ADWD 41 – Tyrion IX

  • Ce sujet contient 5 réponses, 4 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par SansaQueenBread, le il y a 2 semaines et 2 jours.
6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #201805
    R.Graymarch
    • Barral
    • Posts : 10066

    ADWD 41 – Tyrion IX
    Au fil des pages – liste des sujets

    ◄ ADWD 40, Jon VIII
    ADWD 42, Le tourne-casaque ►

    Ouverture technique

    À bord du Selaesori Qhoran, Tyrion Lannister a dû se résigner à se livrer avec Sol à une joute parodique afin de distraire les autres passagers et marins du navire, bloqué en pleine mer par l’absence de vent. Après cette pitrerie, Tyrion raille ser Jorah Mormont pour avoir tenté de lui dissimuler sa disgrâce auprès de la reine Daenerys. Touché au vif, le chevalier frappe violement le Lutin, lui brisant une dent, et le chasse de sa cabine. C’est alors qu’un violent ouragan éclate, forçant Tyrion à trouver refuge chez Sol. Celle-ci lui révèle qu’elle est pucelle et l’embrasse, mais Tyrion la repousse gentiment. Toute la nuit durant, l’ouragan malmène le navire, qui perd son mat et plusieurs membres d’équipage et passagers, dont le prêtre rouge Moqorro. Après dix-neuf jours à dériver en mer, les survivants voient enfin une voile salvatrice se rapprocher de leur épave, mais ser Jorah, à l’odeur émanant de la galère en vue, sait avoir affaire à des esclavagistes et se prépare à combattre.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #201806
    R.Graymarch
    • Barral
    • Posts : 10066

    Tyrion est encore en bateau. Mais cela fait 12 jours sans vent donc tout le monde devient nerveux donc il a accepté de faire une « joute » contre Sol.

    Le chapitre sert surtout à faire réfléchir Tyrion à sa condition de nain comparée à celle de Sol. C’est long…

    Déjà, la joute est moins glorieuse que celle où excellait son frère

    Tyrion’s armpits were prickly with perspiration, and a bead of sweat was trickling down his scar beneath the oversized, ill-fitting helm, yet for one absurd moment he felt almost like Jaime, riding out onto a tourney field with lance in hand, his golden armor flashing in the sun.

    When the laughter began, the dream dissolved. He was no champion, just a dwarf on a pig clutching a stick, capering for the amusement of some restless rum-soaked sailors in hopes of sweetening their mood.

    Au moins, Tyrion a découvert le rhum

    For twelve days now the ship had floated becalmed in the Gulf of Grief. The mood of the crew was ugly, and like to turn uglier when their daily rum ration went dry.

    /

    And somehow, somewise, someway he had consented. It must have been the rum. The captain’s wine had been the first thing to run out. You could get drunk much quicker on rum than on wine, Tyrion Lannister had discovered.

    Tyrion se fait humilier, comme prévu

    “Must have no balls, let girl beat you.” He wagered coin on me, Tyrion decided. He let the insult wash right over him. He had heard worse in his time.

    Jorah aussi se moque des talents de Tyrion mais Sol lui rappelle ce qui est important : divertir la foule, pas être un bon jouteur

    “The thing is not to joust well, Hugor.” She was always careful to call him Hugor where anyone might hear. “The thing is to make them laugh and throw coins.”

    Jorah se moque de Tyrion

    “Is that how you hope to keep your head, Imp?”

    “Ser Imp, if you please. And yes. Once Her Grace knows my true worth, she’ll cherish me. I am a lovable little fellow, after all, and I know many useful things about my kin. But until such time I had best keep her amused.”

    “Caper as you like, it won’t wash out your crimes. Daenerys Targaryen is no silly child to be diverted by japes and tumbles. She will deal with you justly.”

    Il est mal tombé car Tyrion répond et touche juste

    “And how will she welcome you, this just queen? A warm embrace, a girlish titter, a headsman’s axe?” He grinned at the knight’s obvious discomfit. “Did you truly expect me to believe you were about the queen’s business in that whorehouse? Defending her from half a world away? Or could it be that you were running, that your dragon queen sent you from her side? But why would she … oh, wait, you were spying on her.”

