[DOH9] Tour 1 : Assassinats

  • Ce sujet contient 59 réponses, 26 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Aerolys, le il y a 1 mois et 2 semaines.
30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 60)
  • Auteur
    Messages
  • #175051
    Grendel
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2057

    Les fils de la Harpie ont jusqu’à vendredi 12 août à 22h pour me faire parvenir leurs ordres par mail sous la forme « [DOH9] Tour 1 : Assassinats ».

    Le compte rendu de cette phase pourrait avoir lieu plus tôt si tous les ordres ont été envoyés avant cette date, et que la Harpie l’y autorise. Pour information, si la date limite était atteinte, je devrais rédiger le CR le samedi matin suivant.

    Les éventuels Quaithe, Pyat Pree, Belwas et courtisanes doivent également me faire part de leurs demandes durant cette phase.

    Spoiler:
    #175065
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4300

    La foule se massait à l’étage des Grâces. Certains étaient même là depuis plusieurs heures. L’ambiance avait d’abord été à la fête.
    « Tu verras, elle est tellement agréable comme piscine. La dernière fois, il y avait des palmiers partout, et un bar avec de superbes cocktails.
    – on sait pourquoi elle a fermé ?
    – Pas vraiment. J’avais entendu dire qu’il y avait eu un souci d’éléphant dans le bassin.
    – Ah ? J’étais persuadé que c’était un souci d’alcool pour ma part. Plus d’approvisionnement.
    – Mais non, on avait retrouvé la tenancière ivre-morte dans ses locaux, ça faisait mauvais genre.
    – Vous n’y êtes pas ! La piscine avait été le théâtre ‘un meurtre sanglant… plus personne ne voulait venir après ça, l’établissement avait dû fermer… »

    La foule se massait, mais rien ne se passait devant les grandes portes de bois bardées de bandes de bronze. Pour tuer le temps, les premiers rangs détaillait les scènes figurées sur le bronze, qui racontait l’histoire de la ville. Telle cité qui se soumettait, telle campagne victorieuse. Mais c’était franchement répétitif.

    Les premières voix de protestation s’élevèrent.
    « Hé, on nous avait dit le 10 ! Je n’ai pas que ça à faire, faut que j’aille voter moi ! »

    Tout d’un coup, un parchemin apparu sur la porte

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #175089
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1825

    Yunyuns se réveilla la tête sur un bureau. Comment était-il arrivé ici, il ne s’en rappelait plus trop. On l’avait tiré de sa sieste hier soir, alors qu’il était déjà tard, pour aller fêter sa victoire.

    « Une victoire ? Quelle victoire ? » s’était-il demandé.

    Il avait été élu sénéchal. Il n’avait aucune idée de ce que cela voulait dire. Est-ce que c’était une nouveau grade dans l’intendance ? Bref, si ça lui permettait d’avoir encore plus de vêtements colorés ça ne pouvait être qu’une bonne chose. Une petite troupe l’avait conduit jusqu’au Chez Mama FeyGirl afin de boire un coup. Et… cocktail de cactus après cocktail de cactus, Yunyuns ne se rappelait pas comment il était arrivé jusqu’à ce bureau.

    Il n’eut pas le temps d’y réfléchir plus longtemps que le conseiller Niels entrait en trombe dans la pièce. Il déposa un énorme sac sur le bureau.

    « M’enfin ?!
    – Sénéchal Yunyuns, ravi de voir que vous êtes déjà à votre poste et prêt à travailler. J’ai traité une bonne partie des dossiers que vous m’avez amené l’autre jour, mais toutes les affaires courantes ici présentes n’ont pas besoin de mon aval et seront donc de votre ressort. »

    Yunyuns avait comme l’impression que le conseiller avait un petit sourire en coin alors qu’il contemplait la montagne de dossier qu’il venait de poser sur le bureau. Serait-ce la satisfaction de s’être vengé ? Il n’eut pas le temps de lui demander, déjà le conseiller s’en allait.

    Eh bien… il allait falloir travailler. Mais d’abord, une sieste.

     

    Le conseiller Niels apportant des dossiers à traiter au sénéchal Yunyuns.

     

     

    HRP :

    Sénéchal ?! Wouhou !! Mon meilleur poste en 8 participations ! Pitié les harpons laissez-moi vivre ça au moins 1 tour entier ^^. Bon j’ai été élu par Tizun et Quentyn, c’est pas ceux qui sont les moins louches en principe, les conseillers ne vont avoir aucune confiance en moi xD.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #175175
    DonCelmar
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4246

    « Tu verras, elle est tellement agréable comme piscine.

    – on sait pourquoi elle a fermé ?

    – Pas vraiment. J’avais entendu dire qu’il y avait eu un souci d’éléphant dans le bassin.

    Coua ! Vous n’avez jamais su la vérité ? Et Bab’Har zo Sylva non plus ? Ô punaise, changez moi vite l’eau de cette piscine avant qu’on ne se retrouve dans la même…situation que la dernière fois 😳 !!!

     

    Il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
    Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
    Le génie et la folie ont parfois des limites, mais la connerie est toujours sans borne.
    La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !
    Do Azza, la terreur de la Plazza dans DOH9

    #175183
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 201

    Après toutes ces émotions, Schrö-dinger avait besoin de se détendre. Alors il se rendit à la piscine !

    Il croisa Mirri et Jean-Remy, à qui il fit un signe discret de la tentacule. Eux aussi avaient connu un résultat malheureux aux élections. 

    Tout n’était peut-être pas si dramatique que ça. A vrai dire, moins de responsabilité signifiait plus de temps pour s’amuser.

     

    Il avait l’étrange impression d’avoir déjà donné et cette fois-ci, il voulait profiter.

