Fort-Nox et sa Porte Noire

Ce sujet a 6 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  Raff-Tout-Miel, il y a 3 semaines.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #118426

    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 111

    Bonjour !

    Tout en réfléchissant dans un autre sujet à la mission de Mains-froides, je me suis aperçu qu’il n’y avait pas de sujet pour cette fameuse forteresse et sa mystérieuse porte. Nous avons donc une porte en barral avec une face sculptée. Qui parle, a des traits mobiles, s’ouvre quand elle entend le serment des frères noirs et peut même pleurer. Or, cela nous ouvre beaucoup de possibilités.

    Voici mon postulat pour ce qui va suivre. Fort-Nox était le fort principal de la garde de Nuit, la porte Noire est juste dessous. Je présume que la porte Noire est contemporaine de la construction du Mur, sans lequel elle ne sert à rien. Je ne mettrais pas ma main au feu pour Fort-Nox, les constructeurs du Mur ont très bien pu s’appuyer sur des fortifications antérieures. Le fort pourrait avoir été une sorte de Winterfell nordique avant d’être transformé et rebaptisé. Mais en tout cas, entre son intégration dans le Mur, le bois de barral, le visage et sa magie spectaculaire, la porte sent les Enfants de la Forêt à plein nez et je partirai du principe qu’ils y ont mis la main.

    Première remarque, la Porte parle la même langue que Samwell et Bran. Or c’est impossible, outre l’écart temporel la langue commune dérive de l’Andalos qui n’a rien en commun avec la Vieille Langue des Premiers Hommes ou la Vraie Langue des Enfants. Donc, première hypothèse, la Porte agit un peu comme les vervoyants, elle lit les pensées et soit décrypte et utilise la langue de son interlocuteur, soit répond par l’esprit et Sam comme Bran ont inconsciemment cru qu’elle leur parlait en langue commune. Je privilégie la première possibilité car cela explique mieux que Bran entende la conversation entre la Porte et Sam.

    Or, si on y réfléchit, il y a bien plus dans cette scène qu’une adaptation d’Ali Baba et les quarante voleurs. Reprenons l’enchaînement des faits ayant mené à la scène :

    • Mains-froides sauve la vie de Sam et de Vère dans le village sauvageon.
    • Sur instructions de leur guide, Sam énonce ses vœux devant la porte et passe.
    • Sam tombe sur Bran, redescend, ré-ouvre la porte, le groupe de Bran passe.
    • Mains-froides prend en charge le groupe et le guide vers la grotte aux vervoyants.

    Sam (ou un autre frère, peu importe ici) était clairement indispensable à l’ouverture de la Porte. Mais qui anime réellement Mains-froides ? Le vervoyant Freuxsanglant. Quel est le pouvoir principal des vervoyants ? Voir et, parfois, agir à travers les visages les visages des barrals. Je trouve très étrange que Freuxsanglant n’ait pas pu attendre tranquillement que Bran se présente, le repérer et commander lui-même l’ouverture de la porte. C’est le plus construit des visages, celui qui est le plus imprégné de magie, et les vervoyants sont incapables de l’emprunter ? Bizarre.

    Nous savons qu’un truc dans la porte, ou faisant agir la porte, peut accomplir des tâches plus ou moins importantes. Ce n’est pas forcément une entité consciente, mais il est au moins aussi intelligent qu’un digicode. Ses capacités incluent vraisemblablement la lecture des pensées à la manière des vervoyants.  Ces derniers ne sont pas très liés par le temps, donc première question : quand se trouve se truc ? Soit il a le même genre de limitations que la corneille à trois yeux, et il agit seulement dans le présent. Le truc existe donc toujours au moment de la saga, sans interruption depuis la construction de la porte qui sans cela aurait été hors d’usage. Soit il a les pouvoirs de Bran, peut agir quelle que soit l’époque et peut donc se trouver n’importe quand tout en restant actif. Bref, le truc est forcément plus vieux que Bryndan Rivers, ou plus puissant que lui, ou les deux. Ensuite, c’est peut-être subjectif, mais GRRM lâche rarement de la magie aussi spectaculaire pour rien.

