[Décryptage] Qui est le « prince qui fut promis » ?

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Théories, analyses, décryptages et panorama [Décryptage] Qui est le « prince qui fut promis » ?

  • Ce sujet contient 14 réponses, 8 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Céleste, le il y a 2 mois et 2 semaines.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #159958
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4837

    Qui est le « prince qui fut promis » ?

    Alors ? A votre avis ? ^^

    #159962
    Ser Damien Florent
    • Pas Trouillard
    • Posts : 550

    Faut bien avouer que pour l’instant c’est Dany qui coche le plus de cases.

    Jon c’est intéressant mais canoniquement il est mort, donc bon, on verra plus tard.

    You're gonna carry that weight

    #160235
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4837

    Il a fallu faire des choix dans les réflexions qui étaient présentées, pour rester synthétique. On peut toutefois relever d’autres indices (plus ou moins méta, plus ou moins concluants) sur les candidatures de Daenerys et Jon. Griff le Jeune étant un dragon de tissu, je pense qu’on peut le laisser en dehors du coup, comme Tyrion le fait. ^^

    Perso, j’aime beaucoup l’idée d’un « prince qui fut promis » multiple : une figure unique annoncée, mais une multitude de réalisation concernant plusieurs personnages, chacun concourant par ses actions à l’accomplissement du destin prophétisé. Et les théoriciens,  érudits et mages de notre monde et de celui de Westeros, continuant à échanger des arguments pour l’éternité pour savoir qui coche le plus les cases. ^^

    Il y a deux autres possibilités que j’aime bien :

    Le relativisme absolu

    « Quels niais nous étions, nous qui nous flattions d’être si sages ! […] Je me suis souvenu de ça, alors je me suis permis d’espérer…, peut-être bien que je l’ai voulu… nous nous abusons tous nous-mêmes, quand nous voulons croire à tout prix. » (Mestre Aemon, AFFC, Samwell IV.)

    L’espoir nous abuse. Personnages et lecteurs ont tellement envie d’y croire, à cette figure messianique … Et si finalement, c’était notre besoin de croire et d’espérer, de chercher à tout prix un sens ou des signes, tout comme les personnages, qui nous donnait l’illusion d’un accomplissement de la prophétie ? Martin joue avec les interprétations des personnages : chacun, voyant la comète rouge passer au-dessus de lui dans l’intégrale 2, se l’approprie et essaie d’y voir un signe qui lui corresponde : la guerre, la victoire, la gloire, le sang et le feu, le feu du dragon, l’écarlate Lannister, le rouge des Tully… alors que ce n’est peut-être qu’un phénomène astronomique sans lien avec la saga. De la même manière, on imagine que l’arrivée de l’hiver dans la saga correspond à la prophétie, mais l’hiver est plusieurs fois survenu et reparti dans le passé, sans que la prophétie de la renaissance d’Azor Ahai ne trouve jamais sa réalisation. Même les propositions les plus sérieuses peuvent être critiquées. Ainsi, pourquoi parler d’un « prince » ? Daenerys est plus qu’une simple « princesse » puisqu’elle se pare des titres de « khaleesi » et de « reine » et est effectivement amenée à régner, même si ce ne sera peut-être pas sur Westeros. Jon n’a lui jamais porté ce titre et ne le portera peut-être jamais.

    Quand tout le monde peut être le prince qui fut promis, c’est que personne ne l’est vraiment. Mais cette conclusion-là est peut être un peu déprimante, et insatisfaisante, pour notre besoin de trouver du sens (et pour l’écriture de Martin).

    Le prince qui fut caché

    Petit fantasme personnel : Martin jouant avec nos attentes pourrait mettre en place des hypothèses de personnages (Daenerys ? Aegon ? Jon ?) qui seraient identifiés comme « prince qui fut promis » par certains personnages … et en parallèle, réserver une hypothèse pour le lecteur : mettre tous les indices en place pour nous permettre à nous, lecteurs, d’identifier avec « certitude » un personnage comme le fameux prince des légendes.

