Share This Post

Approfondissements / La série TV / Les livres

Des lecteurs et des spoilers

Des lecteurs et des spoilers

La série Game of Thrones (GoT) arrive à son terme et, dans quelques jours, nous saurons enfin qui finira sur le Trône de Fer, s’il existe encore… Le jeu des trônes pour autant n’est pas terminé, pas vraiment. Pas pour les lecteurs qui attendent patiemment la suite d’ASOIAF (A Song of Ice and Fire, Le Trône de Fer en VF), la saga littéraire qui a donné naissance aux Stark, aux Targaryen et aux Lannister, et dont la série Game of Thrones s’est inspirée. Le dernier tome, A Dance With Dragons, est sorti en juillet 2011 (pour la VO).
Car la série Game of Thrones a cassé tous les codes habituels des séries et de la fantasy, jusqu’à dépasser les livres dont elle est issue.

Spoiler alert : mieux vaut être à jour de la série (au moins jusqu’à la saison 6) et des livres (les intégrales 1 à 5) si vous ne souhaitez pas être spoilés.

Retour sur un phénomène

Lorsque GRRM vend les droits d’ASOIAF à HBO en 2007, il n’imagine pas que neuf ans plus tard, GoT en sera à sa sixième saison, quand lui sera encore en train d’écrire ce qui devrait être l’avant-dernier tome de sa saga littéraire.

Couverture provisoire de The winds of Winter, le sixième tome de la saga A Song of Ice and Fire

« Obviously, I wished I finished these books sooner so the show hadn’t gotten ahead of me. I never anticipated that.

Proposition de traduction : « Evidemment, j’aurais souhaité finir ces livres plus tôt de façon à ce que la série ne les aient pas dépassés. Je n’avais jamais anticipé cela. »

(Article d’Entertainment Weekly, 6 mars 2019, par James Hibberd)

S’il l’on met de côté les animés (et Full Metal Alchemist par exemple), le phénomène ne s’est jamais produit. Les films Harry Potter se sont faits en même temps que la parution des derniers livres (qui sont tous sortis avant leur adaptation cinématographique). Des séries télévisées comme The Handmaid’s Tale : La Servante écarlate ou Hannibal élargissent l’histoire des livres dont elles sont issues mais aucune, jusqu’alors, n’avait dépassé la parution des romans, au point que les scénaristes aient dû imaginer la suite de l’histoire en parallèle de l’auteur des livres.

Quand la menace du spoiler s’inverse

Je vous parle d’un temps,
Que les moins de vingt ans,
Ne peuvent pas connaitre,

Les spoils en ce temps-là,
Ne nous effrayaient pas,
Nous en étions les maîtres…

Et quand on regardait
Avec nos bien-aimés
GoT le dimanche soir,
Nous n’étions pas peu fiers
Avant eux de savoir
Ce que deviendrait Ned…

Les spoilers, les spoilers,
Ça voulait dire, Ned est foutu,
Les spoilers, les spoilers,
Et Robb aussi, bien entendu

(air connu)

Lorsque les premières saisons de GoT sont sorties, nombre de lecteurs ont pu observer, mi-amusés, mi-intrigués, les spectateurs, ces doux enfants de l’été, réagir aux moments-chocs de la série. On a vu passer sur YouTube des vidéos de spectateurs sidérés lors des Noces Pourpres, filmés par des amis / parents / conjoints gentiment moqueurs qui avaient lu les livres, et qui savaient….
Un professeur s’était aussi servi de la notoriété de la série pour maintenir le calme dans sa classe, inscrivant au tableau en début de cours : « J’ai lu les livres et je connais la suite de Game of Thrones, au moindre bruit, je vous spoile. » et selon les dires de ses élèves, il l’a fait !
Pourtant, bien que la mort de Ned, celles de Robb ou d’Oberyn soient écrites noir sur blanc dans des livres en vente partout dans le monde, les spectateurs des premières saisons ne furent que peu ou pas spoilés par les lecteurs, à l’étonnement d’ailleurs des showrunners.

