Vos derniers films

Ce sujet a 234 réponses, 53 participants et a été mis à jour par  Ralek, il y a 10 heures et 36 minutes.

30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 235)
  • Auteur
    Messages
  • #19784

    Jean Neige
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1094

    Je suis allé voir hier soir « l’homme qui tua Don Quichotte », le fameux film maudit de Terry Gilliam… que j’ai trouvé très réussi. Je conseille d’avoir vu (ou de regarder ensuite) le documentaire « Lost in la mancha » qui raconte le tournage calamiteux avec Jean Rochefort il y a 18 ans, le film étant plein d’auto-références à son tournage. On se retrouve avec un film inattendu (enfin du moins, auquel je ne m’attendais pas) qui jongle en permanence entre réalité et illusion, contant l’histoire d’un réalisateur qui devient fou, entouré d’une équipe folle, dans un monde « réel » si improbable qu’il s’efface devant l’irréel. Je ne sais pas trop comment le décrire autrement qu’en parlant de film « Gilliamesque », c’est en tout cas rafraichissant, déstabilisant, et malgré quelques scènes un peu faibles (ou bien « de trop »), très plaisant à regarder. Le film est empreint d’une poésie triste et d’un constat amer sur le monde actuel qui justifie finalement la plongée dans la folie joyeuse des personnages principaux. Les acteurs sont par ailleurs le gros point fort du film, avec un Jonathan Pryce attachant et pour ma part la découvert d’Adam Driver qui use de toute sa gamme (que je n’avais vu qu’en Kylo Ren, où il était limité à l’impassibilité/la colère/le port du masque).

    Vu hier également. Rien de particulier à ajouter, tu as dit tout ce qu’il y avait à dire ! Je n’avais pas encore vu Lost in la Mancha mais compte désormais m’y pencher.

    Le film use habilement de la mise en abîme (le projet inachevé dans la réalité, le film de jeunesse dans la diégèse du film, l’œuvre de Don Quichotte qui transparaît à la fois dans le film mais aussi… dans les films dans le film) et ça a fait presque fondre mon cerveau à tel point la limite entre fiction et réalité était dépassée. À travers ce projet chaotique, Gilliam ne parle pas seulement de lui et de son expérience, cette galère à tourner un film sur Don Quixote: je pense qu’on peut dire qu’il est devenu Don Quixote et qu’il essaie de nous prouver en quoi le personnage, son rêve sont éternels, et ainsi pourquoi il en serait de même pour tout les rêves (comme celui de Gilliam, du coup). Une belle leçon de vie, et de cinéma (mention spéciale à une ligne de dialogue de Jonathan Pryce qui semblait venir de Gilliam lui-même, et s’avérait ainsi d’autant plus touchante).

    « There was a woman, first time I'd found someone who was truly alive. At least, that's what I thought. She was... the part of me I'd lost somewhere along the way, the part that was missing, that I'd been longing for. » – Spike Spiegel, Cowboy Bebop

    #19850

    Corondar
    • Pas Trouillard
    • Posts : 730

    Je suis allé voir hier soir « l’homme qui tua Don Quichotte », le fameux film maudit de Terry Gilliam… que j’ai trouvé très réussi. Je conseille d’avoir vu (ou de regarder ensuite) le documentaire « Lost in la mancha » qui raconte le tournage calamiteux avec Jean Rochefort il y a 18 ans, le film étant plein d’auto-références à son tournage. On se retrouve avec un film inattendu (enfin du moins, auquel je ne m’attendais pas) qui jongle en permanence entre réalité et illusion, contant l’histoire d’un réalisateur qui devient fou, entouré d’une équipe folle, dans un monde « réel » si improbable qu’il s’efface devant l’irréel. Je ne sais pas trop comment le décrire autrement qu’en parlant de film « Gilliamesque », c’est en tout cas rafraichissant, déstabilisant, et malgré quelques scènes un peu faibles (ou bien « de trop »), très plaisant à regarder. Le film est empreint d’une poésie triste et d’un constat amer sur le monde actuel qui justifie finalement la plongée dans la folie joyeuse des personnages principaux. Les acteurs sont par ailleurs le gros point fort du film, avec un Jonathan Pryce attachant et pour ma part la découvert d’Adam Driver qui use de toute sa gamme (que je n’avais vu qu’en Kylo Ren, où il était limité à l’impassibilité/la colère/le port du masque).

