ADWD 07 – Le domestique du marchand

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Au fil des pages ADWD 07 – Le domestique du marchand

  • Ce sujet contient 15 réponses, 7 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Yfos, le il y a 2 mois et 1 semaine.
16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #196795
    Céleste
    • Pas Trouillard
    • Posts : 654

    ADWD 07 – Le domestique du marchand
    Au fil des pages – liste des sujets

    ADWD 06 – Tyrion II ADWD 08, Jon II

    Ce chapitre est le premier dont le POV est celui de Quentyn Martell, fils du Prince de Dorne : Doran Martell. Arianne, héritière de Dorne, est sa sœur ainée et Trystan est son petit frère. Quentyn a 18 ans et est né en 281, la même année qu’Aegon Targaryen, fils d’Elia Martell et de Rhaegar Targaryen.

    Tywin parle de lui lorsqu’il envisage de remarier Cersei (ASOS – Tyrion III). Mais c’est dans AFFC qu’on en apprend plus sur lui grâce à Arianne, sa sœur. On apprend qu’il a traversé le détroit en secret se faisant passer pour un marchand. Elle suppose à tort qu’il est parti recruter la Compagnie Dorée. Arianne nous faisait comprendre que quelque chose clochait avec la Compagnie dorée et la rupture de son contrat avec Myr, elle en avait conclu que la compagnie envisageait de retourner à Westeros et que Quentyn l’avait recrutée. Elle avait surestimé le plan de Doran et deviné sans le savoir le plan d’Illyrio.

    Quentyn Martell réside à Ferboys depuis l’âge de 10 ans en tant que pupille de lord Ormond Ferboys. On apprend dans ce chapitre que son père, le prince de Dorne, l’envoie en mission secrète : se rendre à Meereen et ramener Daenerys pour l’épouser et honorer un accord.

    En relisant ses chapitres, on ne peut s’empêcher de se demander ce que Quentyn aurait dû faire, ce qu’il aurait pu faire afin d’éviter sa fin tragique. Est-ce que le plan de Doran est bon ? Est-ce qu’on est face à un mauvais timing ou un mauvais ambassadeur ou les deux ? Car dès le début, sa mission, son aventure puait.

    L’Aventure puait

    Le chapitre commence et se finit à Volantis. Quentyn et ses compagnons cherchent à se rendre à Meereen auprès de Daenerys. On apprend au fur et à mesure ce qu’il s’est passé durant leur voyage qui les a menés à Volantis.

    L’Aventure puait. C’est la première phrase du chapitre et elle a un double sens. L’Aventure est le nom du bateau, le seul qui accepte de conduire le groupe de dorniens dans la Baie des Serfs après une centaine de refus, et de ce navire émanent de mauvaises odeurs.

    Leur aventure puait également, ils étaient partis à six, avec des rêves d’aventures et de gloire plein la tête et arrivèrent à Volantis en étant plus que trois : Quentyn Martell, Gerris Boisleau et Archibald Ferboys, surnommé le mastodonte.

    A leur départ de Dorne, le groupe était composé de : Quentyn, ses amis les plus proches et un mestre. Un mestre pour une mission secrète, pardon ? ^^. J’étais tout d’abord surprise de cela mais on apprend que c’est le choix de Doran, la prudence incarnée, on peut supposer alors que mestre Kaendry est digne de confiance :

    « Mestre Kaedry vous accompagnera, lui avait déclaré son père, la nuit de leur départ. Écoute ses avis. Il a consacré la moitié de sa vie à l’étude des neuf Cités libres. »

    C’est ainsi que Quentyn, ser Cletus Ferboys, héritier Ferboys, son cousin ser Archibald Ferboys, ser Gerris Boisleau, ser William wells et mestre Kaedry quittèrent ensemble Dorne par la mer et ce depuis Bourg-Cabanes en se faisant passer pour des marchands de vins dorniens. Arrivés à Lys ils changèrent de bateau et de stratégie, Quentyn ne joue plus le rôle du marchand mais celui du domestique du marchand :

    À Bourg-Cabanes, Quentyn avait joué les marchands de vin, mais cette comédie l’avait irrité, si bien qu’en changeant de bateau à Lys, les Dorniens avaient par la même occasion interverti les rôles. À bord de la Sternelle, Cletus Ferboys était devenu le marchand, et Quentyn le valet ; à Volantis, avec Cletus mort, Gerris avait endossé le rôle du maître.

    Le Fils du Soleil

    Quentyn est le fils de Doran Martell, fils du soleil de Dorne, emblème de la maison Martell.

