Impressions de lecture à mi-parcours (ou un peu plus)

  • Ce sujet contient 14 réponses, 7 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Le_Tardif, le il y a 3 jours et 20 heures.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #145341
    Liverbird
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Je suis arrivé sur le forum hier, et je m’empresse de suivre l’un des premiers conseils que j’ai reçus : faire partager mes impressions de primo-lecteur n’ayant pas encore terminé la lecture des tomes parus à ce jour.

    Pour rappel, je viens de terminer ASOS (attention aux, rares, spoilers/divulgachages pour ceux qui n’en seraient pas arrivés là, ils ne doivent pas être nombreux, mais ce n’est pas une raison) et je lis les livres en anglais.

    Je suis un assez gros lecteur en général, mais je ne lis de la fantasy que de manière très occasionnelle. J’ai lu Le seigneur des anneaux quand j’étais étudiant, il y a longtemps, quand j’étais dans mes années jeux de rôle, D&D, Cthulhu et tout ça.  J’ai lu les Harry Potter à mes enfants, ce qui fait que je les ai lus deux fois, et j’ai adoré.  Je leur ai aussi lu Bilbo, que curieusement je n’avais pas lu à l’époque du SdA, et Le monde de Narnia, enfin le tome 1, Le lion, la sorcière blanche et le placard magique, que j’ai trouvé bien pour des enfants, mais sans plus. J’oublie surement des lectures mineures anciennes, mais voilà pour l’essentiel. Lecteur très occasionnel de fantasy donc mais, sauf pour Narnia, lecteur vraiment séduit, impressionné, enthousiasmé même par les autres livres.

    Curieusement, je suis séduit par la fantasy comme idée de lecture, peut-être en souvenir de ces fameuses nuits D&D, mais chaque fois que je me dis que je vais m’y mettre, je suis arrêté d’abord par l’embarras du choix , et ensuite par le vague sentiment que j’ai surement mieux à faire ou à lire, et donc je laisse tomber. Je crois que l’embarras du choix y est vraiment pour beaucoup : plutôt que d’aller au hasard, au risque de me planter et de me dire que j’aurais vraiment dû lire ou faire autre chose, je contourne l’obstacle et je vais dans des domaines où j’ai des repères et où, même si je fais un mauvais choix, il sera largement compensé par toutes les satisfactions que j’ai par ailleurs : histoire, monde actuel, sciences humaines, polar, littérature classique. Tandis que la fantasy, si je n’en lis qu’un et que je suis déçu, c’est plus embêtant.

    Je vous raconte tout ça parce que ça me paraît important pour expliquer la manière dont j’ai reçu ASOIAF. J’ai d’ailleurs commencé par un échec lorsque LTdF m’est tombé des mains après 200 et quelques pages il y a une douzaine d’années. Je n’y comprenais rien à tous ces gens et tous ces lieux, et je ne voyais pas l’intérêt de continuer. Il a donc fallu un coup de billard à deux bandes pour que j’y revienne : la première bande va de l’abandon du TdF (pas le Tour de France, je n’ai jamais essayé) à la série, que j’ai trouvée vraiment bien, et la deuxième de la série à la lecture de la saga. La série m’a donc mis le pied à l’étrier et a défriché un monde trop touffu, me permettant d’apercevoir qu’il était plein de promesses.

