Cortnay Penrose (intérêt scénaristique)

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Personnages Cortnay Penrose (intérêt scénaristique)

  • Ce sujet contient 11 réponses, 10 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Sandor Debout, le il y a 11 mois.
12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • #95065
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 429

    Je me posais une question: à quoi sert Cortnay Penrose pour GRRM?

    Cherche t-il à montrer au lecteur l’étendue des pouvoirs de Mélisandre ou ses limites?

    Mais on a pourtant bien vu avec le meurtre de Renly ce dont elle était capable.

    Alors à quoi. Ralentir l’avancée de Stannis? Développer le personnage de Davos?

    En soit il aurait parfaitement pu créer un Cortnay qui comme les autres barons de l’Orage, se range directement derrière Stannis…

    #95073
    Cdk
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 101

    Ça montre surtout le prix d’un des raccourcis pris par Stannis (ou par Mélisandre). Comme le dit la femme de Mance, la magie et les raccourcis se payent.

    Ici, au lieu de gagner la bataille avec des otages (et son frère en otage ou mort), il trouve un château que son propriétaire refuse d’ouvrir puisque le cadavre de son roi est introuvable.

    Accessoirement il retarde l’armée de Stannis,chose importante pour la trame de Tyrion/Port-Real.

    #95077
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2386

    Développer le personnage de Davos?

    De mémoire, cest surtout ça (+ développer Mélisandre + la magie). Sans lui, pas de Davos qui trimballe Mélisandre en barque en pleine nuit sous les murailles d’Accalmie, pas de temoin direct de la naissance de l’ombre tueuse… donc moins d’indices pour le lecteur concernant ce qui se passe concrètement et les pouvoirs de Mélisandre.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #95082
    DroZo
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1407

    Je pense que GRRM créer plein de personnages secondaires surtout pour des questions de réalismes en fait. Un monde réaliste, c’est pas dix personnages qui agissent et la foule qui fait figuration. Une des marques de fabriques de GRRM c’est qu’il y a des personnages développés à chaque coins de rues, qu’ils aient in fine beaucoup d’importance par la suite (comme Jeyne Poole ou Theon Greyjoy) ou aucun (comme Mikken ou le forgeron Miken). C’est notamment comme ça que son monde paraît tangible.

    Après c’est vrai qu’il aurait pu se contenter du meurtre de Renly. Bon pour Renly on comprend pas vraiment ce qui se passe, et en soit les indices principaux sont révélés dans le chapitre de Davos, mais les indices auraient pu être placés plus tôt. On aurait pu reprendre la structure de la série par exemple.

    Mais quoi qu’il en soit. Rajouter Cortnay permets également d’en apprendre plus sur la magie. Renly est tué dans un camp militaire, pas à Accalmie, ce qui permet à Brienne et Catelyn d’assister à son meurtre et de fuir. Placer un meurtre à Accalmie permet d’introduire l’idée que des barrières de protections existent contre la magie. Et qui sait, peut-être que la protection magique d’Accalmie contre les Ombres, et pourquoi pas contre les Autres, sera utile dans TWOW ou ADOS ?

    « La drosophile est un petit animal avec un cycle de vie court et de nombreux mutants sont disponibles. Son génome compact a été un des premiers génomes à être séquencé entièrement. »

    I’m a X-Flies 😎

    #95085
    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 220

    De mémoire, sur le coup, Catelyn et Brienne ne reconnaissent pas l’ombre tuant Renly comme celle de Stannis. Elles devinent ensuite qui avait intérêt au meurtre et croisent cela avec la conversation de la veille entre les frères Baratheon. Peu à peu, leurs doutes tombent et elles se persuadent que l’ombre avait bien le visage de Stannis, mais le lecteur n’aurait jamais pu en être sûr sans la scène d’Accalmie.

    Placer un meurtre à Accalmie permet d’introduire l’idée que des barrières de protections existent contre la magie.

    Bien vu ! Cela doit être en effet l’un des intérêts principaux, en plus de caser une scène Mélisandre/Davos en tête-à-tête avant celle des cachots. Ce sont les principaux conseillers de Stannis, des PoV, mais de par leur caractère ils ont tendance à s’éviter (sauf obligation, ordre du roi, en général). GRRM développe aussi Stannis : après avoir tué son frère cadet, il prend de façon pas très honorable le château qu’il avait défendu pour son aîné.

    #95086
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4834

    Pour compléter ce que vous avez déjà évoqué, non seulement on en apprend plus sur la magie d’Accalmie comme dit DroZo, mais aussi sur celle de Mélisandre, notamment la technique de l’ombre tueuse : le meurtre de Renly à lui seul ne suffit pas pour comprendre comment fonctionne ce sort. C’est en comparant les circonstances de ces deux morts qu’on peut voir leurs similitudes. Coïncidence ? Mélisandre a tenu à les rencontrer lors de pour-parlers la veille de leur mort … ce qui laisse à penser qu’elle a besoin de connaître / de voir (de parler ?) à la cible avant de pouvoir déchaîner son ombre tueuse.
    Ca permet aussi de comprendre pourquoi Mélisandre n’assassine pas tous les ennemis de Stannis à coup d’ombre : elle a besoin de les rencontrer avant. N’ayant jamais vu Joffrey et sans moyen de le rencontrer, elle ne peut déployer une ombre tueuse. Pareils pour les autres rois usurpateurs (Note : dans Feu et Sang, on retrouve un personnage, réputée sorcière qui rencontre le Grand Septon juste avant sa mort. Serait-ce un indice ? ^^)

    #95201
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2469

    Ca permet aussi de comprendre pourquoi Mélisandre n’assassine pas tous les ennemis de Stannis à coup d’ombre : elle a besoin de les rencontrer avant. N’ayant jamais vu Joffrey et sans moyen de le rencontrer, elle ne peut déployer une ombre tueuse.

