[Saison 8] Episode 3

Alors, cet épisode?

You must be logged in to participate.
  • Trop bon!
  • Plutôt bon.
  • Ni bon ni mauvais.
  • Plutôt mauvais.
  • Carrément mauvais.

Ce sujet a 289 réponses, 107 participants et a été mis à jour par  HoldTheDoor, il y a 1 mois et 4 semaines.

20 sujets de 271 à 290 (sur un total de 290)
  • Auteur
    Messages
  • #85865

    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 312

    Une bonne analyse d’Alt Shift:

    https://www.youtube.com/watch?v=fwWqI4AJLmY

    #85887

    Buveurdelatreille
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 265

    Alors je suis pas du coup d’accord avec beaucoup de choses dites dans l’analyse diffusée et je suis d’autant plus tranquille pour la commenter du fait que dans le topic de preview de l’épisode j’avais annoncé que Arya tuerait le NK et que comme pour lui pour moi la plupart des théoriciens de la série se laisse biaiser par la confusion série/ASOIAF par contre on a le droit de juger la qualité de ce qui est proposé en tant que telle et là quand il dit qu’ils ont surpris leur monde en sauvant les protagonistes principaux beh oui les gens qui ont un peu d’estime pour la série imaginaient mal qu’elle pouvait s’abaisser à en faire les seuls immunisés au milieu d’une mêlée incroyable et après D&D disent que ça fait 3 saisons qu’ils ont envisagé Arya en tueur du NK et là on nous explique que c’est préparé depuis la S1🤔

    Enfin l’argument de la série appartient pas à son public ça ça me gêne car le succès de cette série résulte en grande partie (pour pas dire totalement) de l’univers qu’elle a adapté et surtout à sa complexité.

    A mon avis cet épisode est à la série ce que l’épisode 8 est à StarWars un gros je vous emmer… je fais ce que je veux, donc après faut pas s’étonner de se mettre des fans à dos en leur disant en plus que c’est de leur faute si il n’ont pas aimé.

    Édit: @euskadidedorne Désolé ma réponse est HS je pensais répondre à la vidéo que tu a mis en statut désolé

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par  R.Graymarch.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par  Buveurdelatreille.
    Spoiler for NOARLAK
    #85912

    Raff-Tout-Miel
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 320

    Bon allez, je me lance dans un avis détaillé.

    J’ai fini par me lancer sur cette saison 8 juste par curiosité, en sachant que la série partirait en roue libre sans les romans à l’appui, donc avec un sacré handicap pour les scénaristes qui ne pouvaient malheureusement compter que sur leur imagination débordante, ceux-là même qui nous avaient réinventé Dorne et ses coutumes. Mention spéciale au meurtre de Doran Martell.

    Bref, je partais avec l’espoir qu’on allait avoir de l’épique au vu des restrictions d’intrigues, un côté manichéen : les héros contre les zombies. Et au vu de la multitude de personnages, j’avais au moins l’espoir de suivre différentes situations dans différents lieux.

    Bon, grosse déception, dès les deux premiers épisodes, tout le monde à Winterfell, comme ça, hop ! Pas un mot d’explication, rien. Jaime se tape le voyage tout seul de Port-Réal au Mur avec le cheval le plus rapide du monde, Tormund et Beric ont joué à saute-moutons par dessus l’armée des morts, Theon a fait le voyage jusqu’au Silence délivrer sa soeur à Port-Real et revient, toujours en bateau, à Winterfell. Et Tormund qui annonce comme ça : les morts sont à 2 jours.

     

    Et ben merde heureusement qu’ils ont pas notre équipe de héros sans quoi ils seraient déjà à Lancehélion en faisant 3 fois le tour du monde.

    Bref, on se dit, bon, au moins on ne se fera pas spoiler les bouquins, c’est toujours ça. MAIS…

    Je regrette une chose, même s’ils ont pris le temps d’au moins y penser en montrant Atre-les-Confins. On ne voit pas vraiment l’impact de l’avancée des Autres sur la population civile. Tout est centré à huis clos à Winterfell, et mis à part l’entrée de Dany dans l’épisode 1, où est le reste du Nord ? Quoi, ils ont 3 pelés et un tondu ? Quid du reste des Bolton ? Pas de villages nordiens attaqués, pas de patrouilleurs, non, la stratégie est de caler son cul au coin du feu à pousser la chansonnette sans savoir ce qui va te tomber sur le coin de la figure. C’est…risible.

    Pis on s’en fout, c’est la fin, on expédie tout, place au spectacle hop! On est pas là pour réfléchir alors allons-y.

    Ces salauds de dothrakis coutent une blinde en canassons et en effets spéciaux, et comme ils sont cons, autant s’en débarrasser en premier, on rajoute Mel pour allumer les torches et bien montrer qu’ils se font pourrir face aux zombies, Fantôme aussi, lui crève aussi le budget. On fait croire que Jorah ne reviendra pas d’entrée en l’envoyant au casse-pipe pour qu’il refasse son retour surprise qu’on a pas vu venir depuis 5 ans, mais passons, Jorah Mormont obtient le prix du plus gros saute-zombies devant Tormund et Béric.

    Je n’ai pas parlé du plan de Daenerys, Jon et les 3 intellectuels de service, lourdement préparés pour l’occasion. Plan qui se résume à pipi, caca, foufoune.

    Face à une armée de morts-vivants, c’est vrai que c’est le premier truc qui me vient à l’idée personnellement pour sauver l’Humanité.

