[Hardcore] Une phrase, un(e)… (partie 2)

Forums Les jeux et les tournois Détente et jeux divers [Hardcore] Une phrase, un(e)… (partie 2)

Ce sujet a 1,112 réponses, 29 participants et a été mis à jour par  Aurore, il y a 6 mois et 2 semaines.

30 sujets de 811 à 840 (sur un total de 1,113)
  • Auteur
    Messages
  • #67548

    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2121

    L’embuscade des spectres contre Bran et ses amis quand ceux-ci sont tout près de la caverne où se cachent Freuxsanglant et les enfants de la forêt ? Les spectres restent chez eux (dehors) et les enfants de la forêt restent dans la caverne.

    #67565

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    D’abord bravo, vous vous êtes sacrément trituré les méninges !!!

    Je tente encore une fois avec la bataille de l’Aube

    Tu étais effectivement plus proche dans ta première proposition. Mon énigme se situe dans la période contemporaine de la saga.

    Tout me ramène aux sauvageons tombant du mur comme des hommes-feuilles. Les sauvageons qui claironnent pour lancer l’assaut et emprunter les sous terrains du mur? Et Jon qui laisse entrer des sauvageons?

    Non. Les sauvageons utilisent des cors et les cors ne claironnent pas, ils sonnent ou vrombissent…

    Ah… ces « hommes-feuille » vous posent problème… Alors je précise que ce sont bien des hommes (ni enfants de la forêt, ni créatures fantastiques…), et ils constituent bien « l’ennemi ».

    La bataille de Châteaunoir? Et Jon rentre chez lui!

    Toujours pas. Mais effectivement le narrateur espère que la victoire le ramènera à la maison.

    L’embuscade des spectres contre Bran

    Ce n’est pas ça non plus.

    La principale difficulté de cette énigme, c’est que la plupart des détails sur cet événement sont relatés avec précision dans le livre, mais pas aussi explicitement dans le wiki, ce qui ne va pas aider votre recherche…

    Pour autant, vous avez déjà pas mal d’éléments déjà.

    #67586

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1296

    Après avoir soigneusement lu le précieux message de Doran et tes indications, frère archer, je propose la bataille de Motte-la-Forêt qui met aux prises Asha Greyjoy et ses Fers-nés aux Nordiens Flint puis aux hommes de Stannis.

    La bataille a lieu de nuit (après l’heure du hibou). C’est l’heure du loup à deux titres : au coeur de la nuit surgissent les loups du Nord que sont les Flint, puis les hommes de Stannis :

    « Elle tira une hache de lancer à manche court de sa bandoulière sur son épaule. « L’heure du hibou s’est enfuie, mes frères.  »

    Dans le chapitre 27 de ADWD, l’épouse rebelle : Asha compare la forêt à un océan de feuillage et… les Flint puis les gens de Stannis parviennent à Motte, dissimulés sous des branchages : ce sont les hommes- feuilles. « Tous deux [les Flint]étaient revêtus de cuir bouilli et de capes tachetées de brun, vert et noir, avec des branches, des feuilles et des broussailles cousues autour de leur tête et de leurs épaules. »… »« Combien d’autres ?insista-t-elle. Dis-le-moi, ou je prolonge ta mort jusqu’à l’aube. » Cette phrase d’Asha pourrait évoquer le comptage de l’ennemi = les hommes feuilles.

    Avertissant de l’arrivée de l’ennemi : »Une trompe de guerre. ..la bataille vient à nous  » dit Asha _ ça pourrait correspondre à l’ennemi qui claironne ?  ou plutôt l’arrivée des hommes de Stannis : « De l’autre côté des remparts de bois moussu de Motte-la-Forêt résonna soudain la clameur des trompettes. »

    Pour le « rentrer chez nous » , j’ai noté une conversation entre Asha et Tris Botley, où les deux évoquent le retour d’Asha sur les Îles de fer pour reprendre le trône à Euron.

     

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #67588

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    je propose la bataille de Motte-la-Forêt qui met aux prises Asha Greyjoy et ses Fers-nés aux Nordiens Flint puis aux hommes de Stannis.

