[DOH9] Tour 1 : Assassinats

  • Ce sujet contient 59 réponses, 26 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Aerolys, le il y a 1 mois et 2 semaines.
30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 60)
  • Auteur
    Messages
  • #175340
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3725

    La chaleur étouffante la réveilla en pleine nuit. FeyGirl se retourna plusieurs fois dans son lit, mais impossible de se rendormir. Elle envia le personnel de La Piscine, qui pouvait se rafraîchir lors de ces nuits de canicule.

    Frustrée, elle descendit aux cuisines. En s’approchant, elle entendit des cris et des grognements. Des grognements ? Elle se retrouva face à un sanglier. L’image fugace d’une terrine de sanglier aux cinq baies traversa son esprit. Mais l’animal s’arrêta de grogner en la voyant arriver. Il baissa la tête et, avec des yeux larmoyants, lui caressa les chevilles. Un sanglier en manque d’attention, il ne manquait plus que ça !
    Elle se souvint l’avoir vu près du gladiateur, plus tôt dans la journée. Elle le chercha du regard, et à son interrogation muette un de ses commis lui apprit que son maître Aerolys avait été lâchement assassiné dans la nuit. Le sanglier continuait de caresser et de lécher ses pieds. Chez Mama FeyGirl s’était trouvé une nouvelle mascotte. Comment s’appelait-il, déjà ? Ah oui, Aerolys l’avait appelé Mord’Cassin.

    « Tu ne mords pas, hein ? C’est un établissement de bonne réputation, ici. »

    La clameur de la rue attira FeyGirl au dehors. Une Bête d’Airain lui cria que la Grâce Hiziel avait été victime des ennemis de Meereen. FeyGirl sentit un vent glacé dans son dos. Elle ne connaissait pas très bien son collègue, mais ceux qu’on appelait les fils de la Harpie s’enhardissaient. Le pauvre qui aurait tant aimé être Sénéchal ! Et il avait un gros cœur si généreux qu’il distribuait des petits cœurs à la ronde.

    La foule s’agitait sur la grande place. Ce fut là que la terrible nouvelle l’abasourdit, la tétanisant tant les implications étaient effrayantes : le Conseiller Aube ne verrait plus le soleil se lever (hu hu hu).

    #175341
    Yfos
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1341

    Yfos contempla choquée le corps sans vie de son collegue Aube.

    « Tu seras vengé «  jura-t-elle.

    Citer le nom de survivants, c est pour ajouter des crises cardiaques aux assassinats ?

    #175342
    Worgen Stone
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 841

    L’absence de réaction de l’ensemble des participants rend l’événement encore plus frappant.

    Pour ta parfaite information, notre excellent Maitre de Jeu nous a distillé ces horribles informations en plusieurs parties et ça a duré jusque assez tard.  Je crois que beaucoup dormaient (du moins seront-ils morts durant leur sommeil…)

    DOH8 : Mestresse Fer-Née Sage Femme malheureuse en amour, tuée par un corps *céleste* probabilité : 1/1 600 000
    DOH9 : Grâce bleue au Temple des Grâces.

    #175344
    Buveurdelatreille
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 376

    Ce matin là, Bubbuq Barraq, masque de ragondin sur le visage, finissait sa garde des cellules des dragons, mission qu’il n’appréciait guère, heureusement la relève arriva et il pouvait enfin retourner à la caserne. Une fois dans les rues la surprise fut de taille, « ils ont tué le conseiller Aube, ils ont tué le conseiller Aube » il avait du mal à croire au cris qu’il entendait venir de partout!! Alors on en était là!! Déjà!! Une fois arrivé à la caserne, il vit Mord’Cassin qui errait comme âme en peine il demanda à un collègue au masque de fennec, « qu’est-ce qu’il fou Rollys?? Il peut pas s’occuper de sa bestiole?! » « Beh non justement il peut plus!! Il s’est fait dessouder!! Lui et aussi la grâce  Winni Naz Puur!!» décidément cette matinée était pour le moins cauchemardesques!!! Sur ces mots Bubbuq Barraq alla se coucher, il prendra le temps de digérer toutes ces informations à son réveil, là il était claqué!!!

    Spoiler for NOARLAK
    #175349
    kendalch
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 239

    Le sénéchal Ken venait d’apprendre en se levant la terrible nouvelle: le conseiller Aube avant été tué. Il était stupéfait,  sidéré, son esprit ne fonctionnait plus. « Mais…mais..mais…c’est un coup d’état !!! ». Les fils de la Harpie avait vraiment dépassé les bornes cette fois-ci. Ils en voulaient clairement à la vie de la Reine. »

    Un très chouette RP Grendel !! Je ne pensais pas que tu allais le faire si « tôt » hier soir du coup mais vraiment, un RP qui a dû être plein de suspens pour ceux qui l’ont suivi en direct !!