    Ouch. Jorah a peu d’humour et bam, une dent en moins. Viré, Tyrion doit aller dans la cabine de Sol ce qui leur permet de parler. C’est pas gagné

    “You mustn’t mock him. Don’t you know anything? You can’t talk that way to a big person. They can hurtyou. Ser Jorah could have tossed you in the sea. The sailors would have laughed to see you drown. You have to be careful around big people. Be jolly and playful with them, keep them smiling, make them laugh, that’s what my father always said. Didn’t your father ever tell you how to act with big people?”

    “My father called them smallfolk,”

    Elle l’embrasse, il la repousse, l’orage éclate et tout va mal

    By the time the storm abated and the surviving passengers and crew came crawling back on deck, like pale pink worms wriggling to the surface after a rain, the Selaesori Qhoran was a broken thing, floating low in the water and listing ten degrees to port, her hull sprung in half a hundred places, her hold awash in seawater, her mast a splintered ruin no taller than a dwarf. Even her figurehead had not escaped; one of his arms had broken off, the one with all his scrolls. Nine men had been lost, including a mate, two of the fiery fingers, and Moqorro himself.

    Ils dérivent pendant 19 jours quand un bateau arrive à l’horizon. Mais pour Jorah, ce sont des esclavagistes

    Fin d’un chapitre bien poussif : je sens bien qu’on veut faire avancer l’intrigue et la relation Tyrion-Sol mais y avait sans doute moyen de faire plus court. Vraiment pas fan (comme souvent avec Tyrion dans ce tome… 12 chapitres c’est peut-être beaucoup)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #201946
    Tybalt Ouestrelin
    • Pas Trouillard
    • Posts : 568

    Je te rejoins Gray, d’autant que mis à part la joute, j’avais complétement oublié la tempête, ce que je trouve quand même étonnant.

    Je note aussi que Moqorro s’envole, ainsi que ses deux Doigts qui le suivaient partout. Mais s’ils utilisent un bout de voile, le prêtre, lui, semble utiliser un sort. Il crie une incantation, des flammes vertes sortent de son bâton et il disparaît. Spectaculaire. (Mais je ne m’en souvenais pas plus).

     

    DOH 8&10 : Tybalt Ouestrelin, acolyte loyaliste devenu Mestre ; Or, Argent et Bronze.
    DOH 9 : Lazzara zo Ghazîn, Grâce Bleue devenue Sénéchale. Miraculée devenue Conseillère. Pas Miraculée deux fois.

    #201984
    SansaQueenBread
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 212

    Merci pour ton résumé et ton analyse. C’est vrai que ce n’est pas le chapitre le plus passionnant de Tyrion. D’un autre côté, c’est un chapitre de transition. Grâce à lui, Moqorro se trouve sur la trajectoire de Victarion. D’autre part, ça permet de nous éclairer sur la déchéance morale de Tyrion et de Jorah. Quand Tyrion pense « j’embellis chaque jour », alors que Jorah vient de lui casser une dent, est-ce que George veut attirer l’attention sur le physique de notre POV ou peut-on y voir un reflet de la descente aux enfers de Tyrion Lannister, qui s’assombrit à vue d’œil. Sinon, je crois que c’est dans ce chapitre qu’il parle de Sansa comme étant perfide. Je trouve ça plutôt culotté de la part d’un type qui a contribué à la chute de sa famille et qui a maintenu au pouvoir le sale gamin qui a tué son père.