    Je dis bravo Ysilla et je dis OUI  et 3 fois OUI !

    pour rappel l’énigme était :

    Sous l’ennemi qui claironne, Après l’heure du hibou , Compter un à un les hommes-feuille qui tombent… …et « rentrer chez nous »

    Oui pour l’heure du Hibou, oui pour les hommes-feuille, oui pour les trompes de guerre…

    Les petits détails qui te manquent :

    • Asha se fait la réflexion en entendant les trompettes (clairons) que normalement les nordiens n’en utilisent pas, ils utilisent des cors (clin d’œil Doran !). Et pour cause ce sont les troupes de Stannis qui se présentent à sa porte.
    • Le « comptage » vient de Apre-langue, l’un des compagnons d’Asha, qui compte à haute voix « 1,… 2,… 3,… 4…! » à chaque nordien camouflé de feuillages qu’il abat de sa hache.
    • Juste avant de tenter sa sortie par la porte sud de Motte-la-forêt, Asha harangue ses troupes d’un puissant « rentrons chez nous ! », repris en chœur par ses soldats.

    Bravo encore pour ta perspicacité (et à Doran aussi qui n’était vraiment pas loin) et à toi la main !

    #67633

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1296

    C’était l’heure de la Chouette donc !😜

    Mais il faut reconnaître que j’ai tiré les marrons d’un feu que je n’ai point allumé. Doran, Doran, tu nous as livré des déductions que j’ai opportunément mises à profit, une très grande partie de ma victoire doit beaucoup à tes trouvailles. Merci à toi et aussi à Anguy la Flèche qui sait aiguiller les frères et les sœurs dans le brouillards de ses énigmes. Et quoi qu’il en ait dit, l’encyclo est d’un grand secours : j’ai recherché la liste des batailles de la Guerre des cinq rois et parmi celles-ci, des batailles ayant eu lieu dans des lieux très boisés – et ça ne manque pas ! ^^ Alors sur une intuition, j’ai commencé par la plus évidente lexicalement : Motte-la-Forêt, la bien nommée et me suis plongée dans la relecture du chapitre 27 d’ADWD, pas jusqu’au bout, comme l’a remarqué Anguy, mais pour éviter de me faire griller, dès le premier indice, j’ai rédigé ma réponse, qui effectivement pèche par imprécision sur le milieu et la fin !😅

    Bon, à moi de m’y coller… Anguy, tu as placé la barre très très haute… je vous demande quelques heures..il va falloir que je me décarcasse !

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #67642

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1296

    Voici la nouvelle phrase :

    Bien loin vous tiendrez de ces inséparables compagnes : si la première, inflexible et fieffée coquine au brûlant baiser, vous colle, plus jamais ne pourrez ; si la deuxième, mordante et altière matrone, vous décolle, plus de soucis n’aurez.

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #67643

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    C’est très bien pensé !

    Ca me fait dire qu’on pourrait prendre pour habitude pour ceux qui le souhaitent (sur le topic hardcore uniquement hein…), d’expliquer le chemin de pensée/recherche qui nous a amené à la solution, c’est instructif !

    en ce qui me concerne, quand j’ai écrit cette énigme je me suis rendu compte que le mot-clé « trompette » permettait d’arriver très vite à l’article consacré à cette bataille, c’est pour ça que j’ai mis « claironne »… Le fait d’amener les participants à relire le bouqin le fait plaisir aussi 🙂

    #67645

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    Voici la nouvelle phrase :

    Bien loin vous tiendrez de ces inséparables compagnes : si la première, inflexible et fieffée coquine au brûlant baiser, vous colle, plus jamais ne pourrez ; si la deuxième, mordante et altière matrone, vous décolle, plus de soucis n’aurez.

    j’ouvre le bal…

    Ton énigme me fait penser à une exécution : par pendaison dans le premier cas, par décapitation dans le second. Je dirai donc la corde et l’épée

    #67646

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1296

    J’approuve ta proposition d’expliciter les chemins étroits qui mènent aux sommets 😉

    je replace ici l’énigme :

    Bien loin vous tiendrez de ces inséparables compagnes : si la première, inflexible et fieffée coquine au brûlant baiser, vous colle, plus jamais ne pourrez ; si la deuxième, mordante et altière matrone, vous décolle, plus de soucis n’aurez.

     

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #67648

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    J’approuve ta proposition d’expliciter les chemins étroits qui mènent aux sommets 😉

    Chouette ! Mais tu ne m’as pas dit si j’étais sur la bonne piste !

    #67652

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1296

    Ton énigme me fait penser à une exécution : par pendaison dans le premier cas, par décapitation dans le second

    À exécution, oui et l’un des termes est le bon…bon début, Anguy !