    C’est sans doute très illusoire … mais la saga n’est pas fini. Le personnage qui s’y prêterait le mieux, d’après moi, ce serait Bran. Il est prince, il va avoir un rôle dans la lutte contre l’hiver et les Autres (comme Azor Ahai), il va connaître une « renaissance » (tout le monde le croit mort pour le moment) … Et il a un lien ténu avec la glace et le feu, moins fort que Jon, mais tout de même existant (cf. le serment des Paludiers).

    Bon, c’est vraiment pas le plus probable … Mais HEY ! C’est mon fantasme de lecture, on a le droit de rêver ! ^^

    #160262
    Céleste
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 366

    Pour moi, « le prince qui fut promis » c’est une prophétie pour les Targaryens de Westeros qui promet qu’un prince ranimera les dragons de pierre. C’est pas forcément quelqu’un destiné à être Roi, un prince qui accomplira cet exploit. On sait de quelle lignée il est, on sait que Daenerys l’a déjà fait. Jon et Aegon sont de cette lignée également donc j’imagine qu’ils en sont capables. Toutefois Aegon n’est surement pas celui qu’il prétend et Jon est mort.

    « Azor Ahai » et les guerriers de l’Aube sont surement nombreux, il y en avait déjà plusieurs lors de la dernière longue nuit. Samwell est déjà un héros de l’Aube je pense, il a gagné une petite bataille.

    Je pense que les Azor Ahai seront ceux qui tiendront jusqu’à l’Aube la ou les longues nuits de l’hiver, des feux seront allumés et entretenus pour pallier au soleil, leurs armes seront en obsidienne, en acier valyrien et les trois dragons. Je ne sais pas si le feu grégeois peut être une arme ?

    Peut-être qu’il y en aura un seul qui règlera le soucis astronomique/magique.

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #160264
    DJC
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 213

    J’aime bien les dernières propoz d’Eridan 🙂 et globalement dans cette théorie, j’aime bien comment GRRMartin joue des « biais de confirmation » à travers les différents personnages

    #160266
    Sandor Debout
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 121

    Merci pour cette synthèse très intéressante. J’avoue que je ne m’attends pas à grand chose par rapport à cette prophétie. Le jeu des trônes me passionne plus que tous les sujets magiques.

    De plus je pense que GRRM ne nous livrera pas une conclusion idéale sur ce sujet (pas plus que sur les autres en fait). Néanmoins, le fait que les meilleurs candidats (Daenerys et Jon) semblent peu au courant de cette prophétie pourrait jouer en leur faveur. Beaucoup d’indices pointent vers eux, mais eux-mêmes ne font rien pour réaliser la prophétie (du moins de manière consciente). Donc pourquoi pas.

    #160269
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2465

    « Azor Ahai » et les guerriers de l’Aube sont surement nombreux, il y en avait déjà plusieurs lors de la dernière longue nuit. Samwell est déjà un héros de l’Aube je pense, il a gagné une petite bataille. Je pense que les Azor Ahai seront ceux qui tiendront jusqu’à l’Aube la ou les longues nuits de l’hiver, des feux seront allumés et entretenus pour pallier au soleil, leurs armes seront en obsidienne, en acier valyrien. Peut-être qu’il y en aura un seul qui règlera le soucis astronomique/magique.

    Jaime bien cette idée des guerriers de l’Aube, qui se dresseront contre l’ennemi commun lorsque le moment sera venu.

    Il en faudra des hommes et des femmes pour être « le veilleur aux remparts, (…) le feu qui flambe contre le froid, la lumière qui rallume l’aube, le cor qui secoue les dormeurs, le bouclier protecteur des royaumes humains ».

    Et pas seulement des hommes de la Garde de Nuit. Il sera nécessaire de rassembler le peuple libre (ce qu’a déjà commencé à faire Jon Snow), toutes les armées que comptent les territoires de Westeros, les chevaliers, les jeunes gens capables de se battre et tous ceux de bonne volonté. Les dragons auront sans doute un rôle à jouer. Le feu détruit les morts-vivants, nous le savons depuis le début de la saga.

