Lecture commune – Trilogie La quête d’Ewilan de Pierre Bottero

Forums Une escapade à la Môle – discussions diverses Le carrefour des autres mondes Autres œuvres littéraires Lecture commune – Trilogie La quête d’Ewilan de Pierre Bottero

  • Ce sujet contient 110 réponses, 9 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Odeon, le il y a 1 semaine et 2 jours.
30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 111)
  • Auteur
    Messages
  • #171772
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    La quête d'Ewilan, tome 1 : D'un monde à l'autre par Botteroça y est, j’ai commencé la lecture. 12 chapitres pour le moment. Je lis l’édition Rageot Poche. Je ne suis pas trop fan du dessin de couverture mais bon, c’est la seule édition que j’ai pu trouver quand j’ai voulu assembler tous les romans de Bottero.

    Je me souviens lors de ma première lecture l’avoir lu en grand format et avoir été époustouflée par cette illustration qui couvrait les rabats, les première et quatrième de couverture et le dos bien sûr tout en restant intéressante, quel que soit le côté.

    Aujourd’hui, mes goûts semblent avoir changé (en graphisme hein, le roman est toujours génial).

    J’ai beaucoup aimé me replonger dans Ewilan pour l’instant, j’ai souri comme un huard quand Edwin est arrivé. Mon premier crush d’adolescente, un coup de cœur qui ne semble pas avoir vieilli.

    J’ai lu Les âmes croisées il y a quelques semaines (mois ?) et je me rend compte que les personnages féminins des deux sagas me font un peu le même effet : agaçantes au début, mais à mesure qu’on apprend à les connaitre et qu’elles sortent de leur coquille, elles deviennent attachantes et plus humaines.

    J’ai eu un peu plus de mal avec Salim et leur complicité qui me semblait un peu forcée (« Salut ma vieille » « Allez on va manger une glace ») mais je pense que cela vient de la différence d’âge. J’avais 17 ans quand je l’ai lu la première fois, aujourd’hui j’en ai 20 de plus, les réactions d’une ado de 13 ans ne me sont plus trop compréhensibles.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #171790
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6962

    De mon côté, j’en suis au chapitre 13. Je lis en ebook (et je n’avais jamais lu la saga)

    Pour le moment j’aime bien, mais certains moments font très très jeunesse. Camille est mignonette (certes très miss je-sais-tout, mais avec un petit truc en plus quand même), et j’apprécie Salim – et notamment je trouve génial qu’un personnage de black soit central, étonnamment on n’a pas suffisamment l’habitude. J’ai en revanche trouvé leurs situations familiales ultra too-much (surtout Camille : (léger spoil)

    Spoiler:
    la pauvre petite orpheline mal aimée dans une grande maison qui se réfugie dans la bibliothèque, c’est tellement cliché…

    ). Le monde est mis en place, c’est compréhensible et lisible. Je suis pas forcément fascinée pour le moment, mais les éléments sont placés et les enjeux se dessinent.

    En revanche, un truc m’a beaucoup crispé :

    Spoiler:
    Camille -Ewilan- doit trouver son frère qui va sauver le monde. J’espère fort qu’on se rendra vite compte qu’elle est son propre frère ou que sais-je parce que, même si le renversement de la figure de l’élu a un côté « surprise, on vous a bien eus, c’est pas elle l’élue », le coup de la nana qui va devoir s’effacer pour son frère – même si j’imagine que ça sera bien plus profond que ça – bah ça risque de m’agacer quand même

    ~~ Always ~~

    #171793
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    @nymphadora Je suis en général pas très fan des romans avec des élus ou des prophéties.

    Je trouve pour les premiers que c’est toujours une facilité scénaristique de se retrouver avec un personnage principal dont c’est le DESTIN de sauver le monde. Je préfère quand c’est le caractère du personnage qui le conduit à faire la différence (cf Le Hobbit).

    Pour les deuxièmes, c’est souvent casse-gueule les prophéties parce que neuf fois sur dix, elles sont auto-réalisatrices (cf Harry Potter) et sont donc à la base de tous les problèmes.