    Patient, comme son père. Le groupe a attendu trois semaines à Volantis afin de trouver une solution qui les mènera à Meereen.
    Prudent, comme son père. Il refusera l’Aventure dans un premier temps soupçonnant un coup fourré de la part du capitaine du navire et une mort certaine pour ses amis et lui. Il se comparera à Gerris en ces mots :

    Il n’était pas dans la nature de Gerris Boisleau d’imaginer qu’ils puissent échouer, et moins encore qu’ils puissent périr. Même la perte de trois amis n’avait pas réussi à l’assagir, apparemment. Il me laisse ce soin. Il sait que je suis aussi prudent de nature qu’il est téméraire.

    Cette dernière phrase rappelle le duo que forme Doran et Oberyn Martell. Quentyn est prudent et Gerris téméraire. Pourtant pas très loin dans le texte Quentyn se contredit, c’est bien Gerris qui envisage l’abandon et le retour à Dorne, et Quentyn qui refusera l’échec :

    Rentrer tout piteux à Lancehélion, la queue entre les jambes ? Jamais Quentyn ne pourrait affronter la déception de son père, et les Aspics des Sables l’écraseraient de leur mépris. Doran Martell avait placé entre ses mains le destin de Dorne ; il ne pouvait pas échouer, pas tant qu’il vivait encore.

    Je veux bien croire que Quentyn est prudent de nature mais force est de constater qu’il commence à changer à la fin du chapitre. La pression que Doran a mis sur ses épaules, ainsi que la crainte de décevoir son père, le poussent à sortir de sa zone de confort et de devenir plus téméraire. Il préfère mourir qu’abandonner.

    Il y a peut-être également une dynamique qui se joue entre Quentyn et Gerris, quand l’un devient prudent l’autre devient téméraire, etc.

    Quentyn est donc prêt à mettre sa vie en jeu, il finira par se dire prêt à accepter l’Aventure qui puait :

    — Et si Daenerys était morte avant que nous parvenions jusqu’à elle ? insista Quentyn. Il nous faut un navire. Même si c’est l’Aventure. »

    Le chapitre se finit sur une proposition de Gerris, pas très honorable d’après ses propres mots mais on n’en saura pas plus.

    Les deux alternatives me semblent extrêmement risquées. Quentyn aurait dû arrêter son voyage ici à l’embouchure de la Rhoyne.

    Mauvais ambassadeur

    On a tendance à croire que les plans de Doran sont bons mais qu’il attend trop longtemps. Mais on se demande tout de même pourquoi il a envoyé Quentyn sans force militaire pour cette mission.
    La raison c’est qu’ils commettent une trahison à la Couronne, le secret et la discrétion sont primordiaux afin de préserver Dorne. C’est pourquoi il choisit Quentyn plutôt qu’Arianne ou les Aspics des Sables. Était-ce un bon choix ?

    Quentyn n’a pas quitté Dorne que sa couverture s’est envolée, il s’est fait repérer à Bourg-Cabanes et Arianne a appris son départ pour Essos. Avec un peu de chance Varys ne l’a pas su.

    En terme de secret et de discrétion, Quentyn n’est pas idéal, mais Arianne non plus : « quelqu’un bavarde toujours ».

    En terme de charme et de charisme, Arianne aurait été une meilleure idée pour vendre Dorne auprès de Daenerys. Quentyn se décrit en opposition à son ami Gerris, il a un physique ordinaire, il manque d’allure, d’assurance et de charme, il est prude voire un peu coincé.
    A cause de son manque d’assurance, il envisage Daenerys comme un contrat : elle doit honorer l’accord, elle doit accepter Dorne. Il n’a jamais envisagé ne serait-ce de lui apporter un cadeau :

    « Peut-être qu’un singe plairait à ta reine d’argent », suggéra Gerris.
    Quentyn n’avait aucune idée de ce que Daenerys Targaryen pourrait aimer. Il avait promis à son père de la ramener à Dorne, mais se demandait de plus en plus s’il était à la hauteur de la tâche.
    Je n’ai jamais voulu ça, se dit-il.

    La mort de mestre Kaendry fait mal, un mestre aurait été de bons conseils pour Quentyn et un bon cadeau pour Daenerys, à défaut d’une armée. Des citrons et des oranges de Dorne aussi et peut-être la fameuse porte rouge ^^

    Quentyn n’a jamais voulu ça et certains font le parallèle avec Ned Stark. Arianne aurait été à l’aise dans cette tâche, c’est certain. Cependant, Doran n’aurait jamais risqué la vie de son héritière mais il aurait dû la consulter ou au minimum laisser Quentyn exprimer ses craintes.