    Il est vrai que, dans ADWD, l’arc de Tyrion est moins passionnant que dans les 3 premiers livres. Et pourtant, je le trouve particulièrement intéressant. D’abord parce qu’il prépare plusieurs arcs qui seront explorés dans TWOW (Tyrion à Meereen, Aegon à Westeros, etc.), mais aussi parce que c’est dans ce livre que Tyrion devient progressivement un antagoniste, plutôt qu’un protagoniste. Je ne veux pas dire que je le déteste, maintenant, mais à mes yeux, il passe clairement un cap et s’engage sur un chemin extrêmement noir. Je ne veux pas dire qu’il est désormais dans le camp du « mal », mais disons qu’il s’engage sur la même route que Cersei, alors que Jaime essaie tant bien que mal de s’en éloigner (rien n’est pardonné, mais c’est une attitude qui est quand même plus saine). Je pense que désormais, il fait partie des gens qui préfèrent amener l’hiver pour se venger plutôt que de ramener le printemps. Et je pense que ces longues périodes d’inaction, où il ne peut que ruminer, jouent un rôle crucial là-dedans.

    Je n’ai pas du tout aimé le chemin que D&D ont donné à Tyrion. Pour moi, ils ont détruit une partie essentielle de son personnage en l’empêchant de devenir aussi sombre.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 4 jours par SansaQueenBread.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 4 jours par SansaQueenBread.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 4 jours par R.Graymarch. Raison: George sans s
    #202016
    Yfos
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1865

    Le chapitre sert surtout à faire réfléchir Tyrion à sa condition de nain comparée à celle de Sol.

    En effet, il ne se passe pas grand chose mis à part, en fin de chapitre, la capture annoncée par les esclavagistes et c’est la principale thématique. Tyrion n’a aucune idée de ce qu’est le monde pour ceux qui n’appartiennent pas à la haute noblesse et, contrairement par exemple à Arya, ne parvient pas à s’adapter. Ni, comme Theon/Schlingue à apprendre sa place. Comme le dit Sol

    « Vous ne savez donc rien ? »

    D’autant que les règles qu’on lui a apprises sont totalement différentes de celles que Sol connaît. Pour elle

    « Avec eux [les grands] , soyez jovial, joueur, faites-les sourire tout le temps, faites-les rire »

    Alors que Tywin avait interdit à son fils de faire rire de lui par ses cabrioles.

    Jorah aussi se moque des talents de Tyrion mais Sol lui rappelle ce qui est important : divertir la foule, pas être un bon jouteur

    Parvenir à tenir sa lance droite et toucher l’adversaire sans tomber de sa monture me paraît quand même compliqué. Elle minimise son talent.

    Jorah se préoccupe quand même du sort de Sol et de ses animaux en donnant le conseil de fermer sa porte à clé.

    Je ne veux pas dire qu’il est désormais dans le camp du « mal », mais disons qu’il s’engage sur la même route que Cersei, alors que Jaime essaie tant bien que mal de s’en éloigner

    Peut-être que sa compassion envers Sol lui permettra d’évoluer comme le contact de Brienne a fait évoluer Jaime ?

    Dans ce chapitre, on a la version de Tyrion au sujet de la magie, épée dépourvue de poignée pour Della:

    « une prophétie est comme une mule à moitié dressée. On croit qu’elle va vous aider mais au moment où on lui fait confiance, elle vous flanque une ruade dans le crâne »

    #202029
    SansaQueenBread
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 212

    Peut-être que sa compassion envers Sol lui permettra d’évoluer comme le contact de Brienne a fait évoluer Jaime ?

    J’aimerais y croire, parce que Tyrion fait partie de mes POV préférés, du moins dans les premiers livres, et en dépit de tous ses red flags. Mais je pense, hélas, qu’il risque de s’assombrir encore beaucoup et que Sol pourrait même en faire les frais. Je pense aussi que son amertume et sa rage contre le peuple de Port-Réal (voire des Sept Couronnes toutes entières), vont jouer un rôle essentiel pour l’arc « Mad Queen » de notre pauvre Dany. Attention, je ne dis pas qu’elle va devenir aussi malfaisante que dans la série mais, après Meereen et le retour des Dothraki, et avec tous les mauvais conseillers qu’elle va avoir (Tyrion, Jorah, Moqorro, peut-être même Victarion), je la vois bien avoir une période plutôt noire, surtout quand elle se rendra compte que le trône de Fer est occupé par un Targaryen (vrai ou faux) qui se dit plus légitime qu’elle.

     

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.