Des bips et des bloups: votre dernier jeu vidéo

  • Ce sujet contient 82 réponses, 32 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Krill, le il y a 1 mois et 3 semaines.
23 sujets de 61 à 83 (sur un total de 83)
  • Auteur
    Messages
  • #134666
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2980

    On est à 5%, c’est déjà pas si mal. #davidgoodenough

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #137527
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5873

    Suivant la recommandation de Crys, je me suis remis aux jeux vidéos (après une bonne décennie de quasi-abstinence ^^) avec Ghost of a Tale de Lionel Gallat. Des ch’tites souris dans un univers médiéval … Ça ne pouvait que me plaire ! Et le jeu tient ses promesses, j’ai pris beaucoup de plaisir dans ce voyage-là. L’univers, l’ambiance et les personnages m’ont beaucoup plu, et les intrigues ou les thématiques quoi qu’assez « classiques » sont efficaces et émouvantes.

    S’il devait y avoir une suite, j’aurai beaucoup de plaisir à retourner dans cet univers et vivre cette nouvelle aventure.

    #149473
    Papadoc
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1144

    Dans la suite « découverte de classiques sortis tardivement sur Switch » :

    • Dragon Quest XI Les Combattants de la destinée. Extrêmement génial. Juste l’accomplissement parfait avec un subtil équilibre de tous ceux qui ont été faits avant (au moins depuis le IV). En plus il privilégie l’épique à la construction de personnage (au contraire du VII et surtout du IX) ce qui est très loin de me déplaire. Un peu dur/long à finir en vraie fin (et je ne parle pas du dernier boss), mais les 100 premières heures passent comme une lettre à la poste.
    • Catherine Fullbody. Grosse grosse claque. Je viens de finir le jeu une première fois et l’ai mis de côté pour explorer les autres options avec une soluce quand j’aurais un peu de temps. Au final, le côté sexy est assez limité, mais le fantastique est EXTREMEMENT bien dosé, l’ambiance glauque et angoissante comme il faut. J’ai eu envie de baffer Vincent Brooks au début, et puis ai eu de la sympathie pour tout ce qui lui tombait sur la tête, avant de m’amuser de son épiphanie (en caleçon et oreiller). Un jeu que j’ai envie de proposer aux couples débutants, au vu de toutes les questions que sa réalisation soulève.

    "C'est d'une simplicité absurde, comme la plupart des énigmes quand on en voit la réponse."

    Hodor! [Casting 2019]

    #150412
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2980

    Ca fait un petit moment que je n’ai pas mis à jour les jeux auxquels j’ai joué. Donc :

    Final Fantasy III :  J’ai passé beaucoup de bon moment dessus. J’en garderais un très bon souvenir (en seconde position de mes Final Fantasy préféré pour le moment en excluant le XIV). Il reste très classique (je veux dire dans la lignée des épisodes I et II niveau Gameplay mais il propose également pas mal de chose avec les classes et les jobs et ne prend pas la facilité du « les ténèbres, c’est le mal et la lumière, c’est le bien » et c’est un point honorable). Il a une place particulière dans mon cœur.

    Final Fantasy IV : Il est GÉNIAL !!! Ce FF !!! Si on enlève le XIV, le IV est mon Final Fantasy préféré. J’attendrais d’avoir un nouveau pc pour jouer au V sur émulateur. Foncez-y, c’est du bon.

    Phoenix Wright : Ace Attorney : J’avais déjà fait les quatre premières enquêtes et procès sur un émulateur DS mais j’ai profité d’une promo sur la Switch pour acheter les trois premiers et donc j’ai refait le jeu et j’ai pu faire la cinquième enquête/procès bonus exclusif à la DS. J’adore et je viens de terminer le premier procès du deuxième jeu Phoenix Wright : Ace Attorney – Justice for all. Je donnerais mon avis une fois fini. ^^

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #166497
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1895