    On peut même imaginer Quentyn accompagné des Aspics des Sables, cela aurait eu un sacré impact sur Daenerys ^^

    En réfléchissant à ce sujet, on se demande pourquoi Oberyn n’est pas parti à la place de Quentyn, il était parfait pour la tâche et c’est lui qui a signé l’accord et a rencontré Willem Darry. Le plan d’origine devait être pour Oberyn, je pense.

    Mauvais timing

    On sait que le Prince de Dorne a envoyé son fils en mission avant la mort de Tywin. Mais je ne sais pas à quel moment précisément. Est-ce la mort d’Oberyn qui a forcé la main de Doran ? L’obligeant a avancé ses pions ? Je ne sais pas si vous avez des éléments de réponses mais penser que Doran a attendu trop longtemps est toujours une bonne supposition. C’est Oberyn qui aurait dû partir.

    Lorsque le groupe arrive à Volantis, il se retrouve face à un mauvais timing : la situation dans la Baie des Serfs est compliquée, c’est la guerre. Aucun navire ne se rend à Meereen. Ils auraient dû venir plus tôt.

    Yunkai est en guerre contre Astapor pour le moment, mais il est induit que Meereen sera la prochaine étape. La Cité Jaune veut reprendre la Cité Rouge aux mains des partisans de Daenerys. Les yunkais recrutent des compagnies de mercenaires :

    — Les combats opposent Yunkaï et Astapor, à ce que nous avons entendu dire. Meereen n’est pas concernée.

    — Pour le moment, non. Un émissaire de la Cité Jaune visite Volantis en ce moment même, pour engager des épées. Les Longues Lances ont déjà mis les voiles pour Yunkaï, et les Erre-au-Vent et la Compagnie du Chat suivront, une fois qu’ils auront fini d’étoffer leurs rangs. La Compagnie Dorée marche également vers l’est. Tout ceci est connu.

    Mauvais ambassadeur ou mauvais timing, on peut se demander si les plans de Doran ne sont pas destinés à échouer car il attend trop longtemps, se met en mouvement trop tard.

    Quentyn, descendant Rhoynar

    On pourrait penser qu’il est de mauvais augure pour le fils du soleil de faire ce voyage : se lever à l’ouest pour se coucher à l’est :

    « Quand sera-t-il comme il était ? demanda Daenerys.
    — Quand le soleil se lèvera à l’ouest pour se coucher à l’est, répondit Mirri. Quand les mers seront asséchées, et quand les montagnes auront sous le vent le frémissement de la feuille. Quand votre sein se ranimera, quand vous porterez un enfant vivant. Alors il vous sera rendu, mais alors seulement. » – AGOT, Daenerys.

    Mais Quentyn est également un descendant Rhoynar et il fait le trajet inverse de celui de Nymeria, depuis Dorne jusqu’à Volantis. Il serait peut-être de bon ton de s’arrêter là. ^^

    Les rhoynars sont des tueurs de dragons, leurs descendants dorniens le sont aussi. Mais les rhoynars ont aussi été tués par des dragons, le feu de Valyria.

    Dans ce chapitre il y a énormément d’allusion à ses origines rhoynars, un peuple des fleuves et peut-être magique. D’ailleurs il quitte l’embouchure de la Sang Verte à Bourg-Cabanes pour arriver à embouchure de la Rhoyne à Volantis. De façon ironique il supportera mal le soleil et la chaleur de Volantis, ce qui accentue je trouve ce rapport aux fleuves.

    Le nom de la Sang Verte, cette association de mots est à elle seule chargée de symbolisme magique à Westeros. On apprend dans ce chapitre que les pièces de cyvosse ne sont pas seulement de couleurs blanches et noires :

    Ici on pouvait acheter des huîtres fraîches, là des fers et des menottes, là des pièces de cyvosse sculptées dans l’ivoire et le jade.

    Il y a différentes pièces représentant des unités de combat dans ce jeu, toutefois c’est aux dragons qu’on pense en premier et d’autant plus dans cette intégrale. On peut voir cette phrase comme un présage sur la rencontre avec les dragons de Daenerys.

    Quel dragon pour Quentyn ? Et si Quentyn devait être dragonnier, quel dragon lui irait le mieux ?

    Dans les prochains chapitres, il y aura d’autres métaphores aux marais, aux rivières autour de ce personnage mais je me laisse le temps de la relecture pour les relever en gardant en tête que Quentyn est peut-être plus des fleuves et des marais qu’il n’est fils du soleil.