    #175350
    Worgen Stone
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 841

    un RP qui a dû être plein de suspens pour ceux qui l’ont suivi en direct !!

    Ah, c’était puissant, en effet.  Vous aurez noté l’accompagnement musical ?

     

    La canicule ! La guerre ! La famine ! L’insécurité dans les rues de Meereen !  Une épidémie ! L’ivrognerie et la débauche ! Et maintenant… des meurtres ?
    Puissent les chats sacrés adoptés par les Dieux de Ghis protéger la Cité et ses habitants de ces calamités !

    Un vaillant combattant d’arène, @Aerolys aka Rollys, féroce guerrier entre tous, pourtant vigoureux, avait été éventré au sein même de la pyramide. Son féroce sanglier domestique, dont il ne se séparait jamais, n’avait pu le protéger.
    Une Bête d’Airain… La Reine serait furieuse.

    Pire, une Conseillère, désignée par la Reine elle-même avait péri de mystérieuse façon. D’aucuns murmuraient que les Enfants de l’Ombre étaient impliqués. Qui aurait pu abattre @Aube, que son nom  désignait comme gardienne de l’ordre, la justice et la lumière ? Y avait-il là un présage ?

    « Je prierai, et j’offrirai des sacrifices afin que la lumière soit faite sur cette sombre affaire.

    Le Temple des Grâces Lui-même pleurait ses filles.
    La Grâce Winni Naz Puur @Hiziel, une douce  jeune fille d’origine Lhazaréenne qui jouait de la vielle avec la délicatesse de la Déesse Jouvencelle et la Noble et Sage Sénéchale Lazzara zo Ghazîn @Tybalt Ouestrelin agressée  lâchement et en état de choc.

    La Grâce Worgen Vitur Og Tryggur Heilari avait cueilli une brassée de ces herbes sacrées qu’on appelait kattarnípa afin d’en faire don aux chats sacrés du Temple pour les remercier d’avoir épargné son mentor et implorer leur protection.

    DOH8 : Mestresse Fer-Née Sage Femme malheureuse en amour, tuée par un corps *céleste* probabilité : 1/1 600 000
    DOH9 : Grâce bleue au Temple des Grâces.

    #175352
    Aube
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 215

    « Valar Morghulis ». Ce fut la dernière pensée de l’austère Conseillère Aube. Quelques heures avant, au cours d’une sieste, elle avait fait quelques rêves prémonitoires où son destin funeste lui était apparu, mais elle l’avait accepté. Seule une vie comptait : celle de la Reine Daenerys. La Briseuse de chaînes. 

    « Valar Morghulis » fut certes sa dernière pensée terrestre, mais – à sa grande surprise – pas sa dernière pensée céleste : alors qu’elle voyait son corps étendu sur le sol dans une mare sanglante, elle se rendit compte qu’elle était quelque part entre le plafond et un lieu plus incertain qu’elle ne savait pas comment dénommer. De là, le monde réel semblait différent, à la fois plus brumeux et plus limpide. Elle voyait ses camarades Conseillers, éplorés et vengeurs. Elle percevait les rouages, et tous les mécanismes stellaires de la destinée comme autant d’astres dans le ciel, tournant et tournant encore, dans une dynamique évidente et parfaitement réglée.

    Dans ce monde étrange, cet entre-deux, les lumières étaient moins lumières, mais les ombres étaient moins ombres.

    Elle voyait au-delà des murs, là où d’autres abominables crimes avaient été commis. Des poignards, des masques, des capuches, des ombres. 

    Des ombres qui étaient moins ombres. 

    #175357
    Abso Lem
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Le sergent les avait tirés de leurs lits avant même les premiers rayons du soleil ; direction la cour, en pleine nuit !

    “Vous ne verrez pas l’Aube”

    Endormi et intrigué, ses regards se portèrent vers le ciel.

    “Vermine ! Je vous parle de la Conseillère. Il y a trois morts à élucider. Je veux vous voir prêts à suivre toute directive venant du Conseil ou d’un Sénéchal. Et toi, toi et toi, à la porte du Sénéchal Lazzara zo Ghazîn immédiatement ! Il faut protéger sa vie à tout prix.”

    Ouf ! Il était parmi les trois désignés. Il avait craint un instant de devoir marcher dans les rues déjà étouffantes toute la journée. S’il y avait à craindre les meurtriers de cette nuit, il désirait plus que tout fuir cette chaleur insupportable. “Décidément, il ne fallait pas croire aux prédictions… Elles se révèlent bien souvent décevantes.” dit-il à ses compagnons.

    3 meurtres, une Grâce, un Conseiller… Et même Rollys, la Bête d’Airain qui n’aura donc jamais résolu son enquête. Au moins, tout cela m’aura apporté la fraîcheur aujourd’hui, pensa-t-il en passant le seuil de la porte de la Grande Pyramide.