    Vu hier également. Rien de particulier à ajouter, tu as dit tout ce qu’il y avait à dire ! Je n’avais pas encore vu Lost in la Mancha mais compte désormais m’y pencher. Le film use habilement de la mise en abîme (le projet inachevé dans la réalité, le film de jeunesse dans la diégèse du film, l’œuvre de Don Quichotte qui transparaît à la fois dans le film mais aussi… dans les films dans le film) et ça a fait presque fondre mon cerveau à tel point la limite entre fiction et réalité était dépassée. À travers ce projet chaotique, Gilliam ne parle pas seulement de lui et de son expérience, cette galère à tourner un film sur Don Quixote: je pense qu’on peut dire qu’il est devenu Don Quixote et qu’il essaie de nous prouver en quoi le personnage, son rêve sont éternels, et ainsi pourquoi il en serait de même pour tout les rêves (comme celui de Gilliam, du coup). Une belle leçon de vie, et de cinéma (mention spéciale à une ligne de dialogue de Jonathan Pryce qui semblait venir de Gilliam lui-même, et s’avérait ainsi d’autant plus touchante).

    Pas grand chose à ajouter à vos ressentis : j’ai moi même beaucoup aimé. C’est un film 100% Terry Gilliam : si vous aimez foncez, si vous êtes allergique fuyez.
    Tout comme Gray, j’ai vu En guerre, et comme lui j’ai apprécié le côté hyper réaliste et prenant.
    Dans un tout autre genre j’ai aussi vu Rampage avec Dwayne « The Rock » Johnson. Apparemment c’est tiré d’un jeu vidéo (que je ne connais pas). Des animaux sauvages exposés à un produit modifiant leur ADN grandissent façon Godzilla, et se mettent à ravager la côte ouest américaine. A ma grande surprise j’ai trouvé ça plus divertissant et fun que ce à quoi je m’attendais. Le film ose surtout des plans assez « gore » pour un film de ce genre. C’est très conscient d’être du cinéma pop-corn, du coup ça passe assez bien.

    #19868

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3755

    Ohlala, j’ai joué à Rampage mais ça remonte à plus de [euhlàmondieu] ans et le scénario tenait sur un post-it (petite taille), un jeu d’arcade, quoi.

     

    Sinon, j’ai enfin pu voir Nos meilleures années (La meglio gioventù), un film italien de 2003 réalisé par Marco Tullio Giordana et racontant l’histoire d’une fratrie romaine de 1966 jusqu’au début des années 2000. Le film est divisé en deux parties de 3 heures chacune et, à mon sens, dure pourtant dix fois moins longtemps que le dernier Spielberg de 2h20 (remplacez par n’importe quel gros blockbuster). Dans un format assez proche d’une série à la Six Feet Under, on suit donc tous les protagonistes de la fin des études pour certains jusqu’à leur retraite. Au milieu, il y a forcément des rencontres, des voyages (l’Italie est bien représentée, il ne manque pas grand chose), des succès, des errements, des amours, décès et autres moments de joie, de peine ou parfois des deux ensemble comme le font souvent si bien les films italiens. Plutôt en arrière-plan, les événements de la Grande histoire : les inondations de Florence, les coupes du monde de foot perdue ou gagnée, les brigades rouges, l’assassinat du juge Falcone etc Malgré quelques bonnes idées de scénario, le film est réalisé de manière assez banale. Il nous montre un concentré de vies en six heures. En italien, c’est encore plus beau, bien entendu.

     

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #20006

    Hanaver
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 752

    Vu Deadpool 2 ce weekend : meilleur film de l’année pour le moment. 🙂

    J’ai rigolé à fond, bourré de références. XD J’ai adoré, bien meilleur qu’Avengers et autres blockbusters 2018.

    Non, un smiley n'équivaut pas un point final de phrase !