     

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #196796
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9816

    Ah, Quentyn, un personnage que j’aime beaucoup car il ressemble à pas mal d’entre nous. A part son rang social très élevé, c’est un mec banal, gentiment lambda. Mauvais nul part mais bon en rien également. Et surtout pris dans un truc trop gros pour lui, mal fagoté, et qu’il ne peut pas refuser. J’aimerais bien en dire du bien (et comprends tout à fait qu’il soit là pour détruire le cliché du « jeune mec qui va avoir du mal, mais gagner à la fin », et rejoindre ainsi les Hugh du Val ou Jarl, si prometteurs), mais en même temps…. quelle bande de losers même pas magnifiques

    Le nom du POV est super ambigu, mais on a très vite « Quentyn » dans le premier paragraphe (qui se souvenait de lui 5 ans après AFFC ?). Et avant ça, on a

    Adventure stank.

    Premier mot en italique car on parle d’un bateau (on le saura peu après). Mais oui, l’aventure, ça pue ! Et c’est comme ça que ça va se finir pour Quentyn : mal. C’est rigolo, y a même un « reek » dans le coin

    This stink was piss and rotting meat and night-soil, this was the reek of corpse flesh and weeping sores and wounds gone bad, so strong that it overwhelmed the salt air and fish smell of the harbor.

    Donc, Quentyn Martell se fait passer pour ce qu’il n’est pas et son groupe cherche à embarquer. Cela permet à l’auteur de nous présenter Quentyn, touche par touche. C’est pas vraiment quelqu’un à qui s’attacher facilement car il est…. fadasse

    Quentyn cut a poor figure by comparison— short-legged and stocky, thickly built, with hair the brown of new-turned earth. His forehead was too high, his jaw too square, his nose too broad. A good honest face, a girl had called it once, but you should smile more.

    Smiles had never come easily for Quentyn Martell, any more than they did for his lord father.

    Pourtant, il tente de se convaincre que tout (fin)ira bien

    The most beautiful woman in the world, thought Quentyn. My bride-to-be, if the gods are good. Sometimes at night he lay awake imagining her face and form, and wondering why such a woman would ever want to marry him, of all the princes in the world. I am Dorne, he told himself. She will want Dorne.

    Leur couverture de marchand de vin ne fonctionne pas vraiment et le capitaine sait très vite qu’ils ont été refusés par plein de navires. Faut dire qu’après 20 jours ici….

    Only the captain of the Fawn had given them reasons for his refusal. “It is true that I am sailing east,” he told them, over watered wine. “South around Valyria and thence into the sunrise. We will take on water and provisions at New Ghis, then bend all oars toward Qarth and the Jade Gates. Every voyage has perils, long ones more than most. Why should I seek out more danger by turning into Slaver’s Bay? The Fawn is my livelihood. I will not risk her to take three mad Dornishmen into the middle of a war.”

    C’est plutôt du bon sens. L’auteur répond à « et pourquoi ils n’ont pas pris un bateau depuis Dorne ?? »

    Quentyn had begun to think that they might have done better to buy their own ship in the Planky Town. That would have drawn unwanted attention, however. The Spider had informers everywhere, even in the halls of Sunspear. “Dorne will bleed if your purpose is discovered,” his father had warned him, as they watched the children frolic in the pools and fountains of the Water Gardens. “What we do is treason, make no mistake. Trust only your companions, and do your best to avoid attracting notice.”

    (ils ont quand même été vus par Arianne….)

    Le capitaine accepte pour un prix très cher. Trop vite pour que cela soit honnête (bonne pioche, pour le coup… ça vaut le coup de réussir son jet de Perspicacité car ça sentait fort l’interloupe)

    That sweet man does not mean to take us to Meereen. He was too quick to accept your offer. He’ll take thrice the usual fee, no doubt, and once he has us aboard and out of sight of land, he’ll slit our throats and take the rest of our gold as well.”

    Comme le plan pue trop et que le groupe n’a pas besoin de ça (il a déjà perdu la moitié de ses hommes en mer, ce qu’on apprendra vite), changement et on visite Volantis pour trouver quelqu’un d’autre. L’auteur en profite pour nous faire l’état des lieux et nous rappelle bien ce qu’on a appris avant, à savoir que  » there were five slaves for every free man in Volantis« . Flashback sur le groupe de départ et le fiasco de l’expédition

    It was not supposed to end like that for them. “This will be a tale to tell our grandchildren,” Cletus had declared the day they set out from his father’s castle. Will made a face at that, and said, “A tale to tell tavern wenches, you mean, in hopes they’ll lift their skirts.” Cletus had slapped him on the back. “For grandchildren, you need children. For children, you need to lift some skirts.”

