[Décryptage] De la relation entre Renly Baratheon et Loras Tyrell

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Théories, analyses, décryptages et panorama [Décryptage] De la relation entre Renly Baratheon et Loras Tyrell

  • Ce sujet contient 7 réponses, 5 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Pandémie, le il y a 1 semaine et 6 jours.
8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #161680
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4488

    Notre nouveau décryptage porte sur un sujet dont on a déjà maintes fois parlé : l’homosexualité de Loras et Renly. Je vous ai compilé tous les passages, tous les indices et toutes les infos que j’ai pu relever dans les livres sur le sujet (et dans les interviews de Martin).

    En espérant que vous apprécierez votre lecture. 😉

    De la relation entre Renly Baratheon et Loras Tyrell

    #161684
    PierreKirool
    • Frère Juré
    • Posts : 72

    Merci pour ce decryptage, c’est sans doute un des rares que j’ai compris sans avoir besoin de l’aide de  La Garde de Nuit 🙂

    #161691
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2256

    Merci Eridan pour cette analyse détaillée de la relation entre Renly et Loras.

    Il faut être vraiment attentif aux indices laissés par l’auteur pour deviner qu’ils entretiennent une relation homosexuelle.

    Je crois qu’à la première lecture, j’ai eu des doutes au sujet de Renly au moment où son frère Stannis lui dit que Margaery a toutes les chances de rester vierge, tant qu’elle restera avec lui. Stannis n’est pas du genre à mâcher ses mots, mais il n’est pas un menteur. Et puis, il a eu l’occasion de côtoyer Renly à la cour. S’il pense que son frère est attiré par les hommes, il y a des chances que ce soit vrai.

    Ensuite, il y a tous les indices que tu évoques : les « prières » réalisées ensemble, la folie qui s’empare de Loras lorsqu’il apprend la mort de Renly. Il tue les deux gardes chargés de veiller sur le roi. Cet emportement ne lui ressemble pas. Puis, il récupère le corps de Renly et l’enterre lui-même. Qui aurait fait cela, en dehors de la personne qui l’aimait ?

    La façon dont Loras parle de Renly, son insensibilité au charme de jeunes femmes comme Sansa, sont également des indices.

    Il y a aussi les témoignages ou allusions de tous ceux qui sont au courant de leurs relations. Comme Jaime Lannister. Ou Petyr Baelish.

    Pour Olenna Tyrell, j’avais oublié ce passage où elle raconte son projet de mariage avec Daeron Targaryen. Lui aussi avait une relation intime avec son compagnon d’armes.

    Je me souviens également que lorsque Jaime revient du Conflans avec Brienne, ser Loras veut à tout prix la punir pour le meurtre de Renly. Puisqu’elle était seule dans la tente de Renly, avec Catelyn Stark, au moment de l’assassinat. Brienne et Catelyn sont des coupables idéales. Et Brienne plus encore, car elle est armée et sait se battre. Jaime parviendra à convaincre Loras d’écouter le témoignage de Brienne avant de la condamner.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par Liloo75.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #161736
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4488

    Cet emportement ne lui ressemble pas.

    Un peu quand même ! ^^ Littlefinger mise précisément dessus dans son plan pour pousser Olenna à assassiner Joffrey :

    « Lady Olenna n’était certes pas près de laisser Joffrey martyriser son inestimable Margaery chérie, mais, contrairement à son fils, elle était aussi pleinement consciente que sous toutes ses fleurs et toute sa joaillerie ser Loras est aussi soupe au lait que Jaime Lannister. Jetez Joffrey, Margaery et Loras dans une marmite, et voilà réunis tous les ingrédients d’un ragoût régicide. »

    Jaime confirme que Loras lui ressemble, qu’il est tout aussi bouffi de fierté, de suffisance, d’arrogance. 😉 L’épisode avec Brienne ou son agressivité contenue dans la tour de la Garde Royale vont aussi dans ce sens. Après, il sait quand même se tenir de manière générale … et la mort de Renly est effectivement un moment où il se lâche plus qu’à l’accoutumé.

    #161738
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2256

    Après, il sait quand même se tenir de manière générale … et la mort de Renly est effectivement un moment où il se lâche plus qu’à l’accoutumé.

    Oui, c’était le sens de mon propos. Loras a beau être soupe au lait, il ne tue pas les gens sans raison. Sa réaction disproportionnée après la mort de Renly est bien la preuve de ses sentiments pour lui.

    Il aurait eu une attitude différente s’il avait été membre de la garde royale de Robert. Il n’aurait pas pourfendu Lancel pour lui avoir fait boire trop de vin 😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines par Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #161740
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 383

    Un peu quand même ! ^^ Littlefinger mise précisément dessus dans son plan pour pousser Olenna à assassiner Joffrey :

    Ce qui est assez bizarre quand même, si elle savait que Loras était téméraire alors qu’elle commençait simultanément à avoir des doutes sur la nature de Joffrey (et personellement je pense que les Tyrell savaient dès AGOT la bâtardise de Joff), elle aurait pu esquiver la chose. De plus, je suis étonné que Mace pense que Loras protégera sa soeur de Joffrey sans pour autant voir que ça irait jusqu’au régicide.
    A ce stade, je me dis qu’en fait le caractère impulsif de Loras n’est pas la raison première, et que de toute façon ils voulaient éliminer Joffrey car ce n’était ni un époux ni un roi fiable ou capable.