    #20007

    Forel Tully
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 279

     Sinon, j’ai enfin pu voir Nos meilleures années (La meglio gioventù)

    Ah oui, je l’ai vu pas mal de fois, ça me fait toujours autant d’effet. Quant à la baraque en Toscane, à la fin, je vendrais père et mère pour y habiter…

    Suis allé voir En guerre de Stéphane Brizé. On ne peut pas juger ce film sur des critères purement cinématographiques : c’est filmé sans art, Vincent Lindon n’est pas le plus grand acteur du monde, et pourtant je suis ressorti blanc comme un linge. À mon avis, c’est l’effet de réel créé par l’utilisation d’acteurs amateurs. Et surtout le fait de se dire que ça se passe effectivement comme ça pour certains. On se prend la violence sociale en plein dans la tronche.

    On peut toujours dire que le dénouement est excessif, irréaliste… mais perso je trouve ça nettement plus plausible que la fin de Gran Torino.

    Tu n’aimes pas le steak de dragon ? T’es vraiment Drogon, c’est un Rhaegal !

    #20009

    Aspics des sables
    • Frère Juré
    • Posts : 92

    J’avais gardé un bon souvenir de ce film, j’ai donc voulu le revoir, l’émotion est restée intacte. Je ne sais plus si j’étais venue vous en parler avant la longue nuit mais je me dis que c’est pas grave, les belles choses peuvent se dire plusieurs fois <3

    Thomas McCarthy – The visitor (2007)

    avec Richard Jenkins, Haaz Sleiman et Danai Gurira

    Un film qui aborde le thème sensible de l’immigration mais aussi du deuil et des bienfaits de la musique.

    C’est une belle rencontre entre un homme (Walter) qui ne ressent plus rien (suite au décès de son épouse) et des clandestins (Tarek, Zainab et Mouna). Cette rencontre va réveiller ses émotions et les nôtres aussi.

    J’ai aimé la pudeur de Walter et son combat pour aider celui (Tarek) qui l’a aidé à retrouver un sens à sa vie. Une fable infiniment humaine, tendre et sensible, sur la tolérance, l’ouverture, l’acceptation de la différence, la découverte de l’autre et de sa culture.

    Très éloigné des stéréotypes ce film est d’une justesse touchante.

    Et puis, il y a le Djembé.  C’est à travers l’apprentissage de cet instrument que Walter et Tarek vont communiquer, se lier. On dit que « La musique transcende les frontières et les barrières culturelles, qu’elle unit tous les hommes et que, si nous avons un lien aussi affectif avec elle, c’est parce qu’elle est pure. » C’est ce que va découvrir Walter et le faire évoluer.


    By Elia Mervi

    #20192

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3755

    (hécomparazâr, un perso de Six Feet Under, c’est fou ça ^^ Vu y a longtemps, c’était pas mal. Quant au djembé, si c’est mal joué..)

    Ah oui, je l’ai vu pas mal de fois, ça me fait toujours autant d’effet. Quant à la baraque en Toscane, à la fin, je vendrais père et mère pour y habiter…

    OK je te la laisse. Parce qu’au bout de deux jours, je m’ennuierais, même si le paysage est joli

    On en parlait un peu plus haut, je suis allé voir Everybody knows film espagnol de l’Iranien Asghar Farhadi. Penelope Cruz retourne dans son village espagnol à l’occasion du mariage de sa soeur. Elle vient (d’Argentine) avec ses deux enfants et a laissé son mari à la maison. Et forcément, elle retrouve un vieil « ami » (Javier Berdem). Jusqu’à ce que…

    Honnêtement, le film est pas mal (2h13, un peu long) mais comparé aux chefs d’oeuvre que sont Une séparation et A propos d’Elly, c’est quand même plein de tons en dessous. Ça m’attriste qu’un réalisateur que j’ai beaucoup aimé ne fasse plus que des films « bien » sans plus

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 11 mois et 1 semaine par  R.Graymarch. Raison: lien

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #20211

    Aspics des sables
    • Frère Juré
    • Posts : 92

    (hécomparazâr, un perso de Six Feet Under, c’est fou ça ^^

    T’as vraiment l’œil et la mémoire, c’est, en effet, pour lui que j’ai revu le film, je voulais voir cet acteur (que j’ai vraiment adoré dans Six Feet Under) dans un autre rôle. Finalement, le deuil et le sens de la vie sont aussi au centre de cette histoire.

    Vu y a longtemps, c’était pas mal. Quant au djembé, si c’est mal joué..)

    Rooo les Fatals Picards, je ne connaissais pas celle-ci ! (j’vais, de ce pas, me boire une pinte à la taverne et en profiter pour y poster une de leur chanson qui m’avait marquée)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 11 mois et 1 semaine par  Aspics des sables.