    C’est vrai, qu’il faut bien entrer dans cette lecture en sachant que c’est jeunesse et que les gosses ont 13 ans. Ce sera sans doute une gymnastique intellectuelle jusqu’à la trilogie Ellana qui je crois est plus âgée dans ses romans.

    Pour la partie avec le frère, sans spoiler, je trouve que sur le long terme, c’est assez bien fait. Pas besoin d’être un élu pour faire la différence (voir mon perso préféré de Buffy, Alex, qui est humainement humain du début à la fin), donc je te conseille de pas trop t’en soucier pour le moment.

    En tout cas, c’est assez rapide à lire je trouve, 12 chapitres en moins d’1h30, les trois semaines avant le prochain tome vont me sembler longues 😉

    Chose que je n’avais pas remarqué avant d’avoir vu un reportage sur le développement du dessin animé (très léger spoil) http://www.youtube.com/watch?v=kIR5oCYckP0 :

    Spoiler:
    Je n’avais jamais vu que les ts’liches étaient décrits de façon à faire appel à son imagination. P. Bottero donne beaucoup de descriptions mais c’est un bout de ceci, une comparaison floue de cela… Tu donnes l’ensemble des descriptions à 100 personnes et elles imagineront 100 créatures différentes.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par R.Graymarch.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #171799
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    Je rappelle les dates de la Lecture commune pour la première trilogie :

    • La quête d’Ewilan, tome 1 – D’un monde à l’autre entre le 11/07 et le 31/07
    • La quête d’Ewilan, tome 2 – Les frontières de glace entre le 01/08 et le 21/08
    • La quête d’Ewilan, tome 3 – L’Île du destin entre le 22/08 et le 11/09

    Je serais plutôt d’avis de réduire à deux semaines ou dix jours les intervalles, mais on peut rester comme ça si tout le monde préfère.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #171854
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6962

    Je serais plutôt d’avis de réduire à deux semaines ou dix jours les intervalles, mais on peut rester comme ça si tout le monde préfère.

    De mon côté, histoire de pouvoir intercaler d’autres lectures, je préfère ce rythme 🙂

    Sinon : j’en suis au chapitre 20. Nous en apprenons plus sur le dessin, sur le monde d’Ewilan, et rencontrons Bjorn. J’ai beaucoup aimé la scène de l’analyste : j’ai trouvé le test des trois cercles assez bien trouvé, hyper visuel et parlant pour de jeunes lecteurs (bon on se doute immédiatement du résultat ^^). Le livre n’est toujours pas révolutionnaire à mes yeux, mais c’est sympathique. Je comprends que des générations de jeunes lecteurs aient été emportés, c’est le genre de livres que j’aurais adoré petite.

     

    ~~ Always ~~

    #171855
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    Le livre n’est toujours pas révolutionnaire à mes yeux, mais c’est sympathique. Je comprends que des générations de jeunes lecteurs aient été emportés, c’est le genre de livres que j’aurais adoré petite.

    Comme je le disais la dernière fois, je pense que l’âge du lecteur a son importance quand tu te lances dans Ewilan. C’est clairement pensé pour des adolescents. Mais le long de ses trilogies, on peut voir aussi l’évolution de P. Bottero. Son écriture s’enrichit beaucoup je trouve au fil des années, Les âmes croisées étant vraiment l’apothéose, même si L’Autre est clairement le moment où il passe à un autre niveau. J’ai hâte d’en arriver là car je n’ai jamais lu les tomes 2 et 3 de cette trilogie.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #171881
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 283

     

    Bon et bien …

    me voilà ! Je commence bientôt, je vous rejoins.

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par Schrö-dinger.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par Schrö-dinger.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par Schrö-dinger.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par Schrö-dinger.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par Schrö-dinger. Raison: je bataille avec la mise en page

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #171919
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3858

    De mon côté, histoire de pouvoir intercaler d’autres lectures, je préfère ce rythme

    Pareil pour moi.