    Il repéra justement un petit terrain avec du sable, près de la piscine. Tel un enfant, il se mit à construire des pyramides. 1, 2, 3, 4, le temps passa sans qu’il se rende compte.

    Y’aura-t-il une élection du plus beau château de sable ? Peut-être là aurait-il une chance de gagner …

    HRP : Ceci est un post sponsorisé par Midjourney, vous l’aurez peut-être deviné.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Schrö-dinger.

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #175194
    Worgen Stone
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 841

    Les Dieux de Ghis avaient écouté Worgen Vitur Og Tryggur Heilari.
    Elle avait prié pour qu’ils désignent la Très Sage Lazzara zo Ghazîn à qui tant de grandes et nobles familles devaient qui, une heureuse naissance, qui une guérison miraculeuse.

    Elle se retira dans le temple des Grâces pour remercier les Dieux de l’Ancienne Cité et offrir un sacrifice en action de grâce.
    Un chat, peut-être. Depuis quelques temps, ils pullulaient à Meereen.

    Elle considéra les nominations dans leur ensemble et décida d’honorer également, par de ferventes litanies, l’ensemble des Sénéchaux. Après tout, il y avait bien assez de chats.

     

    DOH8 : Mestresse Fer-Née Sage Femme malheureuse en amour, tuée par un corps *céleste* probabilité : 1/1 600 000
    DOH9 : Grâce bleue au Temple des Grâces.

    #175214
    DonCelmar
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4246

    Le Crâne Ras souffrant d’une début de dysenterie, demanda à Do Azza de rassembler les bêtes d’Airain disponibles pour aller quérir une suspecte au Temple des Grâces.

    « Mes frères, je vous rappelle l’objet de notre mission. Nous recherchons une bonne soeur avec une cornette bleue, qui est suspectée d’avoir déversé dans la piscine de Bab’Har zo Sylva, des vers préalablement prélevés des eaux stagnantes de la Skahazadhan, puis détourné la suspicion sur des chats et proposé sournoisement d’en sacrifier à titre de compensation, ce qui constitue un parjure. Ce comportement est de toute évidence très louche, voire impardonnable, et elle doit s’en expliquer devant les Dieux. »

    Il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
    Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
    Le génie et la folie ont parfois des limites, mais la connerie est toujours sans borne.
    La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !
    Do Azza, la terreur de la Plazza dans DOH9

    #175219
    Worgen Stone
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 841

    [HRP] Toi, tu m’en veux pour quelque chose. Je me demande bien quoi ? [/ HRP ]

    DOH8 : Mestresse Fer-Née Sage Femme malheureuse en amour, tuée par un corps *céleste* probabilité : 1/1 600 000
    DOH9 : Grâce bleue au Temple des Grâces.

    #175222
    Corondar
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1383

    L’ancienne Grâce KhoKhoRhonDhaar n’en revenait pas : elle avait été élue Sénéchale. La Reine Daenerys avait bien apporté le changement avec elle. Mais la Sénéchale se sentait plus investie par le devoir que par la gratitude pour cet honneur qui lui avait été fait.

    Elle se devait d’être à la hauteur de la tâche confiée. KhoKhoRhonDhaar avait commencé à installer ses nouveaux quartiers dans la grande Pyramide. Elle essayait d’aider les Conseillers dans leurs tâches innombrables. Son souci actuel était toutes ces rumeurs qui enflammaient la ville comme une traînée de poudre. Comment combattre une rumeur ? Une idée ? Un concept ? La ville entière ne parlait plus que de Harpie et de complots. Meereen retenait son souffle, et ce n’était pas uniquement du à la canicule qui écrasait la Cité sous sa chape de plomb.
    La Sénéchale avait prévu de veiller fort tard pour traiter les rapports qui encombraient déjà son nouveau bureau…

    #175223
    La main de Thys
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 48

    Peut être l’animosité de certains envers les animaux de compagnie de la pyramide est elle liée à ce climat délétère. Nepomuk s’en remettra, mais avoir vu de si près la gueule de Lestival l’a certainement marquée pour un moment. Vive DonCelmar notre roi !

    Les hommes sont comme les nuages. Ils sont chassés en avant par un vent mystérieux et invisible face auquel ils sont impuissants. Ils croient maîtriser leur route et se moquent de la faiblesse des nuages, mais leur vent à eux est mille fois plus fort que celui qui souffle là-haut.

    #175242
    Tybalt Ouestrelin
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 167

    Sénéchale. Voilà qui la laissait perplexe. Bien sûr Lazzara s’était présentée à l’élection, mais sans saisir la portée et le mécanisme de cette dernière. Elle s’était présentée car elle estimait que c’était son devoir, en tant qu’ancienne parmi les anciennes, elle se devait de s’engager pour les autres. Mais delà à ce que la présentation se transforme en élection, elle ne s’y attendait pas vraiment. Elle avait remarqué parmi les visages de l’assemblée, que de nombreuses Grâces étaient bien jeunes et qu’elle ne les connaissait pas. Pourquoi iraient-elles voter pour une mégère comme moi ? Heureusement il y avait certaines qui avaient toujours eu sa confiance et qui lui avaient été fidèles, mais non, il n’y avait aucune chance pour que cela se produise, jamais elle ne serait plébiscitée. Et finalement, les dieux en avaient décidé autrement. Plusieurs candidats étaient à égalité et le sort l’avait sorti du lot. « Ainsi, les dieux n’en ont pas fini de moi » pensa-t-elle. Depuis quelques temps pourtant elle sentait ses forces diminuer, sa vue baisser et sa vivacité ralentir. Elle n’allait plus aussi vite qu’avant et même si elle refusait de s’inspecter elle savait que son vieillissement s’accélérait. « Même si mon temps est compté, il me reste des desseins à accomplir » se dit-elle, et cette nouvelle responsabilité en était un, c’était évident. Elle devrait s’en montrer digne.