    Mais il faudra bien quelqu’un pour guider et rassembler tous ces combattants. Un homme (ou une femme) brandissant une épée magique, un peu comme Arthur parvenant à sortir Excalibur, l’épée de son père, Uther Pendragon, du rocher où il l’avait fichée.

    Pour Azor Ahai, je ne crois pas à la nécessité de forger une épée lui-même, ni de la tremper dans le corps de sa bien-aimée. Ceci fait partie de la légende pour moi. Il y a des forgerons dans la saga. Un en particulier, qui a du sang de dragon lui aussi.

    Ensuite Azor Ahai devrait « illuminer » son épée, pour lui conférer la magie qui permettrait de repousser les Autres. C’est au nord du Mur que la magie est encore puissante, avec les enfants de la forêt, Freuxsanglant et Bran. Puisque le feu et la glace doivent s’unir pour que la prophétie se réalise, peut-être faudrait-il tremper l’épée dans les eaux d’un lac gelé, afin qu’elle s’embrase ?

    C’est une idée fantaisiste, qui ne repose sur aucun indice prélevé dans les chapitres de la saga. Mais je pense que Martin nous prépare autre chose qu’un copier coller de la prophétie et la légende du premier héros que nous connaissons tous.

    Dans ses conditions, je ne vois pas beaucoup de candidats pour brandir cette épée, en dehors de Jon Snow ressuscité.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #160286
    Céleste
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 366

    Mais il faudra bien quelqu’un pour guider et rassembler tous ces combattants. Un homme (ou une femme) brandissant une épée magique, un peu comme Arthur parvenant à sortir Excalibur, l’épée de son père, Uther Pendragon, du rocher où il l’avait fichée.

    Il y a bien une épée spéciale qui fut portée par un Arthur et attend que quelqu’un digne d’elle se présente, elle porte le nom d’Aube…
    Bon ça c’est des fantasmes, en l’état je vois pas trop comment elle pourrait être récupérée, mais on a un Samwell pas si loin ^^

    Puisque le feu et la glace doivent s’unir pour que la prophétie se réalise, peut-être faudrait-il tremper l’épée dans les eaux d’un lac gelé, afin qu’elle s’embrase ? C’est une idée fantaisiste, qui ne repose sur aucun indice prélevé dans les chapitres de la saga. Mais je pense que Martin nous prépare autre chose qu’un copier coller de la prophétie et la légende du premier héros que nous connaissons tous. Dans ses conditions, je ne vois pas beaucoup de candidats pour brandir cette épée, en dehors de Jon Snow ressuscité.

    Jon Snow est déjà l’union du feu et de la glace, du moins symboliquement et c’est le nom de la saga, ce qui en fait le héros quelque part. Cela dit j’aime bien l’idée d’Eridan au sujet de Bran, d’ailleurs il est le plus proche du Mordor cœur de l’hiver et a accès à la « bibliothèque » de connaissance et de sorts des enfants de la forêt.

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #160303
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2465

    Jon Snow est déjà l’union du feu et de la glace, du moins symboliquement et c’est le nom de la saga, ce qui en fait le héros quelque part. Cela dit j’aime bien l’idée d’Eridan au sujet de Bran, d’ailleurs il est le plus proche du Mordor cœur de l’hiver et a accès à la « bibliothèque » de connaissance et de sorts des enfants de la forêt.

    J’aime bien l’idée que Bran ait un rôle clef à jouer lors de la longue nuit (et son rôle sera décisif,  je n’en doute pas). Mais je l’imagine plus comme un mentor, un magicien, tel Merlin ou Gandalf pour reprendre ta référence au Seigneur des Anneaux. Certes Bran est jeune, et en règle générale les guides sont de vieux hommes que le temps a rendus sages. Mais justement Bran est tout près de la Corneille, le dernier vervoyant.  Auprès de lui, il va s’instruire, il va amasser des connaissances notamment grâce aux accès que lui ouvre le réseau des barrals : passé, présent (futur ?).

