[Jeu] Une énigme, une oeuvre littéraire (partie 3)

Forums Les jeux et les tournois Détente et jeux divers [Jeu] Une énigme, une oeuvre littéraire (partie 3)

  • Ce sujet contient 727 réponses, 25 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Ysilla, le il y a 1 semaine et 5 jours.
8 sujets de 721 à 728 (sur un total de 728)
  • Auteur
    Messages
  • #163209
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1710

    Et chapeau, pour le André-homme Dhôtel-maison !

    Merci ! Pour ton énigme, tentons Le Cimetière de Prague d’Umberto Eco.

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

    #163217
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1618

    tentons Le Cimetière de Prague d’Umberto Eco

    Ce n’est pas l’œuvre à trouver ; cependant un élément de ta réponse constitue un excellent indice pour résoudre l’énigme.

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #163310
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1618

    Qui est qui ? Quand est quand ? Cluedo de doubles au cœur de l’enclave de la cité dorée aux cent clochers.

    Si vous identifiez ce que désigne le mot « enclave », vous ferez un pas de géant dans la résolution de l’énigme qui vous évitera de rester embourbés. 😉😉😉

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #163323
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8168

    Je subodore une Drôme d’affaire, ma sœur.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #163326
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1618

    Je subodore une Drôme d’affaire, ma sœur.

    Tu subodores mal, mon frère…il n’est pas question de l’enclave des Papes. Il revient à No_One d’avoir bien ciblé géographiquement le roman.

    Mais en parlant de papes…d’une religion, l’autre…Mmmm, on n’est pas si loin.

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #163327
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8168

    Damn. Je m’en vais Danser y sur le pont d’Avignon, comme disait Goscinny (Chaque été, les Ibères sont plus rudes).

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #163348
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1710

    géant

    embourbés

    Mais en parlant de papes…d’une religion, l’autre…Mmmm, on n’est pas si loin.

    Géant de boue, à Prague + « pape d’autre religion » = le golem + le Maharal. Nous cherchons donc un mystère qui a lieu ds le quartier juif, je subodore. Lequel ?

    L’éponyme Le Golem (Meyrink) ?

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

    #163354
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1618

    Tu as tapé fort et juste, @noone  !

    Il s’agit bien du Golem, roman gothique et fantastique à trame ésotérique de l’autrichien Gustav Meyrink (1915) dont tu as bien élucidé les indices.

    Je vous fais le pitch de ce roman assez peu connu que j’ai découvert la semaine dernière dans l’anthologie de la Collection Bouquins Les Évadés des Ténèbres : des 5 romans proposés, il était le seul que je n’avais pas lu :

    Au cœur du labyrinthique ghetto de Prague, où réapparaît le Golem qui sème la terreur tous les 33 ans, le lecteur suit les errances d’un homme amnésique, à la recherche de son passé et aux prises avec les machinations d’un inquiétant antiquaire et celles d’un étudiant vengeur.

    C’est un roman vraiment singulier dont le véritable sujet n’est pas le Golem, cette créature artificielle faite de glaise animée mais un homme amnésique Athanasius Pernath. On ne sait pas si le narrateur rêve de la vie de Pernath ou s’il s’agit de Pernath lui-même, si Pernath  et / ou ?  le narrateur investit le Golem ou si le Golem est Pernath (pas étonnant que Carl Gustav Jung ait commenté le roman et le mythe du Golem).

    Bref, roman-dédale en jeu de miroirs qui a inspiré le poème El Golem à Jorge Luis Borges.

    Si quelqu’un a lu ou lit le roman, qu’il me dise ce qu’il a compris du chapitre final…

    Attention, c’est un roman daté…1915…par son évocation du ghetto et des juifs : certaines phrases aujourd’hui ne passent plus, à cause des clichés antisémites de l’époque.

    À toi la main, no_one !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par Ysilla.

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

8 sujets de 721 à 728 (sur un total de 728)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.