Aegon II Targaryen

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Aegon II Targaryen
Image by Amok (c)

Identité
V.O. Aegon II Targaryen
Dragon Feux-du-Soleyl
Apparence
Yeux violets
Cheveux or argent
Statut
Rang prince
roi
Titre Roi des Sept Couronnes
Naissance 107 (Port-Réal)
Règne de 129 à 131
Décès 131 (Port-Réal)
Famille
Père Viserys Ier Targaryen
Mère Alicent Hightower
Épouse Helaena Targaryen
Enfants Jaehaerys Targaryen (123)
Jaehaera Targaryen (123)
Maelor Targaryen (127)
Bâtards plusieurs[N 1]
Blasons
Le roi Aegon II dirigeait la maison Targaryen Blason personnel d'Aegon II
Roi des Sept Couronnes
Viserys Ier Aegon III

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Né en l'an 107[N 2], le roi Aegon II Targaryen était le fils aîné du roi Viserys I Targaryen et de sa seconde femme, la reine Alicent Hightower. Son règne fut très court et marqué par un conflit de succession avec sa demi-sœur aînée Rhaenyra, la Danse des Dragons. De fait, si, physiquement, Aegon ressemblait énormément à son père, les temps troublés lors desquels il régna en firent un homme aigri. Il portait la couronne d'acier valyrien sertie de rubis d'Aegon le Conquérant afin de marquer sa légitimité à la tête de la dynastie targaryenne[1]. Son blason personnel était le dragon tricéphale Targaryen doré sur champ noir, probablement en référence à la couleur de son dragon personnel Feux-du-Soleyl[2].

Personnalité[modifier]

Dès sa jeunesse, Aegon est un homme d'appétits : il apprécie la nourriture et l'alcool, ainsi que les femmes, toutes choses dont il abuse. Par ailleurs, il est assez fainéant, et boudeur. Il semble également avoir peu de scrupules, puisque selon la rumeur, il aurait mis enceinte une prostituée dont il aurait gagné la virginité aux enchères[3]. Avec la Danse des Dragons, ses traits les plus négatifs de sa personnalité s'exacerbent : il est impatient, colérique et cruel, même envers les membres de sa propre famille[4]. Après son accident très grave au siège de Repos-des-Freux, il devient un homme aigri et renfermé.

Avant la Danse des Dragons[modifier]

À la naissance du prince Aegon en l'an 107, son premier fils et l'aîné avec sa seconde épouse, le roi Viserys ne remet pas en cause son choix initial : la princesse Rhaenyra, de dix ans l'aînée du nouveau-né, lui succèdera, au grand déplaisir de la mère du prince, Alicent Hightower, et de son grand-père, ser Otto Hightower. Cette décision va à l'encontre du Grand Conseil de l'an 101 qui avait désigné Viserys en suivant la règle de la prééminence de la lignée masculine sur la féminine. Lorsqu'il s'agit de marier la princesse, la reine Alicent propose son fils, ce que le roi refuse, y voyant plus de l'ambition qu'une subite marque d'amour d'Aegon pour Rhaenyra (en effet, le frère et la sœur ne s'entendent pas bien).

A l'âge de treize ans, il chevauche déjà son dragon Feux-du-Soleyl. Comme ses frères, il ne s'entend pas avec les trois fils de Rhaenyra Targaryen, et n'hésite pas à alimenter les rumeurs de bâtardise de ces derniers[3].

En l'an 122, suivant la tradition Targaryen, Aegon épouse sa jeune soeur, Helaena Targaryen ; il a alors quinze ans, et elle treize. Rapidement, dès l'année suivante, ils ont des jumeaux, Jaehaerys et Jaehaera[3].

Au fil des années, la rivalité des deux partis, que l'on appellera Verts pour la reine Alicent et son fils, et Noirs pour la princesse Rhaenyra, se renforce et éclate à la mort du roi Viserys[5].

Pendant la Danse des Dragons[modifier]

À la mort du roi Viserys I Targaryen en l'an 129, deux prétendants se dressent l'un contre l'autre. Tout d'abord la princesse Rhaenyra Targaryen qui, en tant que fille aînée longtemps enfant unique de son père et désignée par ce dernier pour lui succéder, fait office d'héritière présomptive. Puis le prince Aegon, fils aîné par la deuxième épouse du roi Viserys, appuyé par le lord Commandant de la Garde Royale, ser Criston Cole, qui le pousse à réclamer la Couronne[6]. Le conseil restreint du défunt roi, dominé par les Verts, écarte la princesse Rhaenyra, profitant de son absence (enceinte, elle se trouve à Peyredragon) et couronne le prince Aegon, qui devient dès lors le roi Aegon II Targaryen. Le conflit dynastique dégénère rapidement en une guerre ouverte et fratricide connue sous le nom de Danse des Dragons.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Danse des Dragons.

Aegon II Targaryen est couronné au début de l'an 129, à Fossedragon. Ser Criston Cole place sur sa tête la couronne (celle d'Aegon le Conquérant), tandis que septon Eustace le bénit, le Grand Septon de Villevieille étant trop vieux pour se déplacer. La reine-mère Alicent Hightower place sa propre couronne sur la tête de sa fille Helaena Targaryen, à présent reine des sept couronnes[7].

