Magie – Les barrals et le feu

  • Ce sujet contient 7 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Céleste, le il y a 1 mois et 1 semaine.
8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #162314
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4585

    Il y a quelques temps, je m’étais fait une réflexion : bizarre qu’il y ait un barral à Harrenhal, non ? Harren le Noir a quand même abattu des barrals millénaires pour en faire des poutres et des chevrons pour son château … Pourquoi avoir épargné celui-là, alors qu’il n’était pas lui-même un adepte des anciens dieux ? Pourquoi avoir construit (ou laissé) un bois sacré dans sa forteresse ?

    Mais admettons … Plus étrange : pourquoi ce barral n’a pas brulé en même temps que le reste de la forteresse lorsque Balerion a incendié Harrenhal ? N’aurait-il pas du brûler en même temps que le reste ? Pourtant on le retrouve dans les chapitres d’Arya et dans l’histoire de la double-mort d’Aemond et Daemon. On peut penser à une incohérence de Martin, ou encore envisager que Balerion et Aegon aient concentré leurs flammes sur les 5 tours principales d’Harrenhal, délaissant les « vingt arpents » de bois sacré de la forteresse, épargnant au passage le barral. Je doute en revanche qu’on puisse vraiment considérer l’option que l’arbre a été planté après.

    Il y a un autre moment où un barral est épargné par le feu : à Winterfell, après la prise de la forteresse par les Bolton. On peut se dire que les Bolton étant Nordiens, ils n’ont pas voulu s’en prendre aux arbres du bois sacré pour ne pas s’attirer le courroux des dieux (Luwin s’y réfugie d’ailleurs peut-être avec cette idée en tête). Mais Jojen Reed avance une autre explication :

    « Le bois sacré. » Ecu et trident au poing, Meera s’élança aux trousses du loup-garou. Les autres la suivirent en se frayant cahin-caha passage à travers les monceaux de pierre et les nuages de fumée. On respirait un air moins âcre sous les arbres. Quelques pins étaient bien roussis, le long de la lisière, mais le sol humide et la luxuriance de la verdure avaient, au-delà, triomphé des flammes. « Le bois vivant possède des pouvoirs, dit Jojen, comme s’il devinait la pensée de Bran, des pouvoirs aussi puissants que ceux du feu. »

    ACOK, Bran VII.

    Bon, a priori, Mélisandre et Stannis auraient quand même réussi à brûler le bois sacré d’Accalmie (à moins qu’il s’agisse seulement d’une rumeur Lannister ?) et on sait que les Andals ont abattu les arbres avant de les bruler. Dans ADWD, Mélisandre organise aussi des crémations de bois de barral, pour symboliser que les sauvageons abandonnent les anciens dieux et adoptent le dieu rouge et la loi de Stannis. On ne peut donc pas prétendre que les barrals et les bois sacrés sont parfaitement immunisés contre le feu. N’empêche, le bois « vivant » comme dit Jojen pourrait bien avoir une résistance au feu … Peut-être même au feu de dragon ? C’est une option que je trouve intéressante, j’avoue.

    Ça m’amène d’ailleurs à la remarque suivante : si les arbres vivants résistent au froid de l’hiver et au feu des dragons, ne sont-ils pas les plus susceptibles de survivre à la fin de la Chanson de la Glace et du Feu ? ^^

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.
    #162337
    Obsidienne
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 800

    On en sait très peu sur la botanique des barrals mais qui sait s’ils n’ont pas de fruits donnant des graines résistant au feu ?
    Ou bien leur « réseau  »  est dû au fait que ce sont des plantes à rhizome, comme les orties : si une partie extérieure est détruite, une autre repousse à partir d’un bourgeon souterrain voisin .

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #162338
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2345

    Alors clairement, Harrenhal ne tient pas vraiment la route niveau physique des matériaux (et ce n’est de loin pas la seule fois dans ASOIAF). Donc inutile de chercher top loin, si GrrM a voulu que la structure tienne debout et ne brûle qu’en partie, alors elle tiendra debout et ne brûlera qu’en partie. Et clairement aussi, des barrals ont disparu. Mais…

    Il semble que les dragons aient vraiment visé les tours, le bas de la forteresse semble assez intact et habitable, Aegon semblait vouloir éliminer Chenu et sa maisonnée, pas raser le tout. Les végétaux, ça peut être très résistant si ce n’est brûlé que superficiellement, cf les arbres d’Hiroshima qui ont refait des feuilles et refleuri à quelques centaines de mètres de l’hypocentre de la bombe.

    Mais il semble bien que la magie du feu et de sang et les dragons ne sont pas très à l’aise avec la magie des barrals, respectivement des Enfants: Mél à Accalmie, Alysanne au Mur… Et que la magie des zombies aussi, avec Jafers et Othor ou les zombies devant la grotte de Freuxsanglant. Cependant, les totems d’immunité et les sorts tout-puissants, ce n’st pas trop martininen non plus. C’est dit dans ADWD: les barrals ne sont éternels…si on les laisse tranquilles.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.
    #162434
    Ezor
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1100

    À première vue je dirais que l’arbre a repoussé à partir de racines/rhizomes. Après tout le château a été brulé il y a trois siècles, ça laisse du temps pour reformer un arbre de bonne taille.

    Le bois sacré de Winterfell est sans doute moins protégé par la magie que par la présence de lacs, sources de chaleurs et feuilles qui doivent rendre le sol et l’air très humide. Le feu ayant été mis au chateau un peu plus loin et non directement dans le bois, ça n’est pas si étonnant qu’il ne soit pas (trop) touché.
    Cependant ton hypothèse n’est pas non plus à exclure quand on sait que les barrals ont effectivement des pouvoirs (qu’on connait ou devine).

