[DOH10] Tour 0

  • Ce sujet contient 52 réponses, 30 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Quintus Cularo, le il y a 1 année et 2 mois.
30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 53)
  • Auteur
    Messages
  • #189197
    Ædianys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 852

    Les tambours de guerre battent au loin tandis que le vent froid balaye les remparts de Winterfell, transperçant les armures des gardes qui les patrouillent. La porte principale est bloquée par la neige et la glace depuis quelques jours, vous bloquant entre les troupes de Stannis et la tempête de neige s’annonçant, coincés derrière les épais murs du château.

    Les meurtres de la nuit dernière ont été particulièrement choquants pour certains d’entre vous. Après une longue période de passivité, la mort se présente parmi les troupes de Lord Bolton comme un coup de tonnerre. Les corps gelés, les lèvres bleuies et les tâches écarlates sur le duvet blanc qui recouvre tout… Un nouveau danger plane sur Winterfell et ses habitants.

    Les soldats convergent vers la grande salle tandis que le vent semble redoubler d’effort pour vous empêcher de rejoindre les bancs sur lesquels sont assis vos camarades. Les murmures parcourent la salle alors que la porte se referme, apportant chaleur et silence relatif à la salle… jusqu’à ce que l’entrée de Lord Bolton fasse taire toute l’assistance.

    « Vous êtes rassemblés ici parce que des traîtres se trouvent parmi nous. Ils seront débusqués et ils seront exécutés. » Ses yeux pâles passent sur chacun d’entre vous, semblant percer jusqu’à votre âme. Un frisson parcoure votre échine. Peut-être est-ce un courant d’air ou bien un sombre pressentiment ? Il semble en tout cas que vos voisins expriment eux aussi un certain malaise. « Pour mener cette tâche à bien,  j’ai chargé quatre de mes vassaux d’enquêter et de punir les traîtres. »

    « Leur rôle sera d’agir de concert avec chacune des maisons pour trouver et exécuter ces traîtres. J’ai confiance dans leur capacité à chasser les agents de Stannis. » D’un bref signe, il enjoint quatre personnes à s’approcher. « Je vous laisse le soin de vous présenter aux soldats. » Il se lève alors et sort de la salle par la porte qu’il avait emprunté il y a à peine quelques minutes.

    Le tour 0 est officiellement commencé. Les votes pour les porte-paroles et adjoints commenceront le 25/03 à 12h et finiront le 26/03 à 21h. Vous pouvez dors et déjà présenter vos personnages et plaider pour votre candidature (ou pas !).

    Votre maison correspond à la bannière en fond : Manderly pour ceux se trouvant à gauche, Omble pour ceux à droite.

    Les votes sont ouverts. Ils fermeront le 26/03 à 22h. Toute vote réalisé après cette heure ne sera pas comptabilisé.

    Les votes ne sont pas modifiables. En cas de de votes multiples, seul votre premier vote sera comptabilisé.

    Le portail de vote est ici : https://framaforms.org/doh10-tour-0-1677926377

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 année et 3 mois par Ædianys.

    Doran plays to win, whether at cyvasse or the game of thrones.
    « We princes make our careful plans and the gods smash them all awry. »
    [DOH9] La Harpie étourdie

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #189199
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4787

    Tchhop

    Le bruit était resté dans sa mémoire. Cinglant. Glaçant. Sec.
    Il se réveilla, de façon étrangement paisible, mais avec un gout amer dans la bouche. Et mal au cou.

    Diantre, pensa-t-il. Que se passe-t-il ?
    Tout était flou dans sa mémoire. Quelques vagues mots. Thermi-quoi ? Ca n’avait aucun sens. Et pourquoi avait-il aussi mal à la mâchoire ?
    Un vague mouvement, en bas, dans le lointain, attira son attention. Un château de pierre qui disparaissait sous les lourds flocons de neige. Un hiver digne de xx88, songea-t-il. Cette pensée était incongrue. Mais que se passait-il ?
    Des gens, en bas, chuchotaient. Mais il ne pouvait pas les voir. Ca parlait d’étages. De rang. De guerre. De roi.
    De Roi ???!!
    DE ROI ?
    MAIS
    DIANTRE, hurla-t-il intérieurement.
    MAIS ENFIN !
    NON !

    Il avait été déchu le roi. Et pas qu’un peu.

    « LXXXX doit mourir, parce qu’il faut que la patrie vive. »

    Oui, ça lui revenait en tête. C’était un bon discours.
    Il fallait régler ça au plus vite.
    Il s’élança vers le château de pierre, symbole d’un temps normalement révolu.
    Une vague mélodie résonnait dans l’air.

    Aux Armes, Ouestriens !

    #hihihi
    Co-autrice : "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)
    Première Prêtresse de Saint Maekar le Grand (© Chat Noir)

    #189204
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1955

    Très joli, la brume qui se lève pour dévoiler la position des joueurs, j’aime beaucoup.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #189267
    Flokki
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 17

    Flokki se tenait parmi les soldats de la garde de Winterfell, écoutant avec attention les paroles de Lord Bolton. Il sentait une tension palpable dans la salle, accentuée par le vent glacial qui faisait vibrer les murs de pierre. Il savait que la situation était grave, que la menace des trahisons planait sur leur tête.

    Lorsque Lord Bolton désigna les quatre personnes chargées d’enquêter sur les traîtres, Flokki les examina rapidement. Il les connaissait de vue, car ils faisaient partie de l’entourage proche du lord, mais il ne les avait jamais côtoyés de près. Il se demandait si ces quatre individus étaient dignes de confiance, s’ils étaient capables de mener à bien cette mission difficile.

