[Série] En thérapie

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #151590
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 7680

    Tiens, personne n’a parlé d’En thérapie, série d’Éric Toledano et Olivier Nakache (Intouchables, Le Sens de la fête…) diffusée sur Arte en 35 épisodes de 25 minutes. C’est l’adaptation de la série israélienne Betipul (2005-2008) qui a eu plein d’adaptations dans le monde dont In Treatment (2008-2010), mais je n’en ai vu aucune.

    La série commence le 16 novembre 2015, un psychanalyste parisien (Frédéric Pierrot) reçoit une patiente dans sa consultation hebdomadaire. Chaque épisode est un autre jour, un autre patient (ou patiente, ou patients). Pour parler de nos maux, personnels et collectifs, c’était plutôt intelligent d’avoir choisi juste après les attentats. Le décor est minimaliste : un dialogue assis dans un bureau. Du coup, tout repose sur le scénario (j’en parlerai après) et sur les acteurs. Sur ce plan là, c’est vraiment solide : en plus de Frédéric Pierrot, on a Mélanie Laurent, Reda Kateb, Céleste Brunnquell (que je découvrais et qui est éblouissante), Clémence Poésy, Pio Marmaï et Carole Bouquet.  Les situations ont des points de départ bien différents et des cheminements également assez uniques, ce qui rend le tout très intéressant à suivre.

    Je ne connais pas du tout le milieu mais j’espère vraiment que pour des raisons de dramaturgie, ils ont ajouté plein d’événements (ou ont enlevé des « trous » pour que ça paraisse plus dense) car là, franchement il se passe beaucoup de choses (si c’est vraiment ça leur quotidien, au secours).

    J’ai plus de réserves sur la fin (la dernière semaine, on va dire) qui s’écarte beaucoup du postulat de départ. Bref je suis un peu mitigé car j’étais venu surtout pour des séances ordinaires et j’ai l’impression qu’on s’en éloigne. Je détaille en spoiler

    Spoiler:
    Le psy a quand même des rapports assez malsains avec ses patients. Certes, c’est un moment particulier où lui aussi est fragile mais là il met tout le monde en danger, ou il se laisse mettre en danger, ce qui n’est pas mieux. La fin de l’arc du personnage de Reda Kateb m’a paru étrange, tout comme la relation avec celui de Mélanie Laurent. J’aime beaucoup l’arc de Céleste Brunnquell. Quant au couple, je dois dire que le personnage de Leonora me sortait par les yeux (Damien n’était pas parfait mais si on compare…). La relation ambiguë avec le personnage incarné par Carole Bouquet m’a paru… étrange.

    Et vous ?

     

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #151591
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2069

    Pas vu, mais je suis tombé ce matin sur cet article, qui au détour d’autres sujets répond plus ou moins à certaines de tes questions:

    « En thérapie » : « D’autres scénaristes sont encore plus maltraités que nous »

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #151593
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 7680

    Merci, c’est intéressant. Même si ça ne me dit pas si le « chemin » des personnages (et de la série) était la volonté première des scénaristes ou pas.

    Un autre détail idiot mais pour moi révélateur. Chaque épisode commence par l’entrée du patient du jour dans le bureau puis se termine après la séance. Tout nous fait croire qu’on assiste à l’intégralité de ce qui se dit. Mais quand on parle durée (ou paiement) on s’aperçoit qu’une durée est de (si ma mémoire est bonne) 40 minutes alors qu’aucun épisode ne dépasse la demi-heure. J’admets que c’est vraiment un point de détail mais ça ne m’a pas aidé à me sentir dedans^^ (d’un autre côté, je comprends qu’ils ne peuvent pas prétendre avoir coupé 15 minutes de la séance ni donner de « fausses durées » par rapport à la norme d’une séance réelle)

    Quant aux guéguerres avec/entre les chapelles psy, j’avoue que je ne suis pas vraiment ça. Je sais que ça existe

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #151596
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2725

    Tiens, personne n’a parlé d’En thérapie, série d’Éric Toledano et Olivier Nakache (Intouchables, Le Sens de la fête…) diffusée sur Arte en 35 épisodes de 25 minutes.

    J’attendais de l’avoir finie pour en parler, je n’en suis qu’à l’épisode 15/35. Juste pour préciser : on ne suit que 4 patients (enfin, 5, puisqu’il y a un couple), le 5ème épisode étant constitué par la séance du psy lui-même avec sa contrôleuse (la psy du psy), puis on recommence le cycle (au moins jusqu’au 15ème épisode). J’ai pris le pli de regarder les 5 épisodes d’un cycle d’un coup.

    Pour le moment, je trouve ça plutôt bien. Le sujet même fait que tout réside dans les dialogues, donc il faut aimer ça. Et il faut également d’excellents acteurs (ils le sont), parce qu’ils sont en gros plan pendant quasiment tout l’épisode.

    Concernant l’ellipse temporelle, ça ne me gêne pas. C’est la logique d’une fiction de resserrer l’action sur les moments-clés, même dans un documentaire il y a des coupes.