    Après y avoir joué pendant quelques mois je peux enfin donner un avis sur Final Fantasy XIV: c’est un très bon JRPG et honnêtement donne à peine l’impression d’être un MMO, l’histoire atteint son apogée (pour moi) avec l’extension Heavensward (qui est incluse dans l’essai gratuit! ce qui est assez dingue); les extensions suivantes amha n’arrivent pas à la hauteur, même si la fin de Shadowbringers est certainement bien plus spectaculaire (et que l’antagoniste est excellent). J’ai essayé plusieurs classes, même si je joue principalement Machiniste. J’ai acheté un skip pour Chevalier Noir parce que le leveller était assez emmerdant, la plupart des skills intéressants sont en haut level; cela dit je déconseille le skip si vous êtes pas prêts à vous entraîner avec parce que vous allez vite vous sentir débordé avec tout les nouveaux skills.

    Le jeu n’est pas chronophage (contrairement aux autres MMO il n’y a aucun mal à s’arrêter une semaine ou deux et reprendre quand vous voulez), aucune pression sur le temps de jeu requis, la communauté est TRES sympa (mais genre, à un niveau hallucinant, c’est l’anti-WoW ou CoD, tout le monde est super gentil????), et vous pouvez jouer seul pour une grosse partie du jeu (même si c’est plus marrant avec des amis, conseil perso). C’est limite si y’a pas un JRPG solo déguisé dans le MMO: l’aspect social est le coeur du jeu mais vous pouvez vous en passer globalement si ça ne vous intéresse pas.

    Ah, et vis à vis des ventes qui s’étaient arrêtées, il me *semble* que ça a repris?? Pas sûr. Les essais gratuits ont été débloqués en tout cas.

    Très bonne surprise et hâte de continuer Endwalker!

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #166504
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2980

    Ah, et vis à vis des ventes qui s’étaient arrêtées, il me *semble* que ça a repris?? Pas sûr. Les essais gratuits ont été débloqués en tout cas.

    Il me semble que ça a repris mais tu me fiches le doute.  ^^

    l’histoire atteint son apogée (pour moi) avec l’extension Heavensward (qui est incluse dans l’essai gratuit! ce qui est assez dingue); les extensions suivantes amha n’arrivent pas à la hauteur, même si la fin de Shadowbringers est certainement bien plus spectaculaire (et que l’antagoniste est excellent).

    Pour le coup, même si j’adore Heavensward, pour moi Shadowbringers est l’apogée de FFXIV (mais, les goûts les couleurs….).

    Sinon, rien à ajouter ou à redire. 🙂

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #169943
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2980

    J’ai terminé récemment Blacksad : under the skin.

    J’ai un avis positif sur ce jeu malgré ses nombreux (gros) défauts. La synchro labiale est aux fraises. Blacksad est aussi facile à déplacer qu’une armoire normande.

    Cependant, j’ai bien aimé l’enquête et les références à la bd. Les QTE et les chronos m’ont pas mal fait stressés par contre, ce qui fait que j’étais vraiment mauvais lors de ces phases.

    Bref, j’ai passé un bon moment malgré les défauts du jeu.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #169950
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5873

    https://assets.nintendo.com/image/upload/f_auto/q_auto/dpr_auto/c_scale,w_600/v1/ncom/fr_CA/games/switch/s/spirit-of-the-north-switch/description-imageJe viens de finir Spirit of the North . Charmé par le visuel, je l’avais pris par hasard et j’ai vraiment aimé. Inspiré de l’Islande, le jeu propose d’évoluer dans des décors naturels majestueux, à la fois gigantesque et magnifiques. Le joueur incarne un renard, mystérieusement lié à l’esprit des aurores boréales, alors qu’une mystérieuse corruption rouge s’étale dans le ciel. Il va falloir remonter à la source pour comprendre d’où elle vient et voir comment faire pour sauver le monde.