Puis la situation s’inversa. Vers la saison 5, la série dépassa les livres et commença à raconter sa propre histoire. Dans l’univers d’ASOIAF, avec les personnages d’ASOIAF mais sans l’histoire de GRRM, ou presque.
L’angoisse. La série va spoiler les livres. Vraiment ?

La notion de spoiler

« Spoiler » est un anglicisme que les Québécois ont traduit par divulgâcher. Spoiler quelqu’un, c’est lui révéler un élément important d’un œuvre (série, film ou livre) avant qu’il n’ait le temps de l’apprendre par l’œuvre en question et en quelque sorte lui gâcher le plaisir (c’est le maître d’hôtel qui a tué la jeune fille). Le terme « Spoiler » a d’ailleurs la même racine que le verbe français spolier qui signifie voler, priver quelqu’un de quelque chose par la force ou la ruse. Il s’agit là de priver quelqu’un de son plaisir de découvrir la suite d’une histoire, de gâcher la surprise.

Chaque diffusion d’un épisode de GoT est d’ailleurs précédé de débats enflammés sur les réseaux sociaux et les forums, à propos d’éventuels leaks (fuites) ou de spoils « For the net is dark and full of spoilers ». Pour plus de détails sur la notion de spoilers, je vous renvoie à cet excellent article de Nymphadora.

Des spoilers, vraiment ?

Cependant, la série et les livres ont pris des chemins différents. Les exigences de l’adaptation télévisuelle et les choix des showrunners ont sensiblement modifié et simplifié la trame des livres. Si GRRM a participé à l’écriture d’un épisode par saison de la première à la quatrième, il se consacre depuis 2014 au tome 6 de sa saga « The Winds of Winter », et ne suit que de loin le développement de la série qui se base sur son œuvre.

Comme le rappelle George R.R. Martin, de nombreux personnages des livres ne verront jamais leur équivalent télévisuels : Arianne Martell, Victarion Greyjoy, Griff le Jeune, Belwas le Fort, Val et d’autres resteront de papier et d’encre. Ils ont été soit fusionnés avec d’autres personnages de la série (Euron/Victarion) soit coupés de l’histoire (Griff le Jeune, Belwas le Fort) par souci de simplification.

Des personnages de la série n’existent pas dans les livres, et ce dès les premières saisons (comme Ross, la prostituée des environs de Winterfell qui part à Port-Réal chercher fortune, et finit tuée par un carreau d’arbalète, pour le plaisir du roi Joffrey).

D’autres, enfin, ont une trame si éloignée des livres qu’il est impossible que leurs destins soient les mêmes dans les deux supports : Sansa ne se marie pas avec Ramsay dans les livres, c’est la fille de l’intendant de Winterfell, Jeyne Poole, que l’on fait passer pour Arya, qui doit épouser le Bâtard Bolton fraichement légitimé.

Donc ce sont deux histoires différentes à bien des aspects.

Mais des spoilers quand même

Argument massue du spectateur taquin : « Mais GRRM a révélé la fin aux showrunners ».
Oui. Enfin à peu près. Mais pas tout à fait. En réalité, on sait très peu de choses précises sur le sujet.
On sait que Martin a discuté avec D. Benioff et D. Weiss, les deux showrunners, et qu’ils ont parlé des grandes lignes de la saga. D&D ont également dit que Martin leur avait révélé trois moments forts de l’intrigue qui ne sont pas encore dans les livres (et dont on parlera plus en détails dans la dernière partie de cet article).

Wait. What ? Mais alors, la fin de la série va spoiler les livres !
Désespoir, tristesse et désolation chez les lecteurs ?
Non.

