’archimestre Marwyn, qui auront assurément une importance dans le futur.

Euron Greyjoy est le seul personnage jusqu’à maintenant ayant trouvé une corne de dragon, appelée Dompte-dragon. Elle mesure six pieds de long et est couverte de glyphes valyriens. Elle est noire, avec des bandes d’or rouge et d’acier valyrien. Au toucher, elle est chaude et lorsque l’on souffle dedans, les glyphes s’illuminent. Celui qui souffle meurt, les poumons calcinés, mais, si des dragons entendent ce son, ils sont censés obéir au maître de la corne. Du sang semble nécessaire pour en obtenir le contrôle.

Conclusion : et dans la série, alors ?

Dans la série, la mention de l’acier valyrien est présente depuis le début, même si les épées évoquées sont moins nombreuses. Pourtant, de petites allusions sont glissées dans les épisodes concernant ces épées : on a récemment eu la confirmation (épisode 4, saison 7) que Littlefinger a conservé le poignard qui a servi contre Bran. Après qu’il l’a donné à Bran, celui-ci le confie à Arya, prétendant qu’un infirme ne saurait s’en servir … Nous savons qu’elle en revanche a les compétences pour en faire un bon usage.

Féale a été donnée à Brienne par Jaime, alors que lui-même a récupéré Pleurs-de-Veuve, l’épée de Joffrey (comme nous l’a appris l’épisode 3, saison 7). Samwell a volé l’épée de sa maison, Corvenin (ce qui ne semble pas affecter outre mesure lord Randyll … Quel père accommodant !). Enfin, Jon Snow possède toujours Grand-Griffe, même si Daenerys l’a temporairement confisqué.

Cela fait peu d’armes pour se défendre des Marcheurs Blancs, mais, si on nous en parle autant cette saison, c’est peut-être parce qu’elles joueront un rôle dans les guerres à venir.