    Mais Flokki était un soldat loyal, et il savait que c’était son devoir de coopérer avec ces enquêteurs, quelles que soient ses réserves. Il était déterminé à aider à protéger Winterfell et ses habitants, à tout prix.

    #189271
    Fitz
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 364

    Sur les remparts de Winterfell, Fitz, de par son état de garde de la Maison Omble, fixait l’obscurité depuis des heures, tentant vainement d’apercevoir le moindre soldat de l’armée de  Stannis Baratheon. Soudain, il détourna le regard, grogna, et se demanda pourquoi on l’obligeait  à accomplir ce boulot ingrat, seul dans le froid de la nuit du Nord, pendant que tout le reste de la garde dormait paisiblement grâce à la chaleur d’un bon feu.

    Bien évidemment, il en connaissait la raison, tout comme il en connaissait le coupable : il avait trop gagné aux cartes contre le vieux Don Celmar, capitaine de la garde du seigneur Omble, et celui-ci n’avait guère apprécié qu’e Fitz s’en vante à tout le château.

    C’est donc ainsi que Fitz se retrouvait à ruminer le mauvais caractère de Don Celmar ainsi que l’injustice de sa punition. « Si j’avais été mieux considéré parmi les gardes, cela ne serait jamais arrivé !» éructa-il d’un air excédé.

    Soudain, une idée lumineuse lui-vint. Récemment, Lord Bolton avait convoqué tout le château pour annoncer que il pensait que des traitres se cachaient dans la Forteresse, et qu’ils étaient très dangereux. Il avait nommé 4 de ses vassaux les plus dignes de confiance comme enquêteurs afin de débusquer ces traîtres au plus vite. Mais il avait également annoncé que un porte-parole et un adjoint seraient nommés pour chaque maison importante présente à Winterfell. Bien qu’il ne croie pas vraiment à la présence de traîtres parmi la masse de gens présents dans la forteresse, il vit là une opportunité en or de s’élever dans la structure sociale du château en tant que porte-parole ou adjoint de la Maison Omble. Il abandonna donc aussitôt son poste de garde pour aller réveiller le mestre de la Maison Bolton, qui s’occupait des inscriptions aux élections.

    HRP : Je me présente comme candidat au poste d’adjoint et de porte-parole de la Maison Omble

    #189272
    Hizieł
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 179

    Alors que Roose Bolton quittait tout juste la Grande Salle de Winterfell, le Grand Vassal Hiziel hésita avant de s’avancer, parcourant d’un œil morne l’ensemble des Nordiens rassemblés.

    Il prit une grande inspiration et de sa voix rauque, il s’époumona (sur une mélodie originale d’une certaine O. Roose) :

    « Nous, enquêter, c’est not’ métier,
    C’est d’ça qu’on a été chargés.
    Alors les Ombl’, les Manderly, y faut partager
    Tous les ptits bails qu’vous connaîtrez.

    Écorchons les louv’teaux, écorchons les lieut’nants, écorchons ce Fantôme vulgaire !
    Bousillons les factieux, bousillons les félons, bousillons-les tous c’est la guerre !

    Les oreilles de vos Grands Vassaux
    Sont grandes ouvertes à vos ptits mots
    Alors pas d’temps à perdre et GO :
    AlerteRoose@gmail.com !
    On attend vos mémorandums,
    Et tous vos talents de médium !

    Écorchons les louv’teaux, écorchons les lieut’nants, écorchons ce Fantôme vulgaire
    Bousillons les factieux, bousillons les félons, bousillons-les tous c’est la guerre ! »

     

    HRP : Très bon jeu à toutes et tous, amusez-vous bien !

    De mestre passionné d'archi à archimestre déprimé dans DOH 8 - "Dans l'ombre de la Chat-rpie"
    L'incompris Winni Naz Puur dans DOH 9 - "Tous ceux qui veulent changer Meereen"

    #189287
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3576

    Liloo était allongée dans une des salles de Winterfell dédiée aux gardes des maisons alliées au seigneur Bolton.

    Elle avait trouvé un coin à l’abri des courants d’air et suffisamment à l’écart des autres gardes qui étaient logés à cet endroit. Ce n’était pas tant le froid qui préoccupait Liloo, la morsure du vent et l’ambiance cotonneuse provoquée par la neige, elle y était accoutumée.

    Ce qu’elle recherchait avant tout, c’était une once d’intimité au sein de cette garnison constituée principalement d’hommes.

    Personne n’avait eu l’audace de lui reprocher son sexe jusqu’à présent. Elle n’avait entendu aucune remarque sur le fait qu’elle était l’une des rares femmes au milieu des hommes de la maison Omble.

    Les souvenirs des mots prononcés par son père, pendant son adolescence, vinrent effleurer son esprit :

    « Ce n’est pas ce qui se trouve entre tes cuisses qui te définit », se plaisait-il à répéter de sa voix bourrue mais tendre, « mais ce qui se trouve là » insistait-il en pointant invariablement son index vers le front de Liloo, et en le tapotant, comme pour mieux appuyer ses paroles.

    « Certes, tu n’es pas très grande et encore moins épaisse », poursuivait-il en jetant un œil éloquent sur sa silhouette, « mais tu es rusée, tu réfléchis avant d’agir, tu es capable de te déplacer en silence, et tu lances tes couteaux comme personne ! », achevait-il avec cette pointe de fierté qui faisait vibrer ses mots.