    En plus, le mestre avait sans doute des talents assez uniques

    “Maester Kedry will accompany you,” his father said the night they parted. “Heed his counsel. He has devoted half his life to the study of the Nine Free Cities.”

    Et là, ils sont dans une cité moite (très orientalisante, même pour un Dornien). Ils envisagent d’y aller à pied, ou d’acheter un bateau (mais personne ne peut piloter), des plans foireux… Parce que faut dire que Gerris….

    This is still just a game to him, Quentyn realized, no different than the time he led six of us up into the mountains to find the old lair of the Vulture King. It was not in Gerris Drinkwater’s nature to imagine they might fail, let alone that they might die. Even the deaths of three friends had not served to chasten him, it would seem. He leaves that to me. He knows my nature is as cautious as his is bold.

    Quentyn est assez inquiet de Tywin (s’il savait qu’il était mort)

    “His will come with knives. If they reach her first—”

    Et Quentyn se met encore la pression (merci Papa)

    Crawl back to Sunspear defeated, with my tail between my legs? His father’s disappointment would be more than Quentyn could bear, and the scorn of the Sand Snakes would be withering. Doran Martell had put the fate of Dorne into his hands, he could not fail him, not whilst life remained.

    Quentyn se rabaisse toujours

    She will not refuse me. She will honor the agreement. Daenerys Targaryen would need Dorne to win the Seven Kingdoms, and that meant that she would need him. It does not mean that she will love me, though. She may not even like me.

    Ah ben ça, c’est sûr, valait mieux avoir un contrat avec Stannis, lui il respecte les contrats 😀

    He had promised his father that he would bring her back to Dorne, but more and more he wondered if he was equal to the task.

    I never asked for this, he thought.

    On dirait Catelyn qui se rend aux Jumeaux : elle sent que ça pue, tout en se disant qu’elle va gérer. Redétour par la politique locale et des nains qui joutent ensemble (wink wink). Et enfin des compagnies de mercenaires qui laissent Quentyn perplexe

    And every man who signs with them is another sword for Yunkai, another blade meant to drink the blood of my bride-to-be.

    Et le chapitre se termine sur un mystère non résolu même si on a beaucoup d’éléments (je doute les avoir perçus en primolecture)

    J’ai eu du mal sur ce chapitre, j’aime bien Quentyn mais là, c’est vraiment une bande de branquignoles peu charismatiques qui va vers la catastrophe. Ouch…

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #196860
    Oiseleur
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 303

    La mission dornienne pour Daenerys, un voyage beaucoup plus difficile que les deux missions d’Illyrio car les couvertures des dorniens sont bien plus faibles en raison du faible passé naval de Dorne. Oberyn a réussi par le passé mais il avait déjà de l’expérience à Essos, de plus il se dirigeait secrètement vers Braavos, et non la baie des Serfs en pleine ébullition.

    Alors est-ce qu’envoyer Quentyn Martell auprès de Daenerys était une très mauvaise idée dès le départ au moment où Tywin était toujours en vie  ?

    Si les Martell veulent poursuivre la vengeance du meurtre d’Elia Martell et de ses enfants, partir avant n’a que peu de sens Viserys était parti auprès des Dothrakis sans avoir obtenu le soutien de Khal Drogo (Khal Drogo aurait-il soutenu Viserys avec l’appui militaire de Dorne ? C’est une autre question.) Toujours est-il qu’avant d’être prêt à officialiser l’alliance avec les Targaryen il faut que ces derniers aient atteint une masse suffisante pour que Doran soit prêt à prendre le risque, sinon c’est la ruine assurée de sa maison et de Dorne.

    Or à la fin d’ASOS la cause Targaryenne que Doran avait toutes les raisons de considérer comme définitivement perdue : Viserys mort ; le mari de Daenerys aussi ; le sort de Daenerys incertain (morte ou hors-jeu), cette cause revient avec Daenerys avec trois dragons et une armée d’Immaculés en route vers Westeros.

    Envoyer une ambassade pour rappeler l’existence du contrat avant ? Beaucoup de risques pour pas grand chose.

    Qui envoyer ? Oberyn est mort. Qui reste maintenant disponible pour Doran : Arianne ? C’est maintenant elle l’héritière de Dorne aux yeux de Doran. Trystan ? Trop jeune, de plus fiancé à Myrcella, ça serait difficile de le soustraire aux regards d’Arys du Rouvre sans attirer l’attention. Ne reste plus que Quentyn.