    L’une des choses que j’aime dans la fantasy est la profondeur, la richesse et la cohérence du monde dans lequel se déroule l’histoire, voire qui est l’objet de l’histoire elle-même. Parce qu’ASOIAF parle autant de l’histoire, de la géographie, de l’organisation politique et sociale de Westeros et Essos que des personnages, de leurs aventures, de leur caractère et de leur complexité ou de la lutte pour le pouvoir. C’est sans doute ma formation d’historien à l’époque où on étudiait les structures plutôt que les personnages ou les événements, qui se reflète dans mes goûts, mes attentes et ma sensibilité. C’est par exemple pour ça que j’ai décroché de Star wars depuis que je ne suis plus adolescent : c’est à mes yeux un monde de carton-pâte qui sonne creux et factice. Je n’y sens rien de réel ni rien de possible. Alors que chez Tolkien ou chez GRRM, je trouve du possible, même si c’est un possible lointain ou mythologique, même si le temps n’y a pas le même sens que pour nous (Winterfell existe… depuis 8 000 ans) ou qu’il est immobile (des sociétés à peu près inchangées depuis des millénaires, aucun progrès technique, etc.) et qu’il y a plus de poésie et de nostalgie chez l’un et plus de réalisme chez l’autre. Leurs monde sont un moyen-âge de carte postale, en partie, ils sont démesurés, mais ils sont concrets, ils ont des formes, ils ont un passé et un présent, ils sont habités et ils ont une âme. Ils vivent et ils me touchent.

    C’est un peu long tout ça, donc j’en viens à la lecture, en rappelant que comme j’ai vu la série, j’ai à la fois redécouvert et découvert ASOIAF en lisant les livres.

    Sans surprise, je suis emballé, enthousiasmé, impressionné !

    J’aime les mondes construits, cohérents, structurés, et bien me voilà servi : j’ai trouvé de quoi m’immerger, à la fois dans la lecture, et dans la recherche d’informations complémentaires ou d’explications. Merci La Garde de Nuit ! Et merci aussi les produits dérivés comme The world of ice and fire ou l’atlas.

    Attention : je suis immergé veux dire que je suis enveloppé et dépassé par ce monde, comme par le nôtre. Je ne sais pas tout, je ne comprends pas tout, et j’aime ça. La lecture des livres n’épuise ni le plaisir ni la découverte. Les rêves de Bran ou d’Arya et les prophéties faites à Daenerys ? J’en fais ce que je peux, mais je dois louper une partie du sens. Pas grave ! La suite me dira ce que je n’avais pas compris, et sinon, j’irai chiner sur le wiki ou sur le forum pour voir si d’autres ont été plus éclairés, et je sais que la réponse sera surement oui.

    Je me perds aussi dans le dédale des lieux (je ne suis pas prêt d’être guide touristique à Harrenhal ou à Chateaunoir), des personnages et des familles. Pas les principales, une grosse dizaine, jusque-là ça va, mais dans le foisonnement des familles de deuxième ou troisième rang. Idem pour les personnages. Juste un exemple : je mets du temps à distinguer les membres de la garde royale les uns de autres (sauf Jaime et Sandor Clegane quand même), et le pire est quand j’ai réussi à en repérer un et qu’il disparaît ! Tout ça pour rien…

    Mais finalement, c’est comme dans la vie, la vraie : nous ne sommes pas omniscients et des choses nous échappent. Il n’y a pas tout le temps quelqu’un pour nous souffler à l’oreille que les gens que nous croisons sont untel et untel, qui sont respectivement ceci et cela. Il faut se souvenir, tâtonner et parfois faire sans, mais avancer quand même.

    Comme j’ai vu la série, avant de lire la saga, mon imagination est un peu orientée. En fait, je ne vois pas vraiment les comédiens quand je pense à un personnage, mais si je cherche vraiment à me les représenter, je n’arrive pas à me détacher des visages des comédiens. C’est notamment vrai pour Tyrion et Arya.

    Une chose avec laquelle j’ai d’ailleurs un peu de mal est la différence d’âge des plus jeunes entre la saga et la série. Ce n’est pas un scoop, ils ont tous deux à quatre ans de plus dans la série et je trouve que ça colle mieux à ce qu’ils font et sont. Robb grand conquérant à 16 ans dans les livres ? Mouais… Alexandre (le Grand) en avait 20 quand il a commencé à conquérir l’empire perse, et c’était déjà jeune. Mais bon, pourquoi pas, sauf qu’ayant été marqué par la série, j’ai du mal à m’en écarter sur ce point, mais c’est secondaire.