    Singularité bienvenue : le jeu ne comporte aucun dialogue ; normal : que viendrait faire la parole dans un univers mélangeant beauté de la nature, animalité sauvage et monde spirituelle ? ^^ Ça participe énormément à l’ambiance, à l’immersion, et comme le jeu reste très guidé, on n’est pas particulièrement perdu pour autant.
    Au rang des défaut, sur PC je l’ai parfois trouvé un peu lourd à manier, mais je mets ça sur le compte de mon manque de pratique. 😉

    https://cdn.cloudflare.steamstatic.com/steam/apps/1213700/ss_0b4d8358c5605e7322cd5f3697bbbd2b909401c5.1920x1080.jpg?t=1653298628

    #169951
    Crys
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1585

    Mais ça a l’air trop cool ! Je te vole l’idée ! 🙂

    #172484
    Papadoc
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1144

    @Aerolys : merci de ce retour sur Blacksad. J’avoue que, très fan de la BD, j’avais été tenté, surtout au vu des grosses réductions ayant lieu fréquemment (version dématérialisée à 10 euros ou moins) mais qu’au vu des critiques j’hésitais à franchir le pas.

    De mon côté quelques petits ou moyens jeux sur switch (mais trouvables ailleurs pour beaucoup), parfois classiques mais pour moi une découverte peut-être assez tardive.

    Avant que vous soyez noyés par la longueur de mon message je veux parler de YU-NO : A girl who chants love at the bound of this world. Acheté d’occasion 15 euros parce que je me demandais ce qu’un tel jeu, ressemblant furieusement à un eroge, faisait sur cette console. Et…je vais avoir du mal à exprimer mon sentiment sur ce jeu. Il s’agit en fait du remake (disponible aussi sur PS Vita et PS4 et bien sûr PC) d’un disons visual novel de 1996. Alors oui, il y a des scènes érotiques, clairement (et pas très fines pour certaines). Mais pas tant que cela, et le jeu va quand même TRES loin dans la science-fiction et le capillotractage bien maitrisé. Cela parle de voyage dans le temps et de mondes parallèles, et le jeu a très visiblement eu un très grand impact sur la production ultérieure (il est considéré comme ayant révolutionné le visual novel, rien de moins). Je peux déjà citer dans les très grands jeux qu’il a inspiré Radiant Historia pour le système de voyage dans le temps, et Tales of Symphonia dont la fin est complètement copiée-collée pour ce qui est des dialogues! (on parle aussi de Fate/stay night et Steins;Gate auxquels je n’ai pas joué). Donc si vous êtes intéressés par le côté historique du jeu vidéo, ne pas hésiter. Par contre, en terme de rythme de jeu c’est très déstabilisant (le prologue et surtout l’épilogue sont loooongs bien qu’intéressants).

    Après je peux vous parler de Yes your grace. Un petit jeu de gestion d’un royaume : une partie des décisions se fait en salle du trône (approuverez-vous les requêtes qui vous sont demandées? Vous n’avez cependant pas les ressources pour tout faire) et l’autre dans la visite des différents éléments du château avec discussions avec les membres de sa famille. Ambiance très 8 bits et pixel art, mais bien travaillé. Histoire en 3 phases, personnages bien traités (j’ai beaucoup aimé Cordelia, la petite dernière), c’est vraiment un jeu avec le danger du « allez je joue encore un jour pour voir/1h plus tard… » qui guette (dans lequel je suis bien tombé).  C’est également le jeu avec le sous-texte politique (de gauche) inscrit dans le gameplay le plus marqué auquel je n’aie jamais joué. Mais cela n’en fait pour autant un moins bon jeu.

    Gris est un jeu de plate-forme/énigmes assez court mais VRAIMENT joli, avec ambiance très symbolique, qui tourne autour de la sortie du deuil/dépression. Je le recommande même si je ne suis pas sûr d’y retourner pour le finir à 100%.

    J’ai bien avancé dans Leisure Suit Larry : Wet Dreams Dry Twice, la suite directe de Wet Dreams don’t dry. Contrairement à son prédécesseur, il n’a pas l’excuse du décalage générationnel/sociétal et donc retombe un peu dans le côté un peu (voire bien) lourdingue de la série. Pas déplaisant (jusqu’ici en tout cas) mais pas le haut du panier. a réserver aux amateurs de point and click qui ont bien aimé le premier opus.