    En attendant des réceptions avaient été organisées et des cocktails seraient à disposition. A l’évidence, il lui fallait s’y rendre, la représentation serait désormais une de ses missions. Et qui sait, elle y ferait peut-être quelques rencontres appréciables.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Tybalt Ouestrelin.

    DOH 8 : Tybalt Ouestrelin, acolyte loyaliste devenu Mestre ; Or, Argent et Bronze.
    DOH 9 : Lazzara zo Ghazîn, Grâce Bleue devenue Sénéchale. Miraculée devenue Conseillère. Pas Miraculée deux fois.

    #175246
    Lestival
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 877

    Délaissant les patrouilles dans la ville (bien trop fatigantes), Lez’Ti’Vhal et son ami imaginaire Khal’Veen ont préféré profiter à siroter un jus d’orange au bar de la piscine. L’établissement manque quand même de sandwichs au thon à sa carte mais l’eau de la piscine était bien agréable par ces chaleurs.

    Orson le Couturier [OLC] et d'autres avant lui dans le jeu Chanson d'Encre et de Sang.
    Chaton officiel du temple des Grâces dans DOH 6, envoyé spécial du Daily Stark dans DOH 8
    Brynden Tully au Casting 2019

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #175265
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2887

    « Mes frères, je vous rappelle l’objet de notre mission. Nous recherchons une bonne soeur avec une cornette bleue, qui est suspectée d’avoir déversé dans la piscine de Bab’Har zo Sylva, des vers préalablement prélevés des eaux stagnantes de la Skahazadhan, puis détourné la suspicion sur des chats et proposé sournoisement d’en sacrifier à titre de compensation, ce qui constitue un parjure. Ce comportement est de toute évidence très louche, voire impardonnable, et elle doit s’en expliquer devant les Dieux. »

    Rollys s’approcha de la bête d’airain et lui demanda, sans ambages : « Auriez-vous quelque chose lui appartenant ? J’aimerais le faire renifler à mon sanglier. Si la piste est bonne, il pourra remonter jusqu’à elle. »

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #175267
    Tamacti_Jon
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 33

    Tamacti avait enfin accepté sa non nomination. A croire que son passé peu glorieux jouait encore contre lui.

    Il décida donc d’organiser, pour le weekend, un évènement au bord de la piscine de Bab’har zo Sylva.

    « Ouverture exceptionnelle d’un pop-up restaurant pour ce weekend, galette Meereenese gratuites pour toutes et tous. »

    « Venez en famille et entre amis, Salutations de Tamakti »

    Cette événement gustatif, pensait-il, serait également un moyen de montrer à la cité et aux conseillers la bonne santé de ses affaires.

     

     

    #175279
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3725

    FeyGirl marmonnait. La concurrence avec la Piscine s’avérait rude. Gneugneugneu, se disait-elle, les Meereeniens n’ont pas trouvé mieux pour se laver ? Pouah !

    Toujours était-il que les serveurs envoyés espionner lui rapportaient que les cocktails de la Piscine étaient appréciables. Moins que Chez Mama FeyGirl, se hâtaient-ils de préciser, mais appréciables quand même.

    Et calamité supplémentaire, une Grâce organisait une fête à la Piscine pour tout le week-end, avec galettes gratuites. Son confrère Timakti voulait donc se ruiner ? Quelle idée étrange.

    Deux options s’offraient à elle : la collaboration avec Bab’har zo Sylva, ou la guerre frontale. Elle hésitait encore quand son maître-sommelier (oui, Chez Mama FeyGirl dispose d’un sommelier, pour le bonheur de ses clients les plus exigeants) lui apprit qu’une rumeur murmurait que l’eau de la Piscine était infestée de vers provoquant la colique. Des chats étaient accusés, quand ce n’était pas une femme à tête bleue, ou même une chèvre noire.

    FeyGirl sourit. Elle ne savait pas si cette accusation était fondée, mais cela avait peu d’importance. Le doute dans l’esprit des pensionnaires de la caserne suffirait.

    « Amis de Meereen, défenseurs de Mhysa : préservez votre santé en dégustant les infusions protectrices de Chez Mama FeyGirl : des cocktails alliant l’ivresse de la fête avec les plantes médicinales ancestrales. »

    Elle courut dans la cuisine préparer de nouvelles recettes.

    #175281
    LadyMacbeth
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 30

    Lady Macbeth se rongea les ongles d’impatience. Elle en avait assez de ce tour de guet interminable. Et elle n’avait pu entendre aucun ragot intéressant qui aurait pu lui permettre d’avoir des infos a revendre  -le seul truc utile de ce foutu tour de guet.

    Mais soudain, une éclaircie ! Une opportunité ! Une récompense des Dieux pour sa formidable patience, sans doute ! Quelqu’un, l’air préoccupé, l’avait interpellée. Il était difficile pour elle de voir qui c’était, mais cette personne lui demandait une…-avait-elle bien entendu ?- une prédiction ! Ô joie, les affaires allaient peut-être reprendre !

    Lady Macbeth se tourna vers la personne pour être face à elle et tendit les mains, paumes vers le sol. Elle se mit alors à agiter ses poignets, faisant tinter ses bracelets. Il fallait toujours faire quelque chose de théâtral pour gagner en crédibilité. L’homme -oui, c’était apparemment un homme si on plissait bien les yeux dans la pénombre- la regardait maintenant avec de grands yeux ronds.