    Je pense commencer demain pour le tome 1.

    #171979
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 283

    Et bien ça y est je me suis lancé.

    Je n’ai pas encore investi dans ces livres, lors de ma première lecture j’avais tout emprunté à la médiathèque (les 4 trilogies + Les âmes croisées + Le chant du troll), et puis là pour ne pas louper la lecture commune j’y suis retourné. Je pense quand même me les acheter prochainement (au moins les trilogies d’Ewilan et celle des Marchombres).

    Pour commencer, je dois dire que je n’aime pas trop les nouvelles couvertures (celles sur ma photo un peu plus haut). Je préfère largement les dessins des premières éditions (dont la couverture du premier post).

    J’en suis en chapitre 14 et j’ai pris un grand plaisir à me replonger dans cette lecture. On rentre directement dans l’action, le lecteur effectue un pas sur le côté en même temps que Camille. La présentation des personnages, des lieux, des enjeux viendra plus tard.

    Je fais effectivement le même constat que vous, c’est de la jeunesse, pas de doute possible. Mais ceci étant dit, une fois qu’on le sait et l’accepte il y a quand même beaucoup de choses qui dénotent, ou en tout cas qui me parlent toujours, qui ne suis plus vraiment un enfant.

    En effet, je trouve cette entrée en matière assez ambitieuse et promet une belle histoire (peut-être aussi est-ce parce que je connais l’ampleur de ce qui va suivre mais quand même). La carte, sur laquelle on tombe en ouvrant le livre, est une super idée, elle est vaste et semble fournir des horizons divers et variés. Le lexique en fin de livre est un plus que j’apprécie toujours. Dès que l’on apprend le nouveau nom d’une ville / d’un lieu on peut s’amuser à le rechercher sur la carte, ou bien à chercher dans le lexique de qui il s’agit.

    Beaucoup de concepts introduits assez rapidement dans l’histoire, on se doute bien que cela sera approfondit par la suite : l’Art du Dessin, les Spires, l’Imagination. Et comme dit plus haut, l’imagination, nous aussi en tant que lecteur, on est amené à en user, pour visualiser ce qu’il se passe, lors des attaques de Ts’lich.

    Bref, j’adore. Hâte de lire la suite, et hâte de vous lire également.

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #172021
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    Bonjour à tous,

    De mon côté j’ai un peu avancé. Je viens de passer le test de Maître Duom. J’essaye de savourer ma lecture en allant pas trop vite.

    Bjorn est une caricature du chevalier/paladin de Donjons&Dragons, j’avais pas vu le rapprochement gamine, mais là c’est flagrant : partir en quête, raconter ses « batailles » à la taverne, … C’est assez drôle.

    Minuscules spoilers à venir :

    Spoiler:
    On se doute qu’il rejoindra la compagnie de Camille et Salim à un moment.

    Et j’ai beaucoup aimé le moment où ils cherchent Maître Duom et qu’ils se disent :

    Spoiler:
    « Aucune chance qu’en demandant au hasard notre chemin à une personne, on tombe sur celle qui sait où est sa boutique » et PAF! ils tombent sur quelqu’un qui sait. C’est le grand truc du jeu de rôle façon D&D, certaines fois les ficelles scénaristiques sont tellement grosses que les persos pourraient se prendre les pieds dedans. Là, Bottero l’assume en prenant le gimmick à contre-pied. Là où des personnages de D&D s’attendraient forcément à trouver des infos rapidement parce que SCENARIO, Camille et Salim ne s’y attendent pas mais ne rencontrent pourtant aucun problème.

    Je sais pas si je suis très claire. 😉

    Je trouve que certaines idées sont originales dans le sens où l’auteur parvient à nous surprendre en ne nous surprenant pas. (oh mon dieu, je suis encore moins claire, arrêtez-moi).

    Je pense que je ne posterai rien avant d’avoir fini le chapitre 24 (très précis…). Mais j’ai hâte de vous lire !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par MELT527.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #172041
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3858

    Je viens de lire les 8 premiers chapitres.

