[Série] Better call Saul

  • Ce sujet contient 9 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Wylla, le il y a 3 semaines.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #175629
    Brunwolf3
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 22

    Je n’ai bizarrement pas trouvé un sujet sur cette série ici, et donc, après avoir créé le topic dans l’ancien forum après la diffusion du premier épisode, je le recrée ici suite à la diffusion du tout dernier… On en parle de cette fin grandiose? De cette série grandiose de A à Z?

    Oui, pour rappel Better call Saul » suit l’évolution de Saul Goodman, l’avocat véreux de Walter White. Six ans avant de commencer à représenter le criminel le plus célèbre d’Albuquerque, Goodman était Jimmy McGill, ancien escroc sympathique, et avocat à la petite semaine qui cherche à se faire un nom. C’est un défenseur acharné de ses clients à faibles revenus, un outsider dont la morale et les ambitions s’opposent souvent. La série suit la transformation du sympathique James McGill vers l’avocat immoral Saul Goodman, jusqu’à sa rencontre avec Walter White.

    Si la série a commencé en tant que préquelle à « Breaking Bad », les derniers épisodes ont dépassé la timeline de la série mère, et permettent de suivre les aventures post-Breaking Bad du personnage campé par Bob Odenkirk, désormais en cavale au Nebraska sous une nouvelle identité: Gene Takavic, mais qui n’a pas laissé tomber les combines et les pratiques illégales.

     

    Alors, on en parle de ce final?

    #175637
    Grendel
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2057

    Pas grand chose à dire… cette série est dans la droite lignée de Breaking Bad, donc extraordinaire.

    Spoiler:
    #175638
    Brunwolf3
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 22

    Peut-on exagérer et dire qu’elle dépasse un peu Breaking Bad quand même, surtout en ce qui concerne la fin, on est sur de la rédemption, contrairement à BB.

    #175639
    Grendel
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2057

    Je pense que c’est exagéré en effet. Mais elle réussit à faire en sorte qu’on se pose la question, à mon sens, ce qui est déjà énorme !

    Spoiler:
    #175742
    Tybalt Ouestrelin
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 167

    J’adore cette série, mais étant en vacances je n’ai pas vu les deux derniers épisodes 🙈. Je reviens ici quand ce sera fait !

    DOH 8 : Tybalt Ouestrelin, acolyte loyaliste devenu Mestre ; Or, Argent et Bronze.
    DOH 9 : Lazzara zo Ghazîn, Grâce Bleue devenue Sénéchale. Miraculée devenue Conseillère. Pas Miraculée deux fois.

    #175841
    Brunwolf3
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 22

    J’adore juste comment ça avait commencé en juste un spin off pour finir en suite à Breaking Bad, je trouve que la fin de Fring dans BCS est encore plus tragique que dans BB.

    #176076
    Boney (Aiglon)
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 497

    J’ai – comme vous – adoré cette série ! Je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle surpasse « Breaking Bad » car il manque par exemple le jeu fantastique de Bryan Carston. Mais elle réussit à faire beaucoup avec moins de moyens au sens humain du terme (pas les deux héros de BB, des personnages dont on connait déjà la fin, comme Gus, Fring ou Hector).

    Si j’ai trouvé le final magnifique, je suis resté perplexe sur la rédemption. Est-ce que cela ressemble à Jimmy McGill qui n’a aucun scrupule ? Est-ce que ce n’est pas aussi car j’attendais une fin tragique à la Breaking bad justement? Et si ce contre-pied était la preuve de la qualité de la série ?

    Je pensais depuis 6 saisons que la destin de Gene serait expédié et dès le départ de Kim et la fin de l’arc « passé » alors qu’il restait quelques épisodes aurait du me faire comprendre que je n’étais pas une surprise près !

    PS : et la dernière scène avec Kim en miroir avec leur première scène ?? Sobre et parfait.

    Edric Dayne, aka « le vrai prince qui fut promis » au casting 2019
    Troll de père en fils depuis 1960

    Spoiler:

    #176106
    niels
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 246

    Je n’attendais rien de cette série, ça m’exitait pas de voir un spin off prequel sur un personnage peu intéressant de Breaking Bad (Saul était sympa dans BB, mais très unidimentionnel). Superbe surprise, au point que ça me parait pas tellement pertinent de déterminer laquelle est la meilleure, les deux sont pratiquement une seule et même série. Même niveau ton, les premières saisons de Breaking Bad étaient plutôt légères avant de devenir plus noires et Saul suit ce même schéma, même si Jimmy est un personnage plus amusant et lumineux que Walter.

    Le plus impresionnant est surtout d’avoir su maintenir ce niveau de qualité pendant 11 saisons (petit bémol sur l’épisode 10 de la dernière saison tout de même juste chiant et inutile), c’est assez incroyable.

