Share This Post

Accueil - Actualités / Illustrations / La série TV

[On teste pour vous] « Game of Thrones, les storyboards » aux éditions 404

[On teste pour vous] « Game of Thrones, les storyboards » aux éditions 404

Game of Thrones est terminée, mais cela ne signifie pas la fin de l’aventure série dans nos bibliothèques. Plusieurs ouvrages vont en effet être publiés dans les mois qui viennent afin de revenir sur les coulisses de la série, avec une optique résolument artistique. De beaux livres qui traiteront de la création et de la qualité visuelle de la série, en images et en anecdotes.

Le premier ouvrage annoncé, Game of Thrones, les storyboards de William Simpson et Michael Kogge, est paru le 6 juin 2019 en France aux éditions 404. Nymphadora a eu la chance de recevoir un exemplaire grâce aux éditions 404 que nous remercions chaleureusement. Elle vous parle de sa lecture.

Un très beau livre

Première impression : Ouah ! L’ouvrage Game of Thrones, les storyboards est vraiment un livre magnifique. Grand format (30,5 x 23,5 cm), avec une impression de belle qualité sur du joli papier, une couverture sobre avec un effet glacé, un coffret de protection… l’artbook est de bonne qualité, avec de très belles finitions, et nous en met plein la vue. Avec ses 320 pages illustrées, il permet de revivre les scènes de Game of Thrones au rythme de storyboards sélectionnés parmi les archives de William Simpson (le réalisateur des storyboards de Game of Thrones depuis la toute première saison). Ces esquisses pleines de vie, à la fois minutieuses et dynamiques, sont terriblement belles, et feuilleter le livre nous rappelle à quel point Game of Thrones a visuellement une qualité incroyable. C’est en fait assez amusant : on a l’impression de lire une bande-dessinée (sans les bulles^^) du fait du format (classique dans le métier du storyboarding a priori) qui présente sur chaque page une planche d’images.

Vivant et terriblement joli, le livre est donc efficace visuellement.

« Je sais pas lire, mais c’est joli. » (Crédit photos : Ghost et Nymphadora)

Storyboards et Game of Thrones, un sacré travail !

Game of Thrones, les storyboards, aux éditions 404 (Crédits photo : Nymphadora pour la Garde de Nuit)

Un storyboard est un document graphique utilisé au cinéma et à la télévision lors de la phase de préproduction afin de planifier l’ensemble des scènes qui constitueront le film ou l’épisode et d’identifier précisément les besoins de production que cela engendre au niveau technique (cadrages, mouvements de caméra à prévoir, effets spéciaux…) et au niveau artistique (décors à construire, costumes…). La mise en page d’un storyboard ressemble à celle d’une bande dessinée : chaque vignette représente un plan caméra. L’ordre proposé est normalement celui du montage final (lorsqu’il y a finalement eu des divergences entre le storyboard et la scène tournée, c’est d’ailleurs indiqué dans le livres, ce qui fera plaisir aux plus pointilleux).

Dans le cas d’une série de l’ampleur de Game of Thrones, c’est un document précieux : cela permettait lors du tournage de préciser la vision des showrunners aux différents réalisateurs et aux équipes techniques (le tournage étant séparé en plusieurs localités géographiques, plusieurs équipes techniques, plusieurs réalisateurs…). De ce fait, revenir sur le travail réalisé sur les storyboards de Game of Thrones des saisons 1 à 7 par le réalisateur William Simpson prend tout son sens : document essentiel au tournage et visuels magnifiques, on comprend l’intérêt de publier un tel livre.

On pourra en revanche regretter que l’accent soit mis dans le livre totalement sur le visuel au détriment d’une explication plus précise du travail de storyboarding effectué. Chaque storyboard est accompagné de la référence à l’épisode dans lequel la scène dessinée s’intègre (et l’on indique les changements éventuels quand une scène n’a finalement pas suivi le storyboard), et chaque saison est introduite par un court texte résumant l’intrigue générale de la saison, où William Simpson partage quelques souvenirs, mais c’est assez sommaire. On apprend finalement peu de chose sur sa manière de travailler. Il aurait par exemple été intéressant de montrer quelques images finales des plans dans la série en regard du storyboard initial, en expliquant comment le storyboard a effectivement aidé de tourner la scène. L’évolution de la façon de travailler de William Simpson au fil des saisons aurait également pu être mise en lumière, au regard des contextes différents de tournage : Game of Thrones s’est transformée au fil du temps en véritable blockbuster, on comprend au travers des courtes anecdotes rapportées dans le livre que cela a impliqué des contraintes différentes pour le réalisateur des storyboards, mais on reste sur sa faim et l’on apprécierait plus de détails.

« Regarde ! C’est moi ! » (Crédit photos : Ghost et Nymphadora)

Sept saisons ?

Le livre est consacré aux sept premières saisons de la série. Cela peut surprendre alors que la huitième saison vient de s’achever : on se serait attendus à un livre revenant entièrement sur la série plutôt que de s’arrêter à une saison de la fin… Espérons une réédition prochaine qui permettra d’offrir une vision complète de la série.

Néanmoins, pour être honnête, cela ne m’a pas gênée. En effet, j’ai été avant tout fascinée par le travail fait sur les premières saisons. Sur les storyboards des dernières saisons, William Simpson le dit lui-même : la machine était bien réglée. Ses storyboards étaient faits plus rapidement et de façon plus efficace (au bout de huit ans à travailler avec les mêmes équipes, la mécanique est bien huilée et préciser au travers des storyboards la vision de plans est moins nécessaire). Le travail des premières saisons, avec des images très détaillées, et des visages où l’on voit progressivement apparaître les traits des acteurs dans les personnages dessinés, a un côté fascinant, qui m’a beaucoup charmée. Il manque certes une saison, mais ce n’est a priori pas la plus intéressante en terme de storyboarding.

« Crôa, moi je suis même en couverture ! » (Crédit photos : Freuxsanglant et Nymphadora)

Conclusion

Partez en voyage avec les « Storyboards de Game of Thrones » aux éditions 404 (Crédits photo : Nymphadora)

Très beau livre, Game of Thrones, les storyboards de William Simpson et Michael Kogge aux éditions 404 devrait ravir les fans de la série qui veulent orner leur bibliothèque d’un livre d’art consacré aux visuels magnifiques qu’ils ont aimés. Si l’on peut reprocher de ne pas en apprendre beaucoup sur les coulisses de la série, et si l’on espère une réédition qui intégrera la huitième et dernière saison, on prendra toutefois un énorme plaisir à feuilleter l’ouvrage et on en prendra plein les yeux.

Si les trois autres ouvrages à paraître (sur les costumes, la photographie et la conception artistique) sont de la même qualité, on pourra s’estimer très gâtés !

Game of Thrones, les storyboards de William Simpson et Michael Kogge. Editions 404.
320 pages, 49,95€

(*) Le livre a été transmis à la Garde de Nuit pour revue. Cette transmission n’a fait l’objet d’aucune transaction financière. L’avis publié ici est émis en toute indépendance.

2 Comments

  1. Merci pour cette revue exhaustive.
    Comment s’appelle la star du shooting photo ?

    • Un petit loup blanc aux yeux rouges ? Ghost bien sûr ^^ (c’est le Ghost version HBO, ils ont fait tous les louveteaux en peluche). Mais Freuxsanglant le corbeau est venu faire guest-star également ^^

Leave a Reply