    J’ai terminé la quête de mon personnage principal (Ophelia pour ceux qui y ont joué) dans Octopath Traveler, rpg SquareEnix volontairement retro, sans avoir pour l’instant repris le flambeau pour l’ensemble des 6 membres restant dans l’équipe (+ sans doute une quête finale pour une sorte de true end). La demi-teinte de ce jeu est pour moi assez mystérieuse : le système de jeu est très bon, voire intéressant, les personnages bien écrits, le scénario (plutôt les) sans être révolutionnaire tient la route, les musiques sont jolies…mais il manque un truc, sans que je puisse dire exactement quoi. A réserver aux fans de rpg qui veulent mieux connaître ce titre.

    Bonnes vacances pour ceux qui en ont et bon jeu à tous!

    "C'est d'une simplicité absurde, comme la plupart des énigmes quand on en voit la réponse."

    Hodor! [Casting 2019]

    #174503
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9817

    Gloomhaven est à la base un jeu de plateau qui est (a été ?) le jeu le mieux noté sur Boardgamegeek

    Le souci c’est que la boite coute 150€ (minimum), pèse 4.8 tonnes et remplit 2 terrains de football (j’exagère un peu pour les deux derniers). C’est un « gros » jeu, donc pas du tout le truc « casual » qu’on sort à l’apéro.

    Bonne nouvelle, un portage en jeu vidéo a été fait et il coûte 35€ (je l’ai eu en soldes à 20€), ce qui est un gain appréciable en termes d’argent et de place. En revanche, c’est toujours un gros jeu tactique qui me parait plus intéressant en multijoueur.

    A première vue, le but est ultra simpliste : vous contrôlez une équipe de mercenaires qui fait du dungeon crawling (accepter une quête, aller dans le donjon, remplir l’objectif, revenir en ville pour chercher la récompense).

    En mode campagne, il y a 95 donjons (tous ne sont pas à faire pour aller au bout, en général c’est 40-60) et c’est plus fun en groupe, mais c’est long car chaque donjon c’est 2h (voire pire). Le jeu est dur mais pas punitif (si on échoue, on retourne en ville et on garde XP et or).

    Le mécanisme est le suivant. Votre personnage (un mercenaire de fantasy avec des archétypes fort différents les uns des autres) a des cartes (chacune avec une action en haut et une en bas. Et un chiffre d’initiative) mais vous ne pouvez en prendre qu’une dizaine dans le donjon. A chaque tour, vous utilisez deux cartes (une pour l’action en haut, une pour l’action en bas). Quand vous n’avez plus de cartes, vous devez faire un repos long qui vous rend toutes vos cartes sauf une que vous cramez (le temps du donjon). Bref, pas possible de « camper » car si vous n’en avez plus de cartes à brûler, vous êtes épuisé et c’est un retour en ville s’il arrive la même chose à vos compagnons. Sachant aussi que quand vous n’avez plus de point de vie, vous pouvez brûler des cartes pour absorber des dégâts. En réussissant vos missions, vous récupérez du pognon de l’expérience, parfois des objets (qu’on utilise une fois par donjon ou une fois par « repos long » en gros) ou de nouvelles quêtes. En ville, vous achetez/vendez des items chez le marchand (mais ne pouvez rien passer entre vous, gniii), il y a aussi une enchanteresse qui augmente vos pouvoirs de cartes (attaque à 4, devient attaque à 4 + étourdissement).

    Ah et aussi, lors des combats, vous avez une bourse avec des modificateurs pour chaque attaque : +1, +2, -1, -2, +0, x2, x0. Si vous levelez ou remplissez des objectifs de donjon (par ex : finir avec 3 cartes ou moins, ne jamais avoir moins de 5 points de vie etc etc), vous pouvez changer votre bourse : virer deux +0, ajouter un « perforant + rejoue ».

    Bref, les possibilités sont immenses; c’est un jeu de dingue (et il y a 2 extensions que je n’ai pas touchées). Car avec 17 classes de personnages, des combinaisons de cartes (améliorées ou pas) et d’objets, il y a une variété folle de tactiques à utiliser.