    Il pourrait devenir le sage qui guide Azor Ahai, lui expliquer comment l’épée doit être forgée ou récupérée (si elle existe déjà), comment il convient de pratiquer afin de l’embraser, etc.

    Ces informations, il pourrait les communiquer à son cousin via un arbre cœur, ou tout autre moyen dont il disposera (rêve de loup, communication mentale directe …).

    C’est ainsi que je vois le rôle de Bran, comme celui d’un maître de la magie. Ce qu’il sera probablement. Et le mentor d’Azor Ahai.

    Il est peut-être un peu jeune, mais il y a un proverbe ténébran qui dit : « nul n’est jamais si jeune qu’il ne puisse enseigner, ni si vieux qu’il ne puisse apprendre ».

    Feygirl reconnaîtra ce proverbe d’outre-planète 😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 2 semaines par Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #160309
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4837

    Vous partez très loin et très crackpot dans vos développements ! J’adore ! ^^ (Même quand je ne suis pas d’accord)

    Je crois de plus en plus que Bran pourrait avoir un rôle dans la révélation des origines de Jon … En revanche, lui servir de loyal mage-conseiller dans la guerre contre les Autres, j’en doute. J’identifie beaucoup trop Jon au roi de la Nuit pour y croire. (Et bon … dans cette même légende, on a quand même un roi du Nord Brandon Stark le Briseur et un roi d’Au-delà du Mur Joramun qui mettent à bas le roi de la Nuit … Que de coïncidences, mazette ! ^^)

    Je ne pense pas qu’Aube aura jamais aucun rôle à jouer dans la saga principale. Certains la voient comme l’ancienne Illumination, celle que l’Azor Ahai/le dernier héros originel aurait brandi contre les marcheurs … Elle l’est peut-être ou pas, et au pire peu importe. Je ne vois ni Jon, ni Daenerys s’en servir. Pour moi, l’Illumination actuelle, « l’épée ardente » qui luttera contre les ténèbres, ce sont les dragons de Daenerys. Partant de là, les futures dragonniers sont des candidats assez naturels au titre de prince qui fut promis (Et Daenerys a trop parfaitement rempli les cases depuis le début à mon avis). Mais seront-ils à la hauteur de leur destin ? C’est un autre problème ^^

    J’ai tendance à penser qu’on n’aura pas de réponse définitive à cette question, Martin laissera plusieurs hypothèses en suspens (celles des personnages + celles des lecteurs) et à chacun après de faire son choix et de croire ou non.

    #160996
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1752

    Pour moi, « le prince qui fut promis » c’est une prophétie pour les Targaryens de Westeros qui promet qu’un prince ranimera les dragons de pierre.

    Je pense que ce dernier élément de la prophétie est celui qui, pour les Targaryen, leur paraissait être à leur portée.

    On ne sait pas depuis combien de temps les Targaryen connaissent cette prophétie sur le réveil des dragons mais les Contes de Dunk citent un roi passionné de prophéties : Aerys Ier.

    Pour ce qui est de Sa Majesté Aerys, Elle s’intéresse bien plus aux parchemins de jadis et aux prophéties poussiéreuses qu’aux lords et aux lois. Elle ne se remue pas même pour s’engendrer un héritier.

    L’Épée Lige.

    L’Œuf baissa la voix. « Un jour, les dragons reviendront. Mon frère Daeron l’a rêvé, et le roi Aerys l’a lu dans une prophétie. Ce sera peut-être mon œuf qui va éclore. Ce serait magnifique.

    — Vraiment ? » Dunk avait des doutes. Pas l’Œuf.

    — Aemon et moi avions coutume d’imaginer que ce seraient nos œufs qui écloraient. En ce cas, nous pourrions voler à travers ciel à dos de dragon, comme le premier Aegon et ses sœurs.

    — Certes. Et pour peu que tous les autres chevaliers du royaume trépassent, je serais lord Commandant de la Garde Royale.

