Les personnages ayant le plus de sens moral, dans la saga

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Sondages Les personnages ayant le plus de sens moral, dans la saga

Le personnage le plus bon

You must be logged in to participate.
  • Eddard Stark
  • Jon Snow
  • Rhaegar Targaryen
  • Ser Davos
  • Brienne
  • Daenerys
  • Barristan Selmy
  • Tyrion
  • Autre
  • Ce sujet contient 18 réponses, 15 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Liloo75, le il y a 8 mois et 1 semaine.
19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)
  • Auteur
    Messages
  • #84858
    Zid
    • Frère Juré
    • Posts : 64

    En miroir au sondage sur les plus mauvais, votre avis sur les personnages les meilleurs de la saga ?

     

    Pareil je parlerais pas trop des persos pré-ASOIAF (pas assez de connaissances dessus, mais pas de souci si vous voulez en parler).

    Par contre, éviter les personnages trop légendaires/fantasmés (les empereurs-dieu de Yi-Ti, Bran le Batisseur etc…)

     

    5- Brienne

     

    Tellement honnête, juste et courageuse qu’elle en est naïve/soulante (ses POV AFFC …)

    Mais c’est sans doute celle qui incarne le mieux l’esprit des chevaliers, tel qu’il est présenté.

    Loyale mais juste (elle change petit à petit d’avis sur Jaime), tient ses promesses même envers les morts, protectrice envers ses proches et les civils qu’elle peut croiser.

     

    4- Davos

     

    Il n’a pas un passé parfaitement clean, mais pour des faits qui ne sont (à mon goût) pas gravissimes humainement (contrebande, vols sans agression).

    Proche et aimant envers sa famille. Attaché à son suzerain, il rêve néanmoins d’un futur calme et paisible pour les siens.

    La voix de la raison pour Stannis aussi, pour contrebalancer avec une Mélisandre fanatique et fanatisante qui fait feu de tout bois et pousse Stannis et ses armées vers des voies très sanglantes (manichéisme, sacrifices, guerre, fanatisme religieux)

     

    3 Ellaria Sand

     

    Peu de matériel sur elle, mais des paroles qui m’ont beaucoup touché.

    Elle vit dans un environnement très agressif et hostile au pouvoir, qui formente des coups dans l’ombre et est prêt à en découdre (son propre amant Oberyn, le dirigeant Doran, ses filles elles-même élevées dans un esprit de vengeance).

    Ellaria a elle même été durement touché par les conséquences de la guerre et les actions Barathéon/Lannister (mort de son amant).

    Mais malgré tout ça, elle reste là aussi la voie de la sagesse, exhorte ses enfants à ne pas continuer dans cette voie du sang qui ne peut qu’entraîner une escalade et entraîner des pertes humaines supplémentaires dans tous les camps.

     

    2- Ned Stark

     

    Droit dans ses bottes, intègre et loyal. A en tel point qu’il peut en être buté et naïf, et faire des erreurs politiques.

    Ça reste un dirigeant juste, proche de ses hommes, et apprécié de son peuple.

    Un sens aiguisé (voire orthodoxe) de la justice. Il ne fait pas la guerre ni ne tue par plaisir. Que quand il s’agit de son devoir ou que la morale l’exige.

    Plutôt pacifiste dans le fond, puisqu’il cherche dès le début à désamorcer un hypothétique conflit Barathéon/survivant Targaryen, et s’oppose aussi à son Roi et ami Robert quand celui ci veut faire assassiner la gamine Daenerys.

    Dans le cas où Jon est le fils de Lyanna et Rhaegar, on peut aussi noter un vrai courage face à cette situation ultra complexe, où il accepte de souiller son propre honneur et de mentir à son meilleur ami en présentant Jon comme son fils bâtard, pour éviter de mettre ce dernier en danger.

    Bémol quand même concernant son aspect borné, qui le pousse à ne très peu pardonner (il veut envoyer Jaime au Mur bien que le meurtre d’Aerys ne soit pas totalement condamnable) et à peu considérer ses ennemis (il combat les Sauvageons sans retenue et ne cherche pas à comprendre leur point de vue).

