Bataille des Trois Mille

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille des Trois Mille
V.O. Battle of the Three Thousand
Informations
Date -100
Lieu Qohor
Belligérants
Belligérants
Qohor

Khal Temmo (Dothrakis)
Vassaux et alliés Puînés Immaculés d'Astapor
Forces en présence
Armées Garde urbaine de Qohor
Vives Bannières
Puînés
Immaculés
Dothrakis
Origine des armées Qohor
Grand continent est
Astapor
Mer Dothrak
Effectifs 3 000 immaculés 25 000 hommes
Conclusion
Pertes 2 400 Immaculés 12 000 Dothrakis
Khal Temmo
Résultat Victoire de Qohor

La bataille des Trois Mille est la première bataille d'envergure qui opposa les Dothrakis aux peuples de l'ouest de la mer Dothrak. Elle s'est déroulée il y a quatre siècles ou plus, soit peu après le Fléau de Valyria. A cette époque, les Dothrakis venant pour la première fois de l'est et conduits par le Khal Temmo, saccageaient tout sur leur passage, villes et cités. Ils arrivèrent alors aux portes de Qohor où la rumeur de leurs exploits les avait précédés[1].

Les armées[modifier]

Armée de Qohor[modifier]

À l'annonce de l'arrivée de la horde, les gens de Qohor renforcèrent leurs murs, doublèrent les effectifs de leur garde (qui comptait un corps de cavalerie lourde) et louèrent les services de deux compagnies mercenaires, les Vives Bannières et les Puînés. Tardivement, ils envoyèrent un homme acheter trois mille Immaculés à Astapor afin de compléter leur dispositif défensif. On ne connaît pas les effectifs de l'armée de Qohor ainsi que des compagnies mercenaires mais l'achat tardif des trois mille Immaculés permet de supposer qu'elle devait disposer d'effectifs beaucoup plus conséquents, les compagnies mercenaires semblant compter en général plusieurs centaines d'hommes[1].

Armée des Dothrakis[modifier]

Le khalasar de Khal Temmo comptait environ cinquante mille Dothrakis dont la moitié constituée de guerriers, soit vingt-cinq mille combattants[N 1][1].

La bataille[modifier]

  • La bataille tourne mal pour Qohor le premier jour, son armée est anéantie devant ses murs et les compagnies de mercenaires prennent la fuite. Au soir de ce premier jour, les Dothrakis se sont retirés pour fêter leur victoire et préparer le sac de la ville. C'est à ce moment qu'arrivent enfin les trois mille Immaculés qui se déploient devant la ville[1].
  • Le lendemain, les Immaculés défendent la ville avec leurs seules piques et boucliers contre les cavaliers dothraks. Ces derniers chargent à dix-huit reprises sans succès. Puis, par trois fois, des archers lancent leurs flèches contre les Immaculés, qui levèrent leur bouclier pour se protéger. À la fin de la journée, il n'en reste plus que six cents Immaculés mais douze mille Dothrakis ont péri, y compris leur Khal Temmo, ses sang-coureurs, ses kos et tous ses fils[1].
  • Pour montrer leur respect après cette défaite, le nouveau khal fit défiler les Dothrakis survivants devant les Immaculés, chacun se coupant sa natte et la jetant aux pieds des vainqueurs, que l’on surnommera « les Trois Mille »[1].

Conséquences[modifier]

Depuis cette bataille, la garde urbaine de Qohor se compose uniquement d’Immaculés équipés d’une grande pique sur laquelle est attachée une tresse de cheveux humains[1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Ce ratio de 50 % de combattants au sein du khalasar semble particulièrement élevé, la fraction de combattants parmi les peuplades ayant envahi l'Empire romain semblant plus proche de 20 à 25 % (Philippe Contamine, La Guerre au Moyen Âge, Presses Universitaires de France, 1980, 516 p.

Références[modifier]