    « Hm, oui je vois… je vois la lumière brillante de la lune…

    Belle et aimante, apaiser les âmes et les rancunes…

    Ce soir, haute et perchée dans le ciel, elle sera reine…

    Et sa gracieuse lueur rendra Meereen sereine… »

    Satisfaite de sa jolie poésie -en réalité subtilisée à un vieux conte pour enfant très peu connu- elle se détourna pour ajouter un effet dramatique, et repartit avec l’argent de l’homme resté figé sur place. Avec un peu de chance, rien ne se passera cette nuit -comme 90% des nuits dans cette ville – et elle regagnera l’admiration de la cité ! Lady Macbeth se sourit à elle-même, elle n’avait pas prit grand risque dans cette prédiction.

     

    Bonne chance à tous pour cette première nuit d’assassinat ^^’

    "Hie thee hither,
    That I may pour my spirits in thine ear,
    And chastise with the valour of my tongue
    All that impedes thee from the golden round,
    Which fate and metaphysical aid doth seem
    To have thee crowned withal."
    Lady Macbeth, William Shakespeare

    #175290
    Tybalt Ouestrelin
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 167

    Quelle chaleur. Etait-ce la présence de dragons dans la ville, cela faisait des semaines maintenant que la ville semblait vivre sous une chape de plomb, empêchant toute activité une fois passé le mitan de la journée. Heureusement certains avaient eu l’inventivité de proposer un établissement proposant bains pour accompagner les boissons. Un moment bienvenue de fraîcheur.

    Mais en partant, après avoir fait des découvertes gustatives fameuses, quelle ne fut pas l’inquiétude le Lazzara lorsqu’elle découvrit une cible accrochée dans son dos. Elle tressaillit. Qu’allait-il advenir d’elle ?

    DOH 8 : Tybalt Ouestrelin, acolyte loyaliste devenu Mestre ; Or, Argent et Bronze.
    DOH 9 : Lazzara zo Ghazîn, Grâce Bleue devenue Sénéchale. Miraculée devenue Conseillère. Pas Miraculée deux fois.

    #175291
    Aspics des sables
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1035

    Hazzea avait décidé que c’était la bonne journée pour se prendre en main et commencer ce pour quoi elle avait été nommée ! Elle alla donc voir les Conseillers pour savoir ce qu’elle pouvait faire pour les aider. Ces derniers, quelque peu déconcertés, la renvoya au tas de papiers qu’elle avait fini – par mégarde – par renverser.  

    Ayant, pour l’heure, la flemme de les ramasser et de les trier, elle partit faire un tour en ville où il se murmurait que les fils de la Harpie allaient agir cette nuit et que les premiers à risquer leur peau étaient les Sénéchaux. Hazzea n’y crut pas une seule seconde, reléguant ces bruits de couloir à des rumeurs sans fondement, ayant, à présent, bien plus d’amis que d’ennemis !  Et puis, les Bêtes d’Airain veillaient à leur sécurité, en particulier Sandrenal dont elle avait perçu, au regard qu’il lui avait lancé, tout le respect qu’il lui portait.

    Se sentant particulièrement en veine, elle décida de marcher jusqu’au Temple des Grâces pour voir Aedianys, heureuse d’avoir le temps de rendre visite à son amie.

    Comme d’habitude, je vais rentrer tard dans la nuit, bien après le RP de Grendel, je souhaite donc bonne chance à tous vos personnages (surtout au mien ^^) pour ce premier tour d’assassinats !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Aspics des sables.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Aspics des sables.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Aspics des sables.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Aspics des sables.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Aspics des sables.
    #175307
    Grendel
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2057

    Comme d’habitude, je vais rentrer tard dans la nuit, bien après le RP de Grendel, je souhaite donc bonne chance à tous vos personnages (surtout au mien ^^) pour ce premier tour d’assassinats !

    Rien n’est moins sur ! :p

    Je serai absent ce soir… si j’ai la foi, je lancerai le CR d’assassinat en rentrant, dans la nuit !

    Spoiler:
    #175308
    DonCelmar
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4246

    « Mes frères, je vous rappelle l’objet de notre mission. Nous recherchons une bonne soeur avec une cornette bleue, qui est suspectée d’avoir déversé dans la piscine de Bab’Har zo Sylva, des vers préalablement prélevés des eaux stagnantes de la Skahazadhan, puis détourné la suspicion sur des chats et proposé sournoisement d’en sacrifier à titre de compensation, ce qui constitue un parjure. Ce comportement est de toute évidence très louche, voire impardonnable, et elle doit s’en expliquer devant les Dieux. »

    Rollys s’approcha de la bête d’airain et lui demanda, sans ambages : « Auriez-vous quelque chose lui appartenant ? J’aimerais le faire renifler à mon sanglier. Si la piste est bonne, il pourra remonter jusqu’à elle. »

    « Lui appartenant ? Non, pas que je sache », rétorqua Do Azza ! « Mais voici un échantillon de quelques vers qu’elle a laissés tomber lors de sa fuite. Je pense qu’elle a dû y laisser son odeur en les manipulant, que votre sanglier truffier ne manquera pas de déceler sans problème. C’est connu ! »

    Il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
    Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
    Le génie et la folie ont parfois des limites, mais la connerie est toujours sans borne.
    La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !
    Do Azza, la terreur de la Plazza dans DOH9

