Autre (divinité)

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


V.O. : the Other ou the Great Other whose name may not be spoken, the Lord of Darkness, the Soul of Ice, the God of Night and Terror[N 1]

Dans la religion de R'hllor, l'Autre[N 2] est le nom donné par les prêtres rouges au pendant maléfique de R'hllor, avec lequel il livrerait une lutte sans fin pour le destin du monde. L'Autre incarne la mort, le froid, la haine, les ténèbres, la nuit et la terreur[1]. L'ombre en revanche serait une manifestation de R'hllor, car il n'y a pas d'ombre sans lumière. Pour les prêtres rouges, cette divinité ne doit pas être nommée sous peine d'attirer son attention[2]. Ces prêtres seraient capables de discerner les mensonges, notamment ceux qui permettent aux serviteurs de l'Autre de se faire passer pour vertueux[1]. Les adeptes de R'hllor nient farouchement l'existence d'autres dieux que R'hllor et l'Autre[3][4].

Mélisandre d'Asshaï considère que le sommeil est une petite mort et que les rêves sont les chuchotements de l'Autre, qui voudrait entraîner toute chose vivante dans sa nuit éternelle[5].

Dans ASOS[modifier]

Mélisandre prétend que Stannis a été choisi par R'hllor pour être le champion de la lumière contre l'Autre[6]. Une fois parvenue au Mur, elle identifie les Autres comme de froids rejetons de l'Autre[7].

Dans ADWD[modifier]

Tentant de lire dans les flammes, Mélisandre voit un homme au visage de bois, environné par mille yeux rouges, qui semble la voir et est accompagné d'un garçon au visage de loup. A la fin de la séance, Mélisandre se demande si ce qu’elle a vu était le visage de l'Autre, mais elle conclut que non : il n'était pas assez effrayant, sombre et froid. Elle suppose toutefois qu'il pouvait sûrement s'agir de ses serviteurs[5].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. La phrase dont est tirée cette titulature n'a pas été traduite en français (cf. A Storm of Swords, Chapitre 26, Davos). On pourrait le traduire littéralement par le Grand Autre dont le nom ne doit pas être prononcé, le Seigneur des Ténèbres, l'Âme de la Glace, le Dieu de la Nuit et de la Terreur.
  2. Bien qu'un lien entre cette divinité et les Autres soit suggéré (cf. A Storm of Swords, Chapitre 79, Samwell), ce terme semble plutôt devoir être entendu comme un raccourci de « l'Autre Dieu » dans la vision dualiste et manichéenne de la religion de R'hllor.

Références[modifier]