    Par réflexe, Liloo appuya sa main gauche contre sa cuisse, et la laissa dévaler le long de sa jambe. Ses couteaux, elle les portait sur elle en permanence. Leur simple contact suffisait à la rassurer, un peu comme des amis discrets qui vous entourent.

    Et elle en aurait peut-être bientôt besoin de ses alliés métalliques, non seulement pour affronter les armées de Stannis qui se rapprochaient, mais également contre les ennemis de l’intérieur.

    A en croire Roose Bolton, des traites auraient réussi à s’infiltrer dans le château. Elle n’avait aucun mal à l’envisager. Ils étaient si nombreux à avoir rejoint Winterfell, venant de contrées et de maisons éloignées. N’importe qui aurait eu la possibilité de se glisser parmi les hommes des maisons présentes dans la forteresse du Nord.

    Hum, il allait falloir se montrer vigilante, et garder ses « amis » toujours à proximité.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #189290
    La main de Thys
    • Frère Juré
    • Posts : 73

    Homaël, qui avait abandonné son pseudo de La main de Thys après avoir découvert la félonie de son maître, se retrouvait une nouvelle fois dans l’embarras. Lui qui pensait ne séjourner à Winterfell que le temps nécessaire à son rétablissement, c’était une nouvelle fois retrouvé coincé dans un conflit qui n’était pas le sien. 

    Son sens de l’honneur l’obligeait malgré l’absurdité de sa situation à protéger les hommes et femmes qui l’entouraient, et qui l’avaient accueillit. Leur seigneur l’inspirait grandement par sa droiture et son sens de la justice. Après avoir assisté à son entrainement et à la fougue avec laquelle il formait la jeune garde, celui-ci l’avait nommé Capitaine, en dépit de son statut d’étranger. Lors de la cérémonie d’adoubement, il lui avait confié qu’il avait plus confiance en un homme de sa stature qu’en certains de ces plus anciens collaborateurs. Tout en lui rappelant que si Homaël trahissait cette confiance, le Lord le saurait de toute manière bien assez tôt.

    Le marchombre savait qu’il devait beaucoup à la maison MANDERLY pour leur accueil chaleureux, leurs soins attentionnées, et surtout l’assiduité avec laquelle son assiette était remplie à chaque repas. Pour leur rendre hommage, et faciliter leur quotidien en ces temps troublés, c’est tout naturellement qu’Homaël alla se présenter au mestre de la maison Bolton pour lui remettre sa lettre de candidature au poste d’adjoint et de porte parole de sa nouvelle maison.

    HRP : Je me présente comme candidat au poste d’adjoint et de porte-parole de la Maison Manderly.

    Les hommes sont comme les nuages. Ils sont chassés en avant par un vent mystérieux et invisible face auquel ils sont impuissants. Ils croient maîtriser leur route et se moquent de la faiblesse des nuages, mais leur vent à eux est mille fois plus fort que celui qui souffle là-haut.

    #189295
    niels
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 270

    Rickard, plus connu sous le surnom de Dicka, vieil ours aigri de la maison Omble, toisait avec mépris son homologue de la maison Manderly, affecté à la garde du bois sacré comme lui. Aucun d’eux n’avait échangé le moindre mot, l’attitude taciturne du géant s’y prêtait peu, mais le jeune Manderly finit par prendre son courage à deux main et amorça :

    « Alors… t’as entendu parlé des morts de la nuit dernière ? »

    Pour toute réponse, Dicka se contenta d »éructer près des pieds du jeunot, le message n’était visiblement pas assez clair puisque ce dernier poursuivit.

    « Qu’est ce qu’y va se passé à ton avis ? »

    « Comme d’hab, répondit Dicka qui comprit que le gosse ne se tairait pas, le glaçon va demander à ses lèches pieds de faire son travail. Ils feront rouler quelques têtes aux hasard pour pas perdre la leur, histoire de donner l’impression qu’ils savent ce qu’ils font et ça va être encore les couillons comme toi ou moi qui trinqueront. »

    « Mieux vaut ça que se faire massacrer par les loups non ? »

    « Bah ! Loups, écorchés, quelle différence ? Tu te sentiras plus content de te faire ouvrir la gorge par l’un que par l’autre peut être ? Pendant qu’ils se tiendront bien au chaud à jouer à la guerre, c’est nous qui allons sentir les cordes et les poignards. »

    Cet échange ayant exacerbé sa morgue, Dicka se pencha au pied du barral et en mâchonna les racines. Cela avait pour effet, entre autre, de légèrement bonifier son humeur massacrante. Alors qu’il suçait la sève des racines blanches il fut pris d’une illumination. Ce qu’il devait faire était clair !

    Comme possédé, il courut à son corps de garde où le chevalier Flokki passait ses camarades en revue, et le poussa de son estrade. Il regarda les serviteurs de la maison Omble, qui avaient cruellement besoin d’un meneur face aux vassaux et aux loups. Il prit une inspiration exaltée et clama :

    « Amis nordiens ! Mes compatriotes ! Prêtez moi l’or… »

    Dicka n’eut pas le temps d’achever sa phrase qu’il fut plaqué au sol par le service d’ordre. On le regarda avec pitié, ses camarades étaient habitués à ses crises de folies. Il rongea son frein pour l’instant, après tout le cachot lui laisserait le temps d’affiner son discours.