    Passons en revue les personnages. Bran a le potentiel d’utiliser les corbeaux pour faire de la reco, ou les barrals pour voir un peu partout la situation à Westeros. Problème : personne ne semble le prendre au sérieux ou comprendre quelque chose à ses pouvoirs mystiques. Ils sembleraient que les scénaristes non plus, alors on le colle là, en marionnette Jigsaw qui fout les boules à tout le monde. Ce qui est sur c’est que le Roi de la Nuit le veut lui personnellement, donc on va le coller au bois sacré comme appât. C’est le plan le plus génial que j’ai jamais vu, et pourquoi personne n’a dit :

    « -et si on envoyait Bran dans le désert de Dorne? Tout de façon il est inutile autant faire rôtir les Autres au soleil et laisser Cersei se débrouiller du problème.

    -Ouais mais on peut pas c’est les héros, faut protéger les nordiens.

    -l’un n’empêche pas l’autre, les autres peuvent se battre contre les Autres avec les nordiens.

    -…(3 min plus tard)

    -Bon  ok, le plus simple, c’est que Bran reste à Winterfell, et pis c’est tout. »

    Ensuite, Jaime, Brienne, Jon en mode Ken le survivant. Pas de commentaires, c’était trop affligeant.

    Theon, destin trop attendu, préposé au suicide pour protéger Bran.

    Arya, trop inattendu. Bon, je veux bien que l’entraînement SV envoie du lourd, m’enfin les Autres détectent le sang-chaud, à priori. Pas d’explications sur le comment, c’est le résultat qui compte. Et là, tout bascule, les héros ont gagné, alléluia. Toute la saga et la menace grandissante pour aboutir à la conclusion qu’une petite armée d’immaculés et de culs-terreux derrière les murs de Winterfell sont parvenus à mettre un terme à l’inexorable invincibilité de cette armée parvenue à détruire le Mur. Comment dire ? J’ai subitement eu l’impression de me faire escroquer par un voleur de bas-étage. Sur le coup de l’émotion on se prend au jeu, et puis après tu réalises, c’est quoi ce WTF ????

    Maintenant plus qu’à s’occuper de Cersei. Avec quelle armée ? Vous aviez d’autres troupes sous le coude que vous n’aviez pas engagées contres les zombies, avouez ?

    Je passe Euron Greyjoy, pas plausible pour deux sous.

    Bref, déception pour ma part, au final c’était trop facile, pas d’araignées de glace ou de trucs inattendus sur ce que sont les Autres, tout semble avoir été dit sur eux, donc on les achève. C’est dommage je trouve.

    Il y a une seule chose qui m’a plu, le combat entre les dragons était par contre incroyable, et c’est la seule chose de positive dans cet épisode.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par  Raff-Tout-Miel.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par  Raff-Tout-Miel.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par  R.Graymarch.

    "A toi de choisir mon gars. Ou t'affrontes les fantômes, ou t'en deviens un."

    #85937

    Raff-Tout-Miel
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 320

    Et sinon, il voulait quoi à Bran le Roi de la Nuit au fait?

    ……..>……..>……..>……..

    « -Ah mince, j’ai perdu une page du script, on a l’a oublié dans le scénario. »

    "A toi de choisir mon gars. Ou t'affrontes les fantômes, ou t'en deviens un."

    #86299

    Jonath
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 2

    Je fais partie des très déçus. J’aurai aimé être porté par la beauté de cet épisode mais la cascade d’incohérence et de facilités scénaristiques ont pris le pas sur mon enthousiasme. Quel désastre…

    Je lance l’épisode plein de fougue ! Je vois les Dotrakis devant. What ? Toute une armée hors des remparts. What ? Bon soit passons ce n’est que le début. Les Dotrakis sont envoyés… beau suicide y a pas à dire. Franchement ils pouvaient les renvoyer direct dans l’autre sens en mort-vivants. Et que dire des trébuchets qui ne tirent presque pas et qui sont devant les fantassins… WTF. Bon passons la encore, l’armée des morts arrive, c’est un ras-de-marais, enfin sauf sur les personnages principaux (pourquoi les mettre en première ligne ?) qui ont large de la marge pour se battre sur 3 pelés qui se jettent à tour de rôle sur eux. Passons (encore) mais j’ai déjà l’impression de visiter une maison dont j’ai un a priori négatif.

    Alors c’est beau ! Oh que oui ! Bien que parfois je ne comprends pas bien ce qu’il se passe. Mais soit. Les héros sont en difficultés mais c’est tellement souvent  le cas qu’on y croit plus du tout. Mais oui un pote va venir te sauver t’inquiète. Sam est pour moi le seul qui a un comportement normal et qui mérite de vivre. La seule façon de ne pas mourir c’est de fuir ou d’espérer que les morts ne nous voient pas. Il n y pas assez de monde sur les remparts pour repousser les morts ? Ben oué les mecs fallait pas mettre tout le monde devant le château. C’est eux qui attaquent pas vous !

    Et Daenerys qui prend une petite pause avec son Dragon au milieu du champ de bataille. Oh ben zut alors des zombies m’attaquent ! Et en plus le dragon a une panne de gaz, elle va mourir c’est sûr ! (LOL). Jon au milieu d’une armée mais défonce tout le monde un par un trankilou (décidément ils veulent pas faire mourir les gens ici). Les femmes et les enfants dans une crypte alors que le grand méchant ressuscite les morts, Great Idea ! Et les héros toujours submergés par les morts mais il semble qu’ils veulent juste leur faire des câlins.

    Le Roi de la Nuit arrive dans le château suivi de sa puissante garde. Et la j’espère que c’est la fin de l’épisode, superbe fin on est sous tension. Que va t’il se passer dans l’épisode suivant ? Grosse baston entre les survivants et les Marcheurs Blancs ? Qu’est ce que Bran nous réserve ? Mais non je regarde combien de temps il reste et je me dis putain ça va être long. Allez on y croit !

