[Feu et Sang] Le voyage d’Aerea Targaryen de 56 ap-C

Ce sujet a 63 réponses, 21 participants et a été mis à jour par  John Lon Bickel, il y a 1 semaine et 1 jour.

4 sujets de 61 à 64 (sur un total de 64)
  • Auteur
    Messages
  • #104908

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2266

    Peut-être que Benifer a gardé un cadavre d’Horreur ensuite pour l’étudier, a-t-on des exemples de cette pratique parmi les mestres ? Ou peut-être au contraire a-t-il obéi aux ordres de Jaehaerys et fait disparaitre ces choses comme il aurait, apparemment, obéi à la consigne de ne plus jamais parler de cela.

    Dans le texte, (d’après les versions combinées de Barth et Gyldayn,) Jaehaerys n’est pas mis au courant. Barth et Benifer conviennent de garder le secret entre eux et d’après Gyldayn, Benifer n’aurait effectivement jamais rien écrit sur cet événement, ou en tout cas, lui-même n’a jamais retrouvé un texte qu’il puisse attribuer à Benifer … Ce qui ne veut pas dire qu’il a effectivement gardé le secret. En revanche, Barth a couché par écrit ce qu’il avait vu (pour se soulager de ce secret ?). Il ne dit rien sur ce qui est arrivé aux créatures après leur mort, ni sur ce qu’est devenu leur corps. Effectivement, on peut tout imaginer : les corps ont pu disparaître au contact du froid, ils ont pu s’en débarrasser, ils ont pu les garder et pratiquer des autopsies dessus. On n’en sait rien.

    #105458

    John Lon Bickel
    • Frère Juré
    • Posts : 73

    Bonsoir, après avoir lu le passage, deux remarques que je n’ai pas vues dans ce très bon sujet.

    Sur l’hypothèse de la baie des Serfs d’abord, le souci n’est pas le dragon mais la cavalière. Que les esclavagistes se soient amusés à entraver un dragon pour le faire combattre dans une arène, je peux à la limite l’admettre. Qu’il ait fini par se libérer de lui-même est… parfaitement prévisible ! Mais j’ai du mal à accepter qu’Aerea aurait filé entre les doigts des Ghiscaris qui ont capturé Balérion puis l’aurait retrouvé, quelques semaines ou mois plus tard, juste au moment où il s’échappait. J’ai aussi du mal à croire qu’elle ait libéré elle-même le dragon. Et même le montreur d’arène le plus fou ne rendrait pas la dragonnière à sa monture. Cette hypothèse ne tient par aucun bout.

    Sur les Horreurs, que pensez-vous du timing ? La « fièvre » est d’une violence inouïe. Barth mentionne que ces choses avaient des tailles différentes, les plus petites ayant la taille d’un doigt et la plus grosse celle d’un bras. Dans le contexte, je suppose qu’il s’agit de stades de croissance différents d’une même espèce. Or la princesse n’a pas pu survivre longtemps avec de telles saletés sous la peau. Vu la chaleur que ces trucs dégagent, même deux ou trois horreurs de la taille d’un doigt doivent tuer un humain en une semaine au max. On ne peut pas savoir quand elle a été contaminée par ces choses, mais pour moi elles ont commencé à être actives à peu près au moment où Balérion a finalement décidé de rentrer. Aerea n’a pu remonter sur le dragon et se harnacher qu’aux tout premiers stades de la « fièvre ». Une fois « écloses », les horreurs semblent grandir (d’un doigt à un bras en 3 jours, pour moi) extrêmement vite. Quelques heures de voyage, atterrissage, Aerea a encore la force de se lever et de parler sans hurler, et mort deux jours plus tard.

    En extrapolant sur cette hypothèse, l’état de malnutrition de la princesse n’aurait rien à voir avec les parasites. Il serait donc possible de survivre à Valyria plusieurs semaines ou, plus vraisemblablement, plusieurs mois, sans être affecté immédiatement par les Horreurs. Suffisamment longtemps pour explorer, récupérer des trésors, repartir et mourir en dehors de la zone contaminée.