    #175309
    Sandrenal
    • Pas Trouillard
    • Posts : 603

    Le séjour de Sandrenal chez les bêtes d’airain se compliquait de jour en jour. Tout avait commencé lorsque son sous-officier, un ancien esclave à ses manières, avait annoncé son nom dans la composition des patrouilles et autres rondes. Le jour où je prendrais des ordres d’un esclave n’est pas près d’arriver songea Sandrenal qui continua sa routine invariable, composée de déambulations dans la ville, de lectures… et de la recherche d’un moyen de quitter la ville. Les rumeurs de guerre avec Volantis allaient grand train et si Sandrenal devait combattre dans cette guerre, ce ne serait certainement pas pour l’indigne descendante de Valyria. Ses origines qu’il partageait avec la reine-dragon auraient pu lui rendre sympathique cette dernière mais son fanatisme anti-esclavage et le sillage de destruction et de chaos qu’elle semait derrière elle lui avaient assuré l’hostilité de Sandrenal. La quête de Daenerys pour éradiquer l’esclavage risquait de plonger Essos toute entière dans un chaos qui pourrait durer des décennies, et pire détruire Volantis. Il cherchait donc à quitter la ville avant qu’il ne soit trop tard. Il devrait probablement voler l’équivalent de ce qui lui avait été volé pour pouvoir faire le chemin jusqu’à Volantis mais un tel acte n’encombrerait pas outre mesure sa conscience. Durant ses pérégrinations, il avait croisé Hazzea, ancienne Grâce élue Sénéchale et lui avait adressé un rapide salut sur le compte de son sang noble. Il eut cependant l’impression que son salut avait été interprété comme une marque de respect envers la fonction de Sénéchal, ce qui le fit rire intérieurement.

    Cependant, la présence de patrouilles au nombre non réglementaire de bêtes d’airain avait été remarquée et la bureaucratie naissante du pouvoir servile s’était mise en marche. Elle avait pris la forme d’une visite du sous-officier qui commença par exiger de connaître les raisons de l’absence de Sandrenal aux patrouilles, à parler de cour martiale et de discipline. Sandrenal se contenta de lui adresser son regard le plus mauvais tout en continuant à affûter son épée. L’ancien esclave retrouva alors ses manières naturelles et se mit à gémir qu’il fallait impérativement que les patrouilles atteignent le nombre réglementaire de bêtes d’airain. Sandrenal le laissa déblatérer un moment, songeant avec regret aux époques civilisées où un tel malotru aurait été mis en croix. Puis lorsque la présence du sous-officier lui fut devenue insupportable, il le coupa brutalement.

    « Si vous êtes tellement inquiets à propos du nombre de bêtes d’airain dans chaque patrouille, contentez-vous de ne plus m’y nommer et vous devriez atteindre le nombre réglementaire assez facilement. »

    L’esclave, prisonnier de ses protocoles et de ses règlements en resta bouche bée, ce qui le fit paraître encore plus stupide.

    « Vous pouvez disposer maintenant sergent, je suis sûr que vous avez des formulaires qui vous attendent. » Le factotum déguerpit sans demander son reste mais Sandrenal sut immédiatement qu’il avait commis une erreur en humiliant cette baudruche gonflée d’orgueil mal placé. S’il ne fut plus question de placer Sandrenal dans les patrouilles, dès le lendemain, un officier au crâne rasé lui fit savoir qu’une enquête était en cours concernant les conditions de son admission dans les bêtes d’airain. Les règles étaient claires d’après le capitaine, pour intégrer les bêtes d’airain, il fallait soit être un ancien esclave, soit un crâne-ras. « La longueur de vos cheveux n’étant clairement pas réglementaire pour faire de vous un crâne-ras, nous allons entamer des vérifications pour savoir si vous avez bien été esclave » énonça fièrement l’officier. A ces mots, Sandrenal ne put réprimer un mouvement vers son épée. L’officier s’empressa de disparaître mais Sandrenal savait qu’il ne faudrait pas longtemps pour découvrir qu’il s’était engagé en menaçant un recruteur des pires souffrances. Il allait devoir hâter ses plans pour quitter la ville…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Sandrenal.
    #175321
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2887

    « Lui appartenant ? Non, pas que je sache », rétorqua Do Azza ! « Mais voici un échantillon de quelques vers qu’elle a laissés tomber lors de sa fuite. Je pense qu’elle a dû y laisser son odeur en les manipulant, que votre sanglier truffier ne manquera pas de déceler sans problème. C’est connu ! »

    Mord’Cassin l’avait amené chez Mama FeyGirl. Elle avait un mobile mais Rollys savait que c’était trop facile d’accuser la propriétaire de l’établissement.

    Un concurrent sabotant son affaire ? Un habitué pensant faire bien ? Pour ce dernier cas, un admirateur pouvait faire l’affaire.

    Il avait quelques questions à poser à la tenancière.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #175323
    Worgen Stone
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 841

    La Grâce  Worgen Vitur Og Tryggur Heilari s’était retirée pour méditer et prier. La Grâce Dorée avait disposé de l’encens et les herbes sacrées dont la combustion allait faciliter leur transe. Les Dieux de Ghis permettaient parfois à cette Prêtresse, bénie entre toutes, de faire connaître leur volonté.

    La Grâce Worgen Vitur Og Tryggur Heilari n’osait en espérer autant.  Elle s’était procuré trente-trois chats, un nombre sacré entre tous, afin de complaire aux divinités.

    La Grâce Dorée, au centre du Temple, entourée des émanations, oscillait d’avant en arrière en récitant les incantations appelant les divinités à prendre possession de son corps et s’exprimer par sa voix.

    « Dieux de mes pères, votre humble et reconnaissante servante Worgen Vitur Og Tryggur Heilari se présente à votre attention et vous prie d’accepter cette modeste offrande. Elle vous supplie d’écouter ses prières et de lui faire connaître votre volonté. »

    « Prestkona… hlusta…. marmona la Grâce Dorée. Une divinité était en elle !
    Pour vous remercier d’avoir accédé à mes requêtes, et vous implorer de me donner la connaissance de l’avenir, je vous supplie d’accepter le modeste présent de ces animaux. »

    « Prestkona …engir kettir…»

    Les Dieux lui parlaient ! La Grâce Bleue se jeta au sol.