     

    HRP : Bonne chance à tous ! Et je me présente aux élections de la maison Omble.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par niels.
    #189299
    Jaqen
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4199

    Le ciel est sombre et le vent rugit quand Jaqen cru voir une silhouette dans la nuit.  Femme elle était, le Multiface l’avait décidé ainsi.  Le froid mordait les coutures de son visage.  Son instinct lui dictait de se protéger mais de qui et de quoi il serait sage? Le Multiface ne l’avait pas encore contacté pour la mission, alors, comme une branche sans feuille, elle frémissait sous le froid de l’hiver.  En cas d’attaque, elle avait quelques larmes de lys, du corvenin, de l’étrangleur, du noxombre, de la pesteloup, du sang-de-veuve et du venin de basilic.  C’est peu, elle le savait mais l’expérience lui a appris qu’il faut faire avec ce que l’on trouve.  À la recherche d’alliés, dans ce froid qui lui fige le visage, une femme se sentait bien loin de Braavos, l’important est de s’adapter et dans le Nord, il faut agir en Nordien.  Elle avait bien quelques lames ici et là et avait la détermination de se battre.  Un messager à cheval arriva lui laissant entendre qu’elle était moins seule qu’elle le croyait.  Tout ses sens étaient en l’alerte.  Valar Dohaerys, elle était là pour servir et elle servira.  Mais à qui une femme doit-elle faire confiance.   À personne souffle une voix provenant d’un jeune arbre.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par Ædianys. Raison: italique
    #189300
    CorbeauRouge
    • Frère Juré
    • Posts : 52

    Denys Stone avait toujours rêvé de gloire. Alors quand Roose Bolton avait annoncé que des assassins rôdaient dans les couloirs de Winterfell, la crainte de périr par le poignard et non par l’épée s’était emparée de lui.

    Denys était né pour la lumière des champs de bataille, pas pour l’obscurité d’une citadelle nordienne. Il l’avait prouvé une petite vingtaine d’années auparavant en se frayant une place parmi les premiers à suivre à suivre le cerf sur les remparts de Goëville, gagnant ainsi le droit d’être adoubé par nul autre que Jon Arryn. Chaque nuit il revoyait en rêve l’épée se poser sur ses épaules, il entendait le seigneur des Eyriés clamer « Levez-vous, ser Denys ! ». Malheureusement, la suite de sa vie fût moins glorieuse. Le règne de Robert, du moins dans le Val, fût celui de la paix. Alors certes il y avait les tournois durant lesquels il s’illustrait parfois au milieu des mêlées, mais cela ne lui suffisait pas, lui qui voulait revivre l’ivresse des batailles. Alors quand la mort de Robert avait embrasé le royaume, il avait espéré voir le Val rejoindre la mêlée, lui donnant une nouvelle occasion de s’illustrer. Il n’en fût rien. Mais alors qu’il désespérait de voir la bataille venir à lui, le bâtard chevalier du Val décida plutôt de venir à elle. Il avait entendu que le lord de Blancport, Wyman Manderly, rassemblait des épées pour lutter contre Lannister et Greyjoy et décida donc d’embarquer à Goëville à bord d’un navire tyroshi, l’Oiseau de Sang, à destination de la Blanchedague. Mais à peine avait-il eu la peine de mettre son épée au service de lord Wyman que la nouvelle de la mort du Jeune Loup survînt à la cour du Triton. Ce serait donc sous la bannière à l’écorché que ser Denys se battrait désormais, alors que, selon la rumeur, lord Stannis se rapprochait dangereusement de Winterfell.

    A vrai dire, Stark ou Bolton cela ne faisait que peu de différence aux yeux de Denys, même son seigneur, ce gras amateur de tourtes, ne lui inspirait rien de plus que de l’indifférence, même si lui au moins avait le bon goût d’être fidèle aux sept et pas à des arbres. Tout ce qui l’intéressait c’était la gloire, la bataille à venir. Mais pour la vivre, il fallait d’abord survivre au froid comme aux poignards…

    DOH8 : Bran Helioz, Conseiller tyroshi au service de Villevieille

    DOH9 : Mirri, Grâce alcoolique et révolutionnaire

    DOH10 : Ser Denys Stone, Change-peau et Tourne-casaque

    #189304
    Sandrenal
    • Pas Trouillard
    • Posts : 715

    Je n’ai malheureusement pas le temps pour l’instant de me présenter et de faire campagne mais en prévision du moment où j’aurais ce temps (dans quelques jours) je suis bien évidemment candidat à tous les postes possibles pour ma maison.

    Et bon jeu à tous !

    #189305
    Yoda Bor
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1122

    J’aime po l’hiver et j’aime po la neige, SGROUNF

    Mais je me présente quand même comme porte parole et adjointe de ma maison que j’aime très fort.
    Il est important de se serrer les coudes et de lutter pour la victoire !

    Arys du Rouvre 💜

    #189307
    DonCelmar
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4409

    Il parut évident au capitaine expérimenté DonCelmar, que même si la valeur n’attendait pas le nombre des années, une âme de piétaille ne pouvait se prévaloir de certaines responsabilités au seul prétexte de s’élever dans l’échelle sociale de la forteresse du Nord. Au surplus, arguer de l’absence de traîtres parmi la masse de gens présents dans le château relevait de l’utopie ou de l’inconscience. Lord Bolton n’apprécierait pas une telle désinvolture.

    Il décida en conséquence d’assumer ce pour quoi le Seigneur Ombre lui accordait son entière confiance depuis des lustres. Il en allait de l’honneur de sa maison, et il était prêt comme de coutume à remplir son devoir, dusse t’il en appeler l’aide de son vieil ami … Do Azza 😻.