[The concern] used to be that the books would spoil the show for people — and luckily it did not for the most part,” Benioff says. “Now that the show is ahead of the books, it seems the show could ruin the books for people. So one thing we’ve talked to George about is that we’re not going to tell people what the differences are, so when those books come out people can experience them fresh.”
The showrunners note that they’re not entirely sure of Martin’s future storylines anyway (“George discovers a lot of stuff while he’s writing,” Benioff says). But more surprising is that Martin is likewise somewhat in the dark on the show’s ending. “I haven’t read the [final-season] scripts and haven’t been able to visit the set because I’ve been working on Winds,” Martin reveals. “I know some of the things. But there’s a lot of minor-character [arcs] they’ll be coming up with on their own. And, of course, they passed me several years ago. There may be important discrepancies.

Proposition de traduction : « [La préoccupation] était que les livres allaient spoiler la série pour beaucoup de monde — et par chance ce ne fut pas le cas pour la majeure partie, » a dit Benioff. « Maintenant que la série a dépassé les livres, il semble que la série pourrait gâcher les livres pour les gens. Donc une des choses dont nous avons convenu avec George est que nous n’allons pas dire aux spectateurs quelles sont les différences, et donc quand les livres sortiront, les gens découvriront vraiment l’histoire. »
Les showrunners remarquent qu’ils ne sont pas entièrement sûrs des futures intrigues de Martin de toute façon (« George découvre beaucoup de choses pendant qu’il écrit » déclare Benioff). Mais le plus surprenant est que Martin est en quelque sorte ignorant de la fin de la série. « Je n’ai pas lu les scripts [de la dernière saison] et je n’ai pas été en mesure de leur rendre visite lors du tournage parce que j’étais en train de travailler sur Winds « (The Winds of Winter, le tome 6 de la saga du Trône de Fer), révèle Martin. « Je sais certaines choses. Mais il y a beaucoup d’arcs de personnages secondaires qui leur seront propres. Et, bien sûr, ils m’ont dépassé il y a quelques années. Il y aura peut-être d’importantes différences. »

(Article d’Entertainment Weekly, 6 mars 2019, par James Hibberd)

Des spoilers de Schrödinger

Le chat de Schrödinger

Le sujet des spoilers et de qui spoile enflamme les discussions spectateurs / lecteurs depuis longtemps, depuis la saison 5, et particulièrement depuis l’épisode de la mort de Shôren qui avait créé une polémique sur le net.

Notre sœur jurée Ysalaine, modératrice infatigable et bienveillante du groupe Facebook de la Garde de Nuit avait alors inventé l’expression « spoilers de Schrödinger », passée depuis dans le langage courant de la communauté, et qui décrit parfaitement le caractère ambivalent et paradoxal d’éventuels spoilers présents dans la suite de la série.

Pour ceux qui, comme l’autrice de cet article à l’époque, découvrent Mr. Schrödinger : il s’agit d’un physicien qui a imaginé une expérience de pensée permettant d’appréhender les difficultés de mesure et les lacunes de la physique quantique. Les détails de cette expérience dépassant de loin les compétences en physique de votre servante, je ne me permettrais pas de détailler l’expérience et vous renvoie à la page Wikipédia correspondante pour plus de précisions. Ce qu’il faut savoir, c’est que ce bon Dr. Erwin Schrödinger (prix Nobel de physique et lauréat de la médaille Max-Planck, excusez du peu) a imaginé une expérience dans laquelle on enfermait un chat dans une boite contenant un dispositif mortel déclenché par la désintégration d’un atome d’un corps radioactif. Notez que nul chaton mignon ne fut assassiné dans l’expérience, puisqu’elle est imaginaire, et que Joffrey n’y a pas été convié. Selon que l’atome est désintégré ou pas, le chat est vivant ou mort. Et les techniques de mesure en physique sont telles qu’elles aboutissent au paradoxe de Schrödinger : le chat est à la fois vivant et mort (et les Marcheurs blancs n’y sont pour rien).