    Pour le reste, les livres sont tellement plus riches et tellement plus immersifs. Ça n’a rien à voir et, pour revenir sur ce que j’écrivais plus haut, ce n’est pas une redécouverte, mais bien une découverte que je fais à chaque page.

    Plutôt que de passer en revue ce que j’ai pensé de tout, je retiens quelques coups de cœur ou impressions fortes :

    • Les Eryé et le Val d’Arryn. La description de l’approche et de la montée dans AGOT m’ont vraiment impressionné. Je connais bien la montagne, et là je m’y croyais, je la sentais, avec le souffle épique et la démesure de la fantasy.
    • Le frangin et la frangine Reed. Ils ne paient pas de mine dans le rôle des grenouilles qui mangent des lapins (non, ce n’est pas une fable de La Fontaine), mais ils sont dévoués, courageux, déterminés et attachants.
    • L’errance de Bran dans ASOS. Elle occupe peu de chapitres, mais elle est froide, pleine de mystère et de danger. Le chapitre où ils sont dans la tour de Quennscrown/Reine-Couronne et que Jon et les sauvageons sont en face sur la rive est inquiétant et tendu. Même chose lorsqu’ils sont à Nightfort/Fort Nox.
    • L’errance d’Arya (tient, on dirait que j’aime bien les errances, les espaces ouverts, il faudra que j’y réfléchisse) dans des régions ravagées par la guerre. J’ai pensé à la guerre de Cent-Ans, aux guerres de Religions et surtout à la guerre de Trente Ans. Ces bandes de soldats qui pillent et ravagent, ces contrées dévastées, ces civils qui essaient de survivre, cette atmosphère crépusculaire je les ai vus dans les eaux-fortes du Lorrain Jacques Callot Les grandes misères de la guerre. Les passages où elle est avec la Fraternité sans bannière sont parmi mes préférés. Au-delà des résurrections de Béric Dondarrion, c’est le côté personnages qui luttent dans ce chaos, qui restent fidèles, qui essaient de maintenir un semblant de justice, même s’ils ne sont pas tous des premiers prix de vertu, loin s’en faut, que j’ai aimé.
    • Et enfin, l’épilogue d’ASOS, dans ce décor de ruines, quel choc ! Deux Frey de moins, ça va, ça vient, personne ne s’en plaindra (les intéressés ne seraient pas d’accord, mais tant pis), mais voir Catelyn Stark ressuscitée, alors que la série et moi avec avions fait une croix dessus le soir des Noces sanglantes, whaoo, ça c’est du cliffhanger !

    Voilà, c’est peut-être un peu long, mais j’ai essayé d’être complet, et quand on aime, vous connaissez la suite.

    Et en écrivant tout ça, je me dis que je pourrais bien revoir l’ordre de ma PAL, et faire remonter AFFC de quelques étages, pour une entrée en scène pendant les vacances de Noël ; parce que c’est cruel d’attendre comme ça !

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 semaine et 5 jours par Liverbird.
    #145351
    DJC
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 48

    Pour le reste, les livres sont tellement plus riches et tellement plus immersifs.

    Merci d’avoir pris le temps de raconter tes impressions 🙂 cette phrase résume tout ! tout ce que je pense, en tout cas 🙂

    Je suis pas fan de l’univers Fantasy, mais dès que j’essaie de lire autre chose que le TdF (dernièrement The First Law de Joe Abercrombie), j’abandonne à cause du style plan plan de l’auteur, comparé à GRR Martin (j’arrête au bout de 100 pages et je lis le résumé sur Wikipedia, « ok super > next »). Les POV moins bien faits, les histoires transversales/secondaires, pas de détails cachés, beaucoup de phrases description « remplissage »..

    Du coup je préfère souvent changer de style pour trouver du « consistant »/du « + riche » (certains Amélie Nothomb par exemple).