    By Elia Mervi

    #23695

    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 204

    Bon  j’attends avec impatience la minute nécessaire de Mr Corondar sur Jurassic World : The fallen Kingdom.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois et 3 semaines par  euzkadi de dorne.
    #23747

    Ser Damien Florent
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 330

    On parle ici de films récents ou des derniers films que l’on a découverts quel que soit leur âge?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois et 3 semaines par  R.Graymarch. Raison: 5

    You're gonna carry that weight

    #23751

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3755

    Vous avez adoré (ou au contraire détesté^^) un film que vous avez vu récemment au cinéma ou ailleurs, et vous voulez en discuter avec les frères et sœurs de la Garde de Nuit ?

    C’est assez clair, non ? 😉

    Le cinéma n’a pas commencé en 2017. Ni 1995 d’ailleurs. Utilise « spoiler » au cas où

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #23752

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2543

    On parle ici de films réçents ou des serniers films que l’on a découvert quelque soit leurs ages?

    On peut parler de nos dernières découvertes, même si ça n’a rien de récent (cf les discussions autour de Nos meilleures années).

    ~~ Always ~~

    #23800

    Corondar
    • Pas Trouillard
    • Posts : 730

    Bon j’attends avec impatience la minute nécessaire de Mr Corondar sur Jurassic World : The fallen Kingdom.

     

    Et ben, c’est pas si mal . C’est nettement mieux que le précédent en tout cas.
    La grosse plus value c’est le réalisateur en fait. On échange Colin Trevorrow (un yes man) contre Juan Antonio Bayona, un réalisateur qui a une vraie patte et quelques bons films à son actif (L’orphelinat, The impossible ou Le secret des Marrowbone).
    Du coup, la réalisation est franchement bonne. On a même droit à quelques plans potentiellement iconiques. J’ai beaucoup aimé l’usage très important des animatroniques qui sont très réalistes et évitent le côté « FX ». Au niveau scénario ça n’atteint pas des sommets, mais ça tente au moins un schéma plus « original » que les précédents opus, la seconde moitié du film lorgnant clairement plus sur le film d’horreur (on retrouve là aussi les marottes du réalisateur) que le film popcorn à gros budget. Et j’ai ma foi trouvé que dans le genre horreur/frisson c’était pas dégeu du tout. Par contre je le déconseille très fortement aux jeunes enfants.

    #23904

    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 204

    Il est accueilli fraîchement sur IMDB et Rottentomatoes.

    #24068

    Jon
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 121

    Ohlalaaaa… Eh bien moi je n’ai pas du tout aimé le dernier Jurassic World ^^’

    Je trouve que le scénario n’a aucun sens, et que les incohérences s’amassent les unes sur les autres jusqu’à ce que le cerveau finisse par renoncer à les noter toutes (au bout d’un moment, quand rien ne tient debout, qu’est-ce qu’une incohérence de plus ? ^^’)

    Après certes, les dinosaures sont jolis, et l’ambiance est quand même suffisamment prenante pour que le stress monte, et on se laisse assez prendre pour ne pas (trop) voir le temps passer, à l’exception des « détails » incohérents ou sans sens qui s’entassent plus vites que les grains d’un sablier…

    (En résumé, j’ai pas passé un mauvais moment, mais j’en suis sorti en me disant « Mais OMG WTF c’était vraiment complètement nawak. »)

    (J’avais trouvé Solo bien mieux, pour comparer du blocbuster, et pourtant je suis assez anti-Star Wars :p )

    #24656

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3755

    Fichtre, Jon vit encore ! En dehors des podcasts, je veux dire^^

    Comme « promis », j’ai vu La Révolution silencieuse (traduction un peu mensongère de Das schweigende Klassenzimmer) de Lars Kraume avec toutes les pincettes prises vu que ça commence par « tirée d’une histoire vraie »). Nymphadora en parlé plus haut : en RDA en 1956, des élèves qui font deux minutes de silence en hommage aux morts de la révolution hongroise.
    Niveau cinéma, y a pas grand chose, mais le film remplit largement son contrat en montrant comment un petit truc improvisé devient quelque chose qui leur échappe, et qui peut leur nuire. Et en montrant aussi la solidarité (ou pas) dans une dictature qui est encore fortement marquée par la fin de la 2e guerre mondiale et la dénazification alors que le Mur de Berlin n’existe pas et que la tentation occidentale est proche.
    Cette critique va beaucoup plus loin dans l’analyse, et dans le spoil.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois et 2 semaines par  R.Graymarch.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #24912