    A titre personnel, l’homosexualité de Renly n’a jamais été un doute vu que comme tu le dis dans ton décryptage, la série l’a amenée avec la subtilité d’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Ce qui est plus intéressant, c’est le traitement de la relation. Dans Games of Thrones tout le monde le sait, ce n’est limite même plus un secret sauf pour les naïves comme Sansa. Dans les livres c’est un peu plus caché. Aussi, le traitement de Loras diffère vu que dans la série il passe à autre chose alors que dans les livres c’est pas le cas.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines par R.Graymarch.
    #161748
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4488

    Ce qui est assez bizarre quand même, si elle savait que Loras était téméraire alors qu’elle commençait simultanément à avoir des doutes sur la nature de Joffrey (et personellement je pense que les Tyrell savaient dès AGOT la bâtardise de Joff), elle aurait pu esquiver la chose. De plus, je suis étonné que Mace pense que Loras protégera sa soeur de Joffrey sans pour autant voir que ça irait jusqu’au régicide.
    A ce stade, je me dis qu’en fait le caractère impulsif de Loras n’est pas la raison première, et que de toute façon ils voulaient éliminer Joffrey car ce n’était ni un époux ni un roi fiable ou capable.

    Ce n’est pas l’unique raison. Comme dit Littlfinger, elle voulait sûrement aussi protéger Margaery.

    Je ne pense pas qu’Olenna pouvait esquiver grand chose ; en temps que veuve et mère de Mace, elle n’a pas une grosse marche de manœuvre, ni un grand pouvoir de décision (comme Catelyn face à Robb, d’ailleurs). A mon avis, on conçoit parfois mal les rapports de forces au sein de la maison Tyrell : on a l’impression d’une famille cohérente, qui intrigue ensemble et avance ensemble car ils sont solidaires et relativement aimants les uns avec les autres. Mais en fait, comme dans chaque famille, il y a des conceptions différentes, des objectifs différents et des moyens différents pour les atteindre, le tout entrant parfois en conflit.
    Chez les Tyrell, Mace est avide de gloire et de prestige (car il a toujours senti les limites de sa famille et ses limites personnelles à ce sujet) ; Olenna est différente. Mace est déterminé à faire de Margaery la reine, Olenna le sait … et Mace n’écoute pas les conseils d’Olenna. Du coup, elle doit agir sans lui, sans son accord ou son appui, en secret, avec des complices extérieurs et peut-être d’autres membres de sa famille, mais pas tous. Loras n’a certainement pas participé à la mort de Joffrey, Mace non-plus (ou alors à son insu avec le calice). On retrouve ici un schéma assez classique de la saga : la hiérarchie sociale et la loi permettent aux hommes (pères) de décider pour toute leur famille, obligeant souvent les femmes à user d’intrigues et de poisons pour faire prévaloir leur point de vue (c’est le cas d’Olenna, de Sibylle Ouestrelin, de Cersei de Taena Merryweather et de Lysa Arryn). Ça amène d’ailleurs Jaime à cette réflexion :

    Jaime ne put s’empêcher de se demander dans quelle mesure lord Gawen était au courant des manigances de son épouse. Dans quelle mesure sommes-nous jamais au courant de rien, nous autres, les mâles ?

    AFFC, Jaime VII.

    Pour moi, l’assassinat de Joffrey entre dans ce schéma : Mace a pris une décision, organiser un mariage qui ne contente pas Olenna, un mariage qui représente un danger pour ses petits-enfants (et pour la famille tout entière) que Mace est incapable d’anticiper. Elle sait que son fils ne l’écoutera pas si elle essaie de le mettre en garde, comme il ne l’avait pas écouté concernant Renly. Mais autant elle pouvait se contenter d’un Renly, autant elle n’acceptera pas le risque avec Joffrey. Olenna va donc trouver une astuce : « Margaery doit épouser un roi, mais ce roi n’est pas forcément Joffrey. » 😉

    Bref, on a déjà un sujet plus pertinent pour en parler (L’empoisonnement de Joffrey), je ne m’étends pas davantage. ^^

    #161756
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2303

    Tywin te dirait que même pour un patriarche, c’est difficile de contrôler des enfants qui n’en font qu’à leur tête.

    Olenna doit faire avec ce que décident Mace et Loras, qui ne sont pas si dégueulasses que cela, si on excepte l’imprévisible comme les plans d’Illyrio et les dragons de Dany.

    Les choix de Loras semblant être dans la continuité de son histoire avec Renly. Le venger de Stannis, rester Garde royal auprès de sa sœur et futurs neveux, une sorte de phase de déni du deuil. Puis il passe à la phase déprime-colère et s’en va se battre suicidairement à Peyredragon.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.