    HRP : Je me présente comme candidat au poste d’adjoint et de porte-parole de la Maison Omble

    Il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
    Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
    Le génie et la folie ont parfois des limites, mais la connerie est toujours sans borne.
    La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !
    Do Azza, la terreur de la Plazza dans DOH9
    DoAzza, l'antipasto copieux de l'humour noir dans DOH10

    #189310
    Yfos
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1888

    Yfos se demandait si elle avait bien fait de venir à Winterfell avec les troupes Omble.

    Winterfell était censé être un château chaud mais ce traître de Greyjoy l’avait partiellement brûlé. il faisait de plus enplus froid.

    Le siège, ce n’était pas si grave: tout le monde disait que les ennemis n’avaient pas assez de vivres pour tenir longtemps. Mais elle ne voyait pas la guerre comme cela, à attendre l’adversaire. Et, maintenant, il y aurait des traîtres parmi nous. Enfin, vu les meurtres de la nuit dernière, cela paraissait évident: ce n’était pas une bataille d’ivrognes.

    Mais pourquoi? Pourquoi soutenir Stannis, un sudien? Et, en plus, contre des nordiens, Roose Bolton et son fils, Ramsay, qui avait épousé Arya Stark, la seul survivante de sa famille?

    Yfos allait garder les yeux ouverts pour survivre aux assassinats et débusquer les traîtres.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par Yfos.
    #189312
    LadyMacbeth
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 42

    Macbeth se tenait dans la rue, regardant distraitement le paysage. La sombre annonce qui leur avait été faite le laissait songeur.

    Il n’avait jamais vraiment rien réussi dans sa vie. Enfant, il voulait devenir pirate et explorer le monde, vivre d’aventures ! Il n’était qu’un simple garde. Il voulait être fort, puissant ! Il souffrait de bronchites à répétition, vivant dans le froid, bien loin du climat tropical des îles auxquelles il aspirait. Il souhaitait ardemment être libre ! Il avait une femme et 5 enfants, liberté et indépendance on repassera. Il aurait voulu être beau ! Bah, disons que mère Nature n’a pas voulu le gâter, et puis avec sa balafre et ses traits creusés par les soucis ça risque pas de changer.

     Il soupira et fut exaspéré par son souffle sifflant. Il vit l’une de ses plus jeunes filles se rouler dans la neige en riant, son visage rougit par le froid pourrait rivaliser avec ses cheveux roux, seule caractéristique qui lui vient de son père d’ailleurs. Macbeth la regarda d’un air blasé, cette sale gosse ne voulait même plus lui faire de câlins, soit disant parce que sa barbe hirsute lui gratte la joue et s’emmêle dans ses cheveux… Gamins ingrats. Au moins, si les loups viennent rôder près de sa maison il pourrait peut-être négocier ses enfants contre sa vie, ça fait déjà pas mal de chair fraiche non ?

    Il entendit des bruits de pas dans son dos, puis la voix de sa femme :

    -Chéri ? 

    -Oui ? répondit-il d’un ton bourru, ne prenant même pas la peine de se retourner.

    -Je crois que nous allons avoir un sixième enfant.

    Macbeth regarda le ciel avec un visage proche du désespoir.

     

    Après avoir cliqué sur des photos d’escaliers et de passages piétons pour prouver que j’étais humaine et pouvoir me reconnecter au forum, me voilà pour mon premier RP sur DOH10 ^^ Contente que cette nouvelle partie débute et fière de ma maison 😉

    Bon jeu à tous !

    "Hie thee hither,
    That I may pour my spirits in thine ear,
    And chastise with the valour of my tongue
    All that impedes thee from the golden round,
    Which fate and metaphysical aid doth seem
    To have thee crowned withal."
    Lady Macbeth, William Shakespeare

    #189315
    Worgen Stone
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1522

    Mestre Worgen considéra son confrère qui prenait note des candidatures ou recevait des parchemins officiels. « Moi aussi, je veux servir ma maison ! ». Et il fit savoir qu’il se présentait pour le poste de porte-parole.  Qui, mieux que le Mestre de la Maison Omble, pourrait remplir cette importante mission ? Un chevalier ou un capitaine, peut-être. Auquel cas, je pourrais en être l’adjoint… »

    Bon jeu et bon amusement !

    #189316
    Tybalt Ouestrelin
    • Pas Trouillard
    • Posts : 575

    Tybalt Ouestrelin avait froid. Sa région d’origine était bien lointaine mais sa désormais nouvelle fonction de Mestre l’avait envoyé remplacer le vieillissant Mestre des Omble. Il n’était jamais allé dans le Nord et il rêvait déjà d’aller voir le Mur et toutes ces terres légendaires qu’il avait parcouru sur les cartes et les encyclopédies de la Citadelle. Pour le moment il n’avait pas encore vu le château qui l’attendait, il était passé par Winterfell et n’avait pas pu aller plus loin les Bolton tenaient la place. Mais cela était sans conséquence, il y avait les maîtres de sa maison ici, ils lui diraient quoi faire, il allait se mettre à leur entier service.

    DOH 8&10 : Tybalt Ouestrelin, acolyte loyaliste devenu Mestre ; Or, Argent et Bronze.
    DOH 9 : Lazzara zo Ghazîn, Grâce Bleue devenue Sénéchale. Miraculée devenue Conseillère. Pas Miraculée deux fois.

    #189319
    Worgen Stone
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1522

    il avait trop gagné aux cartes contre le vieux Don Celmar

    le vieillissant Mestre des Omble

    [HRP] Eh bien @doncelmar, on dirait qu’on vient de se prendre un coup de vieux ? [/HRP]

    #189320
    Ædianys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 852

    Les votes sont ouverts. Ils fermeront le 26/03 à 22h. Toute vote réalisé après cette heure ne sera pas comptabilisé.