    #175358
    DonCelmar
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4246

    Do Azza venait de prendre connaissance des nouvelles de la nuit à son réveil. Il tomba sur le cul. Il avait grand besoin de réfléchir !

    Il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
    Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
    Le génie et la folie ont parfois des limites, mais la connerie est toujours sans borne.
    La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !
    Do Azza, la terreur de la Plazza dans DOH9

    #175360
    CorbeauRouge
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 34

    Mirri avait sans doute passé un peu trop de temps à déguster les cocktails du bar de la piscine de Bab’Har zo Sylva, sa tête tournait et sa vessie la pressait de trouver un endroit pour se soulager. Elle se dirigea donc d’un pas peu assuré vers les latrines de la salle des gardes, s’accroupit et commença à soulager sa vessie, quand un bruit assourdissant l’alerta et la fit sortir précipitamment. Dans le couloir, elle vit un sanglier apeuré qui courait dans le couloir pour charger l’une des portes. Ce sanglier était-il réel, ou bien était-ce l’alcool qui lui jouait des tours ? Elle s’approcha et, dans un incroyable éclair de lucidité, reconnut le sanglier domestique de la bête d’airain Rollys. Elle tenta de rassurer l’animal, puis ouvrit la porte sur laquelle il s’acharnait. Elle fut alors frappée d’horreur en découvrant le cadavre de Rollys, et une inscription que son esprit embrumé peina à déchiffrer : « La mule est à l’abri, qu’est-ce que cela signifie ? ». Elle se précipita alors vers la bête d’airain qui stationnait à l’entrée de la salle des gardes, Lady Macbeth, et lui dit de manière fort peu intelligible : « Rollys, avec son sanglier… égorgé… la chambre juste là… y’a l’sanglier qui chargeait… et là cadavre avec sang sur l’mur. »

    Interloquée, la bête d’airain accompagna Mirri jusqu’au lieu du crime et constata l’horreur de la situation, tandis que le sanglier Mord’cassin léchait la dépouille de son maître. Mirri lui demanda alors de prendre soin de la bête tandis qu’elle irait dormir. « Faut que j’dorme, ma tête tourne trop, j’retourne Temp’ des Grâces » Lady Macbeth insista pour qu’elle dorme sur une des paillasses de la salle des gardes, son état ne lui permettant pas de rentrer en sécurité jusqu’au Temple. Elle s’effondra donc sur l’une des paillasses, et commença à rêver.

    Dans son premier rêve, elle vit s’affronter un corbeau, un kraken et une panthère dans une ville peuplée de chats et surplombée d’une grande tour surmontée d’une flamme. Dans le second, elle aperçut un sanglier fuyant les flammes qui gagnaient une forêt sacrée qui accueillait le tombeau d’un asticot.

    Le soleil était déjà haut quand elle se réveilla, prise d’un puissant mal de crâne. Elle remarqua alors que quelque chose était accroché à l’arrière de sa robe bleue. Elle décrocha le morceau de tissu, et vit un cœur multicolore qui lui rappelait l’époque où elle accrochait des mouton de tissus au dos des personnes qu’elle croisait. La Grâce Winni naz Puur devait sans doute être à l’origine de cette farce. Mirri se dirigea donc vers le Temple des Grâces pour la remercier, mais lorsqu’elle arriva au temple, elle remarqua qu’un profond sentiment de tristesse semblait avoir envahi les Grâces. Elle en apprit rapidement la cause : Winni avait été assassinée, ainsi que le Conseiller Aube, et une tentative de meurtre sur Lazzara zo Ghazîn avait échoué. Mirri était choquée de ses nouvelles. Les esclavagistes semblaient en avoir après le Conseil mais également, et c’était bien plus grave, contre les Lhazaréennes. Il lui faudrait prendre des mesures pour assurer sa survie.

    DOH8 : Bran Helioz, Conseiller tyroshi au service de Villevieille
    « Les mestres et septons qui écrivent les livres d’Histoire ont beau se réfugier sous le sceau de l’objectivité, cela ne les empêche pas d’aborder le déroulé des événements sous l’angle qui leur est le plus favorable. »

    DOH9 : Mirri, Grâce alcoolique et révolutionnaire
    « Cette fleur de sang nous représentera. Accrochez-la comme symbole à vos voiles et vos tokars ! Le coquelicot sera notre cocarde ! »

    #175363
    Sandrenal
    • Pas Trouillard
    • Posts : 603

    Sandrenal était à nouveau furieux. Suivant l’assassinat de la nuit dernière, les conseillers restants avaient drastiquement renforcés la sécurité, particulièrement celle autour des portes. Impossible désormais de s’échapper de cette ville maudite. Sandrenal n’avait pas cru aux rumeurs qui couraient depuis quelques jours sur les fils de la harpie. Sachant que toute organisation qui détient du pouvoir s’organise pour maintenir et accroître son pouvoir, il avait supposé que le conseil avait inventé la Harpie pour accroître sa domination sur la ville. La mort d’un conseiller rendait cette hypothèse beaucoup moins plausible. Les fils de la harpie avaient également fait d’autres victimes dans la nuit, une bête d’airain et une Grâce. Personne n’est à l’abri songea Sandrenal.