    Tout d’abord, je suis agréablement surprise par la prose (je précise que je ne lis jamais d’œuvres destinées à la jeunesse) : c’est bien écrit, fluide, mais sans être simpliste, bien au contraire.

    L’histoire démarre sur les chapeaux de roues,

    Spoiler:
    avec une adolescente projetée dans un autre monde, puis qui revient dans le nôtre… On devine très vite l’univers surnaturel, et les monstres imaginés sont à la fois bien décrits et effrayants !

    A priori, on y retrouve certains tropes de la littérature jeunesse :

    Spoiler:
    une héroïne adoptée qui ne connaît pas sa vraie famille, deux adolescents amis et plus versés sur les études que les autres, un « talisman », etc.

    À voir ce que ça donne par la suite.

    #172087
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3858

    Comme je me suis déchiré un muscle du bas du dos avec un faux mouvement (), je ne peux rien faire d’autre que lire, et j’ai donc terminé le tome .

    Globalement, j’ai bien aimé. Comme dit précédemment, j’apprécie la prose soignée et parfois évocatrice. Les moments d’humour avec Salim apportent une légèreté bienvenue.

    Spoiler:
    Salim, le BFF qui aime bien rire, l’ami loyal, le joker humour du roman… mais qui a sans doute des sentiments non partagés pour Camille. Je me demande quelles seront les évolutions de cette relation et surtout de ce personnage dans la suite.

    Ce tome n’échappe pas à quelques clichés de ce genre d’aventure :

    Spoiler:
    Le plus marquant : la petite fille adoptée par des parents peu aimants, mais qui a un don incroyable. Les méchants très méchants qui veulent détruire le royaume des humains. Le guerrier endurci qui n’a jamais été battu et qui sert de mentor. Le vieux sage qui va aider l’héroïne.

    mais c’est écrit de façon fluide et vivante. La magie de cet univers a ses subtilités sans être trop complexe, et plus généralement les descriptions permettent d’imaginer les paysages et les scènes. D’ailleurs, je trouve que l’auteur a eu une idée géniale en appelant sa magie « Imagination ». C’est un hommage à la création, l’art, les rêves…

    J’ai un peu grimacé quand, à la fin de la deuxième partie, Akiro :

    Spoiler:
    On découvre que ce jeune garçon n’a pas beaucoup de pouvoir. Tant mieux pour le lecteur qui s’était attaché à Ewilan et avait envie qu’elle ait encore un rôle important, mais j’ai eu le bizarre sentiment que cette partie n’était là que pour faire un rebondissement de plus, vu qu’Akiro ne sert à rien, le voyage d’Ewilan à Paris ne sert à rien… alors quelle est l’utilité de cette partie, qui ne fait avancer ni l’histoire, ni les personnages ?

    Cependant, c’est avec plaisir que j’entamerai la suite.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par FeyGirl.
    #172131
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 283

    Comme je me suis déchiré un muscle du bas du dos avec un faux mouvement (), je ne peux rien faire d’autre que lire, et j’ai donc terminé le tome

    Oh bon rétablissement !

    Me voilà arrivé au chapitre 23. J’aime évidemment toujours autant.

    Nos jeunes héros rencontrent Duom Nil’ Erg, qui leur sert de guide (et nous, en tant que lecteurs, en profitons bien).
    Les enjeux sont ainsi mis en place :

    Spoiler:
    Un grand talent à développer, des parents disparus, un frère inconnu, des Sentinelles captives, une Sentinelle traitre, une guerre imminente contre  les Ts’lich et les Raïs, des assassins surpuissants. 

    Bref, tout un programme 😀

    Aussi, la petite troupe s’agrandit :

    Spoiler:
    Ewilan et son acolyte Salim, bien sûr, un chevalier un peu menteur et vantard sur les bords, un général des armées, un vieil analyste respecté et des soldats

    Et avec tout ça j’ai déjà lu plus de la moitié alors possible que mon prochain update soit après l’avoir terminé.