    « Kettir eru heilagir… pantum… kettir dekra …ekki drukkna kettir… »

    « Dieux de Ghis, votre dévouée servante Worgen Vitur Og Tryggur Heilari obéit ! »

    DOH8 : Mestresse Fer-Née Sage Femme malheureuse en amour, tuée par un corps *céleste* probabilité : 1/1 600 000
    DOH9 : Grâce bleue au Temple des Grâces.

    #175326
    Worgen Stone
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 841

    Les Dieux de l’Antique Ghis avaient daigné parler à La Grâce Worgen Vitur Og Tryggur Heilari. Elle se sentait bénie et reconnaissante.
    Ils lui avaient ordonné, par l’intermédiaire de la Grâce Dorée, de leur amener, au centre du Temple des Grâces, tous les chats de la ville afin qu’il y soient honorés et vénérés.

    Il serait dorénavant interdit de les cuisiner, les manger, les tuer, les blesser et même de les irriter, et les Grands Maitres devraient payer un tribut au Temple des Grâces afin que les félins sacrés puissent être choyés et nourris de mets fins ainsi que les Dieux l’avaient ordonné.

    Les Grâces Blanches, en outre, devraient consacrer une heure de leur service quotidien à brosser leur fourrure, les caresser et jouer avec eux.

    DOH8 : Mestresse Fer-Née Sage Femme malheureuse en amour, tuée par un corps *céleste* probabilité : 1/1 600 000
    DOH9 : Grâce bleue au Temple des Grâces.

    #175328
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3725

    Mama FeyGirl est l’amie des chats.
    Mama FeyGirl a concocté une recette spéciale pour les chats, à base de poissons de la mer d’été : « Le délice des dieux félins ».
    Mama FeyGirl aime les chats.

    Pendant qu’elle préparait des gamelles de lait, elle vit entrer dans son établissement de bonne réputation un dieu vivant, grand, musclé, respirant la puissance de tous les pores de sa peau. FeyGirl déglutit. Un gladiateur ? Elle se remémora avec tendresse sa jeunesse, le sourire aux lèvres et les yeux brillants.

    Son harpiste se précipita pour lui murmurer : « C’est Rollys, et le bruit court qu’il cherche le coupable de l’empoisonnement de l’eau de la Piscine. »

    Ah, flûte, le bel inconnu ne venait pas s’amuser.

    #175330
    Abso Lem
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    “Alors oui, la boisson est surprenante ! A la hauteur de sa réputation, mais la clientèle m’interpelle davantage” répondit Absolem à la serveuse qui, outrée, repartit sans davantage d’explications.

    “Non mais c’est vrai, un sanglier ! Dans un débit de boisson, c’est pas commun !” expliqua-t-il à son voisin de tablée. “C’est à cause de la Piscine où l’on construit des châteaux-poulpes. Paraît qu’il y a des vers », répondit l’ivrogne en finissant le sien.

    Bon, visiblement il n’en tirerait pas d’explications plus claires ; l’homme avait dégusté avec plaisir les nouveaux cocktails de la patronne qui tenaient parole. L’ivresse était au rendez-vous, pour certains.

    Mais si c’était vrai, des vers, des poulpes, des sangliers, des chats… Tant d’animaux occupaient les débats plutôt que les assiettes depuis quelques jours. Et c’était peut-être mieux, après tout.

    En quittant cet établissement à la mode, il croisa les patrouilles quittant la caserne. Quelque perquisition en vue sans doute. La journée avait été agitée. Selon certains, même parmi les Conseillers, un groupe d’opposants avaient tenté de truquer les élections. Ajoutez à cela les accusations d’insalubrité d’une piscine, bref, pas mal d’enquêtes s’ouvraient pour les toutes neuves autorités de Meereen. 

    Lui, son inquiétude, c’était qu’on lui demande de participer au renouvellement des eaux du bassin incriminé. Comme quoi, le vieil adage disait vrai.

    Un ver ça va, trois vers, bonjour les dégâts !

     

    En s’endormant, il était tout de même rassuré. La nuit s’annonçait calme. Il avait entendu la prédiction qu’avait faite l’escroqueuse aux multiples bracelets à un passant. Elle avait réellement l’air en communication en la prononçant.

    Et puis demain, il gardait un des couloirs de la Grande Pyramide. Enfin, à l’ombre !

    #175334
    Grendel
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2057

    Les Conseillers Yfos et Niels venaient de quitter le somptueux bureau que la nouvelle reine avait mis à leur disposition. Situé aux trois quarts de la Grande Pyramide, il occupait à lui seul la quasi totalité de l’étage, et ses balcons traversants assuraient un courant d’air régulier qui, à défaut d’être frais, assurait un taux d’humidité plus supportable qu’au niveau du sol.

    Si les espaces ainsi créés étaient vastes et dégagés, ils étaient en revanche baignés par de nombreuses zones d’ombre. Malgré les documents importants étalés sous ses yeux, le Conseiller Aube ne pouvait s’empêcher de ramener son regard vers l’une d’entre elles, juste en face de lui. Cette ombre l’obnubilait, elle était à la fois la source de ses espoirs et de ses craintes, la promesse de la vie ou un présage de mort.

    Plus bas, la fête battait son plein. Le Temple des Grâces accueillait, autour de son bassin sacré, une bonne partie des notables de la cité. La musique lui parvenait, assourdie, et il ne reussissait pas à en reconnaître la mélodie. Ses yeux se portèrent de nouveau vers l’ombre.