Les spoilers de la série télé, c’est le même problème : on sait que la série se base sur les livres, on sait que Martin a donné des éléments des livres encore non publiés aux showrunners, on sait que Martin connait la fin de sa saga depuis qu’il en a débuté l’écriture.
Mais on ne sait pas si les showrunners ont suivi les indications de l’auteur (à la lettre) et si Martin a modifié ou modifiera pour partie la trame de son histoire. L’auteur a certes déclaré plusieurs fois en interview qu’il ne changerait pas les évènements principaux dont il sème des indices depuis plusieurs années (on peut penser à l’ascendance de Jon Snow, non révélée dans les livres, qui a peu de chance de ne pas être vraie dans la saga littéraire). Pour autant, tous les détails de la suite des aventures de tous les personnages ne sont pas connus de lui. Se décrivant comme un « jardinier« , des éléments de l’intrigue, le « chemin » que parcourent ses héros pour parvenir à leur fin lui apparaissent en cours d’écriture.

Et de toute façon un même évènement ne sera pas amené de la même manière dans les romans et dans la série, et n’aura ni le même contexte, ni les mêmes implications, ni les mêmes conséquences (comment sera révélée l’ascendance de Jon ? le sera-t-elle dans les livres d’ailleurs ?).

Les spoilers avoués

Une dernière fois cher lecteur : SPOILER ALERT ! Si vous ne souhaitez pas spéculer sur la suite des romans, passez votre chemin, ce qui suit ne sont que des suppositions, mais pourrait, par effet Schrödinger, se retrouver à l’insu de mon plein gré dans les futurs tomes d’ASOIAF.

Reprenons les trois éléments que George R.R. Martin a révélé aux showrunners, et qui sont dans la série :

La mort de Shôren

La mort de Shôren Baratheon

Souvenez-vous, saison 5 épisode 9 (le fameux épisode 9), Shôren est brûlée vive en sacrifice au dieu Rouge, par Mélisandre, sous les yeux de ses parents consentants (enfin, au début en tout cas). Après la diffusion de l’épisode, internet flambe : les fans, lecteurs et/ou spectateurs, se déchaînent. Outre le choc de la mort de la petite fille qui avait enseigné la lecture à Davos, la question du spoiler des livres par la série télévisée allume les passions. Les showrunners se défendent en affirmant que cette mort a été décidée par Martin et sera présent dans les livres, mais sans plus de précisions sur les circonstances. L’entourage de l’auteur s’agace…

Et dans les livres alors ? Ben ça va. Shôren est au Mur avec sa maman. Stannis est en route avec son armée vers Winterfell, et campe avec son armée dans un village abandonné, bien loin du Mur et de sa fille. La grisécaille la défigure toujours mais ça va. Va-t-elle être brûlée vive en sacrifice ? Peut-être. Pour aider son père à conquérir le Trône ? Parce que la maladie se réactivera et que ce sera le seul moyen d’éviter la contagion ? Parce que Mélisandre prendra des libertés et décidera de sacrifier l’enfant ? Nul, à part GRRM, ne peut le dire. Cependant, compte tenu de la personnalité et de l’évolution du Stannis des livres, il semble peu probable qu’il sacrifie sa fille pour les mêmes raisons qu’il la sacrifie dans la série. Mais qui sait si Martin va le faire évoluer en ce sens ?

La signification du surnom « Hodor »

« Hold the door »

En saison 6, Hodor est tué par les spectres alors qu’il tient la porte (« hold the door ») de la grotte de Freuxsanglant, pendant que Meera et Bran s’enfuient pour sauver leurs vies. Bran, dans l’esprit du Hodor du passé, connecte sans le vouloir le jeune Hodor à son destin morbide et inscrit dans son esprit le « hold the door » qui deviendra « Hodor », le seul mot qu’il prononcera désormais, et qui deviendra son surnom.