    L’adversité s’adapte à votre nombre de mercenaires et à leur niveau. Cerise sur le gâteau, quand vous créez un mercenaire, il a des conditions de retraite (tuer 4 boss, faire 15 quêtes etc etc). S’il les atteint, il se barre en vendant son matos au marchand. Et ça vous ouvre une nouvelle classe.

    Si vous aimez un jeu à la XCom mais en plus complexe et si vous avez 1-2 pote-s, je recommande vraiment ce jeu qui vous emmènera très loin et vous devrez beaucoup discuter pour voir la stratégie à adopter. Il existe un mode solo mais je n’ai jamais testé

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #174580
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1922

    Gloomhaven est à la base un jeu de plateau qui est (a été ?) le jeu le mieux noté sur Boardgamegeek

    Ça a l’air intéressant. Je vais en parler à des potes.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #179092
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9817

    Six semaines plus tard, on a un peu ralenti la cadence mais 20 donjons en 60 heures… c’est dense, et toujours aussi bien

    @yunyuns je ne sais pas si tu as plongé mais si c’est pas le cas et que tu as un compte Epic game, apparemment le jeu vidéo est gratuit du 22 au 29 septembre

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #179164
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2980

    Fini Live a Live (du moins plusieurs fins de celui-ci), le remake de 2022. C’est facilement mon RPG préféré derrière Octopath Traveler.

    Sept personnages de sept époques différentes dont chaque histoire est indépendante l’une de l’autre. Ce n’est qu’en terminant les sept histoires qu’on découvre ce qui les unis.

    Les sept histoires essayent d’être originales dans leur gameplay (infiltration, jeu de combat, enquête,…). Mais c’est surtout le plot twist qui m’a marqué est qui a fait que j’ai adore ce jeu (et le fait qu’avoir le choix entre 7 histoires dont on ne comprends le lien qu’à la fin qui m’a rappelé Octopath Traveler).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #179221
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1922

    je ne sais pas si tu as plongé mais si c’est pas le cas et que tu as un compte Epic game, apparemment le jeu vidéo est gratuit du 22 au 29 septembre

    Merci pour l’info !

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #182068
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9817

    Six semaines plus tard, on a un peu ralenti la cadence mais 20 donjons en 60 heures… c’est dense, et toujours aussi bien

    Un mois après, à Gloomhaven, on a fini 30 quêtes.

    5 personnages sont partis à la retraite et on en a débloqué d’autres. Du coup, je confirme que la variété des classes et des cartes est hallucinante. Les quêtes ne sont pas toujours les mêmes, certains scénarios offrent quelques surprises (on joue en mode « un peu facile » et on s’en sort à chaque fois ou presque. Mais je pense qu’en mode normal (ou pire), c’est très dur de réussir du premier coup… revenir en connaissant le donjon et ce qui arrive, c’est clairement un plus pour mieux se préparer et l’emporter… coucou l’escorte de Tourmente :/ ). Je ne sais pas combien de temps ils ont passé à créer puis équilibrer tout ça. Toujours très chaudement recommandé si vous aimez les jeux tactiques

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #197522
    Papadoc
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1144

    Faut-il faire un sujet « vos jeux vidéos de 2023 »?

    Exilé en Espagne pendant 3 mois, j’en ai profité pour avancer un peu dans ma liste de jeux auxquels avoir joué. Petit retour :

    • bien évidemment, The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom. Le moins : il reprend la recette du prédécesseur (BotW) et ne fait « que » l’améliorer. Pas donc de côté révolutionnaire (au point que certains détracteurs le qualifient de dlc). Les plus : par rapport à son prédécesseur, tout est mieux. Plus épique dans le scénario et les antagonistes (le dernier combat contre Ganon, bon sang…), le monde plus vaste à explorer sur 3 strates (ciel – surface – abîmes), le craft, les combats « à plusieurs »…j’ai été rushé par mon fils qui l’a terminé plus vite que moi, et ai du mal à m’y remettre, mais je ne peux que le recommander

     