    Est-ce une ambassade qui puisse assurer Daenerys de l’intérêt d’honorer le pacte ? Ou Daenerys devrait-elle chercher à rallier une autre Couronne comme par exemple le Bief ; le Val d’Arryn ; les Iles de Fer (après tout le Kraken Rouge fut un allié de choix pour les Noirs lors de la Danse des Dragons (^_^) .

    Faut-il voir dans le fait que Quentyn soit successivement passé du rôle de marchand à celui de valet puis de domestique un mauvais présage ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 3 semaines par R.Graymarch.
    #196863
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9816

    Qui reste maintenant disponible pour Doran : Arianne ? C’est maintenant elle l’héritière de Dorne aux yeux de Doran.

    Je ne comprends ce qu’il y a de nouveau là dedans avec la mort d’Oberyn. Dès sa naissance, en tant qu’enfant ainée de Doran, Arianne est son héritière, non ?

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #196866
    Céleste
    • Pas Trouillard
    • Posts : 654

    Je ne comprends ce qu’il y a de nouveau là dedans avec la mort d’Oberyn. Dès sa naissance, en tant qu’enfant ainée de Doran, Arianne est son héritière, non ?

    C’est pas tant la mort d’Oberyn que celle de Viserys. Aux yeux de Doran Quentyn était l’héritier de Dorne et Arianne reine consort de Viserys. D’où le quiproquo, Arianne a cru que son père voulait la déshériter au profit de Quentyn.

    Alors est-ce qu’envoyer Quentyn Martell auprès de Daenerys était une très mauvaise idée dès le départ au moment où Tywin était toujours en vie ?

    Je n’ai pas compris ce que tu voulais dire, tout porte à croire dans ce chapitre qu’ils sont partis alors que Tywin était toujours vivant. La question que je me pose est : est-ce qu’Oberyn était en vie ?

    Envoyer une ambassade pour rappeler l’existence du contrat avant ? Beaucoup de risques pour pas grand chose.

    Doran voulait envoyer Arianne rencontrer Viserys il y a bien des années. Mais de toute façon il y a une marge de manœuvre entre le réveil des dragons et le départ actuel. Illyrio a bien envoyé Barristan Selmy au moment où Daenerys était à Qarth. Je veux dire se mettre en mouvement au moment où les nouvelles d’Astapor arrivent aurait été bien aussi et même un peu plus tard ça aurait été bon aussi. On me fera pas croire que Doran est mal informé sur ce qu’il se passe en Essos ^^

    Qui envoyer ? Oberyn est mort.

    C’est la question que je pose, sont-ils partis avant ou après la mort d’Oberyn ? Est-ce la mort d’Oberyn qui force la main de Doran et le pousse à se mettre en mouvement ?

     

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #196879
    Worgen Stone
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1412

    C’est la question que je pose, sont-ils partis avant ou après la mort d’Oberyn ?

    L’Encyclopédie fournit une chronologie extrêmement intéressante et complète. Les événements suivants y sont mentionnés :

    • Semaine 1 (Y+79) : Le prince Oberyn Martell arrive à Port-Réal
    • Semaine 4 (Y+86) : Quentyn Martell quitte Dorne pour Volantis sous une fausse identité
    • Semaine 4 (Y+90) : Quentyn Martell et ses compagnons arrivent à Volantis.
    • Semaine 3 (Y+93) : mort d’Oberyn Martell, Quentyn Martell s’engage sous un faux nom dans la Compagnie des Erre-au-Vent
    • Semaine 4 (Y+94) : Le prince Doran Martell apprend la mort de son frère, le prince Oberyn Martell.
    • Semaine 2 (Y+96) : Assassinat de lord Tywin Lannister

    Quentyn Martell et ses compagnons auraient donc quitté Dorne avant la mort du prince Oberyn.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 3 semaines par Worgen Stone. Raison: Ajout de la mort de Tywin à toutes fins utiles
    #196882
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9816

    Méfiance avec la chronologie du wiki (ou d’ailleurs), comme indiqué dans l’article, tout n’est pas si clair et des fois c’est le fruit de déductions. GRRM utilise le flou à dessein, notamment pour éviter qu’on lui fasse remarquer des erreurs sur des peccadilles (et sans doute aussi car il ne sait pas précisément ou peut changer d’avis)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #196889
    Céleste
    • Pas Trouillard
    • Posts : 654

    Quentyn Martell et ses compagnons auraient donc quitté Dorne avant la mort du prince Oberyn.