     

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #172258
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 283

    J’ai terminé le premier tome!

    Concernant la deuxième partie :

    Spoiler:
    je ne gardais pas un grand souvenir des passages dans le monde réel et à la relecture je suis toujours moins fan. Il y a tellement à raconter sur Gwendalavir qu’en comparaison, un voyage à Paris et aux Beaux-Arts …

    Un point positif cependant, la scène de lecture avec Paul Verran que j’ai trouvé vraiment très belle.

    Sur l’ensemble, un grand plaisir de me replonger dans cet univers. Je pars en vacances prochainement et je vais prendre le deuxième tome dans ma valise. On se retrouve aux Frontières de Glace (un peu d’air frais, cela fait rêver).

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #172279
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6962

    De mon côté, je viens d’attaquer la deuxième partie, avec

    Spoiler:
    le retour dans le monde réel

    J’aime beaucoup cette petite histoire. On sent qu’on est sur un tome introductif, qui nous offre un monde et des personnages mais pourra en faire tellement plus ! C’est assez sympa. Et j’ai bien aimé Ellana que j’ai à peine aperçue.
    En revanche, sur ce début de seconde partie, je suis dubitative :

    Spoiler:
    les parents de Camille dans le monde réel sont d’un caricatural absolu, ça en devient gênant de faire aussi peu dans la nuance.

    Bref, en tous cas, ma lecture m’accroche.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 2 semaines par Lapin rouge. Raison: Balise spoiler défectueuses

    ~~ Always ~~

    #172357
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2615

    Alors j’ai fini ce premier tome. Assez charmé par le concept de voyage entre deux mondes, j’aime bien ça de manière générale, par exemple dans la Tour sombre de Stephen King ou dans les Isekai (manga). Il y a beaucoup de stéréotypes, les guerriers, les voleurs, le vieux sage, les assassins, les reptiliens, les araignées géantes… L’intrigue de la mystérieuse orpheline pourchassée de toute part destinée a sauver le monde est hyper banale mais j’aime bien aussi cette forme de tension permanente. Mais c’est normal pour de littérature jeunesse et plutôt bien fait et bien dosé. Le concept de magie est par contre original et bien trouvé, le pouvoir de l’imagination ouvre pas mal de possibilités comme dans le combat de fin de bouquin en jouant sur les matériaux.

    Je trouve également les personnages et leur amitié voire romance adolescente naissante attachants, le duo  fonctionne bien.

    Gros bémol par contre sur leur background et la forme, la petite génie qui apprend le latin grec toute seule avec la famille adoptive très très riche et très très méchante et le jeune de banlieue dont la mère de famille nonbreuse s’inquiète même pas du kidnapping de son gosse pendant 4 jours… Le registre de langue est également totalement désuet (c’est pas traduit par Sola pourtant) et totalement inadapté. Selim qui sort des « La vipère! Pétard de pétard! Ma vieille, as-tu perdu un boulon? », on  dirait le fils adoptif d’Emmanuel et Brigitte Macron par le truchement de la poudre de perlimpimpin, pas un gars des cités. Camille pareil, de nos jours les filles de bonne famille font du foot, ski ou Krav Maga et écoutent du rap ou du métal et geekent. Je dis pas qu’il aurait fallu singer le langage « jeune » qui de toute façon vieillit très vite, mais le registre du Club des Cinq en 1950 m’a fait plusieurs fois sortir du récit.

    Je vais proposer le bouquin à mon fils de 10 ans, on verra ce qu’il en pense. Perso, si je trouve la suite gratis ou pas chère, je continuerai volontiers mais je vais pas mettre 30 boules, je n’ai pas suffisamment accroché et je n’ai pas la nostalgie d’une lecture de jeunesse.

    #172378
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    je continuerai volontiers mais je vais pas mettre 30 boules, je n’ai pas suffisamment accroché et je n’ai pas la nostalgie d’une lecture de jeunesse.