    Theon se suicide. OK. Les scénaristes t’aiment vraiment pas. Attention Bran va faire un truc de fou c’est sûr. Téléportation d’Arya ! What ? Mais il se laisse pas berner le bougre, il va tuer Arya ! Bran va prendre le contrôle d’un marcheur blanc et saisir sa dague pour tuer le Roi et ainsi se sacrifier à son tour pour anéantir l’armée des morts ? Jon crie sur un dragon qui a pété le mur mais n’est pas foutu de déblayer un tas de gravas, oh oui on croit tellement que Jon va mourir LOL LOOL LOOOOOOL. Arya tue le Roi. OK. C’est tout ? C’est fini ? C’était ça la menace ultime ?

    OK.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par  R.Graymarch.
    #86305

    Jonath
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 2

    Dexter c’est exactement ça ^^ le truc qui gâche tout

    #87558

    Aspics des sables
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 298

    D&D nous ayant déjà démontré l’immense talent de Jon en matière de stratégie militaire lors de la bataille des bâtards, j’avoue que, voyant que c’était lui qui gérait, dans le 8×02, le plan d’attaque, je n’en attendais pas moins dans celle-ci. Ils ne m’ont pas déçue, en commençant par la charge des dothrakis qui était complètement débile, je dirais même que c’est un acte meurtrier de les avoir incités à le faire.

    Du coup, je vais être honnête, je m’étais préparée à être hyper déçue. Non pas qu’ils aient réussi à me décevoir plus que ce que j’avais imaginé parce que, sincèrement, j’ai réussi à apprécier l’épisode (j’ai beaucoup travaillé sur moi, avant de démarrer la saison 8, afin de prendre le recul nécessaire par rapport à ce que j’attends des livres et ainsi ne pas percevoir la série comme potentiellement le reflet de ces derniers) mais ils ont réussi à me surprendre en me décevant là où je ne pensais pas qu’ils puissent le faire.

    8×03 – La longue nuit 

    Alors, pour commencer, ce que j’ai aimé c’est que le fil conducteur de l’épisode était la peur et que, pour le coup, elle a été omniprésente tant au niveau des personnages qu’au niveau de mon canapé où j’ai été en apnée tout au long de cette bataille, ayant sincèrement peur pour la vie de ces derniers. D’autant plus que la situation apparaissait sans issue (jusqu’à ce que D&D sorte, de leur chapeau de magicien une facilité scénaristique mais, là, pour le coup, au vu du m*rdier où les vivants se trouvaient, elle se devait d’être).

    J’ai trouvé pertinent de faire apparaître Sam en premier à l’écran parce qu’il a toujours été perçu, en particulier par son père, comme un pleutre. Or, on sait le chemin qu’il a parcouru et combien il a démontré qu’il pouvait être courageux, du coup, sa peur démontre que, face à la grande menace, même les plus grands guerriers peuvent la ressentir. Il suffit de voir celle de Ver Gris qui est, à la base, un Immaculé. Son comportement est donc logique, ce n’est pas oublier son évolution, c’est entrer dans la réalité de ce qui les attend. Et, c’est ce que les images vont nous montrer, tout au long de l’épisode jusqu’au paroxysme de la bataille, lorsque le roi de la nuit réveille leurs morts.

    Tout apparaît confus autour de Sam, du coup, ça interroge sur la préparation de la bataille, on a le sentiment qu’ils se font prendre par surprise, ce qui est un poil étonnant depuis le temps que Jon en parle.

    Comme promis, Lyanna n’est pas dans la crypte, elle est auprès de ses hommes, se donnant du courage en leur donnant des consignes.

    Tyrion, lui, n’est pas content, il aurait bien voulu avoir peur aussi, du coup, il pique du vin et va bouder dans la crypte.

    Comme d’hab, Bran est dénué d’émotion (ce sera donc le seul qui n’aura pas peur) mais on sent l’appréhension chez Theon et Alys Karstark, qui n’en sont pas moins déterminés à le protéger.

    Sansa et Arya ne font pas les fières, mes chevaliers non plus (en tout cas, Brienne n’est pas la seule à aller au combat, il y a beaucoup de femmes dans les rangs). L’aspect sombre de l’épisode renforce la notion de peur, on dit toujours que les monstres sortent quand l’obscurité est là. De même, le silence est pesant, on sent la menace mais on ne l’entend pas, on ne la perçoit pas.

    Si la charge des dothrakis était débile au niveau stratégie militaire (et l’arrivée de Mélisandre sortie de nulle part, qui plus est sans aucune copine pour l’aider), j’ai aimé le visuel de cette charge. Ne pas voir l’ennemi mais comprendre sa menace et son nombre via les torches qui s’éteignent (très rapidement) a permis de renforcer l’atmosphère de peur (mais a fait crier au scandale mon homme qui ne s’en est toujours pas remis !).

    Davos n’est pas dans la bataille, sa tête est ailleurs, auprès de Mélisandre. Jon avait intimé à cette dernière de ne jamais revenir – sous peine d’être exécutée – , du coup, la voir lui fout bien les boules, pas question pour lui de lui pardonner la mort de Shôren, même si elle venait à les sauver des morts ! Davos est choupi, mais il a la rancœur tenace. Heureusement, elle le sait très bien et l’arrête tout-de-suite en lui assurant qu’elle sera morte avant l’aube. En attendant, elle avait promis à Arya qu’elle se reverrait, c’est le cas, et, son regard sur elle interroge forcément. Tout du moins à ce moment-là de l’épisode, hein, parce qu’après, on comprend bien (même si le cheminement de D&D reste un mystère, si ce n’est qu’ils ont voulu surprendre, ce qui, il faut bien l’avouer a bien fonctionné, le souci, c’est que le ressenti que ça engendre ne s’arrête pas qu’à la surprise, il se mélange à tout plein d’autres émotions).