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2543

    Bon ben j’ai vu Jurrassic World, et je suis plutôt team Jonjon sur le coup : je ne me suis pas spécialement laissé emporter, plein d’incohérences, c’est loooong. Alors oui, les dino sont jolis et je kiffe Chris Pratt depuis Parks and Recs mais là ça suffit pas ^^
    (ceci dit Solo c’était encore pire, là je quitte la team @jon^^)

    ~~ Always ~~

    #25258

    Forel Tully
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 279

    Dimanche, j’ai regardé La tortue rouge (dessin animé de Michael Dudok De Wit, réalisés aux studios Ghibli en collaboration avec le regretté Isao Takahata) avec mes enfants. Complètement scotché par la beauté de ce film, et eux aussi (même la petite dernière qui n’a pas encore trois ans) malgré la lenteur (moi, j’adore, mais en général les gamins, c’est pas trop leur truc) et l’absence totale de dialogues, à l’exception d’un cri inarticulé ou deux… je le recommande très chaudement à ceux qui ne l’ont pas encore vu.

    Lundi, tout seul (heureusement), Mademoiselle de Park Chan Wook. Celui-là, je ne le montrerai pas à mes enfants (et j’ai bien planqué la boîte après). C’est très beau, c’est vrai, mais quand même… c’est à la limite du porno (limite franchie allègrement, même, je dirais). Le premier twist est assez inattendu, le deuxième trop bien préparé, et donc sans surprise. Pour les amateurs de shunga.

    Tu n’aimes pas le steak de dragon ? T’es vraiment Drogon, c’est un Rhaegal !

    #25262

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3755

     

    Dimanche, j’ai regardé La tortue rouge (dessin animé de Michael Dudok De Wit, réalisés aux studios Ghibli en collaboration avec le regretté Isao Takahata) avec mes enfants. Complètement scotché par la beauté de ce film, et eux aussi (même la petite dernière qui n’a pas encore trois ans) malgré la lenteur (moi, j’adore, mais en général les gamins, c’est pas trop leur truc) et l’absence totale de dialogues, à l’exception d’un cri inarticulé ou deux… je le recommande très chaudement à ceux qui ne l’ont pas encore vu

    j’en avais parlé sur l’ancien forum. Soeur Tomcat avait été conquise par le film. Moi, j’avais trouvé que c’était un tour de force mais que je m’étais un peu ennuyé (je me souviens aussi d’un passage biologiquement compliqué. On va dire que c’était symbolique ou onirique^^).

    Disons que c’est singulier.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois et 2 semaines par  R.Graymarch.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #25844

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2543

    Vu ce week-end : Ocean’s 8.

    Globalement, c’est comme les vieux, sauf que c’est la sœur de Danny Ocean qui monte un coup pour voler un collier au gala du MET, et que le casting (impressionnant) est féminin. Mais bon on est globalement sur un copier-coller de forme et de fond, ce qui rend le divertissement tout juste passable. C’est dommage, les actrices s’amusent et ne sont pas mauvaises, ça aurait pu être frais si ils n’avaient vaguement essayé de faire semblant de s’écarter de l’original.

    ~~ Always ~~

    #26007

    Jon
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 121

    Moi j’ai bien aimé Ocean’s 8 =D

    Alors oui, c’est sensiblement la même chose que Ocean’s 11, mais avec un casting féminin, mais ça ne m’a pas dérangé :p

    #26920

    Corondar
    • Pas Trouillard
    • Posts : 730

    Love, Simon

    Simon est un jeune Américain assez lambda : il a 17 ans, une famille qu’il aime et qui l’aime, des amis cools, il va bientôt partir à la fac… Mais il a un secret qu’il n’a révélé à personne : il est gay. Sur un forum de discussion anonyme de son lycée, il découvre qu’un autre élève partage le même secret. Un échange épistolaire s’engage entre les deux.