    Et s’ils s’étaient trompés ?…

    ____________________________________

    Lazzara zo Ghazîn (Tybalt Ouestrelin) avait pu, l’espace de quelques heures, oublier la chaleur suffocante de la cité. Si elle n’avait pas eu l’audace de se baigner dans le bassin sacré, par pudeur davantage que par crainte de certaines rumeurs, une relative fraicheur diffusait dans la pièce, et les boissons proposées, à l’alcool discret, troublaient suffisamment les sens pour faire croire qu’elles étaient glacées.

    La nouvelle Sénéchale s’était même laissée aller à quelques friandises, de véritables trouvailles gastronomiques… mais son corps, peu habitué à de tels excès, l’invita à prendre congé avec force reflux et ballonnements intempestifs. 
    En arrivant au bas des escaliers menant à l’étage réservé aux Sénéchaux, à peine quelques degrés sous celui des Conseillers, la tête lui tourna et elle fut prise de vertige. Un battement sourd et régulier lui martela les tempes et elle ferma les yeux. Il lui fallut plusieurs dizaines de secondes pour réaliser que le battement était réel. Des pas…

    ___________________________

    La Grâce Valten n’avait pas souhaité rejoindre les autres Grâces autour du bassin sacré. Il ruminait son échec aux dernière élections, et la déception qu’il avait été pour sa femme l’avait poussé, cette nuit, à coucher au Temple des Grâces sous prétexte de prières et de rituels. 
    Non, c’était une période difficile pour lui… Des rumeurs de guerre avec Volantis semblaient mettre plus à mal encore ses idéaux pacifistes… et si sa propre femme l’avait suivi et encouragé durant sa rapide ascension dans la noblesse meereenienne, elle le poussait désormais à sentir le vent tourner et reprendre son ancienne activité : « les immaculés et les Bêtes d’Airain n’ont que faire d’économes contre les soldats volantins et les Fils de la Harpie !« 
    Il connaissait certaine maison du Nord de Westeros qui n’aurait pas renié cet outils, toutefois… Il frissonna en imaginant l’utilisation détournée qu’il pourrait être fait de cette splendide invention. Quelques notes tristes s’élevèrent dans la cellule à côté de la sienne. Un violon ? Valten ne s’y connaissait que peu, en musique… mais il apprécia la mélodie. Qui était la Grâce voisine, déjà ?

    ________________________________

    Sang ! L’odeur en était enivrante. Elle réveilla chez lui un instinct primaire, une sauvagerie latente, une excitation carnassière. Sang ! Une grande tristesse l’envahit également. Il connaissait bien cette odeur là ! Il l’avait toujours connue, mais jamais elle n’avait été aussi puissante. Et cela ne pouvait dire qu’une seule chose : beaucoup de ce sang avait coulé.
    Il suivit l’odeur et arriva très vite devant la porte qui avait été fermée. L’odeur était particulièrement puissante, ici, et une faim dévorante lui tenailla les entrailles. Il poussa frénétiquement du groin le panneau de bois, sans succès. Peine ! Un espoir paniqué naquit soudainement. Et s’il n’était pas trop tard ? Mord’cassin se dressa sur ses pattes postérieures et frappa la porte de ses sabots. Sang ! Sang ! Maître ! Le sanglier prit quelques pas d’élan et se projeta contre le bois. La porte émit un grincement douloureux. Sang ! Maître ! Maître !… Une nouvelle charge contre la porte. Maître ! Sang !… La bête se figea. Quelqu’un !

    ________________________________________________

    Lazzara zo Ghazîn (Tybalt Ouestrelin) se pencha en arrière, faillit vomir, mais n’aperçut que les ombres et quelque chose dans son dos. Elle fit volte face, mais la chose, plus prompte qu’elle, s’était déjà déplacé hors de sa vue.
    Elle avait fait trois tours sur elle-même avant de réaliser que la chose était accrochée à sa robe, quelques centimètres sous sa nuque. Elle grimpa laborieusement les marches, en marmonnant tandis qu’elle peinait à attraper cette chose. Parvenue au sommet, elle y parvint enfin. Il s’agissait d’une grande cible en forme de cœur. L’esprit embrumé, elle réalisa toute la menace que cela représentait en même temps qu’elle remarqua le bruit de pas.
    Un bruit de pas ! Elle se figea, regarda par dessus son épaule : une silhouette, tapie dans l’ombre des marches, brandissait un objet pointu. La Sénéchale voulut courir dans le couloir, trébucha sur sa robe et s’étala de tout son long.

    ________________________________

    La musique s’était faite mélancolique, désormais, et la Grâce Valten se surprit à en apprécier les envolées. Il souriait, même, lui qui broyait du noir si souvent ces derniers temps… Oui, il en oubliait même ses tracas, sa femme, et ses économes. Il se leva tandis que la mélodie se faisait joyeuse et entraînante, et esquissa quelques pas de danse. Il songea à la fête qui se tenait non loin d’ici, autour du bassin sacré. Quelle stupidité de se morfondre dans sa cellule alors que tant de joie habitait ces lieux ! 
    Valten sauta sur place, frappa ses talons en l’air dans un geste qu’il ne s’imaginait jamais réaliser et éclata de rire. Mais la musique avait cessé sur une fausse note lamentable.
    Oh non ! Encore ! Allez !
    Un chant s’éleva, aigu, discordant… bon musicien, mais piètre chanteur ! 
    Valten se glaça. Non, pas un chant… un cri ! 
    Mais celui-ci cessa presque aussitôt pour devenir un grognement étouffé. La Grâce Valten resta transi quelques secondes, tremblant de tous ses membres. La tête lui tourna et il dut s’appuyer à la table de sa cellule pour ne pas s’écrouler. Lorsqu’il parvint à trouver la force d’ouvrir sa porte, il découvrit que celle de la cellule voisine était ouverte.