    L’intelligence militaire – déjà très peu élevée – s’est arrêtée avec la débandade des dothrakis puisqu’au lieu de continuer à utiliser les catapultes, ils attendent les morts tranquillou. Heureusement, Daenerys n’écoute pas Jon et part les aider avec Drogon et je lui en suis reconnaissante parce que l’idée de ne pas les utiliser – pour ne pas faire fuir le roi de la nuit ! –  était complètement stupide. Je ne suis pas une adepte de Daenerys (ni du jeu d’Emilia) mais, pour le coup, elle s’est donnée, tout au long de la bataille, en commençant par ce choix de ne pas en rester au plan de Jon. J’ai trouvé touchant le fait qu’elle veuille aller aider ses hommes, les dothrakis l’ont suivie alors même qu’ils ne voulaient pas prendre la mer, les voir se faire exterminer en un battement de paupière ne pouvait que la décider à intervenir. J’ai aimé qu’elle balance à Jon, obsédé par le roi de la nuit (à juste titre, hein, mais au détriment de ceux qui se battent en-dessous de lui), que si ce dernier ne s’était pas encore montré, les morts, eux, étaient déjà là. On ne peut pas dire que Daenerys n’ait pas joué le jeu, elle a tout fait pour réaliser ce pour quoi elle a suivi Jon : sauver les vivants et tuer le roi de la nuit (c’est juste que ça n’a pas marché concernant ce dernier).

    En attendant, on comprend que certains veuillent quitter les rangs. Après, au vu de la vitesse où les morts leur ont sauté dessus, la fuite n’était clairement pas synonyme de survie. J’avoue avoir eu un peu le tournis – beaucoup moins que lors de la bataille des bâtards où j’avais failli vomir – mais je n’ai pas cessé un instant de me battre avec Tormund, Sandor, Sam, Edd, Gendry, Jorah… et de retenir mon souffle dès que Brienne et Jaime se voyaient en difficulté, se sauvant l’un l’autre comme toujours (et prenant soin, au passage, de Podrick). J’ai trouvé bien que D&D aient, pour une fois, satisfait la lectrice que je suis, en les faisant se battre cote à cote : ça renvoie au rêve de Jaime concernant le fait que sa survie viendra de Brienne puisque, son épée s’étant éteinte, il n’y a plus que la sienne qui puisse le protéger, c’est ce qui le décide à retourner  à Harrenhal et sauter dans la fosse à l’ours.

    Autant dans le 7×04, Drogon me terrifiait pour la survie de Jaime autant, dans cet épisode, j’étais en attente qu’il intervienne pour lui permettre cette dernière. Même s’il n’a toujours pas l’air à l’aise face à la puissance de feu des dragons, il a aussi pu percevoir qu’ils pouvaient être des alliés de taille. Tout pareil pour Sansa, on voit combien elle se dit qu’heureusement que Daenerys les a emmenés et que Jon a compris qu’il fallait bouger ses fesses. J’avoue, je suis dure avec lui, parce qu’il fait ce qu’il peut, il essaie bien de rejoindre les marcheurs blancs pour les tuer avec Rhaegal mais il manque de réussite ce garçon. On voit, à ce moment-là, la puissance du roi de la nuit qui lui envoie une tempête de glace, l’empêchant ainsi de les atteindre. Il était temps que le grand froid arrive.

    J’ai trouvé touchant qu’Arya ait peur pour sa sœur et lui demande donc d’aller se réfugier dans la crypte, on voit que c’est sincère, qu’elle ne veut pas qu’elle meurt juste parce qu’elle a voulu être courageuse et à l’image de ce qu’elle souhaite donner de la dame de Winterfell. L’arme qu’elle lui donne ne servira que de doudou pour la rassurer puisqu’au final, elle ne va pas l’utiliser alors même qu’elle aurait pu aider lors du réveil des morts. Du coup, on se dit qu’heureusement qu’elle n’est pas restée sur les remparts, elle n’aurait pas été bien utile (voire gênante et ainsi faire risquer la vie d’Arya qui aurait tenté de la protéger). Ce n’est pas péjoratif, c’est juste une réalité. Difficile de savoir ce que nous ferions sous l’emprise de la peur d’autant plus dans un lieu clos où il y a une sensation d’être piégé. Et puis, comme elle le dit à Arya, si elle sait se battre avec son esprit, elle ne sait pas le faire avec une arme. C’est peut-être ce que D&D ont voulu faire passer comme message et ainsi rester cohérents avec son personnage.

    Edd était un des derniers Frères réel de la Garde de Nuit (comme lui a subtilement dit Sam dans l’épisode précédent) et le voir mourir en sauvant ce dernier m’a fait mal aux fesses parce qu’hyper téléphoné. Non pas que je voulais que Sam meurt mais, pour le coup, il n’a plus de rôle à jouer, il aurait pu tout autant mourir en sauvant Edd, ça aurait changé de voir un personnage secondaire survivre au détriment d’un principal. Il est vraiment pénible de voir toutes les ficelles, ça retire pas mal d’émotion, on est quand même bien loin de la surprise des Noces Pourpres.

    J’ai trouvé le silence de Sansa, lors de son entrée dans la crypte, respectueux et en accord avec ce qu’elle est en train de vivre. Elle est sans voix parce que sous le choc de ce qu’elle vient de voir du haut des remparts et, par là-même, dans l’incapacité de pouvoir rassurer les personnes présentes. Tyrion comprend, à son visage, que ça pue du c*l, du coup, ben, il fait comme sa sœur lors de la bataille de la Néra, il boit.

    Lyanna fait ouvrir les portes de Winterfell pour permettre le repli des troupes. Nous entrons donc dans une autre bataille qui, cette fois, va se jouer au niveau des remparts. J’aime bien aussi, ça permet de voir autre chose. Le fait que le rythme reste soutenu permet de rester en haleine.