    Un teen movie très efficace : c’est drôle et émouvant, on a quelques dialogues excellents (je l’ai vu en VO, je ne sais pas ce que donne la VF), les acteurs sont très bons (un gros coup de cœur pour la prestation de Nick Robinson dans le rôle principal, mais tous les seconds rôles sont également bien brossés et interprétés).
    Après, étant particulièrement touché par le sujet, je ne suis pas certain d’être totalement impartial. Mais c’est très agréable de voir un film qui n’aborde pas forcément le coming out sous l’angle unique de la souffrance ou de la difficulté. On est face à un film 2.0 je pense sur la thématique de l’homosexualité : basculerait on (un peu) vers le droit à l’indifférence ? En tout cas, j’aurais adoré qu’à l’époque de ma propre adolescence un film de ce genre existe. Et ça fait plaisir de voir un film comme ça.
    Pour autant le film n’est pas exempt de défaut : on est tout de même dans un milieu très aisé (quand le héros dit en intro qu’il est comme tout le monde, comment dire…), les parents (Josh Duhamel et Jennifer Garner, très bons également) sont extrêmement compréhensifs et livrent à leur fils le discours idéal que tout homosexuel faisant son coming out à ses parents aimerait entendre, tout cela est un peu trop feel good peut-être, mais perso j’ai apprécié.
    Bref, après Call me by your name, je me dis qu’on va peut-être finir par voir des films où la sexualité des personnages sera un élément neutre dans l’histoire ? Allez, on y croit et haut les cœurs  !

    #26953

    Jean Neige
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1094

    Vu Ocean’s 8 à mon tour. Fun, mais rien de grandiose. Divertissant, mais sans plus. J’ai vraiment pas grand-chose à dire de plus.

    Moi j’ai bien aimé Ocean’s 8 =D

    Alors oui, c’est sensiblement la même chose que Ocean’s 11, mais avec un casting féminin, mais ça ne m’a pas dérangé :p

    Moui, je dirais pas « la même chose », vu que l’original, c’est du Soderbergh, et là, on a une tentative de copier un peu grossièrement du Soderbergh côté mise en scène. Mais ça reste fun et pas mauvais pour autant. Je préfère un truc « qui passe bien » sans trop d’ambition et d’originalité qu’une bouse.

    « There was a woman, first time I'd found someone who was truly alive. At least, that's what I thought. She was... the part of me I'd lost somewhere along the way, the part that was missing, that I'd been longing for. » – Spike Spiegel, Cowboy Bebop

    #26963

    Ipiutiminelle
    • Frère Juré
    • Posts : 59

    Vu ce week-end : Imitation Game réalisé par Morten Tyldum ! Ajouté récemment sur Netflix, je n’avais pas encore eu l’occasion de le voir et je le regrette !

    Biopic sur Alan Turing, ce film est grandiose ! Il retrace l’histoire, peu connue, de ce mathématicien et cryptographe de génie a qui l’on doit la cryptanalyse d’Enigma durant la seconde guerre mondiale. Le personnage est incarné par Benedict Cumterbatch dont la performance est tout simplement magistrale. Le reste du casting n’en est pas pour autant occulté : Keira Knightley, Charles Dance, Mark Strong sont incroyable de justesse tout au long de la narration. Bref, un film à voir ! 😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois par  R.Graymarch. Raison: réal réalisé par Morten Tyldum
    #27028

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2543

    Ce week-end, j’ai été voir une bleuette romantique : Le Cercle littéraire de Guernesey. Bah c’était plutôt choupi, et ça m’a donné envie d’aller faire un tour sur l’île de Guernesey.

    Je n’ai pas lu le livre dont c’est tiré, donc pas de comparaison possible (mais bon j’imagine que comme d’hab, le livre est mieux^^). Le film nous fait suivre une jeune écrivaine londonienne juste après la seconde guerre mondiale qui commence une correspondance avec un mystérieux membre du Club de Littérature de Guernesey créé durant l’occupation allemande. Elle décide de partir à la rencontre des membres de ce club et en apprend plus sur leur quotidien pendant la guerre.