    C’est for possible, l’autre Ensorceleuse d’ombre connue, Quaithe, se masque la face… Pour ne pas qu’on concurrent ne la voie et ne la tue? Il y a cependant une explication autre au fait qu’elle en tue pas en vrac, elle la répète à plusieurs reprises, elle ne peut pas pondre des ombres infiniment sans vider Stannis de son énergie vitale, cela le tuerait. Mais elle dit aussi au Mur qu’elle pourrait en pondre d’autres.

    Il serait cependant assez logique que Mél ne dévoile pas tous ses points faibles, et aussi évident que GrrM, qui hésitait à mettre des dragons et est conscient des risques scénaristiques d’une magie surpuissante, ait mis des facteurs limitants. donc il y aurait l’énergie vitale, le sang, de la personne aidant à créer l’ombre, d’éventuelles barrières magiques comme un barrals ou les sorts d’anciens dieux, la distance et/ou le besoin de voir la cible.

    #95617
    Rusar Vareth
    • Frère Juré
    • Posts : 65

    Autre chose que je n’ai jamais vraiment compris à propos de Cortnay Penrose : pourquoi se montre t-il si réticent à l’idée de céder Edric Storm ?

    À ce moment de l’histoire Stannis a uniquement besoin de lui pour montrer son apparence au royaume, la question du sacrifice n’arrive sur le tapis qu’après la bataille de Blackwater.

    #95624
    Tizun Thane
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1142

    Autre chose que je n’ai jamais vraiment compris à propos de Cortnay Penrose : pourquoi se montre t-il si réticent à l’idée de céder Edric Storm ?

    Parce qu’il se montre toujours loyal à la cause perdue de Renly? Parce qu’il aime Edric Storm et est persuadé que Stannis lui veut du mal?

    Cortnay Penrose est un homme buté. Il ressemble un peu au Silure qui refuse de se rendre et continue la lutte. Pourquoi seul le Silure serait héroïque?

    Je me posais une question: à quoi sert Cortnay Penrose pour GRRM?

    Outre les réponses de mes camarades (magie, réalisme du monde), je rajouterai trois éléments:

    • même les pions ont leur volonté dans le jeu des Trônes. Penrose en continuant la lutte (alors que tout est perdu objectivement) démontre par son obstination l’autonomie de sa volonté.
    • Le débat sur la loyauté lors de l’entrevue me semble extraordinaire. Penrose les accuse tous d’être des traîtres, mais qui a raison, qui a tort? Après tout, Renly est mort et son héritier est Stannis. A quoi sert de continuer la lutte pour un mort?
    • Obstination de Penrose ou coup de poker? Après tout, Accalmie est imprenable. Sans l’aide de la magie, Penrose aurait pu soutenir le siège. Son choix n’était pas si insensé que cela. Et il aurait alors réussi son pari comme le Silure en étant une épine dans le pied de Stannis, qu’il hait de toute évidence.
    #95651
    Rusar Vareth
    • Frère Juré
    • Posts : 65

    @tizunthane Là où Penrose et le Silure diffèrent dans leurs conditions, c’est que là où Brynden ne cède pas d’un pouce, Penrose est partant pour se rendre et céder la forteresse.

    Tu as raison dans l’idée où il pense qu’Edric est en danger avec Stannis, serait-ce parce qu’il craint que Stannis se débarrasse de tous les potentiels héritiers de Robert ? (comme il a commencé avec Renly) ?

    #95659
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 429

    Inversons le mode de pensée: Penrose est prêt à accepter toutes les conditions de Stannis et rendre Accalmie, hormis celle concernant Storm.

    Je pense que le fait que Stannis insiste sur la resitution d’Edric a du réveiller (à raison) ces instincts, et que, assoifé de revanche contre le meurtrier de son suzerain, il a préféré combattre.

    #157301
    Sandor Debout
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 121

    Bonjour,

    Je pense que, sur l’utilité du chapitre où intervient Ser Cortnay, vous avez dit l’essentiel et je suis d’accord avec vous (développements de Davos et Melisandre, détails sur l’ombre tueuse,…).

    Sur l’utilité de Ser Cortnay en lui-même, je dirais que c’est de nous en mettre plein la vue en très peu de temps. J’ai adoré son côté vieux chevalier intransigeant qui en a vu d’autres et que rien n’impressionne. Pareil, j’ai tout de suite pensé au Silure, même s’il y a quelques différences.

    Reste la question de sa motivation par rapport à Edric Storm. Je pense craint avant tout pour la santé du gamin, vu ce qui est arrivé à Renly.

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.