[AFFC] Discussions sans spoiler des tomes ultérieurs

  • Ce sujet contient 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Liverbird, le il y a 1 semaine et 5 jours.
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #13726
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5086

    Ce topic est destiné aux membres en cours de lecture, qui souhaitent discuter du quatrième tome AFFC (A Feast for Crows, correspondant au quatrième tome intégral en VF).

    Vous avez des points spécifiques à discuter concernant ce tome, vous venez de terminer le tome et voulez crier votre amour à GRR Martin,… vous êtes au bon endroit ! Vous ne trouverez ici aucun élément concernant les tomes ultérieurs.

    ~~ Always ~~

    #151576
    Liverbird
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 21

    Pour résumer mes impressions de lectures d’AFFC j’ai pensé à « exercice de style et dilution », ou à « approfondissement et transition », à quelque chose qui, de manière très simple et classique distingue la forme du fond. La première m’a plu, le deuxième m’a laissé sur ma faim.

    Je commence par les aspects positifs. George RR Martin écrit de la belle fantasy et maîtrise l’exercice à merveille. Il sort de son chapeau avec maestria des personnages, des lignages et des atmosphères pleines de la profondeur et des mystères que leur ont laissé des siècles et des millénaires d’histoire. On se laisse bercer, emporter et on en redemande, même si parfois je dois avouer avoir un peu perdu le fil dans ce tourbillon de noms. Je vois bien que j’en suis à un premier niveau de lecture et encore loin de ceux qui sont capables de déceler les multiples indices et signes avant-coureurs ou de faire des hypothèses sur ou de retracer le destin de tel ou tel personnage ou famille secondaire. Un autre plaisir de forme est de voir Samwell Tarly vomir tripes et boyaux à chaque coup de roulis. Depuis que j’ai appris que l’acteur qui joue son rôle dans la série est 1) supporter de Man United et 2) qu’il ramène sa grosse fraise sur les réseaux sociaux pour donner son avis à tout propos, je ne peux plus sentir ce perso. Ne cherchez à comprendre, c’est comme ça, c’est viscéral. Je ne dis pas que c’est bien ni juste, mais ça fait du bien. Dernier plaisir, à cheval entre la forme et le fond, c’est que l’histoire est différente sur beaucoup de points, et plus riche cela va sans dire, que ce que je connaissais avec la série.

    Les aspects moins positifs sont l’histoire justement. J’ai trouvé qu’elle se traînait, qu’elle s’égarait parfois dans des développements qui certes enrichissent l’univers d’ASOIAF, mais qui en même temps la ralentissent. Les intrigues de Dorne ou des Iron born ? Bof… J’ai trouvé qu’elles nous éloignent de l’essentiel, du cœur de l’histoire et des personnages principaux. Côté personnages justement, Cersei et Jaime sont les plus travaillés, ceux qui, d’un point de vue littéraire, progressent le plus avec Brienne. C’est d’ailleurs avec Brienne que j’ai passé mes meilleurs moments, lors de son long, laborieux et peu fructueux périple vers Cracklaw Point ou pendant ses échanges avec septon Meribad, dans une atmosphère de désolation de plus en plus pesante qui, comme dans les tomes précédents, m’a fait penser à l’Allemagne de la guerre de Trente ans et aux eaux-fortes de Jacques Callot sur les Grandes misères de la guerre. Mais c’est vrai que la Fraternité de Dondarrion, Arya, qui passe à l’arrière-plan, ou l’improbable petite bande Bran, les Reed, Hodor et Summer m’ont manqué.

    Sans doute qu’après l’intensité et le grand ménage d’ASOS il était inévitable que s’ensuive une accalmie. C’est pour ça que j’ai écrit plus haut « transition » : chacun reprend son souffle, de nouvelles branches de l’histoire bourgeonnent et nous nous demandons bien quelles fleurs vont apparaître. En cela, il y a beaucoup de maîtrise puisqu’on attend la suite, pour l’essentiel TWOW puis ADOS si j’ai bien compris. Le livre laisse des personnages au sort incertain, en transition donc : pour les principaux Cersei et Margaery dans un cachot aux mains d’illuminés religieux, Jaime en pleine introspection, Brienne, ou ce qu’il en reste, qui fait de la lévitation, et Sam qui essaie de résoudre des énigmes. Les Lannister ont presque gagné la guerre, mais tout le monde n’a pas dit son dernier mot. Quant à moi, je n’ai toujours pas bien compris le sens du prologue, avec lequel les dernières lignes du dernier chapitre viennent boucler une boucle autour de la prophétie, mais ne pas tout savoir et attendre font partie du charme.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par R.Graymarch.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par R.Graymarch.
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.