    --Ezor--

    Spoiler:

    #162441
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4585

    À première vue je dirais que l’arbre a repoussé à partir de racines/rhizomes. Après tout le château a été brulé il y a trois siècles, ça laisse du temps pour reformer un arbre de bonne taille.

    J’ai essayé de trouver dans le chapitre d’Arya la description de ce barral … mais il n’y a pas grand chose. Dans Feu et Sang, on a uniquement l’anecdote concernant les treize jours (et les treize encoches) durant lesquels Daemon attend Aemond avant leur affrontement.

    Cependant ton hypothèse n’est pas non plus à exclure quand on sait que les barrals ont effectivement des pouvoirs (qu’on connait ou devine).

    Jojen théorise de la magie là où il n’y a peut-être qu’un phénomène parfaitement naturel qu’il est incapable de comprendre, je suis bien d’accord.

    Cependant, les totems d’immunité et les sorts tout-puissants, ce n’st pas trop martininen non plus. C’est dit dans ADWD: les barrals ne sont éternels…si on les laisse tranquilles.

    Ouép ! Mon idée n’est pas qu’ils sont complètement immunisés ou protégés, évidemment … Encore une fois, les Andals (pas spécialement des magiciens) n’ont eu aucun mal à abattre les arbres et à les bruler. Ca dit tout. Mais entre le sort de protection de la caverne (celui d’Accalmie ?) et celui du Mur, je me dis qu’il y a peut-être un petit quelque chose quand même de ce côté-là. D’autant qu’on a quand même deux cas de résistance au feu dans la saga : Daenerys sur le bucher de Drogo et Feunoyr sur le bucher d’Aegon … C’est assez différent, certes. Le premier est peut-être une simple conséquence du rituel inconscient réalisé par Daenerys pour faire revivre les dragons. Mais on se rappellera de la promesse de Mirri Maz Duur « vous ne m’entendrez pas crier » et de ses chants ensuite quand elle est sur le bûcher (qui se transforment en cris de douleurs, malgré sa promesse). Certains ont théorisé qu’elle essayait de jeter un sortilège d’immunité au feu, qui aurait été aspiré par Daenerys ou par les dragons. Peut-être qu’un tel sort existe donc indépendamment du rituel et que les barral / bois-sacré en dispose ? Pour le second, la résistance de Feunoyr semble lié aux propriétés magiques de l’acier valyrien. D’où la question : est-ce que cette résistance au « feu ordinaire » (feudragon compris) est spécifique à l’acier valyrien ou est-ce que d’autres objets magiques peuvent aussi la posséder ?

    La magie du feu et la « magie du vert » ont l’air différentes a priori, mais pas si séparées que ça pour autant : les deux nécessiteraient du sang (semble-t-il) et les chandelles de verre de Valyria permettent de faire globalement les mêmes choses que les pouvoirs des vervoyants.

    #162443
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 391

    Bon, a priori, Mélisandre et Stannis auraient quand même réussi à brûler le bois sacré d’Accalmie (à moins qu’il s’agisse seulement d’une rumeur Lannister ?)

    Je pense que c’est une rumeur. Je vois mal Stannis brûler un lieu de son enfance.

    Pour le bois sacré d’Harrenhal, Chenu ne croyait pas aux anciens dieux mais a surement voulu en conserver un car ça fait partie des impératifs de tout grand château. Ne pas en avoir un abaisserait surement son prestige.

    Après, franchement je pense probable les bois sacrés aient une forme de résistance au feu. Mais les Andals n’avaient-ils pas brûlé des barrals en débarquant à Westeros? On ne sait pas vraiment s’ils les ont méthodiquement tous coupés avant de les brûler.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.
    #162457
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2345

    Le mec qui brûle les statues du septuaire de ses propres dieux aurait du mal à brûler un arbre par nostalgie? Mouais. Il est tout à fait plausible que Mel l’ait fait cramer, il est même probable que ses fidèles en aient eu envie.

    Que Chenu ait gardé l’arbre n’est en rien un problème, ni contradictoire avec le fait qu’il en ai abattu des tas. Dans notre univers, les conquérants ont souvent massacré, détruit pour finir par assimiler. Dans ASOIAF aussi, les Targaryens ont combattu la foi tout en s’y convertissant. Chenu a sans doute voulu faire pareil pour être accepté à long terme.

    La possible résistance au feu fait à mon sens partie d’une résistance plus générale du bois lui-même, qui résiste surnaturellement au temps et aux éléments, pas qu’au feu.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.
    #162485
    Céleste
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 278

    J’avoue que je n’avais pas du tout tilté la dessus 😮 Je ne sais pas s’il y a matière à investiguer, je reposterai si je trouve quelque chose 😀

    En attendant, je peux éclaircir le bois sacré d’Accalmie je pense, on a les pensées de Davos qui sont suffisamment significatives il me semble dans ADWD lorsqu’il se présente à la cour du Triton :

    Il pria que nul ne lui demandât de justifier le septuaire de Peyredragon ou le bois sacré d’Accalmie. S’ils demandent, je me dois de leur répondre. Stannis ne voudrait pas me voir mentir.

    Au sujet de Daenerys et son immunité, je pense vraiment que c’est la comète qui agit comme une source magique. On peut se dire également qu’elle a été avatar du feu pendant quelques instants.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.