    Les votes ne sont pas modifiables. En cas de de votes multiples, seul votre premier vote sera comptabilisé.

    Tour 0 — Vote

    (si l’image ne s’affiche pas, suivez ce lien : https://framaforms.org/doh10-tour-0-1677926377)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par Ædianys. Raison: erreur de date

    Doran plays to win, whether at cyvasse or the game of thrones.
    « We princes make our careful plans and the gods smash them all awry. »
    [DOH9] La Harpie étourdie

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #189321
    niels
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 270

    On laissa Dicka sortir du cachot le lendemain à l’heure du déjeuner quand on estima qu’il était sevré et que sa crise de démence avait cessé. Il pénétra dans la grande salle de Winterfell.

    Comme attendu, le Glaçon siégeait au centre entouré de ses quatre favoris du moment, des nobliaux dont le seul mérite était de s’être distingué en léche-botterie : La maîtresse de la maison. Un Mervault, lointain parent du larbin de Stannis paraissait-il, traître de choix s’il en était. Le seigneur de la maison Hiziel, misérable maison dont la noblesse était à la mesure de son blason : un ourson. Et pour finir, Alric le prétendu porteur de tempête, qui cachait ses origines modestes derrière ce surnom pompeux.

    Les 250 sièges de l’aile ouest de la salle étaient occupés par le seigneur Manderly et ses laquais. Bien entendu ce fut vers l’aile ouest que Dicka se dirigea, l’aile occupée par la maison Omble.Ses camarades étaient au milieu de leur repas, une infecte bouillie d’avoine que le Glaçon avait daigné leur céder. Un siège était libre mais il n’en avait cure, il bondit aussitôt sur la table. Il avait peu de temps.

    « Ombles, mes frères ! »

    Les Ombles soupirèrent, encore une crise de démence, ça devenait usant, comme si la perspective de fanatiques aux dehors et de traîtres à l’intérieur ne suffisait pas. Enfin, il ne restait qu’à attendre l’intervention du service d’ordre pour pouvoir reprendre la boustifaille en paix. Mais Dicka n’en avait pas fini.

    « Les anciens dieux m’ont parlé à travers les barrals ! Ils m’ont montré le monde tel qu’il était autrefois. C’était le temps où les géants dominaient la terre, craints des loups, des sirènes, et même des hommes cruels. En voyant le monde tel qu’il fût, je peux à présent voir le présent tel qu’il est. Et que vois-je aujourd’hui ? Des géants oui, mais des géants endormis, courbés, enchaînés. Craintifs des loups, nourris en captivité par l’écorcheur de la même tambouille que l’on jette aux poissons. Des géants qui ont oublié être des géants ! »

    Il prit un instant pour reprendre son souffle et jauger la réaction de son auditoire. Tous sans exception le regardait, pour ce qu’il en voyait certains ricanaient, d’autres semblaient montrer quelque intérêt à ses dires, mais bien davantage affichaient un regard vide. Il était impossible de dire si derrière ces yeux vitreux se cachait de l’indifférence, de la consternation ou de l’admiration, mais Dicka ne se découragea pas pour autant.

    « Mais les dieux ne m’ont pas seulement fait don du passé, ils m’ont aussi montré l’avenir ! Un géant se dressait, majestueux, un saint parmi les saints à n’en pas douter, au sommet d’une montagne et souffla dans un cor à nul autre pareil, et à son appel, les géants sortirent de leur torpeur et brisèrent leur liens, pour se dresser à leur tour hauts et fiers ! »

    Dicka réalisa à ce moment-là qu’il avait oublié de se munir d’un cor. Pour ne pas gâcher totalement son effet il ramassa à la hâte une corne à boire, en brisa l’extrémité et souffla. Le son qui en sortit était affreux, mais il aurait continué de souffler malgré tout s’il n’avait manqué de s’étrangler avec la vinasse qu’il n’avait pas pris soin de vider. Alors que les gardes du glaçon se décidaient enfin à intervenir, il eu tout juste le temps de calmer son hoquet pour brailler :

    « Géants, je suis cet homme, je suis Saint Dicka !
    Géants, joignez-vous ensemble au Saint Dicka ! Contre les sirènes, contre les loups, contre l’écorché !
    Géants, brisez vos chaînes !!!!!!!! »

    Dicka n’eut pas le temps de voir les réactions. Il bondit de la table juste avant qu’on ne l’attrape et courut vers la sortie.

     

     

    HRP : Je suis loyal à ma maison et défendrais ses intérêts en priorité (élu ou non).

    J’appelle tous les autres fidèles à la maison Omble, loyaux comme loups, les vrais loups qui veulent foutre le bordel, les vrais loyalistes qui veulent être promus ou qui s’ennuient, les bâtards aussi parce que pourquoi pas, tous ceux qui ne comptent pas pour les vassaux, à voter pour moi.

    Voter pour moi c’est voter pour une défense énergique des intérêts de la maison Omble devant les vassaux, pour que les 66% d’influence nous soient accordés le plus vite possible et puissions ainsi partager la victoire avec notre camp. Nous collaborerons autant que possible avec les vassaux… tant que cela ne sera pas détrimentaire à nos intérêts et que les vassaux feront preuve de bonne volonté dans la collaboration.