    Perso, j’ai acheté les 2 trilogies Ewilan et la trilogie L’autre chez Momox pour moins de 40 euros (4.50€ le livre). Sinon, y a les intégrales en kindle/kobo pour moins de 17€.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 2 semaines par MELT527.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #172460
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6962

    Ca y est : terminé ma lecture 🙂 Mon ressenti rejoint beaucoup celui de Pandémie : charmée, même si beaucoup de choses sont assez banales et attendues. On est sur un livre jeunesse très classique, c’est normal. C’est efficace, et l’imagination comme pouvoir a un côté très poétique. En revanche, le background familial des personnages est caricatural à l’extrême. Et je suis toujours aussi peu convaincue par tout ce qui tourne autour d’Akiro :

    Spoiler:
    La mention du frangin perdu qui est plus grand et donc plus fort pour sauver le monde m’avait déjà gavée – déjà ça aurait été une sœur je pense que ça m’aurait moins choquée mais comme tout le monde pense que c’est l’élu, forcément que c’est un mec xD. Et Camille s’accommode de ça beaucoup trop bien de sa mission de récupérer son frère pour une petite aussi intelligente et rebelle. Probable qu’on sente là l’âge du bouquin, les petites génies de maintenant, elles sont nettement plus féministes xD
    Puis pouf quand on rencontre le frère, bien sûr on découvre qu’il sert à rien… Alors déjà, on nous a expliqué que l’imagination ne marchait pas sur le long terme dans le monde « réel » donc que le mec n’arrive pas à grand chose dans le monde réel ne veut rien dire de ses capacités si j’ai suivi le début…, donc en terme de logique, y a un bug chez moi, mais passons. Et là… le mec est heureux alors il va pas sauver le monde. OKAY en plus on boucle sur le truc le plus nul du bouquin : le background familial de Camille qui est sans queue ni tête et cliché. Tout ce passage m’a fait lever les yeux très très haut au ciel. En plus, comme le soulevait Feygirl plus tôt, ça fait vraiment remplissage qui ne fait pas avancer l’intrigue.

    Autre point qui me convainc moyennement : la bébé romance des héros… l’amitié c’est bien aussi en fait…

    Mais bon dans l’ensemble, ça reste très mignonet et il est probable que si j’avais lu ça enfant, j’aurais beaucoup aimé. Je lirai la suite (les tomes sont déjà sur mon ebook ^^)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 2 semaines par Nymphadora.

    ~~ Always ~~

    #172475
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    @nymphadora Attention, tu as mal placé tes balises SPOILER, on voit tout !

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #172640
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    Je n’ai pas beaucoup avancé dans ma lecture, je me retrouve à reculer à chaque fois que je dois reprendre le livre.

    Je pense que j’ai un peu peur que le souvenir de ma première expérience de lecture soit voilé par ma nostalgie d’enfant et qu’aujourd’hui, le relire me gâche la tendresse que j’ai pour cette saga. Mais je suis une grande fille, je vais mettre mon pantalon d’adulte et finir le tome 1 ce week-end !

    En bonne nouvelle, j’ai reçu quelques livres aujourd’hui et j’ai presque terminé de rassembler tous les tomes des sagas Bottero en Rageot Poche !

    IMG-20220723-102134<img src="<img src="https://i.ibb.co/tHR8dFM/IMG-20220723-102134.jpg&quot; alt="IMG-20220723-102134" border="0" /> » alt= » » />

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #172737
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 940

    Je vous rejoins en coin de route, je viens de démarrer le chapitre 25.

    J’aime bien jusque là mais dans être super emballée. L’écriture est agréable, à portée d’un lectorat jeunesse sans le prendre pour un imbécile.

    Je lis en numérique alors le  glossaire à la fin, c’est pas du tout  pratique, mais jusque là je n’en ai pas eu besoin.

    J’aime bien l’univers, c’est classique mais baser les pouvoirs sur l’imagination c’est classe. J’aime pas trop Ewilan, par contre Salim est chou, son duo avec Bjorn est chouette et j’ai potentiellement un mini crush sur Edwin.