    #105466

    Aurore
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1563

    Barth mentionne que ces choses avaient des tailles différentes, les plus petites ayant la taille d’un doigt et la plus grosse celle d’un bras. Dans le contexte, je suppose qu’il s’agit de stades de croissance différents d’une même espèce. Or la princesse n’a pas pu survivre longtemps avec de telles saletés sous la peau. Vu la chaleur que ces trucs dégagent, même deux ou trois horreurs de la taille d’un doigt doivent tuer un humain en une semaine au max. On ne peut pas savoir quand elle a été contaminée par ces choses, mais pour moi elles ont commencé à être actives à peu près au moment où Balérion a finalement décidé de rentrer. Aerea n’a pu remonter sur le dragon et se harnacher qu’aux tout premiers stades de la « fièvre ». Une fois « écloses », les horreurs semblent grandir (d’un doigt à un bras en 3 jours, pour moi) extrêmement vite. Quelques heures de voyage, atterrissage, Aerea a encore la force de se lever et de parler sans hurler, et mort deux jours plus tard. En extrapolant sur cette hypothèse, l’état de malnutrition de la princesse n’aurait rien à voir avec les parasites. Il serait donc possible de survivre à Valyria plusieurs semaines ou, plus vraisemblablement, plusieurs mois, sans être affecté immédiatement par les Horreurs. Suffisamment longtemps pour explorer, récupérer des trésors, repartir et mourir en dehors de la zone contaminée.

    C’est conclure un peu hâtivement que les Horreurs ne peuvent pas être plus petites qu’un doigt. Or on n’en sait rien. Si les Horreurs sont apparentées d’une façon ou d’une autre aux dragons, elles pondent des œufs. Pourquoi pas des œufs de petite taille et parasitaires qui pourraient être avalés en même temps que l’eau que l’on consomme (en vrai, c’est le cas des œufs des vers ascaris ; n’allez pas chercher d’images) ou que l’alimentation ? Puis il faut y ajouter un temps d’incubation. Ensuite, après éclosion, les bébés Horreurs sont encore petites et passent inaperçues, ou provoquent de petites douleurs qui semblent anodines et supportables. Pendant ce temps, Aerea continue à consommer de l’eau et/ou de la nourriture contaminée. C’est seulement quand les Horreurs deviennent plus grandes et provoquent des douleurs vraiment trop pénibles qu’Aerea aurait essayé de rentrer. Rajouter alors quelques jours de trajet et des escales puisque F&B1  nous a expliqué que les dragons ne pouvaient pas rester indéfiniment en l’air. Evidemment, pendant ce trajet, les Horreurs continuent à se développer. Vu le temps qu’il faut pour voyager en dragon à travers tout Westeros (pas dans la série, hein !), je crois qu’il faut plus de trois jours pour le trajet de Valyria à Port-Réal, surtout que Balerion est vieux et blessé (F&B répète à plusieurs reprises que les dragons deviennent plus lourds et lents en vieillissant).

    Si ce n’est pas la nourriture ou l’eau qui sont contaminées, ce peut être une contamination provoquée par des animaux parasites. On ne sait pas par quoi Aerea a pu être côtoyée ou attaquée pendant son séjour à Valyria.

    #105475

    John Lon Bickel
    • Frère Juré
    • Posts : 73

    C’est conclure un peu hâtivement que les Horreurs ne peuvent pas être plus petites qu’un doigt.

    Rajouter alors quelques jours de trajet et des escales puisque F&B1 nous a expliqué que les dragons ne pouvaient pas rester indéfiniment en l’air.

    Je me suis mal exprimé. Je voulais juste dire qu’à partir du moment où ces choses ont atteint ne serait-ce que la taille d’un doigt, Aerea n’en avait plus pour longtemps. Ce qui sous-entend que c’est bien l’état de la princesse qui a décidé Balérion à revenir, et non ses propres blessures (à moins de supposer que ce soit la même créature qui ait attaqué le dragon et contaminé la jeune fille, ce qui serait effectivement un peu hâtif). Et que c’est tout juste si elle a survécu le temps du voyage.

    Après, oui, elle a très bien pu être contaminée des semaines ou des mois plus tôt.

4 sujets de 61 à 64 (sur un total de 64)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.