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #151602
    Crys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1021

    Sur le papier, ça m’attirait beaucoup comme concept. Notamment avec les histoires de tournage resserrés et tout. Puis j’ai tenu un épisode et j’ai lâché. Pas que j’ai trouvé ça mauvais, mais ça ne m’intéresse vraiment pas.

    #151632
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 7680

    Vu qu’on risque d’en causer plus spécifiquement, j’ai fractionné pour avoir un topic séparé

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #151635
    DJC
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 139

    Très surpris en bien par cette série (j’ai vu les 35 sur le site Arte TV). Episodes courts et efficaces, personnages diversifiés et intéressants, y compris le psy (avec son évolution). Et Pio Marmaï !!!

    Au niveau de l’histoire, ça va souvent là où on ne l’attend pas, j’ai beaucoup aimé ça. Puis le fait de voir les personnages revenir tous les 5 épisodes, y’a rarement des cliffhanger mais on a vraiment envie de regarder l’épisode suivant, du coup. Et un peu comme dans la Saga TdF, il serait possible de regarder les épisodes dans un autre ordre, « personnage par personnage ».

    Y’a t’il des Psys sur ce forum ? Sinon j’en ai parmi les clients, je demanderai si ça reflète ou pas leur quotidien.

    Et dire que j’avais arrêté les séries..

    #152313
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2725

    Ca y est, tout vu. Je maintiens mon appréciation favorable. Tout est basé sur les dialogues, donc, forcément, certains pourraient trouver cela verbeux, mais j’ai vraiment aimé comment les personnalités se dévoilent peu à peu, et comment le psy, par son écoute et ses reformulations, fait progresser ses patients (certains plus que d’autres, ceci dit).

    Les acteurs sont tous très bons, mais mention spéciale à Céleste Brunnquell, qui incarne une ado de 16 ans de manière tout à fait convaincante. Anecdote : saviez-vous que Clémence Poésy (qui joue Léonora) avait interprété le rôle de Fleur Delacour dans les adaptations d’Harry Potter ? Pas moi.

    La dernière semaine s’écarte en effet du schéma mis en place pour les six premières, mais je n’y ai pas vu de problème : il faut bien boucler les intrigues, et bousculer la structure permet de créer la surprise.

    Petite réserve sur la vraisemblance (spoiler ép 30) :

    Spoiler:
    Adel est censé partir en Syrie, y mourir et son corps rapatrié entre le 25 décembre et le 2 janvier, ça me semble un peu rapide.

    Quant à savoir si la série reflète fidèlement le quotidien d’un psy, je suppose qu’ils n’ont sans doute pas autant de patients avec des enjeux aussi forts chaque jour de la semaine. Il faut bien que la dramaturgie de la fiction concentre des cas un peu extrêmes sur un court laps de temps, sans parler des propres affres familiales du psy lui-même. En revanche, je suis incapable de déterminer si les méthodes du psy sont conformes ou non à l’éthique et aux méthodes professionnelles (sauf pour sa relation avec Ariane, complètement hors des clous).

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #152315
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 7680

    Disons que j’étais venu pour une fiction réaliste « utilisant » (ou pas) le déclencheur des attentats de 2015 pour observer des situations psychologiques et comment elles évoluent ou pas. Et que le dernier tiers (en gros) de la saison s’éloigne énormément de ça en empruntant des chemins sans doute plus « passionnants » mais aussi trop spectaculaires pour être un reflet fidèle de ce qui peut arriver « en moyenne ». Ca n’en fait pas une mauvaise série, juste qu’elle diverge (ce qui est énorme, selon Desproges) de mes attentes et de mes préférences

    Anecdote : saviez-vous que Clémence Poésy (qui joue Léonora) avait interprété le rôle de Fleur Delacour dans les adaptations d’Harry Potter ? Pas moi.

    J’ai peur que, hélas pour elle, elle soit surtout connue pour ça (un peu comme Mark Hamill pour Star wars…)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #154055
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1619

    Je l’avais vue aussi, un peu en trainant les pieds à vrai dire, craignant le traitement de la psychanalyse – discipline à la scientificité, euh… débattue – et des événements du Bataclan. Et j’en ressortis en effet assez partagé : les épisodes 3 modulo 5 avec Céleste Brunnquell furent les plus indépendants, réalistes et appréciables à mon sens ; les épisodes 4 mod 5 avec son couple un peu (beaucoup) antipathique me laissèrent un goût d’inachevé ; et je suis perplexe devant le reste, où le praticien déborde clairement du cadre professionnel, et la série de la vraisemblance, quand bien même ça reste très bien produit. C’est aussi là qu’on se tape à l’occasion des discours politiques douteux, particulièrement en 2020. (On a droit en revanche à un rappel salutaire sur Lolita.) Pour ce qui est de la gestion temporelle, les lois de la fiction sont clairement à l’œuvre pour que cela colle dans une période de quelques semaines. Je ne pense pas que je poursuivrai.

    Quant aux guéguerres avec/entre les chapelles psy, j’avoue que je ne suis pas vraiment ça. Je sais que ça existe

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychanalyse#/media/Fichier:Psychanalyse_histoire_assos.svg 😀

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 2 jours par no_one.

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.