    Pendant que Ver Gris impose à ses hommes de couvrir le repli, il referme le pont, les laissant de l’autre côté. Alors, même si ça faisait partie de leur stratégie, j’ai ressenti un réel sentiment d’abandon. C’était inattendu, du coup, ça m’a pas mal perturbée. Alors oui, Ver Gris a peur, il est amoureux donc il n’est plus l’Immaculé qu’il était. Oui, il continue à combattre au niveau des remparts par la suite. Mais, ce que je garde en tête de lui, c’est qu’il laisse ses hommes crever devant les portes de Winterfell. Et je n’aime pas cette image.

    J’ai aimé voir toute l’évolution d’Arya au fil des armes qu’elle utilise lors de l’épisode. Elle commence avec l’arc – renvoyant à la p’tite fille du 1×01 qui battait, facilement, Bran – et en profite pour sauver Sandor qui était, à ce moment-là, en mauvaise posture.

    On voit combien la tempête de glace handicape Daenerys, puisqu’elle n’arrive pas à voir le signal de Davos pour qu’elle enflamme la fosse. Ce sera donc Mélisandre qui le fera, tout en calme et élégance et, si c’est esthétiquement beau, on a quand même sacrément envie de lui foutre un coup de pied dans ses belles p’tites fesses pour qu’elle se les bouge plus vite. Elle y arrive cependant, ce qui permet à Daenerys d’avoir, de nouveau, une visibilité et ainsi utiliser Drogon contre l’armée des morts. Par contre, on perd Sandor qui, de par la taille des flammes, n’arrive plus à gérer sa peur du feu.

    Etre dans la crypte donne le sentiment d’être enterré vivant, du coup, je crois que j’aurais préféré être à l’extérieur, d’abord parce que je suis claustrophobe, ensuite parce qu’au moins on voit d’où vient le danger, on peut s’en défendre. Être dans la crypte, c’est être dépendant de la réussite ou non de ceux qui se battent à l’extérieur. C’est flippant, je trouve. D’ailleurs Tyrion valide mon ressenti en laissant entendre que, s’il était à l’extérieur, il pourrait voir les choses et ainsi trouver à les aider. Sauf que Sansa a raison, il n’y a rien à voir, juste à mourir. Après, comme dit Varys, s’ils venaient à mourir aussi, ils sont au bon endroit.

    Les interactions avec Sansa ont permis de reparler de leur mariage, il est bien qu’elle lui dise qu’il a été le meilleur de ses maris, ça lui permet de percevoir ce qu’elle a vécu, ce qui lui fait dire – avec, pour une fois, l’humour que l’on connait au personnage – que c’est une idée odieuse. Je comprends pas trop pourquoi Missandeï se fâche, il est vrai que Sansa laisse entendre qu’elle ne s’accorde pas avec Daenerys mais c’était via sa discussion sur son mariage avec Tyrion. Rien de très intelligent mais rien de bien méchant non plus, juste une réflexion immature de jeune fille qui cherche à savoir si on la préfère à sa rivale. Ça faisait un peu caca nerveux (de femme ayant ses règles), c’est dommage parce que, du coup, ça retire tout l’atmosphère dans laquelle on était jusque-là.

    Ça pue de plus en plus le sapin pour Theon, qui doit le sentir aussi car il en profite pour s’excuser auprès de Bran. Tout comme pour Jaime (nan, nan, je ne veux pas le savoir, je n’entends rien), ce dernier laisse entendre que tout ce qu’il a fait l’a mené ici, au rôle qu’il se doit de jouer. En gros, quand il aura réalisé ce dernier, ben, il pourra crever. Je ne sais pas si c’est bien qu’il lui dise qu’il est ici chez lui, je ne suis pas certaine que ce soit très réconfortant mais ça aura au moins eu le mérite de lui assurer qu’il a été comme un Stark. Sur ces belles paroles, Bran se met, jusqu’à l’arrivée du roi de la nuit, en transe. Difficile de savoir réellement pourquoi : fait-il en sorte de le pousser à le rejoindre ou le surveille-t-il pour que le timing pour le tuer soit optimal. Je ne sais pas et nous ne le saurons sans doute jamais. C’était peut-être juste pour qu’on ait le sentiment qu’il ait été actif aussi.

    Alors là, j’suis vénère, je me souviens m’être demandé pourquoi les morts ne s’étaient pas sacrifiés – au vu du nombre – pour traverser le lac et aller tuer Jon & co dans le 7×06, ben, non, apparemment, c’était pas possible. Sauf que là, ça l’est. Les morts, à la demande de leur roi, se jettent dans le feu jusqu’à ce que leurs corps permettent aux autres de traverser la fosse enflammée. Comme je travaille sur mon impulsivité et ma colère, je vais me dire que, dans le 7×06, ils n’ont pas bougé parce que le roi de la nuit était en attente de Daenerys et ses dragons afin de lui en tuer un et se l’approprier (dans le but de faire traverser le Mur à son armée).

    Du côté des remparts, nos héros relèvent les archers sous le commandement de Jaime (et Jorah) qui assure pas mal depuis le début. Les morts font comme les rats, ils se grimpent dessus pour monter les murs de Winterfell jusqu’à en atteindre le haut. Ce que je retiens des remparts, c’est que ça pue de plus en plus du c*l pour les vivants. Mais cela permet aussi une très belle scène où Brienne sauve Jaime qui lui rend la pareille, telle une p’tite danse.

    Arya a changé d’arme, elle n’est plus la gamine de Winterfell, elle est, à présent, l’élève des Sans-Visage et peut enfin montrer tout ce qu’elle a intégré lors de son apprentissage, on reconnait certains mouvements, c’est sympa, j’aime bien que ça prenne sens. Elle en tue donc gros avant d’être désarmée. Ce qui arrange Davos qui la regarde tranquillou. Il continue à ne pas être dans la bataille, son rôle étant, apparemment, de surveiller que Mélisandre crève bien comme elle lui a promis.