    Sandrenal ne craignait personne à Meereen en combat singulier. Mais la perspective d’être attaqué par derrière en pleine nuit par plusieurs personnes lui donnait des sueurs froides car il savait mieux que quiconque qu’il est impossible de se défendre dans une telle situation.

    Le seul point positif de toute cette histoire était que la pression que ses supérieurs commençaient à lui mettre s’était évaporée en faveur de la chasse aux harpons. Sandrenal se sentait pris en étau entre un pouvoir servile auquel il demeurait résolument hostile et les assassins de la Harpie qui pouvaient le frapper à tout moment. Cette pensée lui donna une idée…

    HRP : Superbe RP Grendel, un vrai plaisir à lire !

    #175365
    Ædianys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 774

    Aedianys zo Ainul venait de se réveiller. Elle avait écouté les rumeurs hier affirmant que la nuit serait belle et éclairée d’une lune magnifique. Elle avait donc décidé de rester éveillée. Elle n’avait que peu participé aux festivités qui avaient suivi les élections, partageant simplement un moment avec Hazzea, elle qui n’en avait déjà plus tant les documents administratifs s’accumulaient… Elle avait veillé tard et pu observer ce qui se révéla être une magnifique nuit étoilée : cette période de l’année était très propice aux étoiles filantes, et c’est avec fierté qu’elle en aperçu cinq tout au long de sa veillée. Mais elle aurait du comprendre que la lune rousse qui s’était levée cette nuit était un sombre présage…

    À son réveil, la ville entière était en effervescence : la conseillère Aube était morte, dans la grande pyramide ! Elle ne connaissait que très peu les deux autres victimes, un grâce qui apportait un peu de bonne humeur au temple, et une bête d’Airain qui se déplaçait toujours en compagnie d’un sanglier, et ce message « Nul n’est à l’abri. » … Des frissons lui parcoururent l’échine.

    Doran plays to win, whether at cyvasse or the game of thrones.
    « We princes make our careful plans and the gods smash them all awry. »
    [DOH9] La Harpie étourdie

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #175366
    LadyMacbeth
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 30

    Lady Macbeth fixait le crottin de cheval à quelques pas d’elle, et jugea qu’elle ne valait sans doute pas mieux. Une brève seconde, l’idée d’y foutre sa tête et d’y disparaitre lui traversa l’esprit. De honte, de dépit, de colère…

    Au départ, elle avait cru que tout était un rêve. Mais en se réveillant dans le même couloir ensanglanté avec la Grâce Mirri dormant non loin sur une paillasse, elle avait compris que tous les événements de la nuit dernière étaient bien réels… Lady Macbeth avait frissonné d’effroi en repensant à ce corps éventré et les yeux éplorés de ce pauvre sanglier… Une minute… Le sanglier !!

    Elle avait alors couru dans les couloirs puis dans la rue, à la recherche de la petite -tout est relatif- bête qu’elle devait garder. Interpellant finalement des gens dans la rue pour leur demander s’ils ne l’avaient pas vue. Mais elle fut violemment recalée, il y avait bien plus important à faire que de chercher un sanglier, disaient-ils. C’est ainsi qu’elle appris la terrible vérité. Trois morts : la bête d’Airain Rollys, la Grâce Winni et… UN CONSEILLER ?!

    Et la voilà maintenant, remettant son existence en question en fixant ce crottin de cheval. Chaque fois qu’elle repensait à sa prédiction de la veille, elle était toujours plus mortifiée. Ces assassins ne pouvaient pas attendre UNE nuit de plus ? Il fallait forcément qu’ils la mettent dans l’embarras ! Lassée et découragée, elle traina les pieds Chez Mama FeyGirl pour noyer son désespoir dans l’alcool. Elle croisa en chemin des soldats. L’un d’entre eux, Absolem, la regardait avec dépit. La nouvelle de sa prédiction foireuse avait-elle déjà fait le tour ?

    S’installant au comptoir et enchainant les verres, Lady Macbeth se cacha toujours plus dans sa capuche, sentant des regards désapprobateurs et moqueurs. Mais soudain, elle vit quelque chose du coin de l’œil… Le sanglier ! Elle sauta de son tabouret et se précipita sur la bête.

    « Tu es là, petit bonhomme ! » dit-elle avec soulagement en lui grattant l’oreille.