    Merci Worgen pour cette précision, certes on prendra avec des pincettes cette chrono mais je trouve que ça correspond plutôt bien au ressenti : Quentyn met énormément de temps à arriver à Meereen et prend des détours et il y arrive en premier. C’est donc assez intuitif de penser qu’il est parti très tôt.

    Mais ça veut dire que c’est encore pire, il avait sous la main Oberyn et a envoyé Quentyn. Quentyn est mal préparé c’est évident.

     

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #196891
    Oiseleur
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 303

    Si Illyrio a pu envoyer des renforts à Daenerys aussi rapidement c’est que Jorah Mormont a fait remonter l’information le plus rapidement possible auprès de Varys.

    Oberyn ou un autre Martell devait être à Port Réal pour représenter Dorne. Je ne donne pas cher de la peau de Quentyn et Arianne pour tirer leur épingle du jeu. Entre le départ d’Oberyn pour Port Réal, le temps que la nouvelle du sac d’Astapor par Daenerys et sa toute nouvelle armée. Les dés sont jetés. Si Doran a appris la naissance des dragons au cours de ACOK, comme Jorah Mormont il sait que les dragons ne sont pas encore prêts pour être des armes de destruction massive. Avant que Daenerys n’ait une troupe avec elle, partir à sa rencontre peut-être difficile puisque leur chemin en mer se croiserait facilement.

    J’ai l’impression que Doran a fait avec ce qu’il pouvait. Ce n’est pas que son plan soit mauvais, c’est que les cartes qu’il a en main ne sont pas les meilleures. C’est à se demander à quel point Dorne était encore en état de se battre au moment où Baelor et sa main Viserys ont fait le choix de l’apaisement pour éviter des frais d’occupation perpétuelle. Mais ceci est un autre sujet.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 3 semaines par R.Graymarch.
    #196955
    Céleste
    • Pas Trouillard
    • Posts : 654

    Après les précisions sur la chronologie apportées par Worgen, je me questionne sur un truc. Oberyn et Doran étaient peut-être en désaccord : le plan d’Oberyn de couronner Myrcella et Trystan d’un côté et celui de couronner Daenerys et Quentyn de l’autre. Les deux plans ne peuvent cohabiter, à moins qu’Oberyn n’ait jamais cru en ce plan et a baladé Tyrion à ce sujet pour brouiller les pistes.

    Je ne sais pas ce que vous en pensez.

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #196996
    Worgen Stone
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1412

    Les deux plans ne peuvent cohabiter

    L’un est peut-être le plan B de l’autre ?

    #196998
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3420

    Oberyn et Doran étaient peut-être en désaccord : le plan d’Oberyn de couronner Myrcella et Trystan d’un côté et celui de couronner Daenerys et Quentyn de l’autre.

    J’imagine mal Oberyn fomenter un plan dans son coin. Même s’il est très différent de Doran, je pense qu’il lui est fidèle et qu’il a toujours œuvré dans le sens voulu par son frère.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #197035
    Oiseleur
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 303

    Il est possible que Oberyn ne soit pas au courant du fait que Daenerys ait le vent en poupe, Varys parle vaguement de la naissance des dragons dans ASOS, la puissance de Daenerys dans Port-Réal ne devient connue que dans ADWD/AFFC

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par R.Graymarch.
    #197153
    Yfos
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1745

    Merci de nous avoir permis de faire connaissance de ce nouveau personnage.

    En réfléchissant à ce sujet, on se demande pourquoi Oberyn n’est pas parti à la place de Quentyn, il était parfait pour la tâche et c’est lui qui a signé l’accord et a rencontré Willem Darry. Le plan d’origine devait être pour Oberyn, je pense.

    Il est clair qu’Oberyn était beaucoup plus adapté à la tâche et pour de nombreuses raisons, pas seulement parce qu’il connaissait Essos. Peut-être plus reconnaissable mais son départ aurait moins étonné de la part d’un personnage impulsif. Peut-être est-ce lui qui a insisté pour partir pour Port Real ? À la recherche de la vengeance.

    En terme de charme et de charisme, Arianne aurait été une meilleure idée pour vendre Dorne auprès de Daenerys. Quentyn se décrit en opposition à son ami Gerris, il a un physique ordinaire, il manque d’allure, d’assurance et de charme, il est prude voire un peu coincé.

    J’ai eu du mal sur ce chapitre, j’aime bien Quentyn mais là, c’est vraiment une bande de branquignoles peu charismatiques qui va vers la catastrophe

    Vis à vis de Daenerys et pour cette mission spécifique, le manque de charisme est certes problématique. Mais le manque d’assurance ? Tant que Viserys vivait, Doran considérait Quentyn comme son héritier. Catelyn a expliqué un jour à Robb qu’il ne pouvait pas paraître trop indécis devant ses vassaux. Doran n’avait pas la même opinion ?