    La mort  de Lyanna m’a touchée parce qu’elle était jeune mais aussi très pertinente : elle avait tout pour gérer au mieux son île. En tout cas, elle a été badass jusqu’au bout puisqu’elle tue un géant avant de mourir, ce qui n’est pas rien. Davos avait raison, elle a su se battre férocement et a démontré que les ours pouvaient avoir la force de 10 hommes.

    Dans la crypte la peur grandit à vue d’œil, ils savent, aux mouvements, que les morts sont dans l’enceinte de Winterfell et, par là-même, à la porte de la crypte.

    Sandor a peur, Sandor n’y croit plus (et il a un poil raison de dire qu’on ne bat pas la mort mais, moi, je dis qu’il faut toujours essayer) mais il apparait en capacité de se transcender dès lors que Béric l’alerte sur le danger que court Arya. Il y tient drôlement à cette p’tite et ça tombe bien parce qu’elle apparait bien en difficulté. Elle a – comme tout le monde – la peur au ventre mais, de par son apprentissage chez les Sans-Visage, elle a acquis toutes les techniques pour pouvoir tuer ses ennemis : elle sait être silencieuse, se faire invisible… Et puis, elle bénéficie de l’aide de Sandor et Béric qui va jusqu’à se sacrifier pour permettre à Arya d’être encore en vie afin qu’elle puisse réaliser le rôle qui lui est destiné. Non pas que la mort de Béric n’était pas héroïque ou touchante mais, pour la lectrice que je suis, ce dernier est mort depuis longtemps, du coup, c’est un peu comme si j’avais fait un deuil anticipé.

    Au discours de Mélisandre, on comprend ce qu’est le rôle d’Arya, du coup, cette dernière aussi, elle part donc le réaliser. Et, comment dire, ce n’est pas que j’ai été choquée, ni surprise d’ailleurs mais je crois que j’en ai eu rien à faire, ce qui est beaucoup plus inquiétant. Comme je ne me souvenais plus de l’histoire des yeux, je suis allée chercher la scène et, en effet, Mélisandre lui tient ces propos. D&D avaient donc déjà en tête que ce serait elle qui tuerait le roi de la nuit.

    Du côté des dragons, on a du visuel, du très beau visuel même. La scène dans le ciel étoilé ressemble, il est vrai, à un poster des années 80 que j’avais au mur de ma chambre mais est vraiment superbe. Jon rate le coche pour se distinguer dans la bataille. Daenerys tente sa chance de le faire en tuant le roi de la nuit et, à son sourire, on perçoit combien elle est fière que ce soit elle qui se le fasse. Mais, ce ne sera pas elle non plus – nous, on le savait, mais elle, non, et se voit donc être toute déconfite – puisqu’il apparaît immunisé au feu du dragon. Et, là, même si on a compris qui avait ce rôle, on flippe quand même parce qu’on se dit qu’il est invulnérable, le bougre ! et qu’Arya ne pourra donc pas arriver à ses fins. D’autant qu’il se décide (enfin) à ressusciter les morts, les nôtres, ceux qui se sont battus à nos côtés. Une deuxième bataille s’annonce alors même que la première n’est pas terminée et que le peu de combattants qui restent sont épuisés. Bref, pas de jaloux, ça pue le sapin pour tout le monde.

    Beaucoup avaient vu juste, les morts de la crypte se réveillent pour une grande partie de cache-cache, en moins rigolo puisque celui qui se cache mal meurt. Heureusement, Sansa et Tyrion sont bons, ils savent bien se cacher, et, ont même le temps de se compter fleurette. Décidemment, je crois que j’aurais préféré ne pas voir ce qui se passait dans la crypte tant j’ai trouvé ça insipide alors mêmes que cela aurait pu être hyper angoissant. En tout cas, ils avaient raison, c’était bien l’endroit le plus sûr puisqu’aucun mort – du côté des rôles principaux – n’est à déclarer (j’aurais pourtant bien vu Tyrion mourir pour sauver les faibles dans la crypte – lui qui faisait du boudin suite au choix de sa reine de ne pas le mettre au combat – ou encore Varys pour protéger les enfants, lui, qui a tellement utilisé ces derniers pour en faire ses oisillons). Rien, juste un peu de tension amoureuse, ce qui aurait dû me faire plaisir car j’ai toujours cru en leur mariage et le fait qu’ils finiraient leur vie ensemble. Mais, là, je n’ai pas trouvé ça approprié. En tout cas, Daenerys a du souci à se faire parce que Sansa commence à tisser sa toile et compte bien aller jusqu’au bout. Lui retirer Tyrion, même s’il n’a fait que mal la conseiller, ne peut que la fragiliser encore un peu plus.

    La musique de Ramin Djawadi (encore lui) qui accompagne toute la fin de l’épisode est magnifique. Même si le roi de la nuit prend son temps pour venir tuer Bran, que ça renvoie aux vieux films où les tueurs prennent leur temps pour laisser le temps aux gentils de s’en sortir, la musique permet de rendre la scène jolie avec, en fond, Jon en train de continuer à essayer d’avancer, se désespérant de ne pas être à la hauteur de ce qu’on attend de lui, percevant son incapacité à progresser. J’avais presque envie de lui faire un câlin, c’est une première ! Et, tous les combattants, les chevaliers, les fragiles (dans leur crypte) en train de perdre face à la mort.

    La fin de Theon m’a fait mal car il est un des personnages que j’aime le plus suivre dans les livres et, s’il a été héroïque (quel archer !), je n’en suis pas moins déçue car sa mort apparait gratuite au niveau timing et parce que j’en ai marre de cette notion de rédemption qui tue (ou va tuer) tous les personnages qui sont, bien souvent, les plus touchants. Je suis déçue aussi parce que l’acteur était excellent et que j’ai trouvé qu’il avait été sous-exploité. Enfin, je suis déçue qu’il le tue en mode kamikaze parce que ça a retiré toute l’élégance qu’il avait eue jusque-là avec ses flèches. J’en veux à Bran pour sa phrase finale d’absolution parce que j’ai trouvé que sa faisait très « Good dog » et, de par ce qu’il a vécu avec Ramsay, ça m’a fortement irritée. J’en veux aussi à Arya d’être arrivée un poil trop tard pour le sauver, juste parce qu’il fallait qu’il meurt. Je compte sur GRRM pour lui offrir une autre fin.