    On tombe un peu dans un côté mièvre et peu crédible, mais bon c’est quand même très choupinet, et puis les acteurs sont mimis, on retrouve tout le casting de Downton Abbey avec un prime le beau Daario qui, quand il n’est pas Daario, est à croquer. Pas un film folichon mais c’était quand même sympatoche. Et puis Guernesey ça a l’air joli^^

    ~~ Always ~~

    #27059

    DNDM
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 990

    Vu ce week-end : Imitation Game ! Ajouté récemment sur Netflix, je n’avais pas encore eu l’occasion de le voir et je le regrette ! Biopic sur Alan Turing, ce film est grandiose ! Il retrace l’histoire, peu connue, de ce mathématicien et cryptographe de génie a qui l’on doit la cryptanalyse d’Enigma durant la seconde guerre mondiale. Le personnage est incarné par Benedict Cumterbatch dont la performance est tout simplement magistrale. Le reste du casting n’en est pas pour autant occulté : Keira Knightley, Charles Dance, Mark Strong sont incroyable de justesse tout au long de la narration. Bref, un film à voir ! 😉

    Je +1, même si je n’aurais pas utilisé des termes aussi fort. « Grandiose » et « magistrale », je sais pas, à voir, assurément. J’avais du en parler en très bien sur l’ancien forum, si ma mémoire est bonne.

    Ici, bientôt, des liens vers des théories pour vous expliquer que Douceur va finir sur le trône de Fer et que le seul vrai conflit du Trône de Fer se joue entre Thomas Hobbes et Jean-Jacques Rousseau.
    Présentation & Pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #27064

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3755

    Coucou vlà le grincheux ^^
    Je fais partie des gens qui ne l’ont pas vu car « tiré d’une histoire vraie », ça me gave un peu car c’est rarement la vérité. Et en l’espèce, des connaisseurs que j’ai lus ou entendus, c’était globalement vrai si on regarde de très loin. Mais avec de grozeffets dramaturgiques pour que ça rende mieux au ciné, même si ça n’est pas passé comme ça (de mémoire, des décisions tactiques en guerre, mais pas que. Hop un lien un peu au pif). Cela dit, si les spectateurs peuvent aller au delà du film et s’intéresser à l’histoire d’Alan Turing, tant mieux.

    J’ai aussi ajouté le nom du réalisateur, parce que

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #27066

    Hanaver
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 752

    Vu Jurassic World et Solo ce weekend:

    Jurassic : très moyen, on dirait le 2 avec ses …

    Spoiler:
    chasses aux dinos par un grand chasseur blanc et ses sbires (voire, limite, le 1er world).

    Franchement, j’espère que la conclusion du film va de pair avec l’arrêt de cette franchise car la source est épuisée.

     

    Solo : plutôt sympa, mais pas de gros sentiment de fan-service satisfait à la sortie de la salle. Comme film dérivé de la saga principale, Rogue One était INFINIMENT meilleur (j’ai acheté le dvd de R1 mais pas l’EP7, pour vous donner une idée).

    C’est sympa, ceci dit, de voir certains persos ou planètes connues de nom seulement ou des épisodes inconnues des guerres de l’Empire.

    Et ce qui est un poil dommage, c’est d’avoir des réponses à certaines questions, mais surtout de nouvelles questions sans réponses (par exemple, nouveaux persos, mais quelles histoires/destinées pour eux ?).

    Sinon, niveau photographie, c’est superbe. 🙂

    Non, un smiley n'équivaut pas un point final de phrase !

    #27069

    Grendel
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1072

    J’ai vu aussi Imitation Game ce week end (merci Netflix) et j’ai beaucoup aimé aussi !

    Je ne vais plus au cinéma depuis bientôt deux ans, notamment parce que je deviens de moins en moins tolérant vis à vis des gens qui font trop de bruit dans la salle, mais j’ai découvert un petit film indien dont vous me direz des nouvelles : Resaet.

    Je trouve la réalisation très léchée (certains effets de caméra étant redoutablement efficaces) et le jeu d’acteurs d’un niveau surprenant pour du cinéma de genre indien. Je ne vais pas trop vous spoiler l’intrigue, parce qu’il y a un sacré twist final, mais si vous supportez la VO sous titrée indienne, ruez vous dessus !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois par  Grendel.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois par  Grendel.

    https://zupimages.net/up/18/25/11bd.jpg

    #27087

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3755

    s j’ai découvert un petit film indien dont vous me direz des nouvelles : Resaet.

    Pas vu, mais j’en ai un peu entendu parler. Il parait que ce film est plein de grâce. Je vais chercher plus avant

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 235)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.