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #67658

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    La tenaille rougie au feu qui arrache la langue ? (plus jamais vous ne pourrez… parler)

    et l’épée donc ?

    edit : Ou plus simplement : la flamme et l’épée

    (elle est horrible ton énigme !)

    #67665

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1296

    « Vous ne pourrez » est un euphémisme… 😋 et il ne s’agit pas de ne pas pouvoir « dire ».

    C’est « brûlant baiser » qui t’a fait penser à la bouche, Anguuy ? Oh, sweet summer child, on n’embrasse pas que la bouche !😜 À supposer d’ailleurs qu’il s’agisse d’un véritable baiser; il s’agit d’un toucher…plutôt brutal . De fait, je ne souhaite à aucun frère l’étreinte brûlante que prodigue la « fieffée coquine » – pour être exacte, j’aurais pu dire « la fieffée salope », pour être en phase avec le niveau de langage employé pour la dénommer. Assurément, ça fait très, très, très mal. Après ça, « on ne peut plus » et « ne pas pouvoir » est terrible pour une moitié de l’humaine condition.

    … donc pas de tenaille au programme.

    L’épée ? Quelle épée ? ^^

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #67669

    Bael la liche
    • Pas Trouillard
    • Posts : 544

    Euh l’exécution par décapitation et être brulé vif .

    Je suis le disciple de la Main Verte et de Preston Jacobs
    N+A=J Aegon est vraiment Aegon

    #67670

    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2121

    Tes propos, chère Ysilla, me font penser à Wenda Faonblanc, qui a tatoué au fer rouge les fesses de Merrett Frey. Ce dernier pense depuis à elle comme une salope. Donc un des instruments serait le tison ?

    Edit : la première serait Wenda Faonblanc et son baiser brûlant sur les fesses, la deuxième serait Lady Coeur de Pierre qui pend, et la victime serait Merret Frey ?

    #67688

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    Hmmm j’essaye autre chose :

    les « inséparables compagnes » seraient Les Dames de Garth, le boureau des Manderly à l‘Antre du Loup.

    la première, Garce est une barre de fer portée au rouge destinée à brûler les parties génitales de Davos.

    la seconde Madame Lou est une impressionnante hache qui servira à le décapiter.

    #67701

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1296

    Désolée pour Bael et Feygirl : vous n’avez pas trouvé.

    Je m’incline bien bas devant tant de perspicacité, Anguy. Tu as la bonne réponse. Il s’agit bien des « Dames » de Garth, citées dans un seul chapitre dans tout ASOIAF : le chapitre 30, Davos IV de ADWD.

    Seule la hache affûtée « madame Lou » a sa page dédiée dans l’encyclopédie. Quant à la barre de métal « Garce », elle n’est pas évoquée dans l’encyclopédie.

    Chapeau, Anguy et à toi !

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #67733

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    Merci Ysilla !

    je dois avouer que tu m’as bien mis sur la piste avec ton « une épée ? Quelle épée ? ^^ »

    je suis allé chercher sur le wiki la décapitation à la hache (puisque ce n’était pas une épée) d’un condamné et quelque chose qui s’apparentait à une « castration ». Madame Lou est apparue et quand j’ai vu que cela concernait un chapitre du livre pas si éloigné de ma dernière énigme (celle sur Asha), je me suis dit que tu avais bien dû aller piocher ton inspiration dans le même tome…

    le temps de vérifier ce fameux chapitre de Davos et quasiment dès la première page je tombe sur Garce et Madame Lou… le tour est joué !

    Allez j’enchaîne :

    Si j’entre par un astre, gardé par un poisson

    M’élève jusqu’au ciel et me cogne au plafond

    Et surtout éviter de sortir par la porte

    … où et quand suis-je ?

    #67736

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1296

    où et quand suis-je ?

    C’est donc que l’on recherche un événement ?

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #67737

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    où et quand suis-je ?

    C’est donc que l’on recherche un événement ?

    pas vraiment… on cherche « où et quand ».

    #67773

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1296

    Si j’entre par un astre, gardé par un poisson

    Que garde le poisson ? Je ou astre ?

    Et surtout éviter de sortir par la porte

    Grammaticalement, je n’arrive pas à rattacher l’infinitif à ce qui précède, le « et » me semble bizarroïde :

    « et surtout éviter de sortir » est-il à mettre sur le même plan syntaxique que  » si j’entre…m’élève…me cogne » ? autrement dit, faut-il comprendre  : « si j’entre…si je m’élève… si je me cogne…et si j’évite de sortir ?