     

    1- Jon Snow

     

    La version « évoluée » de Ned Stark.

     

    Très loyal et droit dans ses bottes, un peu naïf également, mais néanmoins plus ouvert et se pose plus de questions.

     

    A la Garde de Nuit, il se rapproche humainement et sans juger de certains Frères au passé de douteux.

    Il propose une paix et une aide aux Sauvageons, proposant d’enterrer ainsi une hache de guerre millénaire.

    Il met une croix sur ses ambitions personnelles (et celles de sa maison) en restant fidèle à la Garde de Nuit pour protéger les Humains de façon générale.

     

    Auraient pu êtres cités

     

    Robb Stark, digne fils de son père également.

    Déclare la guerre aux Lannister (donc pour le côté pacifiste on repassera), cependant le motif semble légitime.

    Se comporte plutôt correctement avec les vaincus, et ne cède pas aux revendications des plus extrêmes/violents partisans Nordiens

     

    Barristan Selmy, un vrai chevalier un peu à l’image de Brienne.

    Mais un peu trop le goût de la guerre à mon sens. Malgré son honneur, il n’a brillé finalement qu’au combat. Et quand le choix se pose à lui quand à une solution pacifique ou le combat, il choisit l’option combat (après être viré par Joffrey, il s’en va retrouver une Daenerys possiblement conquérante qu’il ne connait en fait pas. Après l’envol de celle-ci à Meereen, il réalise un coup d’état et prépare la guerre contre les cités Ghiscaries)

    Mestre Luwin, un ancien peut être un peu bourru et peu ouvert à la nouveauté. Mais un personnage vraiment aimant et bienveillant envers son souverain et leurs enfants

     

    Rhaegar Targaryen, trop de louanges tressées pour lui, ça cache quelquechose ^^.

    #84864
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2723

    J’ai tout de suite pensé à Barristan Selmy. Après, des personnages comme Davos et Brienne rentrent dans cette catégorie aussi.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #84873
    niels97
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 219

    (son propre amant Oberyn, le dirigeant Doran, ses filles elles-même élevées dans un esprit de vengeance).

    Mais malgré tout ça, elle reste là aussi la voie de la sagesse, exhorte ses enfants à ne pas continuer dans cette voie du sang

    Tyerne, Nymeria et Obara ne sont pas ses filles.

    Garlan mériterait d’y figurer, pour le moment on ne l’a vu que faire des actes admirables (même s’il peut bien cacher son jeu).

    Rhaegar ne semble pas être plus vertueux que ça, une bonne personne peut être mais clairement pas un parangon de vertu.

    Tyrion est bon gars mais pareil loin d’être un parangon de vertu et contrairement aux autres il ne fait pas du bien ou de la vertu son combat quotidien, il poursuit son intérêt avant tout.

    Daenerys est une bonne personne mais qui fait trop souvent des compromis avec ses idéaux et pas mal de trucs plus que moyen éthiquement.

    Davos est un homme de bien indubitablement, pas irréprochable au vu de son passé mais comme dit plus haut rien de bien méchant.

    Barristan n’est pas quelqu’un que j’estime beaucoup pour son sens moral, il a de l’honneur oui pour sûr, c’est même peut être l’homme qui a le plus grand sens de l’honneur de la saga, mais l’honneur ne fait pas la vertu, au contraire, ceux qui privilégient leur honneur au détriment du bien commun ont un comportement égoïste en ce qui me concerne. Regarder son roi maltraiter sa femme et exécuter arbitrairement des innocents de manière atroce sans réagir n’est pas ce que j’appelle une conduite vertueuse, Barristan aurait été à la place de Jaime j’ignore quelle aurait été sa réaction mais pas sûr du tout qu’il aurait tenté d’empêcher Aerys de brûler la ville.

    A contrario Ned et surtout Jon se préoccupent nettement moins de l’honneur que les autres leur accordent et s’ils doivent salir leur réputation pour aider les autres ils le feront, cela est bien plus admirable en ce qui me concerne et nécessite bien plus de courage que suivre un bête code d’honneur qui évite d’avoir à prendre des décisions difficiles en se murant dans l’inaction.