    La Grâce Winni Naz Puur (Hiziel) était affalée contre son lit, sa vièle brisée à ses côtés, dont une des cordes était enroulée autour de son cou, dégoulinante de son sang.

    _____________________________________________

    La Grâce Corbeau Rouge soulageait sa vessie lorsqu’elle fut alertée par le vacarme dans le couloir menant à la salle de garde. Elle fut d’abord prise de panique en découvrant une bête sauvage dans la pyramide, puis elle reconnut le sanglier domestique du dénommé Rollys (Aerolys) qui arpentait les rues de Meereen à la recherche de Fils de la Harpie, ou de pêcheurs, elle ne savait plus trop… Le sanglier, toutefois, semblait très agité et chargeait furieusement une des portes.

    « Eh bien, mon gros ? Tu t’es perdu ?… La Grâce s’avança prudemment, peu rassuré par l’état d’excitation de l’animal. Il t’a laissé dehors, ton maître ? »

    Corbeau Rouge cogna à la porte.  »Monsieur Rollys, vous êtes là ? » Lorsque l’animal frappa de nouveau contre le bois, manquant de dégonder la porte, la Grâce fit jouer la poignée. Le sanglier se précipita à l’intérieur et plongea vers la dépouille de Rollys qui avait été éventré. Le sanglier lécha longuement le visage de son maître, puis plongea sa truffe dans ses entrailles. Du sang recouvrait le sol, et un doigt trempé dedans avait écrit au mur : « Nul n’est à l’abri ».

    ______________________________________________

    Une rafale plus forte que les précédentes fit s’envoler les documents qui tombèrent du bureau et planèrent, paresseusement, avant de finir leur course dans une mare de sang. Les bougies avaient depuis longtemps été soufflées, et les ombres avaient gagné toute l’immense pièce, presque vide, que Daenerys avait attribué à ses Conseillers.
    Les yeux fixés vers cette ombre ne regardaient rien. Rien que l’obscurité, le néant, l’infini. « Traître au sang de ses ancêtres », voilà l’accusation qui lui avait valu sa sentence. Elle était tracée avec son propre sang félon derrière lui. 

    Nul n’était à l’abri, ils l’avaient déduit des derniers rapports, des dernières analyses. Et tandis que la vie quittait lentement le Conseiller Aube par ses poignets et sa gorge, il se souvint de ses dernières paroles : « Et si un, au moins, pouvait l’être ? »…

    ________________________________________________

    Des pas, des chocs, des coups, des grognements. La sénéchale Lazzara zo Ghazîn (Tybalt Ouestrelin) eut le souffle coupé lorsqu’un pied lui écrasa les côtes. Elle protégea sa tête, entr’aperçut un corps, un visage, des ombres. Un objet tomba près d’elle, une corne de bélier. Puis de nouveaux des cris, des pas, une course. Un halètement, très rapide. Le sien, qui explosait dans le silence du couloir. Elle n’osait pas baisser les bras, et ce n’est qu’après ce qui lui sembla une éternité qu’elle osa enfin bouger, lentement, précautionneusement. Elle était poisseuse, pensant avoir été blessée au ventre… mais elle était indemne et seule son urine s’était échappée de son corps. Alors péniblement, elle se redressa, toute confusion l’avait quittée. Elle progressa dans le couloir en se tenant au mur, tremblante, atteint la porte de sa chambre.
    Sans un bruit, elle se défit de sa robe, se glissa dans ses draps de soie et pleura de longues heures.

    La Bête d’Airain Aerolys, la Grâce Hiziel et le Conseiller Aube ont été assassinés et éliminés du jeu.

    Le Sénéchal Tybalt Ouestrelin a été victime d’une tentative d’assassinat qui a échoué.

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Grendel. Raison: Corrections diverses
    Spoiler:
    #175336
    Worgen Stone
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 841

    DOH8 : Mestresse Fer-Née Sage Femme malheureuse en amour, tuée par un corps *céleste* probabilité : 1/1 600 000
    DOH9 : Grâce bleue au Temple des Grâces.

    #175337
    La main de Thys
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 48

    Après m’être couvert la tête de peinture bleu, grâce à un pot de peinture trouvé contre l’arrière porte de la teinturerie Olh-Iu-khan-Dye, dans lequel j’avais trempé Nepomuk de la tête aux pieds, je passais enfin les portes de la piscine, même s’il n’y a avait plus personne. Je m’appretais a y passer la nuit pèpère.

    Les hommes sont comme les nuages. Ils sont chassés en avant par un vent mystérieux et invisible face auquel ils sont impuissants. Ils croient maîtriser leur route et se moquent de la faiblesse des nuages, mais leur vent à eux est mille fois plus fort que celui qui souffle là-haut.

    #175339
    Aspics des sables
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1035

    Je sais pas si j’ai bien fait de regarder les résultats avant de me coucher, on dirait un mauvais lendemain de fête.
    Je suis sans voix. Si j’étais quasi certaine d’être éliminée – la pub de jeveuxetrelouche m’en ayant convaincue, mon statut de Sénéchale aussi – je ne pensais pas qu’un Conseiller le serait.
    L’absence de réaction de l’ensemble des participants rend l’événement encore plus frappant.
    Je vais laisser la nuit passer, histoire de permettre à ma tête d’intégrer ces 1ers assassinats et aux Conseillers de s’exprimer.
    En attendant, je fais un câlin à Aube, Aerolys et Hiziel < 3

    PS : Tu as été inspiré à ton retour, Grendel, ton RP est très joliment écrit.

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 60)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.