    Pour le côté immersif, j’adore les POV que l’auteur a choisis aux moments cruciaux : Catelyn Stark pour suivre la bataille de son fils à Vivesaigues (contre l’armée de Jaime), de nuit et mal placée, avec tout ce que ça génère d’angoisses sur l’incertitude de l’issue, Arya pour la sentence de son papa (ça renforce encore davantage le « choc » de vivre ça à travers ses yeux !). Les POV de Davos en général, jusqu’à la Néra, et j’en passe… « Sam le peureux » face aux marcheux blancs.. le POV de Bran qui sort du coma suite à sa chute ! Celui où il est dans son loup où l’on ressent la forêt etc…

    Bref difficile pour la série TV de proposer autant de richesse et d’immersion (en particulier quand ça a dépassé les bouquins!) mais j’avoue qu’il y’a eu quelques passages légèrement POV lors de batailles (Jon « submergé et dépassé » lors de la Battle of Bastards, Bron lorsqu’il vise le dragon de Dany avec son « scorpion ».. j’ai lointain souvenir aussi de Tyrion lors de la bataille de la Nera) mais ça aurait pu être davantage utilisé, pour coller un peu + à l’esprit des livres.

    Vraiment tu as bien fait de reprendre les bouquins 🙂

    #145368
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 7202

    Merci pour tes impressions.

    Dans la liste des sujets épinglés du forum, il y a aussi un topic par tome (sans spoiler des tomes ultérieurs), tu peux détailler plus là bas si tu veux.

    Je suis moins charitable que toi avec la série (mais j’ai lu les livres avant) et je pense que même pour les premières saisons, c’est un ersatz des livres. Je comprends qu’il ait fallu faire des choix et des coupures, mais j’apprécie beaucoup moins que tout (les situations, les personnages qui restent) soit si simplifié. GRRM adore prendre des personnages archétypaux pour jouer ensuite avec ces archétypes (Jaime, le beau gosse chevalier, Joffrey, le joli prince etc), c’est un délice à lire. Donc quand je dis(ais) que tu avais plein de choses à découvrir, je le pense vraiment et tu peux pas imaginer le bien que ça fait quand on lit que des gens ne commencent pas au début car « j’ai déjà vu la série et le début c’est pareil ».

    Au niveau du visuel, Amok fait un super boulot sur le wiki car certains personnages sont vraiment loin des acteurs. Bien sûr, c’est vrai pour des personnages secondaires (comme Syrio Forel) mais aussi pour Jon Snow ou pour Tyrion (qui est laid et encore plus quand son nez est parti). Mais la puissance de l’image fait que c’est dur d’imaginer autre chose (pourtant Catelyn a 35 ans, comme quoi, hein ? ^^)

    Bonne lecture pour la suite, si tu aimes les errances tu vas être servi (ça divise pas mal d’ailleurs). Je vois que tu lis en VO ce qui permet d’éviter le sujet de la traduction qui divise beaucoup aussi. Tu as le droit à boire un verre pour chaque « breaks his fast » ou un âge à l’envers (« five and twenty »), hips

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #145380
    Liverbird
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Pour le côté immersif, j’adore les POV que l’auteur a choisis aux moments cruciaux : Catelyn Stark pour suivre la bataille de son fils à Vivesaigues (contre l’armée de Jaime), de nuit et mal placée, avec tout ce que ça génère d’angoisses sur l’incertitude de l’issue, Arya pour la sentence de son papa (ça renforce encore davantage le « choc » de vivre ça à travers ses yeux !). Les POV de Davos en général, jusqu’à la Néra, et j’en passe… « Sam le peureux » face aux marcheux blancs.. le POV de Bran qui sort du coma suite à sa chute ! Celui où il est dans son loup où l’on ressent la forêt etc…

    Tout à fait d’accord : le lecteur n’est pas omniscient et ne voit pas tout, mais le POV non plus.