    #178251
    Tybalt Ouestrelin
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 167

    Bon je reviens après avoir enfin vu les derniers épisodes de BCS. Évidemment j’ai adoré cette série, étant déjà fan de l’univers ; de son écriture, de la photographie juste et magnifique.

    Je trouve que c’est une belle fin pour clore cet univers et en même temps un sentiment aigre-doux m’envahit…

    DOH 8 : Tybalt Ouestrelin, acolyte loyaliste devenu Mestre ; Or, Argent et Bronze.
    DOH 9 : Lazzara zo Ghazîn, Grâce Bleue devenue Sénéchale. Miraculée devenue Conseillère. Pas Miraculée deux fois.

    #178611
    Wylla
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 149

    Je suis ravie de trouver un topic consacré à cette excellente série 🙂

    Je trouve que Better Call Saul transcende vraiment son statut de spin-off de Breaking Bad.  On retrouve dans la seconde ce qui faisait l’excellence de la première (complexité des personnages, intelligence de l’écriture, esthétique unique, acteurs brillants) mais elle a vraiment une identité et une singularité propres.

    Pour moi, une des grandes différences se trouve dans le rythme de la narration. Là où Breaking Bad avait une trajectoire rectiligne, implacable et allait crescendo, Better Call Saul, tout comme son personnage principal emprunte de nombreux détours, quitte à prendre son temps. Les narrations s’entrecroisent, les allers-retours dans le temps sont plus nombreux. La série est à la fois préquel, sequel, et se crée sa propre temporalité. D’ailleurs j’avais une idée assez arrêtée de la façon dont « devait » finir Breaking Bad mais je ne voyais absolument pas comment allait se clore Better Call Saul. Ce qui est finalement raccord, tant avec le rythme de la série qu’avec l’essence de son personnage principal !

    Quel plaisir aussi de retrouver des personnages de Breaking Bad et d’en découvrir plus sur eux. Je pense en particulier à Mike Ehrmantraut, personnage que j’adore, et que j’étais ravie de voir bénéficier d’un beau temps d’écran. Les nouveaux personnages ne sont pas en reste et les acteurs sont vraiment très bons, qu’il s’agisse de Chuck, Howard, Nacho et évidemment de Kim (Rhea Seehorn =❤️). Moi non plus je n’aimais pas du tout Saul dans BB. C’était vraiment un personnage clownesque à qui je n’accordais pas vraiment d’importance ou qui m’agaçait. C’est d’autant plus un tour de force d’en avoir fait le personnage central d’une série, qu’on parvient vraiment à apprécier  (même si je trouve que la série est un récit choral, bien plus que BB). Il y a, à mon goût, plus de personnages avec lesquels on est en empathie et auxquels on s’attache vraiment.

    J’ai le sentiment que, fort du succès de Breaking Bad, Vince Gilligan s’est fait plaisir avec Better Call Saul qui est moins « académique » et peut-être plus singulière.

    Je tiens à noter, car c’est rare par les temps qui courent, que, dans les 2 séries, même quand la violence est inévitable elle n’est jamais esthétisée, n’est pas l’outil d’une espèce sensationnalisme visant à attirer le chaland. La série est toujours suffisamment maîtrisée, subtile et intelligente pour se contenter de suggérer lorsque c’est suffisant. Car, non, on a pas besoin de tout montrer, crûment et dans le détail, pour que le lecteur comprenne / soit choqué, ému, indigné, etc (coucou GoT et HoD). Pareil pour les scènes de sexe 🙃.

    Ce qui est très chouette c’est que, comme sa grande soeur, Better Call Saul est tellement riche et soignée dans l’écriture et la mise en scène qu’on pourrait la visionner encore et encore et toujours y voir quelque chose ou faire une connexion qu’on avait pas remarqué jusque-là. Du coup, même si c’est fini, on a encore potentiellement des choses à découvrir 😀 . Au passage, je trouve que les 2 séries ont le bon nombre de saisons.

    PS : et la dernière scène avec Kim en miroir avec leur première scène ?? Sobre et parfait.

    Cette scène est vraiment splendide. Il y a plusieurs moments dans la série où je me suis dit « waouh cette scène est (visuellement) magnifique ». Et de façon générale la série a vraiment le chic pour les correspondances visuelles. Mais j’ai particulièrement adoré cette scène entre Kim et Jimmy qui était belle, poignante, mélancolique… Bref, parfaite.

    J’ai été bavarde (désolée pour le long message) mais j’oublie sans doute plein de choses tant il y a à dire sur la série. En tout cas je suis hyper contente de pouvoir en discuter sur le forum :).

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.