    Brienne est pour le moment irréprochable, toujours à penser aux autres avant elle. Elle n’a cependant pas encore eu à prendre de décision vraiment difficile comme Ned ou Jon, j’attends de voir comment elle va agir vis à vis de Jaime/Catelyn, mais pour le moment elle sort d’une légende arthurienne.

    #84881
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8102

    GRRM adore écrire sur les idéaux se fracassant sur la réalité (« Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions » comme dit Boulet). Et forcément, quand on est en position de pouvoir, on est confronté à des situations difficiles.

    Parmi les personnes qui ne sont pas des anges mais qui proposent des solutions positives pour leurs peuples, je propose Mance Rayder et Asha Greyjoy. Puis le parpaing tombe sur la tartelette…

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #84896
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3384

    L’homme « le plus bon » ou l’homme « meilleur » 😉 ?

    J’ai voté Ned. L’honneur, jusqu’à en mourir.

    #84926
    Chat-qui-boite
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 380

    J’ai voté Brienne qui s’est rencontré pas mal de parpaings avant d’adapter sa morale. Mais le fait qu’elle ait réussi à déteindre sur Jaime et que chacun des deux aient fait le chemin pour se retrouver dans l’idéal de la chevalerie plaide pour elle. Il n’est écrit nulle part qu’on doive être honnête, moral et bon jusqu’à l’extrême et la mort. Pas obligé d’être tarte quoi!

    Mieux vaut être en retard au paradis qu'en avance au cimetière
    Reste assis au bord de la rivière et tu verras passer le corps de ton ennemi

    #84938
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2723

    « Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions » comme dit Boulet

    Il faut que je la réutilise celle-là. 🙂

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #85066
    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 220

    J’ai mis « Autre » car pour moi, c’est Doran Martell. Il est au pouvoir, donc il a toutes les occasions de faire des atrocités volontairement (Cersei, c’est à toi que je parle !) ou involontairement (Daenerys, tu as raison de baisser le nez !). Et pourtant, nous voyons un homme qui jure vengeance envers Tywin mais s’abstient de frapper pendant près de quinze ans pour éviter les dommages collatéraux. Il montre une très grande retenue envers sa famille qui l’insulte régulièrement, quand on conspire contre lui il applique la convention de Genève et fournit cellule propre, repas corrects et accès à la bibliothèque.

    Tywin est-il en difficulté ? Loin de foncer bille en tête, il comprend que la guerre n’est pas encore gagnable et avale encore sa rancœur. Son peuple le voue-il aux gémonies pour sa lâcheté ? Il encaisse et s’efforce de calmer ses barons pour éviter le bain de sang. Il souffre le martyre et se devine mourant, mais hâte-t-il pour autant ses efforts pour avoir la joie de gagner de son vivant ? Se déplacer est une torture pour lui, mais quand il faut régler une conspiration, il manque de se tuer en revenant à Lancehélion. Son héritière manque de fiche en l’air tous ses efforts. Va-t-il lui « donner une leçon », comme Tywin à Tyrion ? Non, il parle, se reproche un tantinet de ne pas l’avoir mise au parfum et la rallie à sa cause.

    #85162
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 623

    J’ai voté Ned. L’honneur, jusqu’à en mourir.

    Hm, non justement, à la fin il trahi l’honneur en acceptant de reconnaître Joffrey comme roi légitime. Mais bon, comme il le fait par amour et pour prévenir un bain de sang moi aussi je lui décerne le tire de personnage le plus morale de GoT.

    En deuxième place je met son neveu fils Jon Snow (mais sera t’il toujours si morale une fois de retour parmi les vivants ?).

    En troisième Brienne même si je suis curieux de voir comment elle va se sortir de la difficile situation où elle est (vas t’elle trahir Jaime pour sauver Podrick et Hyle Hunt).

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #85230
    Biatchdeluxe
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 316

    Tywin ! Bah quoi ? Avoir éteint les Reyne est tout à fait normal…ils étaient un peu trop roux !
    Non sans rire, pour moi ça serait Brienne et Stannis.

    Noir ou rouge, un dragon reste un dragon.