    L’Œuf de dragon.

    Comme, contrairement à ce qu’il affirme, Dunk deviendra bel et bien lord Commandant de la Garde Royale, on voit ici que GRMM s’amuse et relie implicitement la naissance des dragons de Daenerys, déjà écrite à  l’époque où est publié L’Œuf de dragon à la mystérieuse prophétie des Targaryen dont le lecteur ignore si elle est réellement identique à  la prophétie des prêtres rouges.

    Eridan propose une hypothèse séduisante à propos de la prédiction de la naine albinos :

    La compagne de lady Jenny pourrait-elle, elle-aussi, suivre la volonté du « dernier vervoyant » ? Celui-ci a-t-il vu qu’il serait nécessaire de provoquer un mariage entre Aerys et Rhaella pour que l’histoire suive son cours ? Dans ce cas, cette prédiction pourrait être simplement mensongère, un moyen de pression pour conformer les événements à un futur qui doit survenir…

    Il est troublant de constater que, précisément depuis le règne d’Aerys Ier, préoccupé de prophéties au point de négliger d’assurer sa descendance, plane l’ombre de Brynden Rivers Freuxsanglant bientôt le dernier vervoyant, et ce, jusqu’au règne d’Aegon V, L’Œuf le si bien nommé quand on parle de retour de dragons prophétisé.

    Je suis bien en peine de nommer le Prince qui fut promis, surtout après l’excellent décryptage d’Eridan qui a mis en pièces mes certitudes successives : Daenerys ? Jon ? voire Bran ? Qui d’autre ?

    Néanmoins, si l’on suit l’adage « les personnages ont toujours tort », Daenerys cadre tellement avec les éléments de la prophétie – elle semble littéralement adoubée par mestre Aemon – que je suis tentée de dire qu’elle n’est justement pas le Prince qui fut promis : Aemon, si sympathique au lecteur, n’est-il pas tout de même le Prince qui s’est trompé : Rhaegar s’est cru le Prince Promis : à l’instigation d’Aemon ?  En tout cas, il l’a conforté dans sa croyance. Et en cela, Aemon a joué un rôle dans la quasi disparition de la maison Targaryen.

    Pour en revenir à l’éventuel rôle de Freuxsanglant, nous avons encore beaucoup à  découvrir. Il existe une théorie crackpot développée sur le site espagnol de la Compañia Libre de Braavos :

    Je vous la fais courte : Aerys Ier aurait donc découvert une antique prophétie sur le retour des dragons (le Prince qui fut promis est-il celui qui fera renaître les dragons ? la prophétie lue par Aerys donne-t-elle des précisions sur son ascendance ? ). Mis au courant, Freuxsanglant, dont le troisième œil est déjà peut-être ouvert, va, selon cette théorie crackpot, s’ingénier à soigner et tailler l’arbre généalogique des Targaryen de manière à ce que le Prince promis à la renaissance des dragons soit issu de la descendance du 4ème fils du 4ème fils du frère d’Aerys 1er soit le futur Aegon V. Tous les contes de Dunk auraient comme sous-texte tout ce travail tant d’élagage que de protection (mise en échec de toutes les révoltes Feunoyr).

    Il y a un élément associé par Rhaegar à la prophétie des Targaryen absent de la prophétie des prêtres rouges : « sienne est la chanson de la glace et du feu ».

    Cette chanson est-elle une métaphore du combat du feu (Dragons ? Illumination ? Prince Targaryen ? ) contre les Autres ? Ou bien fait-elle allusion à l’ascendance magique double du Prince (sang du nord pour la magie des enfants de la forêt et sang des Targaryen pour la magie de Valyria ?)

    Petite théorie  personnelle 🙃🤪 : qui sait si le Prince qui fut promis n’est pas déjà né depuis bien longtemps et bien près d’avoir achevé sa mission ?  Freuxsanglant lui-même, à l’insu de son plein gré: il est de sang royal targaryen, il a du sang Nerbosc donc lié à la magie des Anciens Dieux. Sienne est donc la Chanson de la Glace et du Feu. Il siège sur un trône de barral. C’est un dragon qui a trois têtes (entendre 3 personnes) pour servir la cause : Bran, Jon et Daenerys.