    Si je suis élu porte-parole, je ne proposerais jamais 3 noms de suspects. Mon nom fera toujours partie des 2 suspects (tant que je reste simple garde), ainsi j’engagerai ma responsabilité sur cette position de la maison Omble, et si je dois passer à la potence, l’influence perdue de notre maison ne sera que celle d’un garde. Nous protégerons nos membres contre les accusations arbitraires des vassaux et la désignation d’un de nos membres sur le banc des suspects se fera par concertation collégiale auprès de tous les membres de notre maison. Des arguments seront demandés d’autant plus de la part des vassaux si l’accusé se trouvait être l’un de nos capitaine ou dans une moindre mesure un chevalier et une telle nomination se devra de rester exceptionnelle.

    Nous ferons pression pour que les Manderly soient exécutés en priorité. La poiscaille, à la potence ! Et que les vassaux appellent à voter pour nos membres pour les nominations des capitaines et chevaliers.

    Si les vassaux ne se montrent pas coopératifs, je ferais et inciterais le reste de la maison Omble à faire la grève du vote en faisant fis des instructions de vote des vassaux (voir voterais pour des candidats louches en cas d’extrême mesure) et refuserais d’accuser les noms qu’ils nous demanderont.

    Si je suis adjoint élu adjoint… bah je ferais pas grand chose vu que je ne vois guère trop ce que ce poste offre réellement comme possibilité de discussion avec les vassaux.

    Bon après vous savez ce qu’on dit sur qui les promesses engagent… mais en tout cas c’est mon programme.

    #189322
    Grendel
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2082

    [HRP] Il y a, me semble t il, une inversion dans les grades de la Main de Thys et Lady Macbeth dans les choix de votes Manderly.[/HRP]

    Spoiler:
    #189323
    Quintus Cularo
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 213

    Avec ce blizzard, l’armée de Stannis pourrait camper à cent mètres des remparts de Winterfell qu’on ne la verrait pas.

    En bougonnant dans sa barbe, Quintus resserra autour de lui sa cape en peau de loup. Il avait toujours aimé le froid, mais l’immobilité d’un poste de garde sans visibilité semblait rendre le vent encore plus glacial. Et la faim qui le tiraillait n’aidait pas non plus. 

    Pas étonnant que certains aient trouvé comme passe-temps d’assassiner les partisans des Bolton.

    Cette pensée le fit douter : était-il réellement un partisans des Bolton ? Probablement oui. Certes techniquement il avait offert son épée aux Manderly, mais ceux-ci avaient choisi de l’expédier rapidement s’enfermer dans ce panier de crabes qu’est Winterfell. Et Winterfell étant entre les mains des Bolton, Quintus devenait automatiquement un de leurs partisans. Il se demandait souvent pourquoi il était venu dans le Nord. Il aurait dû aller en Essos. Apparemment il y avait la guerre du côté de Meereen. Il n’aurait eu aucun mal à vendre son épée là bas. Où écouter son père et descendre à Villevieille, pour devenir mestre.

    L’étranger emporte tout ça. songea-t-il en resserrant la broche en forme d’ornithorynque qui fermait son manteau. Lord Bolton l’avait nommé garde. Il n’avait donc qu’à monter la garde. 

    Lord Bolton. Cet homme le fascinait depuis son arrivée à Winterfell. Les légendes qui couraient à son sujet avaient déjà eu un poids (mieux vaut être l’allié d’un tel homme que son ennemi), mais sa rencontre avait tout confirmé. Personne ne le qualifierait de sympathique ou d’avenant, mais Quintus savait que peu utiliserait ces mots pour le décrire lui-même, mais il se dégageait du seigneur de Fort Terreur une réelle présence, même un charisme. 

    Froid, austère, impitoyable. Un seigneur à l’image de son territoire. Un seigneur qui donnait plus envie de le suivre que le gamin malade des Eyries, cela ne pouvait se discuter. Quintus était donc décidé à le suivre loyalement. Et puis cela pourrait même lui valoir de s’élever un peu.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort, mais en d'étranges ères peut mourir même la mort.

    #189325
    Hizieł
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 179

    Dans la Grande salle de Winterfell, on entendait les piaffements d’impatience des Manderly et des Omble, venus en nombre à l’ouverture du vote.

    Une fois étouffé le chahut qui agitait l’arrière de la cohorte des Omble, le Grand Vassal Hiziel s’avança au-devant de la tribune pour déclamer la décision que Roose Bolton avait prise, en concertation avec ses Grands Vassaux :

     

    Vous le voyez, l’heure est désormais au vote pour vous, Manderly et Omble, afin de désigner vos représentants sous le regard des Dieux anciens comme nouveaux. Par ces temps troublés et alors que l’ennemi est à nos portes aussi bien qu’au sein de nos murs, des décisions difficiles vont devoir être prises, au profit plus large de la cause Nordienne que nous partageons, et vos Maisons en seront des actrices primordiales, pour lesquelles Lord Bolton a un profond respect et une confiance totale.

    Dans les tumultes et les argumentaires qui sont parvenus à ses oreilles ces dernières heures, Lord Bolton a particulièrement remarqué le sens de l’honneur sans failles d’Homaël Manderly [anciennement La Main de Thys], de même qu’il est admiratif de la longue et sage expérience de DonCelmar Omble, que beaucoup parmi vous avez également soulignée.

    Puisque c’est notre sécurité et notre avenir communs, non moins, qui sont en jeu dans cette élection, la loyauté et l’expérience sont des valeurs cardinales, qui font honneur aux maisons Omble et Manderly.

    Lord Bolton vous enjoint donc à les désigner au sein de vos Maisons respectives, ayant la conviction qu’ils sauront vous représenter et porter votre parole pour que nous puissions collectivement et efficacement affronter la félonie rampante.