    Arys du Rouvre 💜

    #172751
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 940

    Bon et bien j’ai fini le tome, la deuxième partie est finalement très rapide.
    Je ne l’ai pas trouvé très intéressante mais le personnage du grand frère m’a beaucoup plu.

    Spoiler:
    Quelqu’un qui n’a pas envie d’aller sauver le monde quand on lui dit que c’est très dangereux et que de toutes manières il ne sait pas se servir très bien de ses pouvoirs, c’est assez rafraichissant en fait.

    Arys du Rouvre 💜

    #172752
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    j’ai potentiellement un mini crush sur Edwin

    Moi ce n’est pas potentiel c’est certain et ile ENOOORME ! Edwin était mon premier crush gamine, et apparemment, 20 ans plus tard, il l’est toujours !

    Je viens de finir le tome 1 et ouf ! la hype est toujours présente. J’ai aimé toute la partie en Gwendalavir et pendant la partie dans notre monde, je me sentais mal à l’aise mais c’était bien car c’était sans doute voulu. Camille et Salim ne se sentent plus liés à ce monde pour lequel ils n’ont aucun attachement émotionnel, je trouve bien trouvé cet aspect.

    Concernant Akiro, je trouve plaisant qu’il ne soit pas une copie masculine de Camille, un cliché qu’on trouve dans beaucoup de fantasy jeunesse de l’époque.

    J’ai finalement hâte de continuer, car j’ai beaucoup de bons souvenirs de cette saga mais apparemment, je n’ai pas du tout le découpage en tête et je me souvenais de beaucoup plus de péripéties qui doivent donc se dérouler dans les tomes suivants.

    Il semble que nous ayons presque tous fini ce premier tome. Un grand OUH HA d’encouragement à @yodabor qui attaquait le dernier quart et à bientôt aux frontières de glaces !

    Elle apprend à vieillir, expliqua-t-il d’un ton triste, ça lui fait mal. Chapitre 22, La quête d’Ewilan t.1 – D’un monde à l’autre

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #173524
    Quintus Cularo
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 180

    Bon malgré le petit retard que j’ai prit, le premier tome est terminé pour moi.

    Rétrospectivement je trouve qu’on sent Bottero était encore débutant. Beaucoup d’éléments avancent avec certaines facilités, le tout manque encore un peu de finesse, d’autant que l’aspect introduction à la saga nécessite une bonne couche d’exposition. Un point je trouve particulièrement lourd ici c’est la famille adoptive de Camille/Ewilan. Je comprends qu’il s’agit de personnages fonctions peu destinés à être développés, et que l’objectif est justement que l’héroïne n’ait aucune attache la retenant dans notre monde, mais là je trouve le résultat aux limites (pour être aimable) du caricatural, voir du grossier.

    C’est le gros point noir de ce tome pour moi, mais il ne gâche pas un style le plus souvent très fluides, des personnages hautement attachants et surtout une imagination qui déborde. Rétrospectivement c’est peut-être l’erreur de Bottero : avoir voulu mettre en place autant d’éléments de l’intrigues dans un seul tome, pas forcément très épais en plus. D’où une exposition parfois un peu mécanique, et des personnages qui acceptent tout trop vite et facilement.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort, mais en d'étranges ères peut mourir même la mort.

    #173528
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    Oui, je suis assez d’accord avec toi sur l’ensemble. Gamine, le comportement des parents ne m’avait pas gêné, je m’imaginais que tous les gosses de riches étaient traité comme ça, quelle naïve. Malgré tout, quand je pense à mon expérience de lecture d’il y a tant d’années, je ne vois pas trop ses défauts parce que dans ma tête, la trilogie a fusionné pour ne fait qu’une grande histoire. Je ne me souviens plus du tout d’où commence les tomes et où ils finissent. C’est comme ça pour moi en tout cas.

    Sur ces bonnes paroles, j’attaque le tome 2 !