    • pour rester dans les Zeldas, j’ai enfin pris le temps de finir le remake de Link’s Awakening sur Switch. Remake fidèle, seul le graphisme change. C’est plutôt un plus, même si on perd en côté étrange/sombre que le jeu peut avoir. En bref un bon remake, pour les passionnés de la licence comme moi ou pour ceux qui n’ont jamais joué à l’original (qui vaut clairement le détour, même si, contrairement à beaucoup, ce n’est pas mon Zelda préféré)

     

    • une grosse claque : Disco Elysium. Jeu d’enquête en quasi-point’n’click + tests de caractéristiques, avec un anti-héros très attachant, un lore hallucinant, un système de jeu très original, un scénario prenant, des personnages secondaires variés. Des tonnes et des tonnes de dialogues qui ont toute leur place. Si vous n’y avez jamais joué et que vous aimez bien l’ambiance policière / fantastique, FONCEZ +++

     

    • Dragon Quest 1 et 2. Histoire d’explorer un peu l’histoire du genre. Joués en version anglaise avec un anglais faussement médiéval, c’est un peu perturbant. Ayant pas mal joué aux opus plus tardifs (respectivement 4, 5, à peine le 6, 7, 8, 9 et 11), cela fait drôle de voir les éléments de base qui ont assuré le succès passé et restent la recette appliquée ensuite se mettre en place progressivement. DQ1 est ainsi un RPG solo qui somme toute se termine très vite. Dans DQ2, apparition de la notion d’équipe et début de spécialisation des personnages. Il faut au moins apprécier le rétro parce que sinon pas grand intérêt, mais j’ai trouvé que le voyage valait le coup.

     

    • dans les jeux « en cours, déjà hyper recommandés mais pas encore essayés jusqu’ici et que je conseille aussi chaudement  » : Céleste, plate-forme rétro BIEN ARDU (et je ne parle même pas de la face B, je n’ose imaginer ce à quoi doit ressembler la face C) avec une histoire de fond pour l’instant plutôt sympa et une SUPER musique; Ni No Kuni, même si le gameplay des combats me laisse plutôt sur ma faim, un J-RPG avec des cinématiques des studios Ghibli et de la musique de Joe Hisaishi, cela faisait un bout de temps que je lorgnais dessus et je n’ai vraiment pas été déçu; enfin Super Mario Wonder est arrivé au pied du sapin, et même si je n’y ai pas touché je le trouve beau et original, et peux assurer qu’il a remporté un plébiscite de la part de mes enfants.

    "C'est d'une simplicité absurde, comme la plupart des énigmes quand on en voit la réponse."

    Hodor! [Casting 2019]

    #197523
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7796

    Faut-il faire un sujet « vos jeux vidéos de 2023 »?

    Faites vous plaisir ^^ Je n’ai pas le monopole de la création des sujets :p

    ~~ Always ~~

    #197527
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9817

    une grosse claque : Disco Elysium. Jeu d’enquête en quasi-point’n’click + tests de caractéristiques, avec un anti-héros très attachant, un lore hallucinant, un système de jeu très original, un scénario prenant, des personnages secondaires variés. Des tonnes et des tonnes de dialogues qui ont toute leur place. Si vous n’y avez jamais joué et que vous aimez bien l’ambiance policière / fantastique, FONCEZ +++

    On en parlait ici il y a 4 ans. Je n’y ai pas rejoué depuis, le jeu s’y prête mal et je pense que la magie pourrait se dissiper. Et surtout je garde cette ambiance à la fois lumineuse et triste d’un mec à la dérive dans un monde désolé… ou finalement peut-être pas.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #197551
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5873

    J’ai eu la chance de recevoir d’excellents conseils cette année … Grâce au Père Noël, je jouerai à Hogwarts Legacy l’année prochaine, mais en attendant, j’ai joué à quelques vieux jeux que j’aimais bien il y a quelques années : Age of Empires, Age of Mythology, Stronghold Legends et Titan Quest. Sympa pour la nostalgie (et les parties coop’) mais rien d’exceptionnel. Parmi les jeux plus anciens, mais toujours sympas à redécouvrir, je conseille Portal 2 et Alice Madness Returns.