    Fin du crackpot 😂

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois par Ysilla.

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #161574
    Céleste
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 366

    Pour moi, « le prince qui fut promis » c’est une prophétie pour les Targaryens de Westeros qui promet qu’un prince ranimera les dragons de pierre.

    Je pense que ce dernier élément de la prophétie est celui qui, pour les Targaryen, leur paraissait être à leur portée. On ne sait pas depuis combien de temps les Targaryen connaissent cette prophétie sur le réveil des dragons mais les Contes de Dunk citent un roi passionné de prophéties : Aerys Ier.

    Merci pour les citations, elles montrent que cet élément est issu d’anciens parchemins. Et ça rejoint cette histoire du mot « prince » en valyrien dont nous parle Aemon. J’avoue avoir beaucoup du mal avec une prophétie qui promet quelque chose qu’on a déjà au moment où elle est écrite (c’est à dire les dragons). Et pourtant ça semble être le cas d’après tes citations…

    C’est pour ça que j’ai beaucoup plus de mal avec la prophétie du prince qui fut promis que celle d’Azor Ahai. Je pensais que l’amalgame était possible pour les personnages de la saga (Aemon, Rhaegar, Mélisandre). Mais peut-être que je ne devrais pas me formaliser pour autant et admettre simplement que les deux parlent de la même personne.

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #166545
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4837

    C’est sans doute très illusoire … mais la saga n’est pas fini. Le personnage qui s’y prêterait le mieux, d’après moi, ce serait Bran. Il est prince, il va avoir un rôle dans la lutte contre l’hiver et les Autres (comme Azor Ahai), il va connaître une « renaissance » (tout le monde le croit mort pour le moment) … Et il a un lien ténu avec la glace et le feu, moins fort que Jon, mais tout de même existant (cf. le serment des Paludiers).

    J’avais cité le serment des Paludiers comme lien de Bran avec la Glace et le Feu, ce qui est assez faible … Je viens de penser à un autre lien intéressant : Eddard est Nordien et porte l’épée Glace, Catelyn est une sudière, pas vraiment liée au feu toutefois … Du moins, pas jusqu’à ce que sa résurrection par l’ultime baiser de notre bon Beric Dondarrion n’en fasse une ressuscitée du dieu du feu. 😉

    Par ailleurs, le titre de la saga « A Song of Ice and Fire » (Un chant de Glace et de Feu) se rattache d’autant plus à Bran qu’il est lié aux enfants de la forêt, ceux qui chantent le chant de la terre. Bran est donc pas mal lié aux chansons (et aux contes).

    Bref, j’aime toujours autant cette hypothèse ! ^^

    #166559
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2471

    Y a quand même du gros forcing pour que ça colle ne serait-ce que même vaguement et un vrai souci de lignée puisqu’il ne sera jamais possible d’en faire le descendant de Jaehaerys II.

    Perso, je pense que l’erreur est de vouloir faire de Bran un protagoniste de la chanson alors qu’il en est plus probablement un des auteurs-inteprètes-compositeurs, car au final, les Enfants et les Vervoyants sont ceux qui chantent le monde, pas ceux qui sont chantés.

    #166579
    Céleste
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 366

    La chanson de glace et de feu oriente quand même naturellement vers Daenerys et Jon, Daenerys en première lecture parce que c’est dans un de ses chapitres où c’est mentionné et Rhaegar semble s’adresser à elle chez les Nonmourants, et Jon après enquête sur son identité réelle, il apparait presque évident que « sienne est la chanson de glace et de feu ». Le mystère même autour de Jon est lié à cette chanson.

    Sans parler de la symbolique autour des familles Stark et Targaryen, et le pacte de glace et de feu qui suggère une union ou alliance.

    Dans ta théorie, il manque le côté feu, je pense.

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.