    Donc quand je dis(ais) que tu avais plein de choses à découvrir, je le pense vraiment et tu peux pas imaginer le bien que ça fait quand on lit que des gens ne commencent pas au début car « j’ai déjà vu la série et le début c’est pareil ».

    Je ne crache pas sur la série puisque, comme je l’ai écrit, j’ai bien aimé et qu’elle m’a donné envie de (re)venir aux livres, mais en termes de richesse et de complexité, elle ne peut pas rivaliser. Avec des tomes de 800 pages en moyenne, GRRM se donne les moyens de construire, de décrire, de détailler, de semer des indices et d’égarer.

    J’ai commencé à regarder la série une deuxième fois : la saison 1 après avoir lu AGOT, la 2 après ACOK, et maintenant la 3. Ensuite, j’arrêterai parce que je crois qu’à partir de la 4 il y a du mélange d’éléments des tomes suivants. Mais bref, et pour ne pas changer de sujet, je trouve ça plaisant, mais évidemment simplifié par rapport aux livres, et surtout, malgré tous les efforts de décors et d’effets spéciaux, ça manque d’ampleur et de profondeur.

    Donc vive les romans !

    Tyrion (qui est laid et encore plus quand son nez est parti)

    Il a clairement bénéficié du passage à la télé : celui de série est mignon tout plein, et sa balafre après la bataille de la Néra n’est rien à côté de la gueule cassée façon 14-18 du vrai Tyrion.

    le sujet de la traduction qui divise beaucoup aussi

    Je pense que c’est une des raisons qui m’a fait lâcher prise la première fois.

    #145812
    Le_Tardif
    • Frère Juré
    • Posts : 88

    Amok fait un super boulot sur le wiki car certains personnages sont vraiment loin des acteurs.

    Tout a fait d’accord : les images de la série sont fortes et il est difficile de s’en détacher, donc c’est passionnant d’avoir une proposition d’image très différente pour se forger son avis.

    Je suis assez partagé. j’ai du mal à me détacher du Tyrion de la série, alors que je trouve la Lysa du wiki extraordinaire. Chacun son avis là dessus, c’est très subjectif.

    Not today.

    #145846
    Liverbird
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Amok fait un super boulot sur le wiki

    Est-ce qu’il y a sur le site une galerie des portraits où on les trouverait tous, ou est-ce qu’on ne les trouve qu’en allant de la fiche d’un perso à un autre ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 jours et 20 heures par Liverbird.
    #145848
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 7202

    Tout a fait d’accord : les images de la série sont fortes et il est difficile de s’en détacher, donc c’est passionnant d’avoir une proposition d’image très différente pour se forger son avis. Je suis assez partagé. j’ai du mal à me détacher du Tyrion de la série, alors que je trouve la Lysa du wiki extraordinaire. Chacun son avis là dessus, c’est très subjectif.

    On peut aimer ou pas le style d’Amok, mais il reste très près de la description des livres alors que c’est plus dur d’avoir des acteurs/actrices qui respectent toujours ça (quand on dessine, on n’a pas ces contraintes). Peter Dinklage n’est pas assez moche (même pré bataille de la Néra), idem pour Brienne. Syrio ou Lysa n’ont en effet rien à voir physiquement avec les livres. Et j’adore Asha version Amok (vous pouvez vous réfugiez dans le fait que c’est Yara dans la série donc c’est pas pareil alors que c’était juste pour s’éloigner d’Osha^^). Ou Daario qui est quand même kitsch XXL (et je comprends qu’il n’ait pas voulu l’imiter dans la série).

    Dans un tout autre genre, Simonetti choisit souvent de ne pas montrer le visage donc on imagine (tout en reconnaissant qui c’est)

    Est-ce qu’il y a sur le site une galerie des portraits où on les trouverait tous, ou est-ce qu’on ne les trouve qu’en allant de la fiche d’un perso à un autre ?