    Little Nightmares

    Si vous voulez des jeux plus récents, j’ai beaucoup apprécié Little Nightmares (2017) ; une toute petite fille tente d’échapper à des adultes abimés qui ne lui veulent que du mal. C’est un monde de cauchemar, où la lumière de l’espoir et de l’innocence du personnage s’éteignent peu à peu. J’ai adoré ce jeu, mais ça reste sombre et triste … surtout le DLC ! Du coup, j’ai préféré explorer des univers plus lumineux par la suite, et attendre avant de lancer le deuxième opus ! ^^’

    (trailer)

     

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/8/8c/Child_of_Light_art.jpg

    Et justement, on arrive à mon chouchou du moment : Child of Light (2014) ; on quitte le cauchemar pour vivre dans un conte. La princesse Aurora se réveille dans le royaume de Lemuria. Elle doit y affronter les créatures obscures de la Reine de la Nuit, souveraine despotique qui a volé le Soleil, la Lune et les Étoiles. Aurora sera aidée dans sa quête par la luciole Igniculus et d’autres compagnons improbables et bariolés.

    C’est très tendre et très mignon. On retrouve de nombreux personnages de contes, mais avec quand même des caractères très affirmés. Les personnages parlent en rimes, Aurora gagne rapidement des ailes de fées qui lui permettent de voler. Les mécaniques de jeux ne prennent pas trop la tête et servent surtout de support à l’exploration d’un monde enchanté et la découverte d’une histoire féérique … Bref, c’est parfait en cette saison ! ^^

    (trailer)

    #197560
    Altair
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 119

    Baldur’s Gate 3 a officiellement été élu le meilleur jeu de l’année 2023, et il le mérite largement ! Je suis un fan de ses prédécesseurs BG1 et 2 sortis il y a plus de 20 ans, et j’étais un peu inquiet avant la sortie car BG3 ne semblait pas parti pour être fidèle à l’esprit de cette franchise. Mais après de nombreuses soirées à y jouer en groupe avec des amis, je dois reconnaître que c’est une réussite totale, que ce soit au niveau de l’histoire, du gameplay, ou visuellement. Si vous aimez les jeux de rôle genre Donjons et Dragons, foncez !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par R.Graymarch. Raison: à
    #197609
    Crys
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1585

    De mon côté, j’ai joué à Hogwarts Legacy cette année, et c’était une jolie coquille vide. Dommage, mais pas déplaisant. Je me suis fait Assassin’s Creed Valhalla aussi. Tout n’était pas à jeter mais c’était pas passionnant.

    Sinon j’ai rattrapé mon retard et joué les deux Last of Us chez un pote. Clairement la pierre angulaire de pas mal de jeux vidéos d’aujourd’hui. Sans le 2, le 1 est un brin « classique » aujourd’hui, mais grâce au 2, la duologie devient un monument narratif je trouve. Rarement rencontré quelque chose d’aussi bien fait.

    Et puisqu’on est dans les héritiers, j’ai joué A Plague Tale : Requiem, qui a le défaut d’être trop long mais le mérite d’aller au bout de sa proposition narrative. Tout n’y est pas parfait, mais j’ai vraiment beaucoup aimé le diptyque et notamment la partie un peu « Wicker Man » sur la deuxième moitié de ce second opus.

    #197620
    Krill
    • Frère Juré
    • Posts : 91

    Pas grand chose ici à part une bonne centaine d’heures sur BG3 <3

    J’ai pu enfin faire Inside, belle découverte aussi. Un gameplay minimaliste et incroyablement intuitif (aller à droite, toujours) souligné par une ambiance très léchée. Très court, parfait pour s’occuper pendant de petites vacances ou un week end.

    Et j’ai aussi testé la démo de Lakeburg Legacy, un jeu de gestion de cité médiévales et d’histoire de coeur entre les habitants. La démo était très prometteuse ! Mais BG3 est sorti quasi le même jour que la version finale 😀

23 sujets de 61 à 83 (sur un total de 83)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.