    Eh bien, au moins il avait l’air heureux ici ! Et il ne trainait pas dans les rues comme une âme en peine. Elle entendit alors des pas dans son dos. En se retournant elle croisa le regard de mama FeyGirl. Cette dernière la regarda avec un sourcil haussé. Désireuse de partir au plus vite, Lady Macbeth déposa l’argent sur le comptoir et lui dit précipitamment :

    « Cette petite bête a vécu des choses horribles, prenez bien soin d’elle ! »

    Sur ces mots, elle se détourna et sorti de l’établissement dans une tornade de tissu, de boucles et de bracelets.

    "Hie thee hither,
    That I may pour my spirits in thine ear,
    And chastise with the valour of my tongue
    All that impedes thee from the golden round,
    Which fate and metaphysical aid doth seem
    To have thee crowned withal."
    Lady Macbeth, William Shakespeare

    #175368
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2887

    Il avait mal. Terriblement mal. Tout était flou. Sa curiosité et sa volonté de connaître la vérité l’avait conduit à sa perte.

    De là où il était, il voyait Mama FeyGirl au côté de son ami. « Protègez-le. Veillez sur lui, je vous en prie. » Il n’était pas sûr qu’elle l’entende mais il espérait que c’était le cas. Il continua en espérant qu’on l’entende : « Mes amis, continuez cette affaire pour moi. J’ai posé la première pierre. J’aurais tant aimé en faire plus mais je n’ai pas pu… C’est bien plus qu’une affaire de vers. »

    Il détourna son regard et vit le Conseiller Aube, dépité. « Alors, nos ennemis sont si infiltrés que ça ? »

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #175369
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 858

    Yoda n’était pas morte. Elle n’était d’ailleurs pas très inquiète, toujours en bas de l’échelle sociale de toutes les pyramides, elle n’intéressait en général pas grand monde. 
    Et pourtant, elle n’était pas contente. Tout le monde était préoccupé par une ouverture de bar, par une infestation de vers dans une piscine, par un marcassin qui se promenait tout seul, mais personne ne l’écoutait quand elle disait qu’il était quand même grand temps que les choses changent ! 
    A bas le orange, le violet gagnera !

    Arys du Rouvre 💜

    #175374
    Tamacti_Jon
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 33

    Tamakti accusait encore le coup, ainsi que sa gueule de bois. Les cocktails de la piscine lui avaient retourné la tête. Il avait fini la soirée en tentant de surfer dans la piscine sur le cœur gentiment accroché dans son dos par un admirateur.

    Son ventre lui faisait également mal, un mal étrange et surprenant pour qui avait un estomac comme le sien.

    Plus tôt dans la journée, les horreurs de la nuit lui furent racontées par ses apprentis et confirmées par ses soeurs Grâces. Il éprouvait un profond chagrin après la perte de membres de la cité et particulièrement de la conseillère Aube, ceci était impensable.

    Il fallait néanmoins réagir promptement et réfléchir rapidement. Tamakti fit une toilette rapide, pria et décida d’aller chez Mama Feygirl. Depuis peu cet établissement recevait le gotha de Meereen ainsi que les soldats d’Airain et il était certain de pouvoir en apprendre un peu plus.

    Il ordonna ensuite la fermeture des « Galettes Meereenese » pour la fin de la semaine afin de permettre à ses employés de pleurer dignement leur conseillère. 

    Il rédiga enfin une courte lettre qu’il fit envoyer au bureau des conseillers, contenant ses condoléances et quelques informations.

    #175375
    Tybalt Ouestrelin
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 167

    Prostrée dans son lit, Lazzara zo Ghazîn refaisait le cours de sa journée. Cela faisait bien longtemps que ses nuits étaient courtes et peuplées de visages disparus, elle s’était levée avec le soleil, exécutait ses rituels de réveil et avait avalé son thé épicé du matin. Son nouveau statut ne lui était pas encore familier et elle s’était dirigée vers ses quartiers à l’étage des Grâces Bleues. Là on lui avait fait part, comme toujours, des accouchées de la veille, des maladies en cours et de celles qui auraient besoin sinon de son intervention, au moins de son avis.

    Trois jeunes femmes avaient donné naissance à quatre beaux bébés. Une enfant se plaignait de douleurs abdominales, un homme s’était fracturé le nez, un autre avait uriné du sang. Rien qui ne nécessitait sa présence, ses Sœurs y arriveraient très bien. Elle monta alors à l’étage des Sénéchaux. Une ancienne esclave l’attendait et lui expliqua toutes les tâches qui lui incombaient. Elle devrait donc passer une longue partie de sa matinée dans son bureau à s’informer et au déjeuner elle retrouverait ses collègues pour prendre des décisions.

    Si ces lectures de rapport pouvaient être intéressantes, sa faible vue et son habitude d’exercer ses talents sur le terrain, l’effort que ces lectures lui demandait était trop important. Elle dormait quand une Bleuette vint la chercher. Un homme souffrait le martyr et rien ne le soulageait. Pourtant on ne trouvait rien pour expliquer ses souffrances. Lazzara se leva pesamment. Son inspection de l’homme ne révélait rien, il souffrait du ventre, comme s’il était transpercé.