    Jorah a – en dehors de l’aspect cliché de le voir mourir pour sauver celle qui l’aura respecté mais jamais aimé – une fin magnifique. Il a été partout tout au long de l’épisode : avec les dothrakis, devant Winterfell, sur les remparts, auprès de Sam (qu’il a sauvé avec l’épée de sa famille, symboliquement, c’est beau) et, enfin, aux côtés de Daenerys. Je suis très attachée à ce couple dans les livres, j’aime la complexité de leur histoire et la tension sexuelle qui existe entre eux. J’ai retrouvé le charme de ce couple le temps de leur dernière danse. Je suis contente qu’ils aient combattu ensemble, que Jorah ait pu voir Daenerys le défendre (à plusieurs reprises) et d’avoir pu mourir dans ses bras. J’ai trouvé qu’elle lui rendait bien son sacrifice, le pleurant sincèrement et j’ai été très émue par cette image de Drogon les entourant. C’est comme s’il protégeait ce moment qui n’appartenait qu’à eux. Au moins, on ne lui aura pas volé sa mort.

    Alors, oui, ce ne sera pas Jon le héros, ni Daenerys mais je les ai trouvés touchants dans leur désespoir de ne pas réussir ce pour quoi ils pensaient être destinés. Jon ne lâche rien, jusqu’au bout, il essaie de rejoindre Bran pour le protéger. Il se voit même obligé de laisser Sam (et tous les autres) dans la m*rde pour se donner les moyens d’y arriver, se sentant responsable de la survie de l’humanité. C’est complètement en dehors des clous, ça donne le sentiment d’avoir été carrément cou*llonné mais, quand on s’en détache, on perçoit les événements différemment. Le fait que Jon et Daenerys ne soient pas les élus les rendent plus humains. Cela se perçoit d’autant plus que les deux sont dans des situations vulnérables en particulier Daenerys qui se retrouve à terre, se devant de laisser Drogon se débarrasser des morts accrochés à lui – comme des puces aux poils d’un vieux chien – pour qu’il puisse survivre. Les voir être ordinaires, ben, ça m’a plu : dans le contexte de la série, hein, dans le livre, j’attends bien plus que ça, mais, là, j’avoue que ça colle presqu’avec les personnages, chacun ne m’ayant jamais vraiment convaincue. Après, il est clair que ça rend le personnage de Jon obsolète parce qu’il a beau être Aegon, on ne peut pas dire que Jon soit intéressé par le trône, il risque juste, le pauvre, d’être utilisé par Daenerys (via un enfant ou un mariage ou les deux) et Sansa (via sa légitimité pour contrer Daenerys). Mais, on n’en est pas là.

    On en est à Arya, la grande héroïne de la Grande Bataille. Arya qui aura été sur tous les fronts lors de cette dernière, démontrant tout ce qu’elle a appris chez les Sans-Visage, rappelant son premier maître d’armes à travers ce fameux « Not today » et tuant le roi de la nuit avec la feinte qu’elle avait faite à  Brienne. D&D ont misé sur la surprise, sur le fait qu’elle était, de par son apprentissage, la plus à même de surprendre le roi de la nuit. Une manière peut-être aussi de donner un sens à toutes ses années d’entraînement avec les Sans-Visage, elle qui a su jouer à cache-cache avec la mort dans cette scène de la bibliothèque. Ça peut aussi expliquer le sourire de Jaqen quand elle les quitte. Je ne sais pas. En tout cas, c’est Sansa que ça va arranger tout ça parce que ce ne sera pas Daenerys qui aura sauvé Westeros mais une Stark.

    Là, je fais la fille compréhensive, calme et posée mais j’avoue que ça m’a fait mal d’avoir attendu 8 saisons la longue nuit pour la voir se terminer ainsi. Avec une telle facilité scénaristique. Je continue à ne pas comprendre pourquoi le roi de la nuit s’est exposé en voulant tuer lui-même Bran alors même qu’il a eu l’intelligence de ne pas le faire avec ses sbires (nous retirant le plaisir de voir nos chevaliers les combattre et ainsi se donner une chance de gagner autrement). Un ego mal placé ? Le seul à le pouvoir ? Mais dans ce cas, pourquoi ? Là, les marcheurs blancs n’ont servi à rien, même pas à être des bons gardes du corps.

    Terminer sur la mort de Mélisandre, ayant terminé sa mission, était poétique mais terrifiant car ça veut dire qu’on va se (re)bouffer du jeu du trône pendant 3 épisodes (pas étonnant que Varys soit encore en vie). Et les voir survivre à la plus grande menace de Westeros pour crever comme des c*ns face à Cersei (et Euron au charisme de nounours), je crois que j’vais chialer, pas de chagrin… de colère !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par  Aspics des sables.


    By Elia Mervi

    #87624

    Agnès
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 11

    Aspics des sables, j’aime beaucoup lire tes résumés. Ils sont très complets et en plus je suis en phase avec tes ressentis.

    Autrement, dans les cryptes, j’ai pas bien vu mais il me semble que Sansa refile la dague donnée par Arya à Tyrion. Il a du dégommer des morts hors-champs, non ?

    #87626

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4754

    Comme je ne me souvenais plus de l’histoire des yeux, je suis allée chercher la scène et, en effet, Mélisandre lui tient ces propos. D&D avaient donc déjà en tête que ce serait elle qui tuerait le roi de la nuit.

