Modèle:Accueil4

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Les cycles saisonniers et leur influence sur le climat général du monde connu sont particuliers. Malgré l'existence d'étés, d'automnes, d'hivers et de printemps, ceux-ci connaissent des longueurs et des fréquences très variables. Ainsi, les saisons durent généralement plusieurs années et marquent parfois cruellement la vie des peuples. L'explication de cette longueur variable des saisons semble de nature magique, et fait peut-être aussi intervenir l'inclinaison de l'axe de rotation de la planète, ce qui serait en accord avec la corrélation observée entre les saisons et la durée d'ensoleillement.

Ces cycles saisonniers particuliers ont une grande incidence sur l'imaginaire des peuples qui les subissent. Ainsi, on constate une quasi personnification de l'hiver en tant qu'incarnation du mal, notamment dans les croyances des prêtres rouges du culte de R'hllor. On le retrouve aussi dans les devises et l'imaginaire traditionnel de certaines maisons du Nord. À l'inverse, le printemps est perçu comme une période de renouveau, et l'été comme une période d'abondance, particulièrement bénéfique. Certains cultes, en particulier la religion des Sept, promettent la venue de l'Été Suprême, été sans fin dont l'avènement ne sera possible qu'avec la fin des péchés des hommes.

Depuis plusieurs générations, les mestres de la Citadelle de Villevieille tentent de trouver des moyens de mesurer et prédire la longueur des saisons, mais ils n'y sont jamais parvenus.

Lire la suite…