    Elle plongea son regard dans le sien. « Adakah anda menderita sakit perut kawan ? » Les yeux de l’homme se révulsèrent. Ils se fermèrent et s’agitèrent sous les paupières. Lazzara posa ses mains et continua ses incantations. Elle sentit le corps tressaillirent, elle retrouva les volcans et les rivières souterraines et les suivit. Tout indiquait la profondeur de son corps et tous les flux s’y rendaient. Un frisson la parcourut, elle retira ses mains. Elle rouvrit les yeux et vit les Grâces autour de lui. « Cet homme est condamné, annonça-t-elle, il n’y a rien qui puisse être fait, ni nos potions, ni nos extractions n’y feront rien. Soulagez-le, poursuivez sa transe, il trouvera la paix. » L’agitation sous les paupières s’apaisèrent petit à petit alors qu’on lui chuchotait de douces paroles et jamais plus il ne rouvrit les yeux.

    Cette séance l’avait épuisée et c’est sans écouter vraiment qu’elle se déjeuna avec les autres Sénéchaux. Ils avaient reçu des recommandations des Conseillers et la tâche était importante. Elle ne réussit pas à se concentrer. La chaleur de l’après-midi mettait sa conscience à rude épreuve. Après le déjeuner elle fit une sieste et à son réveil, elle décida d’aller tenter les différents cocktails et rencontrer de nouvelles personnes. Elle fit des rencontres, mais sa mémoire lui jouait des tours. Ou était-ce l’alcool ? Elle se rappelait avant tout les petits amuse-bouches qu’on lui avait servi : délicieux. Mais les douleurs de digestion l’obligèrent à rentrer. C’est sur ce chemin qu’elle fut agressée.

    Elle se souvenait sa chute. L’angoisse qui l’étreignait juste avant quand elle avait trouvé la cible dans son dos. Et puis les pas, la précipitation. L’agitation, une bousculade. Le goût du sol pavé. Elle songea alors que malgré toutes ses connaissances, tous ses pouvoirs, elle se sentait impuissante. Elle qui pensait être immunisée, après toutes ces années d’épreuves, contre ce sentiment se retrouva telle la petite fille d’autrefois, à pleurer de peur en murmurant Mhysa.

    DOH 8 : Tybalt Ouestrelin, acolyte loyaliste devenu Mestre ; Or, Argent et Bronze.
    DOH 9 : Lazzara zo Ghazîn, Grâce Bleue devenue Sénéchale. Miraculée devenue Conseillère. Pas Miraculée deux fois.

    #175385
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1825

    Woh… Alors là, quelle phase d’assassinats ! Un conseiller direct ?! Et un assassinat loupé ? Cible protégée ou embrouille des harpons ?

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #175386
    Tamacti_Jon
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 33

    Tamakti avait retrouvé un peu son sourire naturel et avait envoyé un crieur annoncé la nouvelle dans toute la cité 

    « Erratum :

    Nous annonçons la réouverture des « Galettes Meereenese » 

    « En effet malgré notre chagrin, les conseillers sont convaincus qu’il est important que les troupes aient accès à de bons produits pour garder le moral en ces temps troublés.

    Nous souhaitons par ailleurs vous présenter notre nouveau produit en dégustation gratuite jusqu’à la fin de la semaine*. Venez découvrir les Polpette à la Meereenese, 100% viande de chien, cuite dans un mélange de graisse 100% animale et responsable (approvisionnement local et tracé).

    Venez contenter vos papilles atrophiées**

    Une Double Portion sera offerte à nos bêtes d’Airain ainsi qu’au Sanglier de feu notre soldat Rollys***. »

    Tamakti était très fier de sa trouvaille et de l’originalité du nom de son nouveau produit. Il commença la soirée un peu plus léger.

    *dans la limite des stocks disponibles suivant l’arrêté de l’an 156 et dans la limite de 2 portions par personne. Cette offre ne concerne pas les enfants.

    ** version végétarienne non disponible 

    ***dans la limite de 4 portions et du stock disponible.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Tamacti_Jon.
    #175390
    DonCelmar
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4246

    « Oui, c’est bien plus qu’une simple affaire de vers », se dit-il, troublé mais pas franchement abattu ! Et quand Do Azza avait rapproché le résultat de chacune de ses réflexions, les ombres étaient devenues subitement moins ombres. Bizarre, comme c’était bizarre tous ces événements successifs ! Auraient-ils donc un lien entre eux ? De près ou de loin ?

    D’abord cette histoire de sacrifice de 33 chats, rapidement avortée par décision suprême des Dieux ! Les Grâces sommées d’abandonner tout projet néfaste les concernant, de les honorer dorénavant, de les soigner, de les cajoler, toussa toussa ! Quel désaveu hein !