    Il existe une catégorie Amok : https://www.lagardedenuit.com/wiki/index.php?title=Cat%C3%A9gorie:Amok

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 jours et 20 heures par R.Graymarch.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #145854
    Tizun Thane
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 941

    ne chose avec laquelle j’ai d’ailleurs un peu de mal est la différence d’âge des plus jeunes entre la saga et la série.

    Les enfants sont un peu jeunes dans les livres. On en a tous conscience. Je les vieillis moi-même mentalement de 2/3 ans, en considérant que les années de Westeros sont plus longues que les autres. Bref.

    Initialement, si tu ne savais pas, Martin avait prévu de faire un saut temporel de 5 ans, plus ou moins à la fin d’ASOS, pour les voir grandir. Il a abandonné cette idée.

    Pour que tu ne sois pas surpris, AFFC est concentré sur Westeros. La moitié des personnages en Essos n’apparaissent donc pas.

    Sinon, c’est très agréable de lire ton ressenti de lecture. N’hésite pas à continuer à poster tes impressions de lecture!

    #145872
    Liverbird
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Les enfants sont un peu jeunes dans les livres. On en a tous conscience.

    C’est bien aux enfants que je pensais.

    Je les vieillis moi-même mentalement de 2/3 ans, en considérant que les années de Westeros sont plus longues que les autres.

    Je les vieillis aussi, mais en années de chez nous :))

    N’hésite pas à continuer à poster tes impressions de lecture!

    Merci de l’encouragement, je le ferrai.

    #145880
    Athouni
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 228

    Très intéressant retour de lecture, et hâte de lire la suite. Je ne sais pas comment tu fais pour mettre AFFC de côté après l’épilogue d’ASOS ! Plus généralement, je conseille toujours d’enchaîner les tomes dans la mesure où les droits d’entrée sont importants et les informations à retenir excessivement nombreuses. Il n’est pas rare qu’autour de moi des gens ayant lu les trois premiers tomes aient du mal à situer des personnages « secondaires » aussi inoubliables qu’un Davos (appréciation personnelle), sans parler des autres (Edric Storm, par exemple).

    Du coup, ne pas enchaîner c’est inévitablement avoir à resituer. Et c’est d’autant plus difficile qu’AFFC développe les intrigues dans des régions sous-exploitées jusqu’alors : plein de nouvelles familles, de nouveaux personnages avec leur histoire particulière, etc.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 jours et 13 heures par Athouni.

    « When dead men come hunting in the night, do you think it matters who sits the Iron Throne »

    #145909
    Liverbird
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Je ne sais pas comment tu fais pour mettre AFFC de côté après l’épilogue d’ASOS ! Plus généralement, je conseille toujours d’enchaîner les tomes

    Et bien pour tout te dire, j’ai commandé AFFC à ma libraire (qui travaille dans un département dangereux où deux librairies ont été verbalisées pour avoir osé faire du retrait de commandes !) et je pense commencer à le lire aux alentours de Noël, après avoir réorganisé ma pile de livres en attente :))

    #146095
    Ser Aemon Belaerys
    • Pas Trouillard
    • Posts : 730

    Je n’y comprenais rien à tous ces gens et tous ces lieux, et je ne voyais pas l’intérêt de continuer.

    J’avoue que ça était très compliqué pour moi la première lecture. La lecture de Feu&Sang puis de TWOIAF m’a aidé à comprendre beaucoup de choses sur le lore de la saga, et évidemment le site de la Garde de Nuit. Dans une première lecture on a tendance à imaginer Winterfell=froid et le mur = encore plus froid, Dorne = chaud, et Conflans=Pluie, etc… et pour les persos y a tellement de monde et de maisons qu’on s’embrouille.