Le premier sang fratricide est versé, en l'an 129, par son frère Aemond, qui tue son neveu Lucerys et son dragon non loin d'Accalmie. Cette mort provoque en représailles l’assassinat du fils aîné du roi, le prince héritier Jaehaerys au Donjon Rouge même. Sa sœur-épouse Helaena ne s'en remettra jamais. Ces morts exacerbent la haine entre les deux camps, et le roi prend aussi une part active au conflit. Exaspéré par le manque d'action de sa main, Otto Hightower, il le renvoie et le remplace par le Lord Commandant de la Garde Royale, Criston Cole. Là où la Main précédente cherchait des alliés, celle-ci recommande d'aller combattre[4]. La même année, il participe au siège de Repos-des-Freux qui voit la mort de sa parente, la princesse Rhaenys des Noirs, et où il reçoit de terribles blessures (de multiples fractures et de graves brûlures sur la moitié du corps). Son dragon Feux-du-Soleyl en ressort estropié. Il s'en suit une longue convalescence de plusieurs mois, et son frère Aemond devient prince régent et Protecteur du Royaume[2][8]. Peu de temps après la bataille de l'Hydromel, le roi Aegon se remet sur le trône, et envoie son frère combattre Daemon Targaryen[4].

Les Noirs enchaînent les victoires, non sans pertes, et par ruse s'emparent de Port-Réal en l'an 130. Le maître des chuchoteurs, lord Larys Fort, organise la fuite du roi avec ses enfants survivants par des passages secrets, tandis que sa mère et son épouse sont emprisonnées. Le cours de la guerre s'inverse à la bataille de Chutebourg grâce la trahison de deux semences de dragon. Les erreurs de la reine Rhaenyra et la crainte des dragons entraînent le massacre des dragons présents dans la capitale et la fuite de la reine vers Peyredragon. La sœur-épouse d'Aegon, Helaena, se suicide pendant l'insurrection[2][8].

Suivant une idée de lord Fort, le roi Aegon II est en fait réfugié pendant cette période à Peyredragon, persuadé que la reine Rhaenyra n'aurait jamais imaginé un tel subterfuge. Là, il continue sa convalescence. Finalement, la forteresse, dégarnie pour occuper Port-Réal, tombe facilement aux mains des Verts. La princesse Baela Targaryen intervient et à nouveau, le roi est sérieusement blessé, les deux jambes brisées, lors du duel à dos de dragon contre elle, et Feux-du-Soleyl est agonisant. À son arrivée, Rhaenyra, trahie par les siens, est conduite devant Aegon II qui, fou de haine envers sa demi-sœur, la donne en pâture à son dragon sous les yeux de son fils, un prince lui aussi nommé Aegon. Ce dernier est gardé en otage[2][8].

La capitale, un instant livrée à l'anarchie, est reprise par lord Borros Baratheon pour le compte des Verts. Les chefs Noirs morts, prisonniers ou ayant changé de camp, la victoire des Verts semble acquise. Toutefois, la cause de Rhaenyra a encore des partisans, notamment le jeune lord Tully et lord Stark. En l'an 131, lord Borros est défait et tué à la bataille de la route Royale, ses forces balayées, laissant Port-Réal sans défenses. Devant la défaite imminente, lord Corlys Velaryon, libéré, pardonné et nommé membre du conseil restreint du roi, conseille à ce dernier de se rendre et de prendre le noir. Mais Aegon II ne veut pas abandonner la lutte et va mutiler son neveu en guise d'avertissement aux Noirs. Il n'a pas le temps de mettre sa menace à exécution et meurt empoisonné (probablement trahi par son entourage). Les principaux protagonistes initiaux étant désormais tous morts, la Danse des Dragons s'achève[8].

Les forces de lord Cregan Stark occupent alors la capitale, et le neveu du défunt roi et fils de Rhaenyra succède à Aegon II sous le nom d'Aegon III. Il épouse la jeune princesse Jaehaera, fille d'Aegon II, réunissant ainsi les deux lignées fratricides[9].

Conseil restreint[modifier]

Régent Main du Roi Grand Mestre Grand Argentier Lord Commandant
de la Garde Royale
Maître des lois Maître des navires Maître des chuchoteurs
Aemond Targaryen Otto Hightower
Criston Cole
Orwyle Tyland Lannister Criston Cole Jasper Wylde Larys Fort

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Au moins un garçon et une fille, nés en l'an 123, d'après le Témoignage du bouffon Champignon (cf. Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession).
  2. Aegon a 22 ans en l'an 129 (cf. La Princesse et la Reine).

Références[modifier]

  1. So Spake Martin du 1er nov. 2005 : (en) "Targaryen Kings" sur westeros.org.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 La Princesse et la Reine.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  5. Les origines de la saga, Viserys Ier
  6. A Feast for Crows, Chapitre 14, Le Chevalier souillé.
  7. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.
  8. 8,0, 8,1, 8,2 et 8,3 Les origines de la saga, Aegon II
  9. Les origines de la saga, Aegon III