    Et la tenancière, elle est pas très nette non plus. Moi j’aime les chats, gnagnagna, gnagnagna ! Et elle organise des parties de beuverie au bord d’une piscine d’eau croupie que rien que de la respirer tu pars au galop sur la jument pâle ! Et ses repas, à base de viande de chiens …faute de chats à l’évidence ! Sa facilité d’adaptation est sidérante quand il s’agit d’amasser du fric. Trop preste pour être honnête, la dame. En plus, c’est elle qui aurait recueilli le bébé du pauvre Rollys, le gentil Mord’cassin, que lui aurait confié une prédicatrice foireuse, mais honnête car, que serait il arrivé au sanglier si elle ne me l’avait pas avoué haut et fort. Du coup j’ai dû le récupérer prestement pour le mettre en sécurité, définitivement, pour respecter la mémoire de son maître. 

    Bizarre comme c’est bizarre.

    Et la gracieuse Winni qui revendiquait l’organisation de la parade des jeunes de Meereen avec Dany, et qui s’est vu moquée par une de ses soeurs en ses termes : « Je n’y crois pas une seconde ». Était ce une menace ? Parce que la Winni, elle a, elle aussi, trépassée.

    Enfin, pourquoi avoir laissé telle quelle la représentation graphique des membres du Conseil, sur le Mur placé derrière la table de leur somptueux bureau, sous laquelle les assassins de l’austère Aube avaient inscrit au sang de leur victime « Traître au sang de ses ancêtres » ? La Harpie serait elle de petite taille, ce qui expliquerait qu’elle jalouse la bonne Reine Danaerys, la briseuse de chaînes ? Ou serait elle impressionnée par la sévérité et l’assurance dégagés par ses futurs boureaux ?

    Bizarre comme c’est bizarre, tout ça !

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par DonCelmar. Raison: Orthographe

    Il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
    Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
    Le génie et la folie ont parfois des limites, mais la connerie est toujours sans borne.
    La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !
    Do Azza, la terreur de la Plazza dans DOH9

    #175392
    Tamacti_Jon
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 33

    Euh pour la précision Do azza, c’est moi qui propose de la viande de chien, ô combien apprécié dans la région et Mama Feygirl qui fait le reste, FAUDRAIT PAS CONFONDRE HEIN 😘.

    Business is business, as usual 

    #175393
    DonCelmar
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4246

    Euh pour la précision Do azza, c’est moi qui propose de la viande de chien, ô combien apprécié dans la région et Mama Feygirl qui fait le reste, FAUDRAIT PAS CONFONDRE HEIN 😘. Business is business, as usual

    Quand ton tour viendra,

    Zo Polpeto de toi s’occupera.

    Il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
    Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
    Le génie et la folie ont parfois des limites, mais la connerie est toujours sans borne.
    La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !
    Do Azza, la terreur de la Plazza dans DOH9

    #175395
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3725

    Ah non, pas de viande de chien chez Mama FeyGirl.  Pas de Polpote non plus. Notre carte, qui évolue au gré des inspirations, propose de la terrine de lapin accompagnée de légumes marinés, du pâté de chevreuil en croûte servi avec des produits du potager, et du chèvre braisé nappé d’une sauce aux airelles, dans une purée de pois confits.

    Notre nouveauté du jour, acclamée par les anciennes esclaves de plaisir : des tartines grillées recouvertes de maquereaux émiettés. Nos propres affranchies ont pris un plaisir immense à s’emparer des maquereaux, leur arracher la tête puis la queue, leur écraser le corps, les malaxer, pour les incorporer dans un beurre salé rehaussé d’une pointe de vinaigre. Elles ont elles-mêmes baptisé ce plat « Les Tartines de la Vengeance ». À déguster avec un verre de vin blanc sec.

    #175402
    Aspics des sables
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1035

    Hazzea baissait du nez, se faisant, suite aux assassinats de la veille, réprimander. Son incompétence à aider – et protéger – les Conseillers était ce qui lui était, en premier lieu, reproché. Ne voyant pas vraiment ce qu’elle avait fait de mal, elle se trouvait bien embêtée, ne sachant pas ce qu’elle devait faire pour satisfaire sa fonction.

    Le fait qu’elle n’ait pas compris que feu Aube faisait partie des Conseillers, n’avait pas aidé à sa crédibilité, il faut avouer. Ne pas être physiquement présente à La Pyramide lors des évènements non plus. Cela avait même pu laisser à penser qu’elle pouvait en être coupable.

    Un peu sonnée, elle voulut rejoindre ses quartiers mais, alors qu’elle se préparait à quitter la pièce, elle fut interpellée et informée qu’elle était aux arrêts.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par Aspics des sables.
    #175404
    Hizieł
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 134

    De retour dans sa chambre du Temple des Grâces après sa journée bien remplie à confectionner et distribuer ses cœurs, Winni Naz Puur prit sa vièle pour se relaxer avec ses meilleures amies les mélodies.
    Comme le voulait la tradition qu’il avait instituée, il commençait chaque session musicale par la Chanson de Dany (qui racontait sa propre vie jusqu’à sa rencontre avec elle) avec des paroles entraînantes, dont il était très fier, notamment l’introduction qui évoquait son enfance : « Le vent souffle sur les plaines de la campagne lhazaréenne ».