     

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #67781

    DonCelmar
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2872

    Si j’entre par un astre, gardé par un poisson M’élève jusqu’au ciel et me cogne au plafond Et surtout éviter de sortir par la porte … où et quand suis-je ?

    Mmm! Une vague idée ! D’abord la forteresse des Portes de la Lune dont l’accès par la Porte sanglante est confiée à Brynden Tully, le Silure. Puis la grande ascension vers les Eyrié, défendu sur le trajet par trois forts, Pierre, Neige et enfin Ciel, à partir duquel au bout d’un long goulot, ou l’usage d’un élévateur, on aboutit dans la salle du treuil au sous-sol du château. A partir de la grande salle, un gouffre donnant dans le vide. barré par une porte en barral, la porte de la Lune, par laquelle sont précipités les condamnés.

    Je suis donc aux Eyrié, dans AGOT, alors que je suis accusé d’un acte répréhensible que je n’ai pas commis, et pour lequel je suis obligé de m’en remettre à un duel judiciaire pour faire valoir la vérité. Je suis Tyrion Lannister.

    Il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
    Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
    Le génie et la folie ont parfois des limites, mais la connerie est toujours sans borne.
    La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !

    #67802

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    Felicitations Don Celmar, tu as tout bon, je n’ai rien à ajouter !

    Bravo et à toi la main !

     

     

    #67860

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    Si j’entre par un astre, gardé par un poisson

    Que garde le poisson ? Je ou astre ?

    Et surtout éviter de sortir par la porte

    Grammaticalement, je n’arrive pas à rattacher l’infinitif à ce qui précède, le « et » me semble bizarroïde : « et surtout éviter de sortir » est-il à mettre sur le même plan syntaxique que » si j’entre…m’élève…me cogne » ? autrement dit, faut-il comprendre : « si j’entre…si je m’élève… si je me cogne…et si j’évite de sortir ?

    Et oui je suis d’accord, c’était syntaxiquement bizarrement écrit. Le « Si » se rapportait à l’ensemble des conditions et donc « si patati patata… alors où et quand est-ce que je me situe ».

    #68022

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    @DonCelmar ! T’endors pas mon frère !

    #68042

    DonCelmar
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2872

    Au départ j’en avais douze, mais c’était trop simple! Alors j’en ai coupé, …et c’est toujours aussi simple 😤😜!

    Le soir tombait, un soir où elle voulait vivre,
    Un sourire aux lèvres, et à la main son livre,
    La belle, se pendait rêveuse, me saignant le cou,
    Pour dire des mots spécieux, et pourtant si doux.

     

    Il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
    Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
    Le génie et la folie ont parfois des limites, mais la connerie est toujours sans borne.
    La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !

    #68083

    Jaqen
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3041

    La reine de la nuit épouse du treizième lord commandant?

    #68084

    Anguy
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 236

    Au départ j’en avais douze, mais c’était trop simple! Alors j’en ai coupé, …et c’est toujours aussi simple 😤😜! Le soir tombait, un soir où elle voulait vivre, Un sourire aux lèvres, et à la main son livre, La belle, se pendait rêveuse, me saignant le cou, Pour dire des mots spécieux, et pourtant si doux.

    Aucune idée… mais c’est beau. 😍

    #68110

    Doran
    • Pas Trouillard
    • Posts : 540

    Je dirais Catelyn lors de la pendaison de Brienne. Son cou saigne, et Brienne est bien la belle (cf la chanson populaire) qui lance un dernier mot. Je suis vraiment désolé de pas avoir toutes les clefs si c’est bien ça.

    Doran plays to win, whether at cyvasse or the game of thrones.
    « We princes make our careful plans and the gods smash them all awry. »

    #68113

    DonCelmar
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2872

    La reine de la nuit épouse du treizième lord commandant?

    Elle je reprends le cycle du …non 😉!

    Aucune idée… mais c’est beau. 😍

    Merci, Anguy 🤓!

    Aucune idée… mais c’est beau. 😍

    Et je continue mon cycle du …non 😉!

    Il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
    Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
    Le génie et la folie ont parfois des limites, mais la connerie est toujours sans borne.
    La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !

30 sujets de 811 à 840 (sur un total de 1,113)

Le sujet ‘[Hardcore] Une phrase, un(e)… (partie 2)’ est fermé à de nouvelles réponses.