    #85257
    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 220

    En deuxième place je met son neveu fils Jon Snow (mais sera t’il toujours si morale une fois de retour parmi les vivants ?).

    Je ne m’étais jamais posé la question, tiens ! Il faudra être attentif, on n’aura peut-être plus son POV et l’influence de la magie pourrait être subtile.

    Beaucoup de monde s’accorde sur Brienne, mais Stannis ? Je dois dire que j’ai du mal à le considérer comme un exemple de moralité. Il l’est bien plus qu’un Tywin, un Robert, un Renly, un Pycelle ou n’importe quel membre du conseil restreint hors Ned mais cela n’en fait pas un saint. Bien que son POV nous manque, on voit qu’il a tout de même souvent besoin de Davos pour être aussi juste que ce dernier le décrit.

    Ce n’est pas immoral d’avoir mauvais caractère, certes. Par contre, c’est fort de café de s’offusquer que son entourage le méprise à cause de son mauvais caractère, alors qu’il ne fait rien pour le changer. Je vais défendre mon poulain : quand Ellaria trahit son souverain en tentant de le pousser dans une guerre irraisonnée, Doran lui pardonne et traite très bien ses complices. Quand Alester Florent trahit son souverain en tentant de négocier (avec les meilleurs résultats possibles dixit Davos) une paix pour une guerre à priori perdue, Stannis le met au bûcher.

    C’est un personnage pour qui la justice et la morale ont une très grande importance, peut-être celui pour qui cela est le plus important. Mais est-il aussi moral qu’il s’efforce de l’être ? Il est juste, courageux, tempéré, fidèle, mais est-il particulièrement généreux ? Humble ? Tolérant ? Doux, aimant ? Ce caractère me paraît plutôt ressembler à Davos, qui projette perpétuellement sur Stannis ses qualités propres en plus de rappeler à son souverain qu’il est effectivement un homme bon et doit le rester. Mais Daenerys aussi est souvent bourrelée de remords et applique aussi de forts principes de justice. Voilà, j’arrête d’en jeter, je suis un peu vif mais mais je trouve que faire de Stannis et Saint-Louis, c’est le même combat : en faire des exemples de moralité conduit à tordre la morale.

    #85407
    Ben Omble
    • Frère Juré
    • Posts : 77

    Juste une question, on parle de quelle morale? La notre? La morale chevaleresque (Brienne)? La morale du pouvoir (Stannis)? La morale des Sept (Septon Meribald)? La morale sauvageonne? Même le Mur à sa propre morale.

    Parce que si l’on regarde d’un coté ou d’un autre, un Ned Stark n’est plus forcément d’une grande moralité, même s’il reste un homme honorable et bon. Il a trahit son roi (ses rois) deux fois. Une fois par vengeance, une autre fois pour sa soeur (par amour familial dans les deux cas). Alors oui, quand on se met dans notre position de lecteur, on voit toute la bonté et la grande moralité du bonhomme. Mais si je me mets du coté des sauvageons par exemple…

    Je voudrais votre avis là-dessus. Est-ce que la morale est un terme générique qui englobe les actions qui nous semblent bonnes à nous  ou est-elle différente en fonction de la pensée majoritaire de la région, de l’Ordre ou de celui qui détient le pouvoir par exemple.

    Et je ne cherche pas à dire que Cregor Clegane et Ramsay Snow ont une bonne morale, mais je suis persuadé qu’ils ont la leur, aussi particulière soit-elle.

    Désolé si ma question peut sembler idiote, mais j’aime me mettre à la place des gens pour mieux les comprendre et je fais pareil avec les personnages d’un roman.

    #85422
    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 220

    Juste une question, on parle de quelle morale? La notre? La morale chevaleresque (Brienne)? La morale du pouvoir (Stannis)? La morale des Sept (Septon Meribald)? La morale sauvageonne? Même le Mur à sa propre morale.