    Puis il alternait avec des chansons tantôt mélancoliques, tantôt joyeuses, pour chanter « ses joies, ses peines, ses envies et ses erreurs ».
    Alors qu’il entonnait la joyeuse « Douce Meereen« , la flamme de la bougie vacilla et Winni sentit un courant d’air dans son dos.

    Oh chouette se dit-il, voilà peut-être des amis qui viennent assister à mon petit concert privé : à ses débuts il avait pris l’habitude de faire un peu de réclame, mais il s’était assez vite rendu compte qu’il n’était pas aussi doué pour promouvoir quelqu’un d’autre que Dany, en particulier lui-même.

    Il se retourna mais il n’y avait personne : peut-être se cachaient-ils pour lui faire la surprise ! Il commença alors à jouer la mélodie qu’il venait d’ajouter à son répertoire « Oh Dany, si tu savais« , quand il sentit une présence toute proche dans son dos. Peut-être était-ce une Grâce qui avait remarqué la surprise-cœur et qui venait le remercier par un câlin ! C’était ça, il en était sûr ! Et cela se confirmait puisqu’il sentait désormais des bras enlacés autour de lui. Que c’était doux d’avoir un ami, il sentait des larmes se former au coin de ses yeux à l’idée de tout ce qu’ils pourraient partager !
    Puis soudainement en l’espace de quelques secondes tout ne fut que douleurs pour Winni : il ne savait pas comment, il avait perdu sa vièle et voilà désormais que sa vision s’assombrissait progressivement. Sa gorge semblait le gratter mais il n’arrivait pas à mouvoir son bras pour l’atteindre. Il tenta de crier mais son cri ne fut qu’un horrible bruit rauque, qui mourut dans sa gorge. Sur la petite table au centre de la chambre, la flamme de la bougie virevoltait, vacillait et se débattait avec ardeur et courage. Puis, après quelques derniers soubresauts, elle s’éteint et ne se ralluma plus.

    Quand Winni Naz Puur ouvrit les yeux : il était seul au milieu du ciel bleu, voletant accroché à un ballon rouge vif. Il ne savait pas d’où il venait et où il allait (sa mémoire avait toujours été facétieuse) mais le vent devait le savoir, lui. Il lui fit donc confiance et continua de voler. Alors qu’il admirait le ciel et ses nuages, il avisa l’un d’eux sur lequel était posée de guingois une petite porte bleue surmontée d’une enseigne, qu’il sembla reconnaître. Elle avait l’odeur délicieuse d’un chez-soi, même si Winni n’était pas sûr de savoir ce que c’était. Intrigué, il se posa devant et, prenant son courage à deux mains, se décida à entrer : à l’intérieur le spectacle était tout autre : il vit un beau lit, une table basse sur laquelle trônait une bougie, une vièle posée sur les draps et une fenêtre donnant sur la plus grande pyramide qu’il ait jamais vue ! En un éclair, Winni sut désormais ce qu’était un chez-soi : il venait de le trouver !

    À cette pensée joyeuse, il prit la vièle et se mit à jouer sa douce mélancolie. Il n’était pas sûr de comprendre le sens de ses paroles mais il savait que c’était celles dont il avait besoin :

    « Hier encore, j’étais vivant
    Je caressais le temps
    Et jouais de la vie
    Comme on joue de l’amour
    Et je vivais Dany
    Sans compter sur mes jours
    Qui fuyaient dans le temps
    J’ai fait tant de RP qui sont restés en l’air
    J’ai fondé tant d’espoirs qui se sont envolés
    Que je reste perdu ne sachant où aller
    Les yeux cherchant le ciel
    Mais le coeur mis en terre »

    Sa chanson terminée, le visage baigné de larmes, tout était désormais serein dans le chez-soi intérieur de Winni Naz Puur : il n’y avait que son dos qui le démangeait doucement : en le tâtant il décrocha un bout de tissu qui s’avéra être un grand cœur coloré que Winni admira, ébahi : un ami avait du lui faire ce cadeau en l’accrochant dans son dos ! Oh quelle joie se dit-il ! J’ai trouvé un chez-soi et en plus j’ai déjà un ami !

    #175407
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 201

    Très touchant Hiziel 🥲

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #175410
    kendalch
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 239

    Superbe winni !! 🥰💝

    #175411
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2745

    Poétique 🖤

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #175421
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4300

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #175425
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2887

    [Je suis mort pendantque j’enquêtais là-dessus.  Je trouve ça louche.]

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 60)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.