    C’est là que le crackpot commence vraiment. Voilà comment je vois les choses. Le réseau des barrals a des pouvoirs très importants, incroyablement plus que ce qui est montré à Bran dans ADWD. Le genre de choses qui peut bâtir le Mur, briser les degrés de Pierre, ressusciter les morts ou… manipuler la glace. Pour moi, mon truc derrière la porte noire n’est rien d’autre que l’huître blanche théorisée par Drozo et que Pandémie suspecte d’être lié aux barrals. À un moment donné dans le passé, il est arrivé un imprévu et le réseau est passé en pilotage automatique, hors de contrôle des vervoyants vivants. Bran, Freuxsanglant et les Enfants vervoyants connectés depuis cet imprévu n’ont plus que des capacités limitées, des droits visiteurs et non administrateurs. Ils peuvent espionner à travers les faces des barrals, avoir des capacités de super-zomans mais c’est tout. Les fonctions les plus puissantes ou, dans le cas de la Porte Noire, les plus sensibles, sont inaccessibles en interne. Raison pour laquelle ils finassent en kidnappant des frères noirs.

    Les actions du réseau en roue libre ont créé, peut-être séparément, spectres et Autres. Pour les spectres, Drozo et d’autres ont déjà noté que Mains-froides était la preuve que les Enfants savent toujours réanimer les cadavres. Une fois qu’ils ont compris que la situation était incontrôlable, les Enfants se sont alliés aux premiers Hommes en leur révélant les points faibles de leur propre magie, la plus évidente étant le verredragon, et cette alliance a été baptisée le Pacte ou la Garde de Nuit.

    On peut même crackpoter dans le crackpot. Le déclin des Enfants a été définitif dès ce pacte, car ils ont dû révéler leurs points faibles au concurrent humain pile au moment où ils ont perdu leur arme principale. Pourquoi les Autres ne se sont plus montrés depuis des générations ? Parce qu’à force de couper les barrals, les Andals ont affaibli la puissance du réseau dont la capacité d’action a régressé, jusqu’à ne plus déborder (sauf cas exceptionnels) des contrées de l’éternel hiver. Ce qui contrariait Feuille et ses semblables mais faisait tout de même un peu leur affaire, raison pour laquelle ils ont avalé la couleuvre. Il n’y a pas eu de représailles.

    Le hic, vous l’avez peut-être relevé, c’est la chronologie de construction de la Porte Noire. Comment le pilote automatique des barrals peut-il faire partie du dispositif du Mur alors que le Mur aurait été construit pour se protéger de ce même pilote automatique ? J’ai l’impression d’être mat, je ne vois pas d’autres explications à la curieuse impuissance de Freuxsanglant mais mon explication ne tient pas. Vous voyez une meilleure façon d’arranger les pièces du puzzle ?

    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 semaines par  John Lon Bickel.
    #118434

    Aerolys
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1747

    Mais en tout cas, entre son intégration dans le Mur, le bois de barral, le visage et sa magie spectaculaire, la porte sent les Enfants de la Forêt à plein nez et je partirai du principe qu’ils y ont mis la main.

    Il me semble que les géants et les enfants de la forêt ont participé à la construction du Mur.

    Pour le reste, je suis plutôt d’accord avec toi. ^^

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #118453

    Pandémie
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1437

    Ben le meilleure manière de résoudre cet insolvable crackpot, c’est de ne pas y souscrire.

    Perso, je pense qu’il y a un barral sous Fort-Nox et le Mur, voire un site sacré des Enfants. Les récits sur le fort insistent beaucoup sur ses nombreux abris et tunnels souterrains. De plus, un barral pousse désormais au travers de la cuisine, donc…

    Je pense que ce barral est à l’origine de la porte, et sans doute même à l’origine des sortilèges du Mur. Mais la magie des Anciens dieux, c’est pas celle des gentils elfes hippies, ça requiert du sang. Je pense donc que ça a coulé, et pas qu’un peu. J’aurais tendance à dire qu’un Vervoyant (enfin sa conscience), voire un des Bran Stark du passé ou même le Roi de la Nuit, est scellé dans l’arbre et monte à jamais la garde, à demi-conscient.

    Ce bain de sang, bien que nécessaire, aurait souillé le lieu  (comme Moat Cailin ou Hanrrenhal). Le barral de Fort-Nox, au lieu de veiller sur les rêves des Stark comme celui de Winterfell, ne parvient pas a réprimer sa douleur et hante subtilement les locataires. Ca expliquerait les nombreuses légendes macabres du lieu.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 6 jours par  Pandémie.
    #118464

    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 111

    Merci de la réponse ! Un Vervoyant autre que Freuxsanglant qui aurait entendu Sam et ouvert la porte, et que la douleur rendrait impossible à contacter de la part de notre corneille préférée… Oui, cela me va comme digicode. Mais je croyais, cf l’article du blog, que Brynden Rivers était le dernier Vervoyant ? Le wiki affirme la même chose en s’appuyant sur une citation de Feuille (pas trouvée, mais je croyais l’avoir manquée). Enfin, elle a pu mentir, ou ne pas considérer le Vervoyant scellé comme respectable et donc digne de son titre.