    Je vais salement botter en touche : avons-nous les éléments pour juger de la moralité des personnages selon une autre morale que la nôtre, lecteurs ? Nous n’avons pas le livre sacré des Sept, à peine une prière ou deux. Aucun mythe sauvageon en VO. Nous avons le serment de la Garde de Nuit, mais on ne reconstitue pas les enseignements du christianisme avec le texte d’un baptême. Outre notre morale de lecteur, nous avons la morale du pouvoir qui s’applique dans les deux univers et quelques éléments de la morale chevaleresque de Brienne, Jaime et Dunk.

    #85445
    Ben Omble
    • Frère Juré
    • Posts : 77

    Ok, merci. Et je viens de voir que Jean Neige avait déjà évoqué le sujet dans le sujet inverse.

    Alors pour moi:

    1 Ned Stak

    2 Ses fils Jon, Robb et Bran. Le petit aussi semble tenir de la valeur morale de son père.

    3 Mance Rayder

    4 Davos Mervault

    5 Brienne

    Je ne mets Brienne qu’en dernier, car si elle est l’allégorie de l’incarnation du chevalier, elle ne me semble l’être que pour elle-même. Elle fait des actions pour les autres (Renly, Catelyn, Jaime…) parce que leur a prêté serment. Quand elle cherche les fillettes Stark, c’est pour leur mère, puis pour Jaime, pas par justice, pas pour leur bien, pas par bonté. Même si elle a une bonne âme dans le fond, ses gestes sont plus égoïstes que ceux de Mance Rayder ou Davos par exemple.

    #97841
    HumbertoHumberto
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 6

     1- Jon Snow La version « évoluée » de Ned Stark. Très loyal et droit dans ses bottes, un peu naïf également, mais néanmoins plus ouvert et se pose plus de questions. A la Garde de Nuit, il se rapproche humainement et sans juger de certains Frères au passé de douteux. Il propose une paix et une aide aux Sauvageons, proposant d’enterrer ainsi une hache de guerre millénaire. Il met une croix sur ses ambitions personnelles (et celles de sa maison) en restant fidèle à la Garde de Nuit pour protéger les Humains de façon générale.

    Pas si fidèle que ça à ses vœux à la fin du tome 5 quand même. Et de manière générale, sa position morale est bien plus ambiguë. Quand Stannis lui propose de le légitimer, il hésite et c’est seulement parce qu’il est élu lord commandant qu’il n’a pas à faire un choix. On peut pas statuer sur ce qu’il aurait fait sinon, mais il a tendance à souvent se laisser emporter par son désir d’être un Stark plutôt que vouloir continuer à défendre les royaumes humains. D’ailleurs dans le tome 1 il déserte carrément malgré les injonctions d’Aemon, Sam et Mormont qui lui rappellent ses vœux.

    A voir ce qu’il pourrait devenir par la suite si jamais il revenait, ça m’étonnerait pas qu’il devienne une sorte d’Eddard-bis, mais en l’état il est trop en « phase de construction » pour que je le considère au même niveau que son père ou un Barristan. Faut qu’il fasse sérieusement ses preuves en somme !

    #110686
    Ædianys
    • Pas Trouillard
    • Posts : 743

    Pour moi, ce sera Jon, modèle d’altruisme, ouvert à la remise en question, ne jugeant pas sur les apparences. Ce petit jeune (17 ans rappelons-le) a en lui beaucoup plus de vertu que nombre de ses aînés. La seule qui lui fait concurrence à mon avis est Brienne, elle aussi modèle de vertu et exemple pour les autres.

    Doran plays to win, whether at cyvasse or the game of thrones.
    « We princes make our careful plans and the gods smash them all awry. »

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #150925
    Worgen Stone
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 227

    J‘ai voté pour Ser Barristan Selmy car c’est le seul auquel je ne peux faire  aucun reproche (du moins sans réflexion approfondie et jusque preuve du contraire).

    En second, Brienne. 

    Je ne mets Brienne qu’en dernier, car si elle est l’allégorie de l’incarnation du chevalier, elle ne me semble l’être que pour elle-même. Elle fait des actions pour les autres (Renly, Catelyn, Jaime…) parce que leur a prêté serment.