    Idem pour les personnages. Juste un exemple : je mets du temps à distinguer les membres de la garde royale les uns de autres (sauf Jaime et Sandor Clegane quand même)

    Et Barristan aussi ! Loras Tyrell après également. Par contre en primo lecture entre Boros ou Meryn ou Preston, c’était les mêmes pour moi et je les différenciais pas, c’était un ensemble de figurants qui complète la liste pour être 7. Et pourtant…

    Comme j’ai vu la série, avant de lire la saga, mon imagination est un peu orientée. En fait, je ne vois pas vraiment les comédiens quand je pense à un personnage, mais si je cherche vraiment à me les représenter, je n’arrive pas à me détacher des visages des comédiens. C’est notamment vrai pour Tyrion et Arya.

    Sur des personnages qui n’apparaissent pas dans la série j’arrive encore à suivre la description du livre mais pour les autres, j’ai l’image du perso de la série en tête et j’arrive pas à m’en détacher. Dans la relecture quand je trouve la description trop différente les illustrations qu’on retrouve sur le wiki m’aident, mais autrement je ne vois pas Arya mais Maisie Williams. J’ai de toute façon ce problème avec tous les livres que je lis après avoir vu le film ou la série (et une grosse dissonance désormais entre Boromir et Eddard)

    Et bien pour tout te dire, j’ai commandé AFFC à ma libraire (qui travaille dans un département dangereux où deux librairies ont été verbalisées pour avoir osé faire du retrait de commandes !) et je pense commencer à le lire aux alentours de Noël, après avoir réorganisé ma pile de livres en attente :))

    Bonne lecture ! et n’oublie pas de remplir ton attestation pour aller chercher le livre car 135euros le livre ça fait cher ^^

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 jours et 13 heures par R.Graymarch.

    -"Comment veux-tu mourir, Tyrion, fils de Tywin ?"
    - "Dans mon lit, à l’âge de 80 ans, le ventre plein de vin et ma queue dans la bouche d’une pute. "

    #146116
    DJC
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 48

    Très intéressant retour de lecture, et hâte de lire la suite. Je ne sais pas comment tu fais pour mettre AFFC de côté après l’épilogue d’ASOS ! Plus généralement, je conseille toujours d’enchaîner les tomes dans la mesure où les droits d’entrée sont importants et les informations à retenir excessivement nombreuses. Il n’est pas rare qu’autour de moi des gens ayant lu les trois premiers tomes aient du mal à situer des personnages « secondaires » aussi inoubliables qu’un Davos (appréciation personnelle), sans parler des autres (Edric Storm, par exemple). Du coup, ne pas enchaîner c’est inévitablement avoir à resituer. Et c’est d’autant plus difficile qu’AFFC développe les intrigues dans des régions sous-exploitées jusqu’alors : plein de nouvelles familles, de nouveaux personnages avec leur histoire particulière, etc.

    Heureusement, le Wiki de la Garde est notre ami !

    pub ! mais c’est vrai 🙂

    #146165
    Liverbird
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Et Barristan aussi ! Loras Tyrell après également. Par contre en primo lecture entre Boros ou Meryn ou Preston, c’était les mêmes pour moi et je les différenciais pas, c’était un ensemble de figurants qui complète la liste pour être 7.

    Barristan et Loras Tyrel, j’ai rapidement réussi à les distinguer, mais les autres, ça a longtemps été le grand flou. C’est la scène où Jaime les prend un par un et les remet à leur place dans ASOS qui m’a aidé à y voir plus clair, ainsi que

    Heureusement, le Wiki de la Garde est notre ami !

    Je confirme !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 jours et 20 heures par R.Graymarch.
    #146171
    Le_Tardif
    • Frère Juré
    • Posts : 88

    J’ai commencé ASOS il y a deux ou trois jours, et j’apprécie encore plus ma lecture que pour AGOT et ACOK, parce que je n’ai pas vu la série au-delà (par contre, je me suis fais spoiler toutes les morts les plus importantes ^^)

    Dans Sansa I, la rencontre avec Olenna Tyrell est géniale. Le Mance Ryder de Jon I est très cool, il me plaît bien ! Enfin, entendre (Barri)Arstan parler de Jon Connington dans Daenerys I me donne envie de lire la suite pour rencontrer cet homme !

    Not today.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.