    A priori, non, vu qu’ils ont dit que ça a été décidé il y a 3 ans (3 saisons ?). Ils ont utilisé un truc vague dit dans le passé, ont changé l’ordre pour le mentionner en saison 8 et hop.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #87627

    Aspics des sables
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 298

    Autrement, dans les cryptes, j’ai pas bien vu mais il me semble que Sansa refile la dague donnée par Arya à Tyrion. Il a du dégommer des morts hors-champs, non ?

    Difficile de savoir. On a, en effet, l’impression qu’elle lui confie sa dague. Mais rien est certain d’autant que l’actrice qui joue Sansa a bien évoqué une scène coupée mais où ce serait elle qui l’utilise.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par  Aspics des sables.


    By Elia Mervi

    #87628

    JaimeL
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 234

    Aspics des sables j’aime beaucoup lire tes résumés des épisodes même si parfois je ne suis toujours d’accord mais ce qui est normal car nous n’avons pas toujours les même attentes.

    Je te rejoins complètement sur la sensation de « trahison » et d’abandon quand Ver Gris a laissé  ses hommes de l’autre côté des tranchées,  je me serai attendu à ce qu’il reste avec eux même si cela devait lui coûter la vie.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par  R.Graymarch.
    #87637

    Aspics des sables
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 298

    A priori, non, vu qu’ils ont dit que ça a été décidé il y a 3 ans (3 saisons ?). Ils ont utilisé un truc vague dit dans le passé, ont changé l’ordre pour le mentionner en saison 8 et hop.

    Attends, j’ai retrouvé la vidéo où elle parle des yeux, du coup, je la poste. Je me souvenais de la scène mais absolument pas de cette histoire d’yeux.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par  Aspics des sables.


    By Elia Mervi

    #87640

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4754

    Oui, c’est tellement vague (Arya a tué plein de monde et tous avaient des yeux^^) que ça va avec plein de trucs, c’est pratique. Et comme je l’indiquais, l’ordre de la phrase n’est pas le même (si ce que j’ai lu est correct). Et puis ce sont eux qui ont dit que l’idée d’Arya pour tuer le Roi de la Nuit datait d’il y a 3 ans (?), donc bien plus tard que la saison d’où vient la scène, non ?

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #87642

    Aspics des sables
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 298

    Apparemment, c’était l’épisode 6 de la saison 3 donc, en effet, bien plus ancien.

    Du coup, tu me rassures, j’ai pas été complètement nouille de passer à côté.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par  Aspics des sables.


    By Elia Mervi

    #97516

    GameOfBeauty88
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 8

    Le réalisateur Miguel Sapochnik a fait des révélations sur le tournage de l’épisode 3 et notamment certaines idées qui n’ont pas vu le jour :

    • la mort de plus de personnages
    • une attaque des loups géants : Fantôme & Nyméria + sa meute contre Viserion
    • un combat avec le roi de la Nuit

    Qu’en pensez-vous ?

    Sources :

    https://www.programme.tv/news/series/206099-la-bataille-de-winterfell-dans-game-of-thrones-aurait-pu-etre-tres-differente-si-le-realisateur-avait-mene-a-bien-son-plan/

    https://www.vanityfair.com/hollywood/2019/06/game-of-thrones-battle-of-winterfell-miguel-sapochnik

    https://biiinge.konbini.com/actudesseries/game-of-thrones-saison-8-bataille-loups-coupee/

     

     

    #97530

    Sans-Visage
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 138

    Une attaque avec les loups géants, je dis oui ! Quel dommage que ça n’ait pas été fait ! Quoique… si c’était pour voir Fantôme ou Nyméria mourir face à Viserion…

    Pour le Roi de la nuit, je ne voulais pas forcément un combat avec lui, même si j’ai trouvé sa mort trop rapide.

    La mort de plus de personnages, non. Je sais ça aurait fait plus vrai, mais j’ai déjà assez pleuré comme ça pour Theon.

    #97538

    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2011

    Honnêtement, j’aurais approuvé la mort de plus de personnages, car c’était logique et nécessaire vu la bataille qu’on nous a montré.

    Quand au Roi de la Nuit, bien sûr un combat, mais ses 12 acolytes aussi.

    #97740

    Aurore
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1563

    ça aurait rendu la bataille un poil plus vraisemblable, ne serait-ce que pour faire comprendre que le NK est un ennemi non négligeable.

    #97742

    Sans-Visage
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 138

    Ma tête me dit que vous avez raison, concernant la logique et la vraisemblance par rapport aux morts de la bataille, mais mon cœur d’artichaut n’est pas d’accord… Je suis partagée entre le « oui mais ça aurait été mieux, justement il y aurait eu plus d’émotion etc » et le « ouin non, pas untel, je veux pas qu’il meure/disparaisse de la série ! ».

    Et moi aussi j’aurais bien aimé voir les lieutenants du Roi de la Nuit se battre.

    #99134

    HoldTheDoor
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 488

    http://www.premiere.fr/Series/News-Series/Game-of-Thrones-une-bataille-entre-dragon-et-loups-garous-a-ete-coupee

    « Il y avait une longue séquence où on voyait le Night King se battre. Très longue. Il y avait tout un tas de choses qui devaient se passer… Est-ce que je me soucie vraiment de savoir que le Roi des nuits fait des mouvements fantaisistes avec sa lance ?

    Apparemment le roi de la nuit devait aussi être un ninja, on aurait pu avoir un remix de Tigre & Dragon avec Arya vs NK ^^

    Sinon l’attaque des 50 loups sur Viserion, ça aurait de la gueule sur le papier mais j’aurais été curieux de voir comment cela rendait à l’écran… et surtout à quoi bon vu que seul le verredragon (et le feu ?) peut le tuer ?

20 sujets de 271 à 290 (sur un total de 290)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.