    D’accord aussi pour le fait qu’il s’agit sans doute d’une conscience, les Vervoyants vieillissent quand même et la fondation du Mur remonte à loin. Entre les manifestations néfastes limitées à Fort-Nox, le fait que Bran n’est pas encore tombé, dans son exploration, sur ce nœud de douleur, et les finasseries de Freuxsanglant vis-à-vis de Sam, j’imagine que pour toi le ou les barrals du Mur sont séparés du réseau principal, celui de la grotte ?

    Perso, je pense qu’il y a un barral sous Fort-Nox et le Mur, voire un site sacré des Enfants. Les récits sur le fort insistent beaucoup sur ses nombreux abris et tunnels souterrains. De plus, un barral pousse désormais au travers de la cuisine, donc…

    Je suis peut-être atteint par l’inflation mais dès qu’il a été supposé que le Mur a sa magie renforcée par des racines de barral, j’ai vu sa « pierre de fondation » comme une haie complètement prise par la glace. Un seul barral pour tout le Mur, il devait être énorme.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 6 jours par  John Lon Bickel.
    #118467

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2700

    Mais je croyais, cf l’article du blog, que Brynden Rivers était le dernier Vervoyant ? Le wiki affirme la même chose en s’appuyant sur une citation de Feuille (pas trouvée, mais je croyais l’avoir manquée). Enfin, elle a pu mentir, ou ne pas considérer le Vervoyant scellé comme respectable et donc digne de son titre.

    Les vervoyants sont progressivement assimilés par les barrals, ce qui leur fait perdre leur conscience individuelle petit à petit, mais il reste encore une forme de conscience collective, formée de l’ensemble de ces anciens vervoyants :

    Ceux que tu appelles les enfants de la forêt ont des yeux aussi dorés que le soleil, mais parfois – très rarement – il en naît parmi eux un qui a les yeux rouges comme le sang, ou verts comme la mousse des arbres au cœur de la forêt. Par ces signes, les dieux marquent ceux qu’ils ont choisis pour recevoir le don. Les élus ne sont pas robustes, et leurs années vives sur terre sont peu nombreuses, car chaque chanson doit posséder son équilibre. Mais une fois à l’intérieur du bois, ils s’attardent très longtemps. Mille yeux, cent peaux, une sagesse aussi profonde que les racines des arbres anciens.Des vervoyants. »
    […]
    Les chanteurs de la forêt n’avaient pas de livres. Ni encre, ni parchemin, ni langage écrit. À la place, ils avaient les arbres et, par-dessus tout, les barrals. Quand ils mouraient, ils entraient dans le bois, dans la feuille, la branche et la racine, et les arbres se souvenaient. Tous leurs chants et leurs sortilèges, leurs histoires et leurs prières, tout ce qu’ils savaient de ce monde. Les mestres te diront que les barrals sont sacrés pour les anciens dieux. Les chanteurs croient que ce sont les anciens dieux. Quand les chanteurs meurent, ils rejoignent cette divinité.
    ADWD – Bran III

    Brynden est en cours d’assimilation, mi-mort, mi-vif. Le vervoyant/ les enfants qui habitent le barral de Fort Nox doivent être assimilés depuis bien plus longtemps.

    #118470

    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 111

    D’accord, je voyais les vervoyants décédés comme des entités essentiellement passives (le vieux sage dans sa grotte ou son monastère) ne pouvant plus agir au-delà du réseau sans un vervoyant encore en vie. Que Freuxsanglant ou Bran étaient les intermédiaires obligés entre les anciens dieux et une face, un animal ou n’importe quoi d’autre. Si les prédécesseurs peuvent se passer d’eux ou agir à des points où les vifs n’ont pas accès, cela me convient.

    Brr… GRRM n’aurait pas dissimulé un Si le Mur pouvait parler ! quelque part ?

    #119181

    Raff-Tout-Miel
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 373

    Si ça peut vous aider la porte sous Fort-Nox est étrangement similaire à celle de la demeure du Noir et du Blanc chez les Sans-visages. La différence étant le visage, mais il faut énoncer un code verbal pour ouvrir la porte dans les deux cas…

    C’est drôle, la porte Noire, la porte de la demeure du Noir et du blanc. C’est quoi la porte blanche, la porte de la Lune? MDR

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines par  Raff-Tout-Miel.

    "A toi de choisir mon gars. Ou t'affrontes les fantômes, ou t'en deviens un."

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.