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #173634
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    ça y est, la lecture du tome 2 de La Quête d’Ewilan est lancée. J’ai lu les 50 premières pages des Frontières de glaces.

    Quand j’ai commencé, je me suis demandée si j’avais bien le bon tome tant le premier chapitre est à des années-lumière de l’aventure principale. Dans un second temps, cela m’a fait pensé aux bardes et ménestrels qui débutent leur récit dans une taverne surchauffée aux clients dissipés, totalement dans le thème de l’épopée fantasy !

    Le livre est à nouveau découpé en plusieurs parties (dans le premier tome Ewilan et Akiro). Je ne sais pas trop quoi penser de ce découpage, en quoi Pierre Bottero l’a trouvé pertinent ?

    Je pense le terminer rapidement cette fois, j’ai une autre lecture à terminer impérativement avant le 10.

    Bon voyage dans les Terres hostiles de Gwendalavir !

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #173806
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    Un verrou ts’lish ? Imaginez un chemin qui part de chez vous et se subdivise bientôt en une multitude d’autres chemins qui peuvent vous conduire à peu près n’importe où. Vous avez là une bonne image des Spires. Placez maintenant une barrière infranchissable à quelques mètres de votre seuil et vous avez le verrou. Vous aviez l’habitude de voyager jusqu’à d’étranges contrées? Vous voilà désormais confiné dans la cour de votre maison !

    Elis Mil’Truif, maître dessinateur à l’académie d’Al-Jeit

    Je crois qu’on le comprend tous très bien maintenant… La Covid est un verrou ts’lich !

    J’ai presque fini le tome 2, j’en suis au dernier quart, voire moins. On peut dire qu’ils voyagent beaucoup. J’ai eu un peu plus de mal à me représenter certaines créatures du bestiaire, mais sinon, j’apprécie de plus en plus la compagnie ! Chaque personnage a son caractère, ses manies et même si le comportement de Salim me tape régulièrement sur les nerfs, j’arrive à m’en détacher suffisamment pour que cela reste un désagrément passager.

    Ce qui me gêne le plus je crois ce sont ses piques envers certains que je trouverai limite blessant si cela m’était destiné. Je ne me souviens plus trop de la seconde trilogie, j’espère qu’il mûrit un peu.

    Je pense que demain, il sera terminé. Bonne lecture à tous !

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #173811
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6962

    De mon côté, j’ai attaqué, et j’en suis au chapitre 6. J’ai apprécié l’intro, qui replace le résumé du premier tome tout en accrochant le lecteur enfantin dans une salle de classe, c’est assez chou. Et maintenant on est partis pour l’aventure, on prend les mêmes et on continue sur les mêmes bases. Plus qu’à poursuivre ^^

    ~~ Always ~~

    #173950
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    Je viens de terminer le deuxième tome de La Quête d’Ewilan. Encore une fois conquise, même avec les problèmes que je soulevais dans mon précédent post. Et encore une fois, ma mémoire m’a fait défaut : j’attendais certaines scènes qui au final doivent se trouver dans les tomes suivants, même si je n’ai pas été déçue.

    La camaraderie s’est installée entre les protagonistes, l’amour aussi, les liant de manière beaucoup plus forte. Ils sont devenus une famille et j’ai vraiment apprécié le climax de fin lorsqu’ils arrivent enfin à Al-Poll.

    J’ai hâte de commencer le tome 3, d’autant plus que je viens de commencer un livre qui me fait rouler des yeux et froncer les sourcils toutes les deux pages (Murakami, mon pote, je ne te comprends vraiment pas).

    A bientôt sur l’Île du Destin ! (le 22 août)

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #174032
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 283

    J’ai commencé aussi. J’adore cette introduction, c’est vraiment très mignon.
    J’aime beaucoup également les en-têtes des chapitres, je ne me souvenais plus qu’il y en avait (et ils étaient absents du tome 1), entrées d’encyclopédie, citations, cela continue d’étendre l’univers, et ça me plait.

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 111)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.