    L’assurance ne s’apprend pas comme ça mais il y avait peut-être des moyens pour la développer ? Demander à son tuteur de le laisser prendre des décisions par exemple. Tyrion explique que son père lui a confié vers 16 ans la responsabilité des canalisations de la ville. La réussite dans une telle mission donne confiance en soi.

    Arrivés à Lys ils changèrent de bateau et de stratégie, Quentyn ne joue plus le rôle du marchand mais celui du domestique du marchand :

    À Bourg-Cabanes, Quentyn avait joué les marchands de vin, mais cette comédie l’avait irrité, si bien qu’en changeant de bateau à Lys, les Dorniens avaient par la même occasion interverti les rôles. À bord de la Sternelle, Cletus Ferboys était devenu le marchand, et Quentyn le valet ; à Volantis, avec Cletus mort, Gerris avait endossé le rôle du maître.

    Cette attitude aussi me gène. Changer de rôle parce que le sien l’irrite, ce n’est pas très sérieux comme motif. Gerris est-il crédible comme marchand ou fils de marchand ? Ceux-ci sont en général plus réfléchis s’ils ne veulent pas finir ruinés. Ou alors le motif foireux (vendre des vins de Dorne à Merreen) est choisi pour coller au personnage. Et si le capitaine lui demande de dire oui ou non tout de suite, il répond quoi ? « je demande son avis à mon domestique » ? Il me semble que lors de ses audiences, Daenerys fatigue et pourtant elle continue à les tenir.

    Parce que faut dire que Gerris….

    Peut-être surjoue-t-il son rôle d’irréfléchi ? Il explique ne pas avoir lu le livre sur Volantis offert par mestre Kaedry mais sait que les triarches sont tigres ou éléphants. Doran aurait accepté quelqu’un qui ne prend rien au sérieux pour cette mission ?

    #197180
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2799

    Comme Varys et Illyrio pour le plan FAegon, avec un Varys qui reste en ville malgré sa tête mise à prix, ou Littlefinger qui profite du chaos et assassine Joffrey, Doran a besoin d’affaiblir l’alliance Castra-Roc – Haujardin. C’est pour cela qu’Oberyn est envoyé à Port-Réal et il en profite pour cibler Tywin à travers son fils et obtenir vengeance. Pour la même raison, Doran renverra des Aspics dont il se méfie. Ca ne sert à rien de ramener Dany ou soutenir FAegon si Dorne doit affronter tout le royaume. Cette tâche peut être faite par Oberyn, pas Quentyn. Et Oberyn aurait peut-être tenté de la séduire pour lui-même, ou Dany craqué pour lui (c’est son style). Quentyn est adulte, il doit jouer son rôle dans les affaires familiales, et il est le promis de Dany. Bref, pas trop le choix.  Doran n’a pas d’information fiable sur ce qui se passe au fin fond d’Essos, même Illyrio et la Compagnie dorée sont dans le flou. C’est trop loin. S’il en avait eue, sans doute envoyer des Aspics pour qu’elles se lient d’amitié et comblent la grande solitude et la soif d’en apprendre sur Westeros de l’exilée aurait bien marché. Mais les options de Doran sont limitées, y compris dans les amis de confiance de son fils.  Néanmoins, le fait que Quentyn endosse le rôle du serviteur est assez symptomatique de son caractère. Ce qui donne un PoV bien mièvre et qui va vite disparaître. Pour moi, ce chapitre est un des exemples de la perte de maîtrise de GrrM sur son jardin, se sentant obligé de nous rajouter un Dornien pour expliquer leurs plans et au final avoir un rôle marginal.

    #197248
    Yfos
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1745

    Quentyn est adulte, il doit jouer son rôle dans les affaires familiales, et il est le promis de Dany. Bref, pas trop le choix.

    Oui, pas trop le choix. Dans ce monde, à 19 ans, il est censé prendre des responsabilités d’adulte mais, visiblement, il ne sait pas faire. Au même âge Eddard Stark a pris la tête des troupes du Nord dans la rébellion alors qu’il n’était pas destiné à en devenir le seigneur. Lui aussi est décrit comme ayant des traits plus quelconques et étant d’un caractère moins flamboyant que son frère aîné mais il a su dépasser cela.

    Le tuteur de Quentyn a-t-il moins bien joué son rôle que Lord Arryn? Doran Martell était-il au courant dlorsqu’il écrivait à son fils et lui mettait encore plus la pression?

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.