Et dans les livres alors ? Ben ça va. Hodor se balade avec Meera dans les méandres de la grotte des enfants de la forêt. Il est bien wargué de temps en temps par Bran quand ce dernier a envie de faire un tour à l’insu de ses compagnons, mais ça va. Mourra-t-il en tenant une porte ? Probablement. La porte de la grotte de Freuxsanglant attaquée par le Roi de la Nuit et ses sbires ? Ah non, le Roi de la Nuit des livres, il est mort depuis longtemps.

Un évènement qui se passe en saison 8

Dans cette même interview de 2016, les showrunners avaient révélé que le troisième moment « choc » que Martin leur avait confié serait « à la toute fin » de la série. Dans cette saison 8 donc. Mais ils n’en diront pas plus, et le champ est ouvert aux spéculations. Libre à chacun donc de réfléchir au sujet, mais nous pouvons déjà écarter un élément : Arya qui tue de Roi de la Nuit. Non seulement le Roi de la Nuit n’existe pas dans les livres comme nous l’avons dit plus haut, mais en plus D. Weiss et D. Benioff ont spécifiquement assuré que l’idée venait d’eux, et qu’elle avait germé dans leur esprit il y a trois ans environ, donc après que Martin ait quitté la série.

Et la fin ?

Qui finira sur le Trône ?

Au risque de nous répéter : George R.R. Martin a confié les grandes lignes de son oeuvre aux showrunners.

Mais est-ce tout ? George RR Martin a l’habitude, dans son écriture comme en interview, de laisser des double-sens dans ses propos. La fin, en soit, ça ne veut rien dire : la fin de qui ? De quoi ? Qu’entend-il par là ? Prenons l’exemple de la trilogie du Seigneur des Anneaux —et là encore, si vous ne l’avez pas lu / vu, passez votre chemin, spoiler alert !— c’est quoi la fin exactement ? La destruction de l’Anneau par Frodon et, malgré lui, Gollum ? Aragorn qui devient roi ? Le départ de Frodon de la comté vers l’ouest ? L’arrivée des aigles ?
Du coup que savent les showrunners sur la fin prévue des livres : la fin de Daenerys ? la destinée du Trône de Fer ? La fin de l’hiver et de la menace des Marcheurs Blancs ? La fin de Port-Réal ?

Si vous avez suivi la métaphore du spoiler de Schrödinger, une fois la série finie, les lecteurs ne seront guère plus avancés quant à la suite des livres. Les fins des deux supports seront peut-être les mêmes factuellement, au sens où celui/celle qui posera ses fesses sur le trône, si tant est qu’il existe encore, sera le même personnage. Mais comment se fera cette conquête, quels sacrifices y aura-t-il ? Comment les personnages évolueront-ils ? Qui restera-t-il dans leur entourage ? les Sept Couronnes (très largement absentes de la série) seront-elle encore les Sept Couronnes, y aura-t-il encore des humains pour y assister ? Ser Bondisseur arrivera-t-il à chasser le vieux Balerion ?

“It’s the end for a lot of people,” Martin says. “It’s not the end for me. I’m still deeply in it. I better live a long time because I have a lot of work left to do. »

Proposition de traduction : « C’est la fin pour beaucoup de personnes, » dit Martin. « Ce n’est pas la fin pour moi. Je suis toujours profondément dedans. Je ferais mieux de vivre longtemps encore car j’ai encore beaucoup de travail à faire. »

Article d’Entertainment Weekly, 6 mars 2019, par James Hibberd

Longue vie à vous, Mr Martin, et pour nous lecteurs, spectateurs, un peu des deux, fans de tout bords, amateurs de débats et de discussions, une seule façon d’avoir le(s) fin(s) mot(s) de l’histoire : Keep reading, and keep watching.

Si vous voulez discuter, spéculer et débattre sur notamment le possible troisième élément révélé par Martin aux showrunners, venez sur ce sujet du forum, qui reprend plus en détail les Holy Shit Moment. Attention là aussi SPOILER ALERT !

Leave a Reply