     

    A peine la dernière syllabe avait elle franchi les lèvres du Grand Vassal Hiziel que Lord Bolton se leva, puis sortit, ses 4 Grands Vassaux sur ses talons, laissant la Grande Salle, et les échanges qui l’animent, sous le regard des Dieux anciens et nouveaux.

    De mestre passionné d'archi à archimestre déprimé dans DOH 8 - "Dans l'ombre de la Chat-rpie"
    L'incompris Winni Naz Puur dans DOH 9 - "Tous ceux qui veulent changer Meereen"

    #189326
    Ædianys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 852

    [HRP] Il y a, me semble t il, une inversion dans les grades de la Main de Thys et Lady Macbeth dans les choix de votes Manderly.[/HRP]

    En effet, c’est corrigé !

    J’ai également corrigé la date de fin des votes : la fin est demain à savoir le 26/03 et non le 25/03. Si la participation est inférieure à 50% à 22h le 26/30, je donnerai encore une journée pour voter. Après tout, 36 heures pour voter c’est assez nouveau.

    Doran plays to win, whether at cyvasse or the game of thrones.
    « We princes make our careful plans and the gods smash them all awry. »
    [DOH9] La Harpie étourdie

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #189327
    Tybalt Ouestrelin
    • Pas Trouillard
    • Posts : 575

    Désolé Worgen, je n’avais pas lu les RP… On a visiblement eu la même idée de recycler nos personnages !

    DOH 8&10 : Tybalt Ouestrelin, acolyte loyaliste devenu Mestre ; Or, Argent et Bronze.
    DOH 9 : Lazzara zo Ghazîn, Grâce Bleue devenue Sénéchale. Miraculée devenue Conseillère. Pas Miraculée deux fois.

    #189328
    Worgen Stone
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1522

    Je n’en prends point ombrage.  Ca peut être amusant !

    #189334
    Corondar
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1435

    Le garde Coco nageait dans un océan de brumes et de perplexité. Oh, il entendait bien les chuchotements d’alcôve et les murmures de l’ombre : complots par ci, assassinats par là, et votes et élections par dessus le marché. Lui ne comprenait goute à tout ceci. Clairement ce qui se tramait dans la citadelle dépassait largement ses humbles compétences de garde. Il faisait son boulot, bien si possible, et voilà tout. Il avait toujours fait ainsi, et il ne comptait pas changer de manière de faire.
    Il écouta d’une oreille distraite le discours du Grand Vassal Hiziel et inclina légèrement le buste lorsque les Grands Vassaux et Lord Bolton quittèrent la salle. Il se redressa et continua à monter la garde, c’était tout ce qu’il savait faire…

    #189335
    Ædianys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 852

    Pour voter, il suffit de cliquer soit sur l’image, soit sur le lien en dessous sur le même post. (https://framaforms.org/doh10-tour-0-1677926377)

    Vous êtes invités à vous inscrire sur framaforms, c’est libre et transparent sur l’utilisation des données. Cela rend plus simple la détection de double vote, même si je suis convaincue que les joueurs sont honnêtes.

    Doran plays to win, whether at cyvasse or the game of thrones.
    « We princes make our careful plans and the gods smash them all awry. »
    [DOH9] La Harpie étourdie

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #189337
    CloudEater
    • Frère Juré
    • Posts : 52

    Fidèle guerrier de la maison Omble, comme son père, son grand père avant lui, et les huits générations qui l’ont précédé, CloudEater avait toujours mis sa maison Omble au dessus de tout.

    L’allégeance de sa famille a un nouveau « roi du Nord », arrivé au pouvoir par la trahison et le sang, ne lui plaisait pas du tout, mais il comprenait bien ce choix qui n’en était pas vraiment un, il s’agissait seulement de survie.

    Ce courbage d’échine de fortune, tout rusé qu’il apparaissait au départ, ne lui semblait plus une évidence, maintenant que les soutiens de Roose Bolton étaient pris pour cible par une meute d’irréductibles rebelles. Sa survie, justement, était désormais menacée, il était clairement un homme a abattre… Le Nord ne pardonne pas facilement a ceux qui oublient, il est bien placé pour le savoir.

    Le risque d’être égorgé a tout moment n’étant pas suffisant, il a en plus fallu que les grands vassaux, qui font la neige et le mauvais temps à Winterfell, mettent en place un système collaborationiste pour prendre haut et court de potentiels suspects. Il risquait d’être assassiné par la faute d’un membre de sa propre famille, si la mauvaise personne arrivait comme porte parole.

    Comme l’avaient hurlé certains de ses frères lors de cette annonce, on allait sombrer dans une lèchocratie, où pour survivre il allait falloir s’attirer les faveurs de son porte parole, par tous les moyens. Et pour la survie toujours, Dieu sait a quoi serait prêt ses frères, soeurs, cousins et amis de toujours… Cela risquait de devenir du chacun pour soi.

    Il craignait cela d’autant plus qu’il s’était brouillé récemment avec son cousin buveur de la treille, lors d’une beuverie au cours de laquelle il avait gobé le verre de ce dernier par erreur, le privant du dernier verre de ce délicieux houblon préparé par le maître brasseur Fitz. Il ne faut pas que Buveur devienne porte parole, il serait capable de me désigner coupable, n’ayant pas le choix que de désigner qqn.

    Mes meilleurs chances de survivre sont donc d’être moi-meme élu porte parole se dit-il. Comme on dit, on est jamais mieux servi que par soir même.

     

    Je me présente aux rôles clés de ma maison, pour survivre avant tout, plus que pour défendre un quelconque programme.

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 53)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.