    C’est plutôt l’inverse.  C’est son sens moral qui lui a fait prêter serment.  Il y a nombre d’exemples où elle intervient quand personne ne lui demande rien, quitte à s’attirer des ennuis. cf. A Feast for Crows – Brienne III

    Ensuite Ser Davos Mervault (le seul à qui son titre est donné. Coïncidence ?) car s’il est à présent irréprochable, il n’en a pas toujours été ainsi.
    Par contre je ne comprends pas bien l’engouement pour Eddard Stark. Outre les reproches déjà mentionnés, son attitude vis-à-vis de sa femme me peine. Rien ne peut nous donner à penser que Catelyn (malgré l’amour teinté de respect que je suis loin de lui porter) n’aurait pas été capable de garder un secret dans l’hypothèse L+R=J.  En lui taisant la vérité, il fait souffrir non seulement son épouse inutilement, mais surtout son neveu car manifestement la plus grande part des tourments qu’il endure en conséquence de sa condition de bâtard lui est infligée par l’acrimonie de cette marâtre.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 1 semaine par Worgen Stone. Raison: fautes de frappe

    Sauf mention contraire explicite, je suis l'auteur de TOUTES les images que j'utilise sur le forum.

    #150938
    Ser Damien Florent
    • Pas Trouillard
    • Posts : 549

    Rien qu’en lisant le titre du fil j’ai pensé à Eddard Stark… le pauvre Eddard, juste et droit mais complètement inconscient des risques qu’il prend.

    Il a manœuvré comme s’il devait faire la synthèse des motions au congrès du PS. Mais à Port Réal, en cas d’échec, on risque un peu plus que l’exil dans un circonscription de la diagonale du vide.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 1 semaine par R.Graymarch. Raison: a/à

    You're gonna carry that weight

    #150957
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2234

    Par contre je ne comprends pas bien l’engouement pour Eddard Stark. Outre les reproches déjà mentionnés, son attitude vis-à-vis de sa femme me peine. Rien ne peut nous donner à penser que Catelyn (malgré l’amour teinté de respect que je suis loin de lui porter) n’aurait pas été capable de garder un secret dans l’hypothèse L+R=J. En lui taisant la vérité, il fait souffrir non seulement son épouse inutilement, mais surtout son neveu car manifestement la plus grande part des tourments qu’il endure en conséquence de sa condition de bâtard lui est infligée par l’acrimonie de cette marâtre.

    je n’avais jamais envisagé les choses sous cet angle-là. Ned Stark aurait pu faire de Catelyn sa complice de l’histoire inventée au sujet de Jon Snow, et ainsi éviter des souffrances à sa femme (la jalousie) et par ricochet à son neveu (le désamour de sa belle-mère).

    je pense que c’est justement parce que Ned Stark est un homme ayant un grand sens moral qu’il a choisi de porter seul ce fardeau. On ne sait pas exactement ce qu’il a promis à Lyanna sur son lit de mort, mais je gage qu’il s’est engagé à protéger l’enfant et à ne révéler sa véritable identité à personne. S’il avait partagé le secret avec Catelyn, il aurait trahit la promesse faite à Lyanna.

    De plus, lorsqu’il revient à Winterfell après la rébellion, il connaît à peine sa jeune épouse. Il ne sait pas si elle est capable de garder un secret, si elle va pouvoir jouer la comédie. Car en mettant Catelyn dans la confidence, il l’aurait obligée à mentir, à se prêter à un jeu. En effet, personne n’aurait compris qu’une jeune femme, qui vient d’arriver chez son époux avec son enfant nouveau-né, Robb, s’extasie devant un bébé qui est censé être le bâtard de son mari.

    Et jouer la comédie pendant des années n’est pas chose aisée. Catelyn aurait pu craquer, faire une confidence malheureuse à une personne qui aurait répandu la rumeur. Et quand on connaît le caractère emporté de Robert, sa haine persistante pour Rhaegar, 15 ans après les événements, il était plus prudent qu’une seule personne (voire deux avec Howland Reed) soit détentrice su secret.

    C’est sa droiture qui a conduit Ned Stark à faire des choix parfois difficile (il a sacrifié la paix conjugale pour garantir la sécurité de son neveu), et c’est en ce sens que pour moi, il fait partie des personnages qui ont le plus grand sens moral.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.